:: Le Monde :: Amérique Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Toi ! Tu tombes à pic, dites donc... [PV: Leena ~]

avatar
Date d'inscription : 21/03/2018
Messages : 32


Dim 25 Mar - 12:50

ft. Leena Hämäläinen

« Des ordres, des ordres, encore des ordres... Il va falloir que l'humanité apprenne à distribuer autre chose, quand même. Ça doit être tellement chiant, à longueur de journée... » - 523 mots

Bon, un partenaire libre, voyons voir ç... Ah, trouvée !

Maelrys incline légèrement le buste devant son supérieur et effectue un splendide demi-tour pour partir en sens inverse, son ordre de mission disparaissant sous sa tunique. Bien. Marchant en regardant droit devant elle, la demoiselle réfléchit à toute vitesse. Aux dernières nouvelles, Shiro a été aperçu en Égypte, Liang-Hei se coltine une mission en Amérique, Froi sillonne les temples en Thaïlande et Yû a disparu des radars après un passage éclair aux abords de... la russie ? La mongolie ? La chine ?, hm... aux abords de quelque part. Bien. Elle continua d'avancer de sa démarche souple, silencieuse et efficace, le regard déterminé ne laissant pas une seule seconde penser qu'elle est actuellement en train d'ordonner sa mémoire. La mission à laquelle on venait de l'assigner est simple ; aider un petit groupe d'exorcistes se trouvant au beau milieu du Canada et qui sont fortuitement tombés sur une surpopulation inattendue d'Akuma. Au canada... ironique en un sens, tout ça. L'un des exorcistes est suspecté d'insubordination et, pour ne pas être débordée et ainsi apporter une aide qui ne serait que minime, son supérieur lui a intimé de prendre un ou une partenaire pour cette mission. Elle vient à peine de mettre un pied au QG qu'elle se retrouve déjà à devoir repartir au seul endroit où les quatre imbéciles... trois imbéciles, Froi est guidé par la passion donc il ne rentre pas dans cette catégorie, ne se trouvent pas. Un sourire léger aux lèvres, une pensée éclate dans son esprit avec les couleurs de l'évidence. Oh. Bien sûr.

Maelrys erre dans les couloirs jusqu'à tomber sur la personne qu'elle cherche depuis maintenant cinq minutes. Elle lui fit un geste de la main pour la saluer, accompagné de sa voix également.

- « Bonjour ! Tu tombes à pic, j'ai besoin d'une partenaire pour une mission. »

Elle prend la malheureuse enfant par le poignet, sans lui faire mal, et lui fournit tout de même quelques explications. Avec les trois imbéciles, elle est devenue experte en matière de donner les explications au bon moment. Connaissant ces vraies têtes de mule, en même temps...

- « Les membres du CROW sont débordés et nous devons partir au plus vite aider des exorcistes qui se sont heurtés à un véritable contingent. Tu es prête à partir maintenant ? »

Elle la jauge d'un rapide coup d'oeil discret. Visiblement, oui, elle est prête à partir. Sans plus attendre, Maelrys l'entraîne à sa suite de sa démarche toujours aussi assurée. Hm ? Si elle a menti concernant l'explication qu'elle a donné ? Ben voyons. Bien sûr que non. Si notre Galloise a bien une faiblesse, c'est celle de ne pas mentir. Quoique, ça aide dans la majorité des cas. Les membres du CROW sont effectivement débordés en ce moment et la mission est effectivement urgente ; sinon on ne la lui aurait pas confiée vu que sa mission de surveillance est prioritaire. Bref. Maelrys se dirige vers l'Arche, tenant toujours le poignet de la malheureuse derrière elle.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 21/12/2017
Messages : 57


Dim 25 Mar - 13:18
Essoufflée, elle était discrètement sortie de sa salle d'entraînement « privée », faisant bien attention que personne ne la remarque alors qu'elle remontait le couloir. Les exercices en solitaire avait une limite et il semblait bien qu'elle l'ai atteinte : elle ne parvenait plus à travailler son endurance en étant seule. Son « arme » étant secrète, elle ne pouvait pas s'entraîner avec un autre membre du Crow et elle n e pouvait pas vraiment demander au « commandant » de l'aider non plus, il était assez occupé comme ça.
Soupirant, elle se força à enfiler sa veste avant d'atteindre le couloir un peu plus bondé. Ce qu'il pouvait faire chaud là-dedans... Elle regrettait souvent son pays et ses températures. Au Central et ses environs, il faisait constamment trop chaud, parfois tempéré (pour elle) mais jamais assez froid.

Elle se glissa dans l'ombre du couloir principal silencieusement, cherchant à se faire remarquer le moins possible, plus par habitude que par réelle nécessité et remonta jusqu'à sa chambre. Posant ses vêtement dans la panière, elle fila aussitôt sous la douche glacier, appréciant la fraîcheur qui ne durerait pas.
Une fois cela fait, elle enfila des vêtement propre et léger, grimaça une nouvelle fois en observant sous toute les coutures une veste des Crow. Pourquoi fallait-il toujours qu'elle la porte ? Elle fit la moue tout en l'enfilant. Discrétion et secret... elle aurait pu tout aussi bien rester dans sa chambre. Attachant ses cheveux dans un chignon sommaire, elle quitta la pièce pour prendre la direction du réfectoire. Elle ne savait pas exactement quelle heure qu'il était mais elle s'entraînait depuis quatre heure du matin, résultat, elle mourrait littéralement de faim.

Un bon petit déjeuné plus tard ou elle limita au maximum sa consommation pour ne pas se faire remarquer -ce qui l'a rendait extrêmement susceptible et facilement agacé-, elle sortit de du réfectoire. Elle irait certainement dormir... Un peu de repos ne faisait pas de mal...

Bonjour ! Tu tombes à pic, j'ai besoin d'une partenaire pour une mission.

Hum... ? Pardon ?
Elle dévisagea la femme qui venait d'arriver, gardant un visage neutre de toute expression. Comment ça elle tombait à pic pour une mission ? Il y avait d'autres personnes dans le couloir et pleins dans le réfectoire. Où est-ce qu'elle voyait que c'était une bonne idée de la choisir ? Et puis, sérieusement, elle avait une tête à vouloir partir en mission ? Elle n'eut toutefois pas le temps de répliquer qu'elle fut tirer par le poignet à la suite de la femme et elle serra les dents. Elle avait sérieusement envie de la congeler là... Est-ce que le commandant lui en voudrait si elle faisait ça ? Sûrement... il l'engueulerait en lui disant qu'elle était idiote et qu'elle aurait mieux fait d'utiliser les sceaux ou elle ne savait quoi d'autre...

▬  Les membres du CROW sont débordés et nous devons partir au plus vite aider des exorcistes qui se sont heurtés à un véritable contingent. Tu es prête à partir maintenant ?

Débordés ? Et ceux qui prenait le café au réfectoire, elle devait en parler ? Enfin... cette femme l'intriguait tout de même donc elle se contentant de hocher la tête silencieusement, la suivant aussi rapidement qu'elle le pouvait.
Elle n'avait jamais vu cette femme qui portait pourtant l'uniforme des Crows et elle la trouvée carrément louche. Même le Commandant avait semblait moins louche, c'était pour dire.

Qui êtes-vous ?

Comme toujours, sa voix froide et tranche détonne avec son visage de gamine inexpressive et passablement blasé mais elle s'en fichait, elle n'avait pas accepté d'être là pour être sociable mais bien pour avoir un toit et à manger. Il ne fallait pas non plus lui demander plus que le strict minimum concernant les contacts humains, ça aurait été exagéré.


“Ma seule liberté est de rêver, alors je rêve de liberté.”


Merci Irélia pour la signa :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 21/03/2018
Messages : 32


Dim 25 Mar - 15:39

ft. Leena Hämäläinen

« Des ordres, des ordres, encore des ordres... Il va falloir que l'humanité apprenne à distribuer autre chose, quand même. Ça doit être tellement chiant, à longueur de journée... » - 602 mots

Et c'est parti, direction tempête de neige chérie !

La demoiselle hoche la tête et il n'en faut pas plus à notre Galloise pour se mettre en route. Simple et efficace, sans prise de tête. Dieu qu'elle aimerait surveiller des personnes avec la même simplicité... Enfin bon. Passons. Maelrys a fait exprès de ne pas remarquer les maigres réactions de la demoiselle et poursuit sa route comme elle l'a commencée. La neutralité de son visage ne surprend pas notre Brune, elle en a vu d'autres et elle a rapidement appris à ne pas s'arrêter aux premières apparences. Déjà parce que se fier aux premières apparences n'est pas une bonne idée... Hum, autant ne pas développer ce point n'est-ce pas. Maelrys continue d'avancer vers l'arche, ne s'arrêtant même pas quand la question tombe comme un couperet. La voix froide et tranchante ne la fait pas réagir ; c'est presque le moins qu'elle attend de la disciple de Thomas. Elle monte dans l'arche, sachant exactement où elle va, et elle tourne sa tête de profil vers Leena en parlant, pour avoir sa réaction en direct au cas où elle décide de ne pas répondre oralement.

- Maelrys, membre du CROW sous les ordres du Commandant Luverrier., répond Mael', avec un sourire amusé. Et toi ?, demande-t-elle.

Elle continue de marcher dans l'arche, cherchant l'endroit qui la mènera jusqu'au Canada. Non, pas celle-là... Elle continue de marcher vite, le poignet de la fillette dans sa main, et, une fois qu'elle a trouvé l'entrée qu'elle veut, elle s'arrête devant. Elle ancre son regard dans celui de la demoiselle et se contente de lui sourire et de lui faire un clin d'oeil amusé à l'appui. C'est l'heure de s'amuser et de prêter main-forte aux petits exorcistes débordés.

- Notre mission se passe à Yellowknife, à côté du Great Slave Lake. J'espère que tu n'as rien contre le froid !, dit-elle en s'engouffrant dans l'endroit qui la parachute au Canada.

Qu'elle est bien utile, cette Arche... Mael' lâche enfin le poignet de la malheureuse enfant une fois qu'elles sont arrivées à la gare où un train les attend. Elle fait un signe au contrôleur et lui explique rapidement la situation. Ce détail reglé, elle monte dans le train après Leena, la neige commençant tout juste à tomber et à s'amonceler sur le sol. En espérant que ça ne va pas les empêcher de rejoindre leur objectif... Ça l'étonnerait mais elle a appris à se méfier des effets que les intempéries peuvent avoir sur les trains. Une fois dans une petite cabine, notre Galloise ressort son ordre de mission et le relit plus attentivement, Leena face à elle - à moins qu'elle ne soit à côté... ? Ah, d'ailleurs, en parlant d'à côté, Liang-Hei est aussi en Amérique non ? Elle profitera de cette mission pour aller faire un crochet et voir où le bleuté en est. Des fois que... on sait jamais. Elle range son ordre de mission après l'avoir relu en long en large et en travers et croise ses bras derrière sa tête. Bon, une heure de train, diiiing...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 21/12/2017
Messages : 57


Lun 23 Avr - 0:33
Sous les ordres de Luverrier ? Elle avait entendu parler de lui... et pas spécialement en bien mais de l'essentiel qu'elle avait retenu, lui et son Commandant n'étaient pas vraiment amis, loin de là. Alors, que voulait une personne sous les ordres de cet homme ? Chercher des ennuis à son protecteur ?
Elle retint un soupire, elle allait devoir faire attention et ne prendre aucun risque quitte à passer pour incompétente. C'était toujours mieux que de lui faire découvrir son secret.

Leena... dit-elle simplement en continuant de fixer la dénommée Maelrys.

Celle-ci semblait chercher la porte de l'Arche vers elle ne savait où et ne voulait apparemment pas la lâcher, à croire qu'elle avait peur qu'elle s'enfuie. Comme si elle pouvait. Elle espérait seulement ne pas avoir d'ennuis avec Thomas en rentrant... mais aussi, ce n'était pas forcément évident quand on devait faire profil bas et puis, des informations étaient toujours bonnes à prendre, surtout concernant ce « Luverrier » à qui elle devait faire particulièrement attention.

Notre mission se passe à Yellowknife, à côté du Great Slave Lake. J'espère que tu n'as rien contre le froid !

Elle lui lança un regard glaciale. Se rendait-elle compte qu'elle parlait à une personne étant en tenu d'entraînement et donc, que très peu vêtue ? Déjà qu'elle allait être forcé de mettre une veste supplémentaire pour ne pas paraître louche mais en plus ,elle allait devoir faire semblant d'avoir froid vu comment elle était habillée.
Elle détestait déjà cette personne et sa mission.

Enfin libérer de la poigne de l'autre, elle se frotte le poignet puis son bras endoloris d'avoir était traîné à la suite de la femme de cette manière. Pour faire bonne mesure, elle referma plus correctement la veste quelle portait, resserrant les bras contre elle.
Elle avait assez observer de personne pour savoir parfaitement mimer une personne qui avait froid, elle n'avait pas passer toute son enfance dans la rue pour rien.

La femme la laisse un court instant pour parler avec le contrôleur et elle la suit en restant à distance, observant un peu la gare dans laquelle ils se trouvaient, voulant mémoriser l'itinéraire. Ne savait-on jamais, elle voulait être capable de rentrer seule au cas où.
L'explication avec l'homme terminé, elles pénétrèrent dans le train et elle s'assit en face de la femme dès qu'elles furent dans le compartiment. Elle se mettait à disposition pour une observation mais si elle voulait pouvoir observer elle aussi, il fallait bien prendre se léger risque. Elle tourna sa tête vers la fenêtre, observant la neige qui commençait à tomber. Cela lui rappelait toujours son pays de voir la neige...

Y-a-t-il un rapport de mission sur lequel je peux m'appuyer ?

Elle frissonna légèrement avant d'observer Maelrys. Elle n'aimait pas être entraîné de la sorte par une inconnue alors si en plus elle ne devait pas connaître les détails et se préparer à quoi s'attendre, cela risquait d'être compliqué pour elle de se maîtriser. Un contingent face à des exorcistes voulait tout et rien dire en même temps pour elle, elle était encore novice dans se milieu.
D'ailleurs en parlant d'inconnu, elle ne lui avait donné aucun nom de famille... encore une chose à rajouter dans la liste des choses suspecte.


“Ma seule liberté est de rêver, alors je rêve de liberté.”


Merci Irélia pour la signa :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 21/03/2018
Messages : 32


Lun 30 Avr - 16:51

ft. Leena Hämäläinen

« Des ordres, des ordres, encore des ordres... Il va falloir que l'humanité apprenne à distribuer autre chose, quand même. Ça doit être tellement chiant, à longueur de journée... » - 454 mots

Et c'est parti, direction tempête de neige chérie !

Le regard glacial de la malheureuse enfant ne perturbe pas du tout Maelrys, qui à vrai dire n'a pu que l'apercevoir vu qu'elle avançait à ce moment-là. Enfin, l'aurait-elle vu pleinement qu'elle l'aurait soutenu sans ciller, dans la joie et la bonne humeur s'il vous plaît. Elle fait par la suite semblant de ne pas remarquer la jeune femme fermer enfin sa polaire, disons plus simplement qu'elle se contente d'avancer au même rythme qu'avant, pour aller directement se diriger vers la gare et régler des détails avec le contrôleur. Cela fait, elle fait signe à Leena de venir, la jeune femme ayant gardé ses distances. Elle ressemble presque à un enfant découvrant un trésor avec méfiance et cette vision attendrit Maelrys qui n'en laisse rien percevoir pour autant.

Une fois à sa hauteur, elle laisse Leena monter la première dans le train et la suit, lui indiquant par un simple « C'est ici. » où se trouve leur compartiment. Et c'est parti pour une heure de trajet ! Elle va directement s'asseoir et, après avoir relu son ordre de mission une énième fois, elle le range et se détend pleinement, la protégée du renard face à elle. La jeune femme semble être observatrice, distante et... hm... prudente ? En plus d'être froide à souhait et c'est tout à son honneur. Croisant ses bras derrière sa tête, Maelrys regarde le paysage commencer à défiler par la fenêtre. Et, définitivement, elle devra aller faire un crochet vers le... Temple de Quentilin. Pour voir où en est Liang dans sa mission. Des fois que...

Maelrys boise son regard sur Leena quand celle-là prend la parole et lui sourit avec douceur. L'ordre de mission ? Elle fait disparaître une main sous sa cape et le lui tend en hochant la tête.

- Je t'en prie, vas-y. J'aurais dû commencer par là, excuses-moi.

Elle se recale comme elle l'était avant que la jeune femme ne lui parle et elle se met à observer les flocons de neige tomber sur les arbres et la terre, recouvrant la nature par une fine couche de blanc. Cette vue l'apaise, en un sens. Peut-être parce qu'elle trouve la neige apaisante. Elle cale son sac sur ses genoux avant de l'ouvrir.

- Oh j'y pense. J'ai une tenue chaude pour toi ici. Yellowknife est un endroit particulièrement glacial. Si tu as des questions sur la mission, n'hésites pas., dit-elle avant de reconcentrer son regard sur la neige tombant sur l'herbe avec douceur.

Autant profiter de cette pause avant de se plonger dans l'orage qui les attend.



H.R.P:
Juste parce que c'est important mais que je ne le précise pas... 8D

L'ordre de mission commence par « Ordre de mission pour Maelrys Aelhaern ». /O/
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 21/12/2017
Messages : 57


Jeu 10 Mai - 0:43
Elle balaya l’excuse d’un léger hochement de tête avant de saisir le rapport qu’on lui tendait. Maelrys Aelhaern ? Elle pouvait donc mettre un nom de famille à la suite du prénom maintenant. Toutefois, elle était trop récente dans le groupe pour que cela lui dise quelque chose. Cela pourrait toujours aider le Commandant cela-dit.
Elle posa les yeux sur le rapport, commençant à lire tout en restant attentive aux actions de la femme.

Oh j'y pense. J'ai une tenue chaude pour toi ici. Yellowknife est un endroit particulièrement glacial. Si tu as des questions sur la mission, n'hésites pas.

Vêtements chaud pour un endroit glacial… Elle n’avait pas particulièrement le choix. Elle regrettait déjà amèrement de s’être laissé entraîné. Surtout qu’elle allait devoir faire un « rapport » après et donner une sérieuse explication…
Par contre, elle notait que l’autre qui l’avait pourtant prise « par hasard » selon ses dires, avait des vêtement chaud pour elle. Et comme elle était plutôt petite -fallait l’avouer- ce n’était pas seulement les premiers vêtements venues. Comme elle s’en doutait au premier abords, l’action était préméditée. Le commandant allait certainement lui faire la morale après ça…

Je veux bien… dit-elle simplement en refermant le dossier.

Elle finirait de le lire après, ce n’était pas urgent. Ce qu’elle avait déjà commencé à lire combiné à ce que Maelrys lui avait dit n’avait strictement rien de passionnant.

...Est-ce que je peux être seule… pour me changer ?

Déjà parce qu’elle n’aimait pas se dévêtir devant une autre personne -le médecin des crows, une fois avait suffit- et puis ensuite, se serait se trahir et elle ne voulait pas que cela arrive. La situation actuelle était déjà plutôt détestable pour elle sans en rajouter.
Toujours réfléchir et ne jamais agir de manière impulsive. Elle le savait depuis longtemps et cette nouvelle situation dans laquelle elle se trouvait ne lui permettait de l’oublier à aucun moment.

Elle attendit donc que la Crow sorte pour refermer correctement la porte derrière elle, attendant quelques secondes pour être sûre qu’elle ne revienne pas -et qu’il n’y ai pas un golem qui traîne encore dans la cabine- avant de se changer en vitesse non sans grimacer. Des vêtements chauds… quelle horreur…
Une fois terminée, elle rouvrit la porte du compartiment sans un mot pour signaler qu’elle avait fini avant de retourner s’asseoir à sa place, replongeant dans la lecture de l’ennuyeux rapport.


“Ma seule liberté est de rêver, alors je rêve de liberté.”


Merci Irélia pour la signa :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 21/03/2018
Messages : 32


Dim 13 Mai - 6:00

ft. Leena Hämäläinen

« Des ordres, des ordres, encore des ordres... Il va falloir que l'humanité apprenne à distribuer autre chose, quand même. Ça doit être tellement chiant, à longueur de journée... » - 454 mots

Et c'est parti, direction tempête de neige chérie !

Maelrys observe, sans quitter ses yeux du paysage enneigé et des flocons de neige derrière la fenêtre, la petite protégée du Commandant Alexander. Elle sait très bien que Luverrier s'est montré "fort intrigué" par la nouvelle venue mais elle ne lui dira rien sans connaître les tenants et les aboutissants entourant cette jeune fille ; sans compter que se mettre le renard à dos n'est même pas une chose à envisager. Du moins, pas dans sa position actuelle. Elle tourne ma tête vers Leena quand elle accepte mon offre, un sourire enjoué aux lèvres, et je lui donne un sac en papier cartonné ; la tenue est pliée dedans. La question, avec les hésitations à la clef qui suivent, fait rire Maelrys avec légèreté.

- Oui, bien sûr.

Évidemment que les gens n'aiment pas se dessaper devant des inconnus, ça se saurait sinon. Encore que... et à son âge, notre Galloise peut très bien comprendre qu'on préfère préserver son corps et son innocence. Bref. La pudeur, elle comprend, même si elle ne partage pas ce concept. Enfin, détail sans importance que voilà. Elle se lève donc de son siège et ouvre la porte.

- Dis-moi quand tu as fini, je vais aller prendre du café en attendant. Tu veux quelque chose ?

Oui ou non ? Elle attend sa réponse, ou un temps suffisant de non-réponse, avant de sortir et de refermer la porte derrière pour aller prendre son précieux breuvage. Quoique, du thé ferait aussi très bien l'affaire... Elle hausse les épaules et se prend du café et une bouteille d'eau, plus la boisson de Leena si elle lui en avait demandé une. Une fois sa tasse de café bue, deux autres seraient peut-être nécessaire avant qu'elle soit requinquée complètement mais passons, elle retourna dans leur compartiment. Eh bien ? Porte ouverte, elle a donc fini de se changer. Les mots sont inutiles dans ce genre de cas. Et elle est déterminée à lire le rapport jusqu'au bout ? Ah, Maelrys note l'information.

- Si tu veux une précision, demande. J'y répondrai.

Et Maelrys se replonge dans la vue passionnante offerte par le train, après avoir refermé la porte de leur compartiment et s'être assise face à Leena bien entendu.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 21/12/2017
Messages : 57


Jeu 14 Juin - 23:31
Elle hocha la tête alors que l’inspectrice lui offrait de répondre à ses question et reprit silencieusement sa lecture. Elle n’avait rien à dire là-dessus…
Une fois la lecture terminée, elle rendit le rapport à sa propriétaire, s’appuyant contre la fenêtre comme une enfant pour regarder le paysage à l’extérieur toujours le plus silencieusement. Elle ne savait pas ce qu’allait donner cette mission mais il fallait qu’elle soit prudente, tout faux pas pour lui causer du tort et en causer également à son supérieure. Lentement, elle ferma les yeux pour prendre un maximum de repos sans pour autant tomber dans un sommeil profonds. Elle c’était levée tôt pour s’entraîner alors elle en avait besoin, surtout que cela promettait d’être plutôt agité malgré tout.

Elle rouvrit les yeux uniquement quand elle sentit le train ralentir, se redressant dans son siège avant de cacher un discret baillement. Ils étaient donc arrivés ? Elle se remis sur ses pieds, étirant ses bras doucement avant de sortir de la cabine à la suite de l’inspectrice après avoir vérifier qu’ils n’avaient rien oublié à l’intérieur.
Elle n’avait vraiment pas envie de travailler avec cette inconnue et ce demandait encore ce que celle-ci cherchait pour l’amener avec elle de la sorte.

Il ne leur fallut pas longtemps pour atteindre l’endroit où s’étaient regroupés quelques crows et elle resta en retrait mais assez près pour écouter la conversation, toutes informations sur la mission étaient bonnes à prendre.
Elle souffla un peu sur ses mains, observant la vapeur avant de lever ses yeux vers le ciel d’un blanc laiteux. Si la neige c’était calmé, elle n’allait pas tarder à retomber et le temps était plutôt à la tempête de neige qu’autre chose. Elle soupira, elle n’avait pas franchement envie de crapahuter avec de la neige jusqu’aux genoux.

Combien de temps nous faudra-t-il pour rejoindre le lieux effectif de la mission ? Demanda-t-elle d’une voix égale en fixant l’un de ceux qui était sur place depuis le début.

Elle ne se souciait pas de se présenter, cela n’avait aucune espèce d’importance et eux-même ne le faisait pas ou ne donnaient qu’une partie de leur identité. Les Crows n’étaient pas nombreux alors quand on avait accès aux dossiers, il était facile de mettre un nom sur un visage de ce fait, elle pourrait toujours décrire les personnes au Commandant en cas de problèmes. Quand au fait qu’elle avait coupé la parole au crows qui se perdaient en détails inutiles… elle s’en fichait aussi. Rester sur place alors que le temps était plutôt menaçant n’était pas son truc. Où alors ressentait-elle qu’il était menaçant seulement grâce à son innocence lié à la neige et aux températures glaciales ? C’était peut-être à creuser…
Écoutant distraitement l’homme répondre avant de repartir en détails agaçant, elle leva une nouvelle fois les yeux vers le ciel blanc.


“Ma seule liberté est de rêver, alors je rêve de liberté.”


Merci Irélia pour la signa :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 21/03/2018
Messages : 32


Sam 4 Aoû - 0:59

ft. Leena Hämäläinen

« Des ordres, des ordres, encore des ordres... Il va falloir que l'humanité apprenne à distribuer autre chose, quand même. Ça doit être tellement chiant, à longueur de journée... » - 887 mots

Et c'est parti, direction tempête de neige chérie !

Regardant avec des yeux attendris la Crow, Maelrys l'observe se reposer sans dire un mot. Le silence, hm ? Ceela lui va aussi parfaitement. Avec les abrutis qu'elle a à surveiller, le silence est un don des cieux. Surtout lorsqu'il s'agit de sortir Liang de son lit - quand il ne dort pas, quoiqu'en dise ce dernier. Un sourire amusé aux lèvres, coude droit posé sur le revers de la fenêtre et menton posé sur sa paume droite, elle regarde la neige tomber et s'amonceler au sol pendant le restant du voyage. C'est apaisant, reposant. Elle se retrouve très vite dans un état où son cerveau est au repos, où elle dort presque éveillée, si ce n'est qu'elle est consciente de ce qui l'entoure - ce qui ne serait pas le cas si elle dormait vraiment. Leena se réveille quand le train commence à ralentir et Maelrys lui sourit, simple façon de la saluer et de lui dire qu'elle n'a rien raté. À part le fait qu'elle est allée se chercher un autre café mais ça, à la rigueur, ce n'est pas une information capitale. Et avec un peu d'observation, elle le comprendra elle-même ; vu qu'elle ne semble pas en manquer, ce détail est réglé. Elle se lève, le train étant à l'arrêt, et rejoint rapidement l'endroit où d'autres crows les attendaient.

- Ah Maelrys. La situation s'est compliquée. Dix Akumas courent toujours, les exorcistes en ont déjà tué une dizaine. Ils sont exténués.
- Je vois. Niveau deux, trois ?
- Niveau deux. ... jusqu'ici. Tous les niveaux un ont été détruits.


Une lueur sarcastique peint le sourire de notre Irlandaise.

- Charmante perspective. Combien d'exorcistes ?
- Trois, dont deux apprentis.
- Je vois...


Élaborant déjà une stratégie tout en engrennant d'autres informations venant des crows qui avaient pu être sur place avant de demander de l'aide, Maelrys note silencieusement les capacités des Exorcistes présents. Ils ont tous une Innocence de type équipement, les apprentis ont une Innocence privilégiant le corps à corps - ou ne semblent pas doués à distance, selon les dires de l'homme à sa droite -, tandis que le pas-apprenti a une Innocence ne lui permettant que le corps à corps. Elle s'apprête à poser une autre question mais c'est Leena qui l'interrompt. Notre Irlandaise sourit. Un homme en face d'elles lui répond, seulement cinq minutes à pied donc, avant de repartir sur la cartographie précise et détaillée du terrain. Maelrys rigole en voyant la réaction de la petite protégée du renard. Peu patiente, peut-être ? Enfin, ça se défend.

- Je vois. Allons-y. Au fait, quelles sont les capacités des Akumas ?
- Ils se cachent très bien dans la neige. L'un d'eux semble avoir des affinités avec le vent.
, lui répondit l'homme qui est toujours à sa gauche.

De mieux en mieux... Notre Inspectrice fait jouer ses épaules tout en continuant de progresser dans la neige, engrennant toujours les informations qui se disent tout en se méfiant, cette fois-ci. Certaines d'entre elles ont trop une allure de rum-... Un bruit soudain la fait porter ses mains à ses sceaux d'entrée de jeu. Elle regarde autour d'elle. De la neige, quelques arbres. Et vu le vent qui siffle, une tempête se lève. Le village serait vraisemblablement en train d'essuyer une famine, ce qui explique la recrudescence d'Akumas ici. Magistral. Ils sont sept crows.

- Bon. Vous cinq, allez soutenir les exorcistes. Je me charge, avec Leena, de sceller le plus d'Akumas possible. Une fois que nous en scellons un, nous vous signalerons sa position exacte.
- Très bien.


Maelrys continue de progresser dans la neige tout en jetant un oeil aux arbres. Elle est à peu près sûre que certains d'entre eux agissent depuis les arbres visibles en contrebas. L'avantage c'est qu'elles auront donc une vue sur tous les lieux, le problème c'est qu'y aller les exposerait au restant de l'endroit. Elle sort un de ses sceaux pour exécuter Mamori Bane autour d'elle et de Leena.

- On va aller vers les arbres, là-bas. Si tu as la moindre information à me faire part, n'hésites pas.

Bien que cela peut sonner comme un ordre, il s'agit plutôt d'une proposition. Si elle a une meilleure idée, qu'elle la dise. Maelrys garde un oeil sur les autres et, durant sa progression, repère le groupe d'exorcistes qui peine avec deux akumas de niveaux deux. La fatigue doit jouer, le froid aussi. Enfin, avec les cinq crows qui arrivent, ces deux-là vont y passer. Leur but, à elles deux, est de faciliter la tâche des exorcistes. Ils luttent depuis un bon moment déjà. Arrivé à l'orée du petit bois, elle se tourne vers Leena.

- Tu sais grimper aux arbres ?

Maelrys finit tout juste de poser cette question qu'un sifflement lui parvint aux oreilles. Elle tire sèchement Leena vers elle et voit six éclats de glace s'écraser contre sa protection. Pétard heureusement qu'elle y a pensé. Les sens en alerte, elle fléchit imperceptiblement les genoux. Où ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 21/12/2017
Messages : 57


Mar 4 Sep - 12:46
Suivant l’inspectrice tout en observant les lieux, elle s’arrêta à quelques pas du groupe pour écouter la conversation, les yeux toujours rivés sur le paysage. L’air annonciateur de tempête lui donna des frissons.
Ils se cachaient dans la neige ? Super… autant elle n’avait rien contre une partie de cache-cache option course poursuite dans la neige, autant les choses risquaient de se compliquer pour elle si elle devait faire semblant de ne rien voir. Quoiqu’elle pourrait sûrement se débrouiller pour passer sens pour un sens aiguisé de l’observation puisqu’elle ne faisait que ça depuis le début : se taire et observer. Écouté aussi.

Ce souciant peu des formules d’usage et de politesse, elle demanda à combien de temps de trajet ils étaient encore de la zone des combats. Avec le vent qui montait, elle n’entendait rien qui pouvait ressembler à des explosions ou autre type d’attaque ce qui était plutôt frustrant.
La réponse tomba : cinq minutes à pieds. Les choses semblaient bien plus compliquées d’un coup. Pourquoi n’entendaient-ils rien alors qu’ils étaient aussi près ? Celui qui maniait le vent atténuait-il le bruit ou était-ce autre chose encore ? Elle souffla, agacé. Elle voulait rentrer, surtout qu’elle était sûr que le Commandant n’allait pas approuver cette mission sauvage.

Bon. Vous cinq, allez soutenir les exorcistes. Je me charge, avec Leena, de sceller le plus d'Akumas possible. Une fois que nous en scellons un, nous vous signalerons sa position exacte.

Cela semblait amusant, pensa-t-elle ironiquement. Pourtant, elle ne fit aucun commentaire, se contentant de suivre l’inspectrice vers les arbres. Ils avançaient à découvert… mais ils n’avaient pas vraiment le choix face à la configuration du terrain. Cela-dit, peut-être allaient-elles passer inaperçue si les Akumas étaient focalisés sur les Exorcistes.

On va aller vers les arbres, là-bas. Si tu as la moindre information à me faire part, n'hésites pas.
Pas pour le moment. Dit-elle d’un ton égal à la limite du blasé.

Si elle avait quelque chose à dire, cela faisait longtemps qu’elle aurait fait. Si elle ne disait rien, c’est simplement qu’elle estimait que ce n’était pas nécessaire.
Généralement, son Commandant parlait pour deux… voir même trois ou quatre.

Elle fronça légèrement les sourcils en voyant sa supérieure élever un Mamori Bane autour d’elles, pensant qu’elle aurait au moins pu prévenir de la manœuvre. Elle se sentait entravé et n’aimait pas ça, quitte a se protéger, elle aurait pu le faire pour elle… ce qui aurait était plus pratique pour éviter une attaque ciblée.
Enfin…. Ne pas juger, peut-être y avait-il une logique plus évidente que la sienne.

Tu sais grimper aux arbres ?

Elle la fixa du regard ne comprenant définitivement pas la logique finalement avant de se sentir tirée, manquant de trébucher dans la neige alors que des morceaux de glace frappaient puissamment la protection de l’inspectrice.
Bon, il semblerait qu’ils avaient décidé de ne pas se focaliser que sur les exorcistes. Elle soupira, s’éloigna légèrement de la bleuté pour ne plus être collé à elle puis observa autour d’elle, restant bien droite. Elle plissa les yeux, se rapprochant de l’inspectrice pour lui glisser quelques mots à l’oreille de la manière la plus silencieuse possible.

Sous la neige, à la cime de l’arbre au tronc tordu.

Elle ne pouvait pas préciser d’avantage au risque de se faire avoir et paraître suspecte. Le ronflement de la neige était presque invisible à cause des petites dunes de ci et là parmi les arbres mais l’arbre désigné avait le tronc qui tremblait légèrement.
Toutefois, grâce à son innocence, elle pouvait en ressentir deux bien cachés sous le dôme en neige. Était-ce les deux donc les Crows leur avaient parlé en arrivant ou un autre inconnu encore puisque l’un maniait bel et bien la glace.


“Ma seule liberté est de rêver, alors je rêve de liberté.”


Merci Irélia pour la signa :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 21/03/2018
Messages : 32


Lun 10 Sep - 20:10

ft. Leena Hämäläinen

« Des ordres, des ordres, encore des ordres... Il va falloir que l'humanité apprenne à distribuer autre chose, quand même. Ça doit être tellement chiant, à longueur de journée... » - 714 mots

Et c'est parti, direction tempête de neige chérie !

Les oreilles et le toucher en alerte, Maelrys se concentre sur sa protection. Elle ne compte pas laisser la moindre chance aux Akumas de briser Mamori Bane, quelle que soit la manière dont ils s’y prendraient. Elle plisse très imperceptiblement les paupières tout en observant ce qui est à portée de ses yeux. Elle a évidemment relâché la protégée du renard dès que l’attaque se fut stoppée. Elle ne fait pas attention au soupir de la demoiselle, ni à son – léger – éloignement. Combien d’Akumas sont autour d’elle ? Un, deux ? Plus ? Attentive à la moindre information, elle arque un sourcil en voyant Leena se rapprocher et chuchoter une information à un débit très faible. Un Akuma planqué dans la neige. L’arbre en question doit être dans son dos parce qu’elle ne le repère pas en face d’elle ; si elle se retourne maintenant, l’effet de surprise n’en sera que dissipé. Et s’il y a une chose de très important à conserver avec ces sales bêtes de niveau deux, c’est bien l’effet de surprise. Ayant déjà un plan en tête, elle détend ses muscles et une étincelle d’insolence brille dans son regard. Notre Inspectrice hoche la tête moins de deux secondes après la prise de parole de Leena, un léger sourire aux lèvres.

- Ne t’en fais pas. S’ils sont partis devant nous, nous finirons par les apercevoir.

Maelrys sait très bien ce qu’elle a entendu. Elle cherche juste à déterminer s’il y a un Akuma ou plusieurs Akumas autour d’elles, d’où son emploi délibéré du pluriel. Elle a parlé d’un ton volontairement intimiste mais audible par toute personne à six mètres d’elle – quoique, vu qu’il est question d’Akumas, taper dans les dix mètres semble plus prudent. À la moindre réaction, elle bondirait. Et cela ne tarde pas ; une bourrasque de vent amène un son à la fois ténu et large à ses oreilles. Par pur réflexe, notre Inspectrice se plaque au sol avec la ferme intention d’enlever Mamori Bane une fois que ce qu’elle avait entendu se heurterait à la protection. L’Akuma est donc coupé dans son élan mais retombe dans la neige vu que la protection disparaît. Sceaux à la main, elle momifie – scelle – un des Akumas avec durant son roulé-boulé dans la neige. Elle a eu celui qui se fondait dans la poudreuse, c’est un bon début. L’opération lui a permis d’effectuer un volte-face pour repérer le fameux arbre au tronc tordu. Arbre repéré. D’un murmure aussi faible que celui de Leena tantôt, notre Galloise chuchota :

- Indiques la position des deux Akumas scellés aux autres. Grimpes dans l’arbre directement sur ta gauche en suivant.

Buste penché, genoux fléchis, elle fonce vers l’Akuma planqué dans la neige avec deux bandes de sorts de sortie. Ceux pour Mamori Bane et ceux pour sceller. Alors que l’Akuma commence à se fondre littéralement dans la neige, notre Inspectrice arrive tout de même à le sceller entièrement. Non sans éviter quatre coups qui lui auraient été mortels. Et non sans s’être pris une chute de branches ( assez petites pour ne pas faire trop de dégâts mais assez grandes pour faire mal ) dans l’épaule gauche. Sale bête. Maelrys fait mouliner son épaule. Douloureuse mais fonctionnelle, suffisant pour terminer cette mission. Un sourire aux lèvres, elle renforce ses deux scellements. Au moins ces deux-là peuvent attendre avant de se faire exploser la face.

Puis, tout en grimpant à un arbre non loin de celui de la protégée du renard, notre Galloise vérifie qu’elle n’a aucun autre dommage physique. Apparemment pas. Tant mieux. Maelrys reçoit ensuite une information de l’autre groupe. Trois Akumas ont été explosés, deux d’entre eux donnent du fil à retordre aux Exorcistes. Deux ici sont scellés. Il faut donc en repérer trois autres. Grimpant souplement, avec des gestes vifs et fluides, elle se hisse rapidement en haut du conifère et peut ainsi observer largement les environs. Une sphère de vent et de neige se distingue dans la plaine ; sans doutes les deux Akumas qui ont isolé l’autre groupe de cette façon. Ils devraient y arriver s’ils ne se font pas attaquer sur plusieurs fronts. Maelrys jeta un regard à Leena, la questionnant du regard sur ses observations sans cesser les siennes pour autant.

Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D Gray Man - Seeds of destruction :: Le Monde :: Amérique-
Sauter vers: