:: Le Monde :: Amérique Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'ennemi de mon ennemi est mon ami [PV. Shen]

avatar
Date d'inscription : 11/11/2017
Messages : 33

Humeur : Rayonnante

Disponibilité : Dispo
Dim 12 Nov - 19:37
Stella Biondi & Shen-Nung Lan Je parle en #ff9900
L'ennemi de mon ennemi est mon ami

La mafia était un environnement assez rude et aux règles spéciales, de ce fait, il m'arrivait d'avoir un peu de mal à conclure des marchés et à m'adapter aux situations de la vie quotidienne... Depuis mon arrivée en Amérique, je m'étais déjà battue pas mal de fois et l'on m'avait dit à plusieurs reprises que je partais au quart de tour... Il ne fallait pas croire que j'aimais ça, c'était juste une mauvaise habitude et pour pallier à celle-ci, je m'étais mise à la méditation. Enfin, c'était pas très efficace pour le moment, c'était donc pour éviter les problèmes que je m'entourais d'un dôme de protection. Bien évidemment, je ne pouvais pas le maintenir toute la journée et c'était compliqué de communiquer lorsqu'on ne me remarquait pas...

Il faisait nuit et j'étais fatiguée, je ne rêvais que d'une chose : me reposer. Je me rendis alors dans l'auberge d'une ville de Mexico afin de me restaurer avant de demander une chambre où passer la nuit. Malheureusement, mon repas fut interrompu par un type qui vint me voir pour discuter, mais sans qu'il ait besoin de parler, je savais qu'il n'était pas fréquentable.

- Salut Blondie~

Il marqua une pause et se plaça face à moi, se penchant au dessus de la table pour réduire la distance entre nous, s'appuyant sur la table par la même occasion. Je portais une veste à manche longue et des gants, de sorte que ma prothèse n'était pas visible... Je continuais à manger sans même le regarder, comme s'il n'y avait personne.

- Ça te dirait de passer la nuit avec nous ?

En même temps qu'il avait parlé, il avait montré du doigt ses camarades... Je levais la tête vers lui en souriant, il se moquait de moi ce crétin ! Je me mis debout pour ensuite me pencher vers lui en m'appuyant sur la table. Puis, j'approchais lentement ma main gauche de la sienne avant de lui saisir brutalement le poignet pour le frapper au visage de ma main droite. Puis, je le lâchai, le laissant s'agenouiller pour récupérer de mon coup avant de lui renverser la table et les couverts dessus. Je me dirigeai ensuite vers la sortie pour attendre le groupe de brigands à l'extérieur du bâtiment...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 31/03/2017
Messages : 77

Localisation : En France ou en déplacement pour Iré~
Humeur : Rêveur

Disponibilité : Jours et nuits~♥

Dim 12 Nov - 20:50
L'ennemi de mon ennemi est mon ami
Merdique… Absolument merdique et… il n’avait même pas les mots pour dire à quel point les dernières heures avaient étés… merdique. Il avait quitté la forêt Amazonienne pour remonter et était à présent dans une auberge de Mexico, attablé devant un repas qu’il n’avait même pas touché, trop occupé à jouer avec de manière plutôt distraite. Il n’avait absolument pas aimé sa rencontre avec l’exorciste et, s’il avait pu, aurait effacé cela de sa mémoire. Mais il ne pouvait pas, il s’agissait de sa « famille » après-tout.
Une merde en plus oui.

Il ne prêta aucune attention à la petite blonde qui c’était assise à la table d’à côté et se servit un verre d’eau en se calant contre le dossier de sa chaise avant de fermer les yeux. Du bruit, il y avait beaucoup trop de bruit. Si cela continuais, il se chercherait une autre auberge. Même si là, il avait un peu la flemme de bouger. Il se massa distraitement les tempes, il avait déjà cruellement mal au crâne et cela n’allait certainement pas s’arranger tant qu’il ne « partait pas », mais il savait déjà qu’il fallait qu’il reprenne son calme pour ne pas importuner sa… moitié.

Salut Blondie

Voix trop proche, gros balourd idiot en approche. Mais il ne bougea pas, cela ne le regardait pas et il s’en foutait. Toutefois, il aurait bien apprécié que le lourdeau fasse chier une personne plus loin de lui.

Ça te dirait de passer la nuit avec nous ?

La blague, même lui aurait pu faire mieux.
Un bruit sourd et une lourde secousse fit basculer sa table alors que l’abrutis avait tenté de s’y retenir avant de finir à genoux à terre, le forçant ainsi à ouvrir les yeux. Maintenant, son assiette était renversé sur ses jambes… Il lança un regard méchant à l’autre timbré responsable. Il allait tuer se gars. On ne renversait pas son assiette, et surtout sur lui !
La blondasse sortit, rapidement suivit par l’homme stupide et ces… stupides amis et il se leva a son tour en prenant son assiette. C’était une bonne arme contondante non ?

Les rejoignant dehors, il cassa directement son assiette devant l’idiot devant lui, lança un grand sourire à ses « amis » qui le regardait d’un air… entre la surprise et la dubitatif. Il montra sa chemise et son pantalon rougit par la sauce.

Je compte sur vous pour payer le nettoyage~

Ouais… au vu de la tête des « héros » il ne fallait pas vraiment trop y compter.
; color:black;">Quand on rêve de tranquilité...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 11/11/2017
Messages : 33

Humeur : Rayonnante

Disponibilité : Dispo
Dim 12 Nov - 21:24
Stella Biondi & Shen-Nung LanJe parle en #ff9900
L'ennemi de mon ennemi est mon ami


Lorsque je me retournai en direction des idiots, j'aperçu un type qui brisa une assiette sur la tête du premier venu. Suite à ce spectacle, je ne pus me retenir de rire. La tête que faisait le petit groupe était mémorable ! Rien que pour ça, il me fallait remercier l'homme qui s'était invité à la fête, mais ce n'était pas vraiment le temps de rire... Je me concentrai afin de regagner mon calme avant de m'étirer brièvement, laissant ainsi le temps à l'un des types de s'approcher de moi. Ils devaient se dire qu'il n'y avait pas besoin de plusieurs personnes pour vaincre une jeune femme, mais ils se trompaient bien... J'avais certes attaqué le premier par surprise, mais j'étais loin d'avoir montré tout ce que je savais faire...

Une fois que l'homme s'était assez approché de moi, il tenta de me porter un coup de poing que j'arrêtai de ma main droite. Contrairement à ce qu'il avait pu penser, je n'avais pas cessé de le surveiller durant mon petit échauffement. Il avait été assez surpris que j'ai réussi à parer son coup et encore plus quand je décidai de mettre de la force dans mon bras, celui-ci étant créé grâce à l'alchimie, sa force était plus importante que la normale. Je profitai de son manque d'attention pour lui porter un coup de pied dans l'estomac, puis je lâchai son poing, enchaînant avec un deuxième coup de pied avant de lui mettre un uppercut. Là, la bande d'idiot avait compris que je n'étais pas une demoiselle en détresse.

Il ne restait que quatre types debout étant donné que l'inconnu avait mis au tapis l'un des types, exactement comme moi. Deux brigands s'étaient dirigés vers mon allié après qu'il ait mis k.o l'autre, il m'en restait donc deux pour passer mes nerfs. Souriante, je leur fis signe de me rejoindre, ce qu'ils ne tardèrent pas à faire... Le premier visa ma tête avec un couteau, je saisis donc sa main de mon bras gauche tandis que je repoussais le bras du second type d'un coup de pieds. J'enchaînais avec un joli croche-patte sur le premier, lâchant sa main par la même occasion avant d'essayer un enchaînement de coups de pieds sur l'autre qui arriva à se défendre de sorte qu'il ne reçu aucun mauvais coup. Le premier se releva et tenta une nouvelle attaque, à ce moment-là, l'autre essaya de me porter un coup de pied. Je me baissai juste avant de recevoir un coup, le premier se prit alors le coup de son camarade et retourna saluer le sol. Je profitai de se répit afin d'effectuer des échanges de coups de pieds et coups de poing avec l'autre... Cette approche ne marchant pas, je pris de la distance avant de me jeter sur lui en lui envoyant du sable dans les yeux afin de l'aveugler quelques secondes, le temps que je puisse le mettre définitivement au tapis en me positionnant derrière lui pour le frapper au niveau de la nuque.

Quand j'en eus fini avec eux, je me retournai vers l'inconnu, souriante. Je m'étais bien défoulée, alors j'étais contente, même si j'étais encore plus fatiguée qu'avant. Cependant, mon sourire disparu à l'entente d'un bruit qui m'était familier et de très mauvais augure...



Autres gifs:


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 31/03/2017
Messages : 77

Localisation : En France ou en déplacement pour Iré~
Humeur : Rêveur

Disponibilité : Jours et nuits~♥

Mar 14 Nov - 13:49
L'ennemi de mon ennemi est mon ami
Voilà que la demoiselle se fendait la poire et il l’a fixa d’un air absolument blasé. Qu’est-ce qu’il avait fait pour mériter ça ? Des timbré et une folle juste après avoir croisé un idiot. Il voulait seulement se reposer et rentrer en Chine lui. Là, il était à deux doigts de bouder, vraiment. Mais puisque l’homme qui avait reçu généreusement une assiette sur la tête de sa part ne semblait pas apprécier son cadeau, il fut plus ou moins contraint d’accepter un échange de coups plus ou moins ennuyant. Plutôt plus que moins d’ailleurs. Ces gros lards avaient vraiment la chance qu’ils soient trop fatigué et qu’il doivent agir au nom de la « discrétion » sinon, il leur aurait bien dit d’aller se pendre ailleurs et en silence.
Malheureusement, on ne pouvait pas toujours faire ce que l’on voulait. Ceci étant dit, enfoncer la tête de quelqu’un contre un mur étant tout aussi efficace pour l’arrêter, même si c’était moins rapide et moins esthétique. Et plus fatiguant aussi.

Deux des abrutis ne semblait pas très heureux que leur pote est rejoint le mur et, se sentant plutôt jaloux, se dirigèrent vers lui. Il vit les deux autres se diriger vers la bûcheronne mais ne dit rien et fit encore moins de geste pour y aller. Il avait très bien vu qu’elle était tout à fait capable de se débrouiller seule. Il n’était pas partisan de l’effort inutile. Déjà que devoir parcourir le monde à la recherche d’un crétin qui n’avait plus donner vie depuis trente-cinq était bien chiant, alors il ne fallait pas trop lui en demander non plus.
Il évita un débile qui avait perdu l’équilibre en étant un peu trop poussé par la blonde et en profita pour donner un bon coup de genoux dans les côtés de son pote qui l’avait délaissé en tentant de vouloir le rattraper. Forcément, la petite bougeait bien plus que lui alors ils finissait par l’oublier un peu. En plus, elle en foutait pas mal du boucan, soit dit en passant.  L’autre lui posa un peu plus de problèmes, sortant une espèce de couteau à champignon qui lui fit hocher un sourcil. Il était plutôt pas mal, il le récupérerait sûrement pour sa moitié.

Esquivant plus qu’autre chose, il lui laça un sourire plutôt sadique avant d’esquiver de nouveau, s’arrangeant pour passer très proche de son oreille, murmurant d’un air amusé mais assez durement.

Au pieds !

Les genoux de son opposant lâchèrent et il logea le siens dans son menton, l’envoyant au pays des songe. Soufflant et se massant le genoux, il récupéra le couteau qu’il plia avant de le mettre dans sa poche.
Un bref regard sur le côté lui fit comprendre que la demoiselle s’était plutôt bien amusé. Elle avait bien l’air d’une guerrière alors cela ne l’étonnait pas plus que cela, lui préférait largement éviter les coups et frapper que quand c’était absolument nécessaire.

Il retourna un sourire amusé à la blonde avant de froncer les sourcils à l’entende d’un bruit. Il soupira, blasé. Combien y avait-il de chance qu’un exorciste soit enfin là pour faire son putain de travail ? Aucune, surtout si c’était celui qu’il avait croisé plus tôt.
Il s’approcha de la demoiselle, lui faisant un léger signe de la main en guise d’au revoir puis mit les mains dans les poches pour bifurquer en direction du bruit. Il n’avait pas franchement envie de se battre contre ça mais encore moins l’envie de devoir changer de ville pour trouver une autre auberge. Et en plus, il avait déjà payé celle-là… Il voulait seulement dormir là.
; color:black;">Quand on rêve de tranquilité...




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 11/11/2017
Messages : 33

Humeur : Rayonnante

Disponibilité : Dispo
Ven 17 Nov - 21:44
Stella Biondi & Shen-Nung LanJe parle en #ff9900
L'ennemi de mon ennemi est mon ami


L'homme qui m'était venu en aide en avait fini avec ses opposant à peu près en même temps que moi, il devait être plutôt fort ou alors j'avais régressé bien que j'en doutais fortement. Mais dans tous les cas je ne le croyais pas capable d'affronter une machine du Comte... Je ne me voyais même pas faire face à l'une d'elle, mais je doutais qu'un exorciste traîne dans le coin et il était hors de question de laisser des pauvres innocents se faire massacrer sans rien dire. Je suivais donc l'inconnu qui avait pris la direction des Akumas, posant ma main gauche sur ma prothèse créée via alchimie espérant être de taille pour cet affrontement. Si des vies n'étaient pas en danger, j'aurais surement choisi de m'éloigner d'ici afin d'éviter ces choses, tremblant toujours en pensant au jour où j'avais été touché par l'un d'eux.

Courant pour rattraper l'homme, je posais ma main gauche sur son épaule, le tirant légèrement en arrière afin qu'il se concentre sur moi. Je pris ensuite la parole d'un ton plutôt grave, mon sourire s'étant effacé pour laisser place à une mine assez sombre et tremblant légèrement. Je pensais avoir tourné la page, mais ce n'était apparemment pas totalement le cas puisque mes mauvais souvenirs resurgissaient et me faisaient hésiter...

- C'est dangereux, tu devrais partir...

Un humain normal ne pouvait pas vaincre ces machines, il fallait être exorciste et posséder une innocence, être Noé et ordonner l'autodestruction de l'Akuma ou être sorcier et se débrouiller comme on le pouvait ce qui était assez problématiques en générale puisque nous n'avions pas d'avantages importants face à ces êtres.



Autres gifs:


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 31/03/2017
Messages : 77

Localisation : En France ou en déplacement pour Iré~
Humeur : Rêveur

Disponibilité : Jours et nuits~♥

Ven 17 Nov - 22:13
L'ennemi de mon ennemi est mon ami
Il avait commencer son chemin en direction du bruit, les mains dans les poches. Pour peu, il se serait presque mis à siffler. Il n’était pas plus rassuré que ça en réalité et espérait qu’ils ne soient pas trop nombreux et surtout, d’avoir à faire qu’à des niveau un ou sa situation allait proprement se compliquer. Dans le pire des cas, il finir quelques jours dans le coma… Oui, dans le pire des cas.
Il sentit une main sur son épaule et se retourna vivement, saisissant le poignet avant de s’arrêter et de sourire à la petite blonde, lâchant son poignet d’un geste tranquille.
Qu’es-ce qu’elle lui voulait celle-là ? Il n’avait pas signé pour un chiot.

C'est dangereux, tu devrais partir...

ll releva élégamment un sourcil. Il était passé où sa confiance ? On aurait dit qu’il avait affaire subitement à un chaton trempé. Il soupira, inutile. Il était déjà pas payé pour détruire les akuma, il n’allait pas, en plus, faire la nourrice.

Je lui dirais, répondit-il dans un sourire.

La prenant par le bras, il la hissa sur son épaule… un peu brusquement et la retient souplement par les jambes.

Oups, mes excuses, je n’ai pas l’habitude.

Puis il repartit en direction inverses, autrement dit, vers l’auberge. Même si elle savait se battre, les humains et les akuma étaient deux choses différentes. Par contre… comment elle pouvait savoir que c’était dangereux ? Il était vrais que le bruit était assez impressionnant mais pas forcément signe de danger. Et impressionnant seulement quand on le reconnaissait. Donc…
Il s’arrêta, un peu subitement à quelques mètres de la porte, fronçant les sourcils. Pour autant, il ne posa pas la demoiselle en « détresse ».

Tu connais les Akuma ? Des Exorcistes ? Parce que ça m’arrangerait de ne pas faire le boulot à leur place. Sauf si l’exorciste me ressemble en version abrutis parce qu’il est passablement énervant et inutile.

Et fatiguant et… rien que de se rappeler de sa tête de melon l’agaçait au plus au point.
Un bruit de mécanique se rapprocha et il soupira, reposant la petite blonde sur ses deux pieds. Exorcistes dans le coin ou non, il ne pouvait pas laisser les machines du Comte s’approcher de plus près. Alors, il salua la petite blonde une nouvelle fois avant de lui tourner le dos et de repartir à direction du « mystérieux » ennemi.
; color:black;">Quand on rêve de tranquilité...


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 11/11/2017
Messages : 33

Humeur : Rayonnante

Disponibilité : Dispo
Mer 22 Nov - 20:46
Stella Biondi & Shen-Nung LanJe parle en #ff9900
L'ennemi de mon ennemi est mon ami

-Je lui dirais

Hein ? De quoi parlait-il ? Je lui parlais à lui et à personne d'autre, je me demandais ce qu'il avait bien pu comprendre et me demandais à qui il allait bien pouvoir dire ça... Aux Akumas ? Non... Ce devait être un civil, alors impossible qu'il les connaisse. Hein ?! Hein ?! Qu'est-ce que... Pourquoi m'avait-il placé sur ses épaules ? Je... Il me prenait pour qui ? Pour quoi ? Un boulet ? J'avais peut être eu un peu peur des Akumas, mais cela ne s'était pas tellement vu, si ? Ne voyait-il pas le danger ou était-il complètement suicidaire ? Peut être un peu stupide aussi... Et c'était quoi ce "je n'ai pas l'habitude" ? Il n'était pas obligé de me porter et puis, c'était vraiment gênant, alors heureusement qu'il n'y avait pas grand monde dans les environs...

▬ Tu connais les Akuma ? Des Exorcistes ? Parce que ça m’arrangerait de ne pas faire le boulot à leur place. Sauf si l’exorciste me ressemble en version abrutis parce qu’il est passablement énervant et inutile.

Ah... Voilà qui était plus clair... Il connaissait l'existence de la guerre sainte et des participants de celle-ci... Il connaissait donc ces créatures et pensait que j'étais étrangère à ce monde, raison pour laquelle il était en train de me ramener à l'auberge. D'après ses dires, il connaissait tout ça, mais n'était pas un exorciste et il ne semblait pas les apprécier... Un Noé ? Dans ce cas, il n'aurait certainement pas tenté de m'éloigner de la menace des Akumas... Alors, un simple civil ? Non, il n'aurait pas chercher à se confronter à eux... Cela ne pouvait pas être un Akuma pour les mêmes raisons qui l'empêchaient d'être un Noé.

- Tu es un sorcier ?

Je ne voyais que ça... C'était la seule possibilité et si je ne me trompais pas, cela signifiait que j'avais trouvé l'un de mes confrères, chose que j'espérais vraiment. Après qu'il m'ait reposé par terre et qu'il m'ait salué, je le regardai avant de lui signaler à quel "camp" j'appartenais.

- Je suis une disciple du Quatorzième.

Je m'avançai vers lui en courant pour ensuite m'arrêter à son niveau, je n'allais quand même pas le laisser affronter les machines du Comte seul.



Autres gifs:


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 31/03/2017
Messages : 77

Localisation : En France ou en déplacement pour Iré~
Humeur : Rêveur

Disponibilité : Jours et nuits~♥

Mer 22 Nov - 21:45
L'ennemi de mon ennemi est mon ami
Heureusement qu’il avait déjà amorcé le geste pour la faire descendre quand elle lui avait demandé s’il était un sorcier car, dans le cas contraire, elle aurait toujours pû attendre pour descendre. Comment était-elle arrivé à cette conclusion ? Un partisan de l’autre ? Hum… ou un ennemi au courant de la situation ? Peut importait, ça ne l’intéressait pas vraiment au fond.
Sauf qu’elle pourrait l’aider avec les machines si elle était vraiment. Hum… encore un ennuis de plus.

Trop occupé à réfléchir à ce sujet, il ne répondit pas à la question, la saluant vaguement avant de ce tourner en direction des machines maudites. Le monde était grand et il aurait fallut qu’il tombe sur une sorcière ? La blague, elle se battait comme un déménageur. Aucune finesse donc, ce ne pouvait pas être une sorcière.

Je suis une disciple du Quatorzième.

Il s’arrêta, lui lançant un regard noir.
Et merde. Elle l’était. Il soupira.

Génial, tu peux me filer un coup de main alors ?

Il ne pouvait pas vraiment lui dire d’aller se débrouiller seule contre eux, même si l’envie ne lui manquait pas. Puis, il se souvient de sa réaction quand elle lui avait dit que c’était « dangereux » plus loin. Il arqua légèrement un sourcil.

Ça ira ?

Suivant leur nombre ça n’allait déjà pas être la joie même à deux mais si en plus il devait faire gaffe aux fesses de sa « collègue » alors ils allaient simplement se faire buter tout les deux ce qui n’était pas vraiment dans ses projets immédiats.
Il espérait aussi qu’elle serait plus utile que lui pour le corps à corps… même si la sorcellerie de manière général n’était pas vraiment faite pour ça, surtout contre des machines qui pouvaient les empoisonner avec leurs tirs. Bon, autant la prévenir et mettre quelque chose au point avant qu’ils ne  leurs tombent dessus dans le sens littéral.

Ma spécialité est plutôt le soutien, plus ou moins rapide cela la demande. Et toi ?

Sans connaître les capacité de l’autre et complètement désavantager dans le combat, la soirée allait vraiment être… chaude.
Il eut un sourire mesquin. Juste à la limite du sadique. Mais juste alors…
; color:black;">Quand on rêve de tranquilité...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 11/11/2017
Messages : 33

Humeur : Rayonnante

Disponibilité : Dispo
Dim 26 Nov - 20:25
Stella Biondi & Shen-Nung LanJe parle en #ff9900
L'ennemi de mon ennemi est mon ami

▬ Génial, tu peux me filer un coup de main alors ? Ça ira ?

Ses paroles devaient signifier que ce type était vraiment un sorcier comme moi. À nous deux, nous allions surement réussir à détruire toutes les machines du comte qui étaient présentes dans la ville. Nous n'allions quand même pas laisser des innocents se faire massacrer alors que nous avions le pouvoir de les arrêter. Ce n'était pas vraiment à nous de le faire, mais à défaut d'avoir un exorciste sous la main, nous pouvions toujours les remplacer.
J'étais prête à me battre, cependant, le commentaire du sorcier aux cheveux bleus me fit douter. Je n'étais absolument pas sûre d'être à la hauteur, j'avais déjà perdu une fois contre des Akumas et cela avait failli me coûter la vie... Enfin, j'étais plus forte qu'à cette époque, mais comme je n'avais pas affronter de telles créatures depuis ce jour, je n'avais aucune preuve qui me permettait d'assurer que j'étais de taille. Mais cette fois, je n'étais pas seule, je pouvais compter sur mon camarade disciple du quatorzième pour battre ces choses.

▬ Ma spécialité est plutôt le soutien, plus ou moins rapide cela la demande. Et toi ?

Le soutien... Je me demande ce que lui permettait d'accomplir sa spécialité... En tous cas, j'étais sûre qu'elle serait utile et que nous pourrions combattre main dans la main, avec des capacités compatibles entre-elles. Je ne savais pas vraiment comment qualifier ma spécialité, après tout, cela dépendait de l'utilisation que j'en faisais.... On pouvait donc dire qu'elle était offensive et défensive à la fois, non ?

- La mienne, c'est l'alchimie. Je peux m'en servir pour me protéger comme pour attaquer puisque je modèle la matière comme je le souhaite.

Je n'avais pas pris la peine de répondre aux autres questions du sorcier jugeant qu'il était capable de les obtenir en me regardant dans les yeux, j'étais prête au combat. Je posais ma main gauche sur mon bras droit afin de vérifier que mon bras répondait correctement à mes ordres et qu'il était sensible au touché. Je fis ensuite bouger les doigts de ma main droite toujours afin d'effectuer quelques vérifications.



Autres gifs:


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 31/03/2017
Messages : 77

Localisation : En France ou en déplacement pour Iré~
Humeur : Rêveur

Disponibilité : Jours et nuits~♥

Mar 28 Nov - 15:29
L'ennemi de mon ennemi est mon ami
Il hocha la tête, réfléchissant un un plan d’attaque. Attaquer lui même lui prendrait bien trop d’énergie, mais il pouvait s’occuper de la défense et d’attirer l’attention des Akumas sur lui pendant que la petite blonde les dégommerait.
Il prit une de ses mèches bleus entre ses doigts, jouant distraitement avec.

Bien, dans ce cas je te laisse l’attaque, je me charge de te libérer de leur attention.

En espérant que cela ne traîne pas trop en longueur car, dans le cas contraire il aurait quelques soucis. Enfin ils, car s’il s’écroulait, il mettrait aussi sa partenaire du moment en danger.

Bon à partir de ce moment, il prit un air solennelle avant de continuer, fixant attentivement la blonde. Toi, jeune sorcière blonde, personne ne te voit ni t’entends excepté moi.

Il resta impassible en sentant déjà sa vue se troubler et surtout… il n’entendais plus le bruits des Akumas qui approchaient. Voici qui serait bien pour attirer leur attention, il allait devoir faire gaffe a ses fesses. Pourtant, cela ne l’empêcha pas de sourire en voyant de grosses masse approcher d’eux.

Juste à temps, plus le temps de ce préparer.

Il poussa légèrement la petite sorcière dans le dos avant de se planter en pleins milieu de la ruelle. Il n’avait pas besoin de les entendre ou de bien les voir pour capter les grosses masses qu’ils étaient. En espérant que l’un d’eux ne soit pas pro en vitesse. Par contre, omettre à leur vue -et à celle de tout le monde- la demoiselle lui prenait vraiment beaucoup d’énergie alors il ne pourrait pas faire trop de zèle non plus.
Il sourit, vraiment amusé. Où serait l’intérêt si l’on ne risquait pas  sa vie en même temps ? Toutefois, la vie de ceux qui ne savait rien sur cette guerre -bien qu’il ait envie de leur jeter des baffes- il ne voulait pas spécialement les risquer.

Bonsoir les amis, une bataille fermée dans une zone restreinte de 500 mètres de circonférence ça vous tente ?

Il se faisait l’air d’un idiot en disant des choses à voix haute mais s’il voulait que ce soit prit en compte par sa spécialité, il le devait. Il ne laisserait aucun Akuma quitter la zone, du moins, tant qu’il serait en vie… et pour ça, il devait déjà se préparer à bouger.
Dans la joie et la bonne humeur~
; color:black;">Quand on rêve de tranquilité...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 11/11/2017
Messages : 33

Humeur : Rayonnante

Disponibilité : Dispo
Sam 2 Déc - 15:47
Stella Biondi & Shen-Nung LanJe parle en #ff9900
L'ennemi de mon ennemi est mon ami

J'hochai la tête lorsqu'il me dit de m'occuper de l'attaque, j'avais franchement hâte de voir ce dont ce sorcier était capable, après tout, les seuls sorciers que j'avais vu en action étaient les membres de ma famille. Sur le coup, je ne compris pas ce qu'il voulait dire par "Toi, jeune sorcière blonde, personne ne te voit ni t’entends excepté moi", ni la raison pour laquelle il me poussa enfin je lui faisais confiance ou du moins, j'y étais obligée.

Bon, maintenant qu'il faisait face aux Akumas, il ne me restait plus qu'à contourner les machines du Comte afin de les attaquer par derrière. Je ne comptais pas laisser l'inconnu aux cheveux bleus faire face à nos ennemis trop longtemps, raison pour laquelle je ne cherchais pas à passer dans de petites ruelles alentours, fonçant sans prendre la peine de me cacher. Comme je n'étais pas attaquée, j'en vins à conclure que soit mon partenaire avait utilisé sa spécialité pour me rendre indétectable, soit il l'avait utilisé pour attirer l'attention de nos adversaires.

Une fois bien placée, je posais ma main gauche sur la maison la plus proche fermant les yeux quelques secondes afin de modeler la pierre en lance que j'envoyais sur l'Akuma le plus proche de mon camarade de ma main droite, nettement plus forte que l'autre. Mon attaque ne fut pas suffisante pour mettre la chose à terre, cependant je l'avais affaiblis. Je me mis à courir vers la machine en question avant de me servir du sol pour l'immobiliser dans un mur improvisé. Je reculai de quelques pas pour observer le résultat avant de partir en courant vers une maison pour me servir d'un autre mur, puis je modelai la matière afin de créer une lance plus grande et pointue que la première, empalant ainsi l'Akuma.

Bon... Si je continuais sur ma lancée, on allait mettre un moment avant de tous les achever et surtout, j'allais surement pas avoir assez d'énergie pour faire pareil à chacun d'entre-eux. Il me fallait donc une méthode plus expéditive... Je reculai et m'engouffrai dans une petite ruelle pour réfléchir à la marche à suivre, cherchant quel genre d'arme pourrait être particulièrement efficace contre les Akumas.



Autres gifs:


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 31/03/2017
Messages : 77

Localisation : En France ou en déplacement pour Iré~
Humeur : Rêveur

Disponibilité : Jours et nuits~♥

Sam 16 Déc - 20:07
L'ennemi de mon ennemi est mon ami
Il soupira vaguement, mettant une main sur ses yeux tout en voyant la petite blonde contourner les ennemis avec soin. Il aurait peut-être du prendre le temps d’expliquer sur quoi et comment agissait sa spécialité. Vraiment, elle n’aurait pas pu le comprendre ? Il lui semblait déjà tellement débile de dire les choses ainsi à voix haute. Enfin, du moment qu’elle détruisait les Akumas, il n’en demandait pas plus.
Par contre, cela allait être serré pour lui alors qu’il avait du mal à faire plus d’un pas sans subir un glorieux mal de mer. Tout à fait charmant. Peut-être devrait-il faire un bulle autour de lui et attendre que ça passe… mais là, il risquait d’y passer et ce n’était pas vraiment dans son programme de la soirée. Cela était forcément la faute de l’autre abruti d’Exorciste.

Il évita maladroitement une attaque d’Akuma, sautant en catastrophe dans une ruelle plus qu’il n’y courra et fini sur des sac poubelle dans un grognement. Il détestait vraiment cette soirée. Il entendit un bruit d’explosion significative signalant qu’un Akuma venait de rendre l’âme. C’était toujours un de moins, il aurait bien sauté de joie s’il n’était pas occupé à se cacher parmi les sacs poubelles pour ne pas se faire repérer.
De toute manière, les Akumas ne pourrait pas rejoindre l’auberge alors il n’avait pas à focaliser leur attention sur lui. Quand aux humains qui seraient piégés dans la zone, ce n’était pas son problème, il ne fallait pas non plus abuser. Et puis, les poubelles, n’étaient pas si inconfortable que ça quand on en oubliait l’odeur…

Le plus gros de Akumas avaient décidé d’aller voir ailleurs s’ils y étaient en se foutant de la mort d’un des leur alors qu’un autre avait décidé de vérifier les poubelles pour voir si lui y était, le rendant responsable de la mort de son compère.
Il soupira, se redressant de ses poubelles en lançant un regard blasé à son « ennemi ».

C’est même pas moi, je suis innocent…

Ce qui était en grande partie vrai puisque c’était la blonde qui l’avait détruire. Même s’il avait un peu aidé du point de vue technique. Par contre, si elle n’intervenait pas vite il risquait d’y passer aussi.
Devait-il prendre le risque de se lever une barrière ? Il grimaça, il avait déjà mal partout avec tout ce qu’il avait déjà utilisé.

Un acte de paix, ça te tente ?

Apparemment pas puisqu’il se mit à attaquer. Il eut à peine le temps de soupirer.
Et merde , tant pis pour la sécurité, il leva une barrière autour de nuit dans un murmure qui commandait à l’air ambiant, saignant déjà abondamment du nez. Et ce n’était vraiment pas le moment de tourner de l’oeil.
; color:black;">Quand on rêve de tranquilité...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 11/11/2017
Messages : 33

Humeur : Rayonnante

Disponibilité : Dispo
Lun 18 Déc - 21:37
Stella Biondi & Shen-Nung LanJe parle en #ff9900
L'ennemi de mon ennemi est mon ami

Je me mis ensuite à courir vers la direction que mon partenaire avait emprunté,  il valait mieux que je le rejoigne puisque ses capacités n'étaient pas offensives apparemment. Je profitais de ce temps de répit afin de réfléchir à la stratégie à adopter pour nous débarrasser de ces satanés Akumas, surtout qu'il en restait encore neuf à vaincre. La lance n'était peut être pas une si bonne idée, elle demandait de l'énergie et c'était pas vraiment pratique... Il fallait donc que je teste le corps à corps en me servant de ma prothèse comme arme, si j'arrivais à la contrôler correctement, cela allait devenir un énorme avantage pour ce combat. Cependant, j'allais devoir me mettre en situation de danger puisqu'il fallait que je me rapproche de nos ennemis pour combattre, augmentant mes chances d'être touché par un obus de niveau 1.

Lorsque j'arrivai sur place, le sorcier était entouré d'une sorte de barrière de protection et il saignait du nez, face à la machine qui venait de lancer un assaut sur lui. Je me jetai alors dans la ruelle pour m'approcher de l'Akuma, tout en veillant à rester à couvert, puis je bondis vers cette créature pour lui porter un coup, après avoir transformé ma prothèse en lame. M'appuyant sur la carcasse de la machine, je me propulsai en arrière pour rejoindre mon camarade, atterrissant à un mètre de lui. Je m'approchai un peu plus, puis je posais ma main sur son épaule, je m'inquiétais un peu de son état. Je me demandais s'il avait été blessé d'une quelconque façon puisqu'il saignait du nez.

- Comment te sens-tu ?  



Autres gifs:


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 31/03/2017
Messages : 77

Localisation : En France ou en déplacement pour Iré~
Humeur : Rêveur

Disponibilité : Jours et nuits~♥

Sam 6 Jan - 21:11
L'ennemi de mon ennemi est mon ami
A peine l’Akuma attaquant hors de son champs de vision qu’il vira la barrière, il « désactiva » la barrière, rejetant la tête en arrière et se pinçant le nez pour stopper l’afflux de sang qui lui donnait déjà mal au crâne. Il ferma les yeux, maugréant un peu. Combien de temps faudrait-il aux Akumas restant pour comprendre qu’ils ne pouvaient pas quitter la zone ? Trop peu sûrement, il se blottit un peu plus dans ses poubelles. Il ne sentait plus l’odeur de toute façon.
Il avait totalement zappé la petite sorcière jusqu’à sentir sa main sur son épaule et il rouvrit un œil, le rouge. La blondinette était vraiment floue et il décida de refermer les yeux pour ne pas tourner de l’oeil, ce qui serait purement ironique et autrement moins pratique dans leur situation.

- Comment te sens-tu ? 

Il était à moitié inconscient dans un lot de poubelles… devait-il réellement répondre à cette question où ce n’était pas nécessaire ? Enfin, pour le bien du monde entier, mieux valait qu’il éclaire toutefois la situation.

- Tu sais… Les Akumas ne peuvent pas te voir… ni t'entendre... juste moi...

Il se redressa doucement, s’appuyant sur un sac pour se remettre sur ses pieds tout en ouvrant les yeux lentement. Il lâcha très précautionneusement son nez comme pour vérifier qu’aucun surplus de liquide rouge ne tâcherais encore ses vêtements.
Même s’ils étaient déjà fichus de toute façon.

- Du moins, tant que je reste conscient… Ce qui reste d’être compromis suivant la longueur de la chose.

Il se remit debout cette fois, ayant l’air d’un homme totalement éméché. Aussi, il ne bougea pas le temps de s’habituer au tangage.

- Ils ne peuvent pas sortir de la zone… Si tu as une idée pour en finir rapidement et besoin d’un appui en conséquence, je suis tout ouïe. Mais si on se loupe, je ne servirais plus à rien.

Il était déjà à sa limite après tout. Mais cela faisait aussi tellement longtemps qu’il n’avait pas sollicité ses pouvoirs à se point. Il allait devoir renforcer l’endurance de sa moitié, ça devenait urgent là. La « guerre » avait dégénéré à ce point ?
Pas qu’il s’en souciait vraiment en réalité, lui voulait juste retrouver et buter l’enfoiré vert.
; color:black;">Quand on rêve de tranquilité...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 11/11/2017
Messages : 33

Humeur : Rayonnante

Disponibilité : Dispo
Dim 21 Jan - 11:03
Stella Biondi & Shen-Nung LanJe parle en #ff9900
L'ennemi de mon ennemi est mon ami

Ce type aux cheveux bleus était vraiment impoli... Je lui demandais comment il se sentait parce que je m'inquiétais et lui, il ne prenait pas la peine de me répondre quoique ce soit, le pire étant qu'il avait décidé de parler d'autre chose... Element important concernant ses pouvoirs et nos chances de l'emporter, mais fallait pas abuser non plus. En plus, j'avais remarqué que les Akumas ne me ciblaient pas, mais j'en avais pas la raison et je ne savais pas s'il y avait la possibilité qu'ils me remarquent de nouveau si je les frappais. Cependant, les paroles du sorcier m'offrirent la réponse à cette question même si j'étais un peu refroidie par la possibilité qu'il perde conscience et me laisse seule face à eux...

- Ils ne peuvent pas sortir de la zone… Si tu as une idée pour en finir rapidement et besoin d’un appui en conséquence, je suis tout ouïe. Mais si on se loupe, je ne servirais plus à rien.

J'avais déjà tenté plusieurs approches avec mon Alchimie et franchement c'était pas une partie de plaisir de mettre ces machines à terre, même si je devais bien avouer que ma spécialité était plutôt avantageuse sur ce terrain là. Je profitais de ce moment de réflexion qui m'était offert pour rendre sa forme initiale à ma prothèse.

- Je peux essayer de construire une arme finement aiguisée et d'une taille très imposante que je manierai à l'aide de ma prothèse, sinon je peux me lancer dans un combat au corps à corps mais je n'aurais pas la moindre chance contre un Akuma ayant une bonne armure. Dernière solution, je peux essayer de les transpercer en manipulant directement la matière mais ça risque d'être épuisant et si ça loupe, il y a peu de chance que je puisse essayer autre chose.

J'attendais maintenant l'avis de mon camarade pour attaquer une nouvelle fois les machines du Comte et ainsi nous en débarrasser ou du moins, essayer... Niveau réflexion, stratégie et compagnie, je préférais que ce soit lui qui s'en occupe, moi je me préparais à foutre une bonne droite à ses Akumas.



Autres gifs:


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 31/03/2017
Messages : 77

Localisation : En France ou en déplacement pour Iré~
Humeur : Rêveur

Disponibilité : Jours et nuits~♥

Lun 26 Mar - 19:52
L'ennemi de mon ennemi est mon ami
Il resta appuyé au mur après qu'il eut enfin le courage de se lever, fermant les yeux pour s'habituer au tangage à défaut de le voir totalement disparaître.
Il espérait que la sorcière avait comprit ce qu'il venait de dire et qu'elle avait une idée car il ne tiendrait pas éternellement non plus. Et s'il avait hâte que ça se termine, il n'était déjà pas pressé que ça recommence car oui, il était certain que cela allait se reproduire plus ou moins proche. Le plus lointain possible il espérait bien.

Je peux essayer de construire une arme finement aiguisée et d'une taille très imposante que je manierai à l'aide de ma prothèse, sinon je peux me lancer dans un combat au corps à corps mais je n'aurais pas la moindre chance contre un Akuma ayant une bonne armure. Dernière solution, je peux essayer de les transpercer en manipulant directement la matière mais ça risque d'être épuisant et si ça loupe, il y a peu de chance que je puisse essayer autre chose.

Il ouvrit un œil pour lui jeter un regard noir fatigué. Elle pouvait bien faire ce qu'elle voulait, il s'en foutait du moment qu'elle se débarrassait de ces monstres.
Il se contentant de soupirer, s'asseyant en tailleur, le dos appuyé contre le mur tout en fermant les yeux de nouveau, la tête contre le mur.

Fais ce que tu penses être le mieux, je peux plus bouger et je ne sais bien combien il a reste. Je peux seulement t'apporter un soutiens. Mais c'est effectivement mieux si tu ne te foire pas parce que dans ce cas, il nous resteras plus qu'à fuir.

Il était bien hors de question qu'il risque sa vie pour des civils, il n'y avait pas marqué « abrutis de saint » sur le front. En fait, maintenant qu'il était épuisé et qu'ils l'ignoraient complet, ça lui donnait même une bonne raison pour lâcher l'affaire... Il s'en foutait bien de la vie des autres lui.

Ou alors on peut juste se barrer maintenant qu'ils ne font plus attention à nous.

Il regarda la blonde en levant un sourcil.
Pourquoi avait-il l'impression qu'elle allait lui hurler dessus ou un truc du genre ?
; color:black;">Quand on rêve de tranquilité...



Merci Iré pour la signa :coeur:
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D Gray Man - Seeds of destruction :: Le Monde :: Amérique-
Sauter vers: