« Quand la guerre fait rage, les déchirures ne se referment pas de sitôt. »
Marian Cross
Seeds of Destruction
Pourquoi ça n'arrive toujours qu'à moi ? [PV : Alice ~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Pourquoi ça n'arrive toujours qu'à moi ? [PV : Alice ~]
Liang-Hei Lan
Pour préserver une chose, il faut en sacrifier une autre
avatar
Date d'inscription : 12/04/2017
Messages : 358

Localisation : ... tu sous-entends que je ne suis pas assez visible ?
Humeur : Draconienne.

Disponibilité : Open.
Pour préserver une chose, il faut en sacrifier une autre
Dim 18 Mar - 0:12



Sérieusement...
Tu croises les bras derrière ta tête, le tout posé sur ton oreiller, et tu soupires d'aise. Enfin rentré après toutes ces conneries américaines dont tu te serais bien passé d'ailleurs. Une chose est sûre, il est littéralement hors de question que tu remettes le pied dans ce dépotoir à ordures inutiles et à emmerdes évitables. Même avec Khan. C'est littéralement hors de question. Et si quelqu'un vient te faire chier alors que tu entames tranquillement la neuvième heure de tes soixante-douze heures de repos, tu pètes un câble et tu lui hurles à la gueule. Hm. Non. Trop bruyant. Tu lui jetteras simplement ton Joker dans la gueule. Ou alors tu le congèles... ouais, comme si tu pouvais congéler les êtres vivants ou les akumas. Depuis le temps, ça se saurait hein. Et tu aurais encore plus d'Akumas sur le dos, d'ailleurs. Un sourire détendu et léger aux lèvres, tu fermes les yeux, simplement heureux de n'avoir personne dans les pattes. Tu croises paisiblement les genoux, toujours allongé, et passablement bandé au niveau du torse et de ta jambe droite. Au niveau de la tête aussi. Enfin, comme si tu en avais quelque chose à faire d'être blessé ; tu t'en fichais complètement. Ça faisait mal, jusque là c'est bien normal, mais tu es toujours libre de tes mouvements et la douleur n'handicapait pas tes gestes non plus. Et puis bon, tu as déjà sept heures derrière toi pour te remettre, en plus du voyage pour rentrer. Tu t'endors enfin au bout de neuf heures et vingt-neuf minutes de repos.

- Liang-Hei, debout !, te hurle une voix abominablement familière.

Le scientifique, encore ? Il ne lâchera jamais l'affaire ou bien... ? Tu ouvres un oeil pour regarder ta montre à gousset, ignorant complètement l'homme con et inutile. Tu as dormi quatre heures ? Voilà qui est inattendu, pour un lieu réputé pour te briser les nerfs en moins de dix minutes. Oui oui, c'est la réputation que tu as attribuée de ton propre chef au QG. Tu ranges ta montre à gousset et tu fermes à nouveau l'oeil.

- LIANG-HEI, DEBOUT J'AI DIT ! Il est déjà dix-huit heures passées !

Qu'on t'explique en quoi ça te concerne, au juste ?
Tu vas atteindre ta quatorzième heure de repos et il en restera encore cinquante-huit derrière.

- Une exorciste s'est perdue en rentrant de mission. Nos autres exorcistes ne sont soit pas là, soit occupés, tu dois aller l-...
- Faut que je t'écrive sur une pancarte que je dors ou comment ça se passe ?
- Si tu me parles c'est que tu ne dors pas.
- Peut-être parce qu'un con de scientifique décervelé a eu la connerie de me réveiller. Peut-être, hein.
- JE M'EN FICHE ! Tu bouges ton cul et puis c'est tout !


Tu lèves les yeux au ciel... avant de constater que tu as les yeux ouverts. Tu t'assois et tu lances un regard noir au scientifique, en t'habillant de l'uniforme de l'Ordre Noir au passage. Tu te lèves et tu traînes des pieds, balayant les informations qu'il te donne du revers de la main. Tu sais où tu dois chercher. Ou, plus exactement, tu ne voulais pas le savoir précisément pour pouvoir te caler dans un coin hors de la congrégation et dormir mais non. Maintenant que tu as l'information, tu ne peux pas faire semblant de ne pas la savoir. Tu sors donc, suivi par le scientifique qui vérifie que tu vas bien dans la bonne direction. Ce qu'il peut être chiant quand il s'y met... Tu sais qu'il attendra que tu sois hors de vue, et toujours dans la bonne direction, avant d'arrêter de venir te faire chier. Tu continues ta route sans faire attention à ce qui t'entoure, en ayant totalement oublié le profil de la personne que tu cherches. Boarf. Si par désastre, tu tombes sur une personne ayant la même tenue que toi, tu seras fixé. Si par miracle, tu ne tombes sur personne... et bien tant mieux. Tu feras donc une petite promenade de santé en te reposant et tu retourneras dormir à la congrégation après. L'un comme l'autre te convienne.

Revenir en haut Aller en bas
Alice Weller
Il ne faut jamais s'avouer vaincu avant d'avoir vraiment essayé
avatar
Date d'inscription : 06/12/2017
Messages : 39

Il ne faut jamais s'avouer vaincu avant d'avoir vraiment essayé
Sam 24 Mar - 11:04
Pourquoi ça n'arrive toujours qu'à moi ?

Cela faisait une semaine que j'avais fini ma dernière mission, enfin c'en était pas vraiment une, c'était plus une chasse au général irresponsable qu'une vraie mission. Mais cet homme était un cas à régler au plus tôt pour certain, il n'en faisait qu'à sa tête et peu de personnes devaient l'apprécier, moi, par exemple, je le respectais en tant qu'Exorciste, mais en tant qu'homme, je le trouvais ignoble. Je comprenais même pas comment on avait pu lui offrir un poste aussi important, mais de toute façon, tous les dirigeants de la Congrégation étaient stupides au possible !

Comment j'avais fait pour me perdre ? Ou plutôt, comment j'avais fait pour encore me perdre ?! Mais c'était pas possible d'être aussi maladroite... Je comprenais vraiment pas comment j'avais fait pour en arriver là... Non... Ce n'était pas moi le problème... Le problème, c'était un Akuma ! Oui, maintenant que j'y pensais, c'était sûr ! Un Akuma était dans les parages et il avait utilisé sa matière noire pour me perdre, je devais être prise en pleine illusion. Oui, c'était ça ! Il n'y avait pas d'autres possibilités... C'était décidé, j'allais lui faire regretter de s'être joué de moi. On ne se moquait pas des exorcistes impunément, il allait regretter amèrement de ne pas m'avoir tué... Je comptais bien me débarrasser de lui et il n'allait pas me tromper même s'il prenait forme humaine.

Du coup, je décidais d'utiliser ma superbe technique secrète : la méga-ultra puissante provocation de la mort qui tue...  Puis, si ça ne marchait pas, j'avais idée d'utiliser mon plan de secours : l'appel à l'aide. Et en dernier recourt, il me restait l musique pour essayer d'appâter quelqu'un. Oui, tous ces plans étaient formidables et je les avais imaginé moi-même.

- VOIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ! criais-je d'une voix ultra féminine -ou pas du tout-  Montre-toi démon ! Je vais te transformer en sushi !!!!!!!!!!!

Cela n'avait pas l'air de fonctionner comme prévu... Bon, plan numéro deux....

-  KUSO YARO !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! criais-je d'une voix aiguë. Au secours !




Autres gifs:




Revenir en haut Aller en bas
Liang-Hei Lan
Pour préserver une chose, il faut en sacrifier une autre
avatar
Date d'inscription : 12/04/2017
Messages : 358

Localisation : ... tu sous-entends que je ne suis pas assez visible ?
Humeur : Draconienne.

Disponibilité : Open.
Pour préserver une chose, il faut en sacrifier une autre
Sam 24 Mar - 13:18



Pourquoi...
Tu continues donc ta descente vers la ville, sans te soucier vraiment de savoir si tu vas vraiment vers la ville ou pas parce qu'au point où tu en es comment dire que tu t'en fiches au dernier degré, et tu marches le plus lentement possible pour continuer de te reposer. Tu as tout juste terminé ta quinzième heure de repos que tu entends un énorme "VOI" autant que tu ne vois un rose clair écourant exploser dans ta vision. Instinctivement, tu te retournes en dégainant une de tes cartes et en la lançant vers la source du bruit. La carte revient vers moi sans la moindre goutte de sang ou de jaune solaire dégueulasse mais déjà le rose clair écoeurant enchaîne sur... hein ? Comment ça un démon ? Tu te rapproches de la source de la voix. Un démon, sérieusement ? Y en a combien des crétins du même style que crétins numéro un et deux ? Et transformer un démon en sushi, ça t'étonnerait que ce soit poss-... C'est l'uniforme de l'Ordre Noir, ça. Tu pousses un soupir désabusé en lui lançant un regard hautain. Sérieusement, c'est quoi ce look de dépravé... Tu n'es pas à cheval sur le look mais y a un minimum à avoir. Et c'est ce machin que t'es censé ramener au QG ? En plus c'est une femme... Tu entends d'ici Khan te saoûler et quand tu entends de nouveau une voix aiguë qui interrompt tes pensées après seulement deux secondes tu lâches un juron absolument discret.

- Mais ça va pas de gueuler comme ça ?! Shit !

Tu passes une main dans tes cheveux en fixant brusquement le sol. Oh tes aïeux que tu sen qu'elle va te saoûler celle-là... Quand tu relèves ta tête, soit quelques secondes plus tard, elle est toujours devant toi. Bon. Bah une fois qu'elle sera rentrée au QG, mission accomplie, toi tu vas pouvoir retourner dormir. Enfin, il y aura quand même une heure de trajet, à supposer qu'elle aille aussi vite que toi. Tu en doutes. Fortement. Très fortement. Enfin, il y a toujours des surprises dans les rangs des exorcistes alors sait-on jamais...

- Hm, my bad. Bonjour. Besoin d'aide pour rentrer au QG, peut-être ?, je lance d'une voix plus douce.

Selon ce qu'elle va te répondre, tu vas soit la mépriser jusqu'à la fin de ses jours... et même après, en fait, soit la mettre dans ton dossier « potentiellement à surveiller » ou celui de « potentiellement intéressant », soit... envisager l'idée que, peut-être, tu as bien pensé peut-être, il serait possible que tu la respectes dans un futur lointain. Très lointain... Hm. Tu continues de la fixer... et tu te dis que, si elle s'avise de hurler encore une fois, tu l'aspires avec ton As de Trèfle. Bordel de shit. Tu as tes mains dans tes poches et tu la regardes avec un visage complètement neutre. On dit merci à tes talents de stratège de t'avoir appris à ne pas montrer tes états d'âme.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Weller
Il ne faut jamais s'avouer vaincu avant d'avoir vraiment essayé
avatar
Date d'inscription : 06/12/2017
Messages : 39

Il ne faut jamais s'avouer vaincu avant d'avoir vraiment essayé
Sam 28 Avr - 13:56
Pourquoi ça n'arrive toujours qu'à moi ?

- Mais ça va pas de gueuler comme ça ?! Shit !

Tiens, tiens... Cet homme... Cet exorciste aux cheveux indigo... Je ne le connaissais absolument pas ! En tous cas, le pauvre chou devait se calmer, cela n'apportait rien de bon de s'énerver comme ça... Et puis... C'était quoi ce langage, pas sûre que ses parents auraient appréciés s'ils avaient été là avec nous deux... Au moins, je n'étais plus toute seule et c'était déjà quelque chose de formidable en soi. En plus, avec un peu de chance, nous allions pouvoir devenir les meilleurs amis du monde, c'était fantastique, non ? Découvrir un nouveau camarade, s'entraider, passer du temps ensemble, combattre côte à côte, c'était ce qu'il  avait de mieux, non ? Nous pouvions devenir des héros, tous ensemble et vaincre le méchant Comte Millième. Quoiqu'il en soit, je souriais à cet homme, contente d'avoir un tout nouvel ami bien que mon maître ait encore réussi à me semer.

- Hm, my bad. Bonjour. Besoin d'aide pour rentrer au QG, peut-être ?

Je saisis les mains de cette personne, les yeux brillants de mille éclats. Je le fixais dans les yeux avec un grand sourire. J'étais contente. Il voulait m'aider. Ses intentions étaient louables. J'en avais les larmes aux yeux... Il était venu m'aider comme un prince sur son cheval blanc ! Sauf qu'il n'avait pas de cheval... Et qu'il ne s'agissait pas d'un prince... Mais ! C'était un élu de Dieu ! Les élus de Dieu ne valaient-ils pas mieux que de simples princes ? Nous étions dans le groupe des vainqueurs, dans le groupe des héros, dans le groupe des sauveurs de l'humanité entière ! Cet homme avait un pouvoir étrange ! D'une simple phrase, il avait su raviver la flamme de mon esprit, la flamme de ma volonté ! Je restais donc immobile et silencieuse quelques instants, tenant fermement les mains de mon interlocuteur avant de le lâcher et de m'incliner devant lui.

- Bonjour. Suite à cela, je me mis à parler de plus en plus vite en faisant plein de grand gestes pour illustrer mes propos, ma voix était également de plus en plus aiguë. Je m'appelle Alice Weller et je suis une exorciste ayant une Innocence de type équipement, je vous suis très reconnaissante. Comme vous l'avez si bien deviné, je suis perdue et j'aurais besoin de votre aide, vénérable héros. Je repris la parole, d'une façon calme et posée, comme si je ne m'étais jamais emballée. Au fait, comment vous appelez-vous ?



Autres gifs:




Revenir en haut Aller en bas
Liang-Hei Lan
Pour préserver une chose, il faut en sacrifier une autre
avatar
Date d'inscription : 12/04/2017
Messages : 358

Localisation : ... tu sous-entends que je ne suis pas assez visible ?
Humeur : Draconienne.

Disponibilité : Open.
Pour préserver une chose, il faut en sacrifier une autre
Lun 7 Mai - 15:38



Pourquoi...
Mais c'est quoi ce cirque... Enfin, diplomatie Liang-Hei, diplomatie. Tu te contentes de la saluer d'une manière un peu plus conventionnelle et tu as une seconde pour te dire que tu n'aurais définitivement jamais dû faire ça. Tu regardes les mains qu'elle a saisies et tu arques un sourcil hautain. Alors déjà, non. Ça aurait été Khan, pourquoi p-... Non. Juste non. Son grand sourire te conforte complètement dans ton idée de base, Liang-Hei ; tu n'aurais jamais dû faire la connerie d'être diplomate. Ça t'apprendra. Enfin... Tu reprends tes mains quand tu vois des larmes perler au coin de ses yeux. Va falloir te calmer, chérie, don't be so emotionnal. Pourquoi tes mains sont toujours dans les siennes ? Tu n'avais sans doutes pas tiré assez fort. Et ta mission est de la ramener au QG, pas de la laisser capturer tes mains comme ça. Tu tires plus sèchement et les reprends, en les laissant pendre contre tes cuisses. Au moins maintenant elle se tait, c'est déjà un progrès. Un rose clair que tu as déjà appris à détester traverse ta vision et tu lui lances un regard blasé et hautain. Elle aurait pas pu la fermer ? Putain mais c'est quoi leur problème aux Exorcistes d'être des joies-sur-pattes ? Shit à la fin. Tu te contentes de soupirer et de la laisser se présenter tout en remontant vers le QG. Et c'est parti pour une heure de marche, voire plutôt une heure quarante parce que tu ne pourras marcher à ton rythme de croisière avec elle. Bande de faibles.

Innocence de type équipement, bien. Tu pensais que sa guitare n'était qu'un vulgaire bout de bois. Crétine. Ah tiens, elle a une guitare... sans doutes son Innocence. Bref. Elle s'est perdue ? Big news. Toute la Congrégation n'est absolument pas au courant. Crétine bis. Vénérable héros ? Elle essaie de m'amadouer là ? J'arque un sourcil avant de lui lancer un regard blasé. Au moins ça semble la calmer, c'est déjà ça.

- Liang-Hei., lui réponds-tu posément en réprimant ton envie de lui sortir un "ta gueule" bien senti ou de l'assomer pour la transporter plus rapidement au QG.

La première option est à éviter vu que ça va m'amener à considérer sérieusement la seconde option, et la seconde option va me mener tout droit aux emmerdes une fois arrivés. Tu en as marre d'avoir un bourbier de damoclès au-dessus de la tête. Tu te mets silencieusement en route, en espérant qu'elle va finir par la fermer d'une manière ou d'une autre. Vénérable héros... elle dit ça comme si c'est une nouveauté en plus. Crétine, définitivement. Enfin, on ne sait jamais donc tu préfères ne pas juger la crétine. ... Hm... Passons ce détail. Tu vérifies qu'elle te suit en jetant de discrets coups d'oeil vers elle et tu continues d'avancer à une marche normale. Si elle arrive à te suivre, tu avanceras plus vite. Petit à petit. T'as pas envie de la perdre maintenant. Une fois dans le QG, là t'auras bien envie de la perdre pour finir tes heures de sommeil.



Merci d'avoir été aussi géniaux. /O/
Revenir en haut Aller en bas
Alice Weller
Il ne faut jamais s'avouer vaincu avant d'avoir vraiment essayé
avatar
Date d'inscription : 06/12/2017
Messages : 39

Il ne faut jamais s'avouer vaincu avant d'avoir vraiment essayé
Ven 18 Mai - 16:24

Pourquoi avait-il retiré ses mains des miennes ? Ne m'aimait-il pas ? Le prince charmant n'était pas sensé s'éloigner d'une princesse, si ? Mais dans un sens, je n'étais pas véritablement une princesse... J'étais plus une héroïne qu'une princesse, dans un sens, cela me réconfortait de voir que j'étais une élue de Dieu, mais d'un autre côté, je trouvais ça triste d'abandonner mon statut de princesse. Mais en réalité, il était peut-être seulement timide. Beaucoup de personnes étaient timides, même parmi les princes, même parmi les héros. Je priais, intérieurement pour que l'homme gagne petit à petit en confiance. Par contre, je ne compris pas le regard qu'il m'avait lancé... Cela ne ressemblait pas à un regard d'admiration, ni à un regard meurtrier...

Liang-Hei... Il était donc chinois ou avait des origines chinoises, ça devait être bien la Chine, il allait falloir que je demande une mission là-bas. J'étais sûre que le paysage devait être agréable et les habitants sympathiques, ce devait être un endroit très différent de l'Europe, un peu comme un autre monde... Mon camarade se mit à marcher, je le suivais tout en m'émerveillant de la faune et de la flore de cet endroit. Dès lors que je m'éloignais un peu trop de Liang, je me mettais à courir vers lui pour le rattraper.

-T'es Chinois, pourquoi t'es pas à la branche Asiatique ? Au fait, t'es affilié à quel Maréchal ? Est-ce que t'as déjà vu mon maître ? Combien font deux et deux ? Comment se forme la brume ? C'est quoi la différence entre la neige et la glace ? Pourquoi t'as les cheveux indigo ? T'as quel âge ? Tu as des amis ? De la famille ?



Autres gifs:




Revenir en haut Aller en bas
Liang-Hei Lan
Pour préserver une chose, il faut en sacrifier une autre
avatar
Date d'inscription : 12/04/2017
Messages : 358

Localisation : ... tu sous-entends que je ne suis pas assez visible ?
Humeur : Draconienne.

Disponibilité : Open.
Pour préserver une chose, il faut en sacrifier une autre
Ven 18 Mai - 19:07



Pourquoi...
Elle arrive à te suivre, même si elle doit parfois courir pour ça. Grand bien lui fasse, au moins elle se tait et c'est tant mieux. Tu continues ton ascension vers le QG avant qu'un flot de questions ponctué par ce rose criard retentisse dans ton champ visuel et auditif. L'heure va être longue, très longue, tu le sens venir gros comme une maison... mais pas de conclusions hâtives, Liang. Jamais de conclusions hâtives même si cette Exorciste semble s'être entraînée avec un hongbao mais bon, passons ce détail. Ne jamais se fier aux conclusions hâtives, elle reste une compatible avec une Innocence. Même si elle a tout d'une dépravée mais ça... on ne juge pas Liang. Même si, vu le flot de questions...

- T'as jamais appris à te taire toi, non ?, dis-tu d'une voix blasée, sans animosité. Appeler les urgences, ta voix n'a pas été hautaine. C'est grave docteur, très grave.

Enfin, tu préfères adopter une attitude neutre. Après tout, elle a réussi à voir du premier coup d'oeil que tu es un vénérable héros. On ne sait jamais, tout n'est pas perdu pour cette petite. Tu lui es supérieur, ce qui est normal, et t'as aussi intérêt de répondre à ses questions sinon tu sens la migraine arriver. Tu soupires et, sans cesser d'avancer, tu lui réponds. Avec un retard de quelques dizaines de secondes - voire même une minute - mais bon, pour ce que t'en as à faire de ton temps de réponse...

- J'ai été muté ici. Je ne suis affilié à aucun Maréchal., manquerait plus que ça, même pour un Maréchal tu brilles par ton génie de toutes façons, Je doute de pouvoir voir ton maître sans savoir qui c'est, deux et deux font quatre et de temps en temps cinq, la glace est dure et la neige est molle, ta question est aussi con que de me demander pourquoi je suis chinois et pas portugais., celle-là tu risques de la regretter mon petit Liang, J'ai 25 ans et toi ?, pourquoi tu poses la question si t'en as rien à faire, au juste ? Et pour les deux dernières, oui. Inutile de s'attarder sur ce sujet n'est-ce pas ?

Tu lui as répondu d'une voix calme et limpide, ne montrant absolument pas ce que ces questions ainsi que tes propres réponses que tu as enchaînées ont réveillé en toi. En tous cas, une chose est sûre, vu qu'elle arrive à te suivre tu accélères un peu le mouvement. Plus vite tu seras arrivé et mieux tu te porteras. Tu esquives les arbres, branches et autres qui commencent à se tasser autour de vous. Et va falloir emprunter cette entrée en plus... tss, ça y est, ça t'énerve déjà.



Merci d'avoir été aussi géniaux. /O/
Revenir en haut Aller en bas
Alice Weller
Il ne faut jamais s'avouer vaincu avant d'avoir vraiment essayé
avatar
Date d'inscription : 06/12/2017
Messages : 39

Il ne faut jamais s'avouer vaincu avant d'avoir vraiment essayé
Mar 21 Aoû - 19:29
- T'as jamais appris à te taire toi, non ?

Je ne comprenais pas le sens de sa question... Il était étrange quand même, ce héro... Pourquoi je devrais me taire alors que j'avais une voix divine ? Bizarre, très bizarre... AH ! Je comprenais bien mieux d'un coup ! Il avait du être élevé en campagne et ne pas être bien instruit, il s'était simplement mal exprimé et il souhaitait savoir si j'avais appris à m'enterrer. Tout prenait sens maintenant ! Je le savais que lui et moi, cela allait être une grande histoire d'amour. Malheureusement je n'avais jamais appris à m'enterrer, mais il était toujours temps de rattraper le temps perdu ! Je le sentais, je le voyais, j'entendais le cri de son âme me suppliant de devenir son amis.

- OUIIIIIIIIIIIIIIII ! OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ! OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !

Et en général, c'était dans ces moments-là qu'on me disait que j'étais étrange, mais je le savais. J'avais trouvé un semblable et je ne comptais pas l'abandonner. Je  voulais même le présenter à mon maître. C'était un honneur de rencontrer mon maître,  mon maître était quelqu'un de formidable, même s'il était un peu bizarre et fatigant et qu'il me fuyait. Quoiqu'il en soit, je me jetai sur le bras gauche de Liangounet et je lui déposai un ch'tit bisous sur sa ch'tite joue gauche, mais je ne lâchais pas son bras pour autant. J'étais une sangsue dans un sens. J'aimais bien les sangsue...

- C'est d'accord, je veux bien que tu m'apprennes à m'enterrer ! C'est cool qu'on soit devenu amis.

Liangichou m'avait appris un truc de dingue !!!!!!!!!!!!!! Ça, j'étais sûre que Shiro Takuya ne le savait pas ! Deux et deux pouvaient faire quatre ou cinq ! Je savais pas moi que ça pouvait faire cinq ! Révélation du siècle. Si ça se trouvait, j'avais un génie à côté de moi et je m'en rendais absolument pas compte, si ça se trouvait, il était plus intelligent que tous les exorcistes et scientifiques de la Congrégation réunis. En plus, il connaissait la différence entre la glace et la neige, ENORME !  AH !!!!!!!! Mais fallait que je lui donne le nom de mon magnifique maître !!!!!!!!!! Comment j'avais pu oublier ça ! Par contre, il aurait pu être portugais. Suffisait que sa mère s'en enfile un et c'était réglé. Rapide et efficace.

- Mon maître s'appelle Shiro Takuya ! Au fait, je crois que t'es un génie, comme moi. Je sais pourquoi t'es pas portugais, mais tu sais, ça s'est joué à rien. T'aurais même pu être mexicain. J'ai 16 ans ! Y a qui dans ta famille ? Ils sont en vie ? Est-ce que tu veux m'épouser ?

Quoi ? Ma dernière question était un peu osée ? Non, pas du tout ! Je perdais rien à essayer, n'est-ce pas ?



Autres gifs:




Revenir en haut Aller en bas
Liang-Hei Lan
Pour préserver une chose, il faut en sacrifier une autre
avatar
Date d'inscription : 12/04/2017
Messages : 358

Localisation : ... tu sous-entends que je ne suis pas assez visible ?
Humeur : Draconienne.

Disponibilité : Open.
Pour préserver une chose, il faut en sacrifier une autre
Jeu 23 Aoû - 15:50



Pourquoi...
Ses hurlements font naître des ronds d’un rose clair beaucoup trop saturé dans ta vision et tu lui lances un regard neutre en réponse, un sourire hautain au coin des lèvres. Oh qu’elle va t’énerver celle-là, tu le sens venir à des kilomètres… Tu te contentes de répondre calmement à ses questions pour t’éviter de lui asséner un atémi sans pitié aux reins ; tu es à peu près sûr que le scientifique et d’autres gens inutiles au cerveau sous-exploités vont venir exploser ton si sacré temps de sommeil sinon. Encore plus que d’habitude. Déjà que ce n’est pas fameux, tu ne comptes pas non plus les encourager dans cette voie. Après avoir fini de répondre à toutes ses questions qui n’en finissent pas, tu soupires légèrement et accélère encore un peu plus le mouvement. Elle arrive à te suivre. Non que tu n’en aies quelque chose à foutre vu que tu ne lui as pas donné le choix, en fait.

La réponse qu’elle te hurle dans les tympans te fait arquer un sourcil, seule preuve de ton irritation et de ta soudaine envie de l’assommer qui revient en puissance. Cela dit le regard noir qu’elle te lance n’est pas dû à ses paroles que tu n’as d’ailleurs pas écoutées. Le regard noir et carrément assassin est dû aux gestes qui ont précédé ses paroles ; tu t’es retrouvé avec une beuglante accrochée à ta manche gauche qui n’a pas demandé à être ainsi sali et… ta joue. Ta joue. Ta joue, putain ! Sur le coup, tu n’as fait que continuer à marcher ( drôlement plus vite ), ce qui t’amène à presque traîner la beuglante rose vu comment elle est accrochée. Après coup, soit approximativement trois secondes après, tu l’interromps en plein dans sa diatribe en mettant ta main sur son visage et en la repoussant significativement ( et violemment ) au sol. Quoi ? Tu lui apprends juste à s’enterrer, c’est elle qui t’a demandé. Hein ? Non tu ne l’as pas écouté mais vu comment elle hurle, c’est difficile de ne pas l’entendre.

- Tu viens de t’enterrer, gamine., réponds-tu d’une voix calme et impassible.

Tiens tiens, tu as réussi à garder une expression neutre et ton sang-froid ? Pourtant tu bouillonnes clairement à l’intérieur mon petit Liang. C’est mignon. Et non tu ne penses pas à l’autre perché. C’est lui qui s’est invité dans tes pensées sans ta permission. Tout à fait. Ouais… Tu lances un regard réfrigérant à Alice.

- Aller, lèves-toi. Le QG est encore à une heure de marche et j’ai pas toute la journée devant moi., dis-tu d'une voix calme et posée.

Tu es étonnamment conciliant mais cela ne t’empêche pas de nourrir des envies de meurtre à son égard. Dans ta tête et sans perdre ton sang-froid non plus. Avec les Exorcistes la méfiance est de mise, certains paraissent incapables alors qu’ils sont tout à fait capables. C’est rare mais… hm, non, même là tu ne vois ce qui peut t’empêcher de lui exploser la face. Les témoins oculaires ? Ah. Oui. Voilà. Eux. Parfaitement. Trop d’arbres autour de vous et les arbres sont de vraies balances, c’est connu. Tout à fait, tout à fait. Ta mauvaise foi s’abrutit avec le temps, mon p’tit bleuté… Enfin. Elle se remet à te parler, sans hurler cette fois, en te balançant des informations dont tu te fous royalement. Son maître est Shiro Takuya ? Oh bien. Tu t’en fous royalement. Elle croit que tu es génie ? Pfeuh. Gamine de bas-étage, évidemment que tu es un génie. Comme elle ? Certainement pas dans la même classe. Au moins, le fait qu’elle arrive à le dire prouve qu’elle mériterait peut-être, dans un potentiel futur très lointain, une partie très infime et excessivement minuscule de ton attention. Peut-être. En théorie.

Elle sait pourquoi tu n’es pas portugais mais tu aurais pu être mexicain. Hm. Et elle veut ton poing dans la gueule, en fait. Ou une de tes cartes en travers de la gorge ? Oh non, en travers de ses cordes vocales. Quoique, si tu l’empêches de parler tu es certain qu’elle va se mettre à bouger encore plus et ce serait tout aussi épuisant, voire plus épuisant. Elle a seize ans, bien. Tu t’en fous. Ta famille ? Tu ne lui en parleras pas. Si tu veux l’épouser ? … Ne la tues pas, Liang. Rappelles-toi. Arbres, témoins oculaires, gens inutiles qui vont te massacrer ton si sacré sommeil, tout ça.

- Non., réponds-tu directement, sans laisser de pause entre sa dernière question et ta réponse.

C’est quoi cette exorciste, franchement… Tu soupires largement et, une main dans la poche droite de ta veste, tu continues de marcher vers le QG. La buter ? Hm, sans doutes. Elle vient de te rappeler cette putain de mission en Amérique. Mauvais souvenirs, définitivement mauvais. Surtout quand tu as appris après coup que ce mariage est techniquement enregistré et que tu es donc techniquement marié à l’autre perché. La blague. La connerie. Et pourtant, tu gardes ton calme. Si tu t’énerves, tu ne pourras jamais rattraper ton précieux temps de sommeil. Et puis, penses aux balances que sont les arbres et qui pullulent autour de toi. Tu es en forêt Liang. Trop de témoins oculaires, vraiment.

- Et toi, ta famille ?

… Ah. Tu gardes ton expression neutre et calme mais il semblerait que tu bouillonnes encore plus à l’intérieur, Liang. Et tu arrives à rien montrer car tu es un génie. Brave petit, brave petit… Maintenant, tu n’as plus qu’à supporter une heure de conneries du genre. Prépares du plomb de rechange pour tes nerfs, Liang. Prépares-le, ça vaut mieux pour ta santé mentale. Tu soupires et tu maintiens ta vitesse de marche. Si elle doit courir pour te suivre, tu t’en fiches. Si elle essaie de te toucher, tu lui tranches les doigts. Bien, bon plan. Direction ta chambre puis direction sommeil.



Merci d'avoir été aussi géniaux. /O/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: