« Quand la guerre fait rage, les déchirures ne se referment pas de sitôt. »
Marian Cross
Seeds of Destruction
[Mission] La Guerre du Lotus [PV. Liang-Hei Lan, Khan Wu-Ji, Wisely, Rudy Chernikov et Tyki Mikk]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[Mission] La Guerre du Lotus [PV. Liang-Hei Lan, Khan Wu-Ji, Wisely, Rudy Chernikov et Tyki Mikk]
Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
Thomas Alexander
Ô rage, Ô désespoir, Ô rps ennemis, N'ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?
avatar
Date d'inscription : 17/12/2017
Messages : 197

Ô rage, Ô désespoir, Ô rps ennemis, N'ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?
Dim 1 Avr - 19:05
Plan de Bataille
Une journée paisible s'annonce sur Vatican City. Enfin, aussi paisible puisse t'elle être dans cette cité en constante ébullition du matin jusqu'au soir. Les commerçants s'affairent dans leurs échoppes afin de préparer un étal à même d'attirer le chaland, les balayeurs de rue s'activent pour nettoyer les rues avant que celles-ci ne soient envahies de monde et le commun des mortels se lève, déjeune et se prépare à aller travailler. Dans le calme relatif des rues au petit matin, je me promène, profitant de la fraîcheur saisonnière. Les quelques oiseaux de nuits qui croisent ma route s'écartent de mon chemin en apercevant la couleur de mon uniforme, d'autres me salue respectueusement. Cet uniforme est un gage de tranquillité dans cette ville. Ces derniers temps ont été plutôt tranquilles pour moi du côté de l'Administration Centrale. Les événements du Temple de Quetilin sont encore frais dans les mémoires et chacun tente de démêler le vrai du faux dans cette histoire me laissant le champ libre pour mes recherches personnelles et le repos. Je me doutais que Luverrier cachait bien des secrets mais avec ce que j'ai découvert au temple, je me rends compte que je l'ai largement sous-estimé. Enfin je finirai bien par avoir le fin mot de l'histoire, comme d'habitude. Je m'arrête devant un commerce ambulant pour acheter un café et quelques Amaretti puis reprend ma route en direction du Central.
Arrivé à mon bureau, ma secrétaire se lève dès qu'elle m'aperçoit.

"-Bonjour Mon Commandant.
- Bonjour Miss Standish.
- J'ai un ordre de mission pour vous.
- Oh non... Ça ne peut pas attendre que je finisse mon café ?
- J'ai bien peur que non mon Commandant.
- Eh bien, au temps pour la journée paisible... Faites moi voir ça.
" Elle me tend le dossier que j'ouvre et lis attentivement. Ho ho, un homme nous a contacté pour dire qu'il fournissait le compte en Akumas. Intéressant... La protection en échange d'informations, le marché habituel donc. L'homme nous fait savoir que sa ville est sujette à des attaque d'Akumas de plus en plus violente et il craint que le Comte ne veuille lui faire payer sa trahison. C'est en effet ce qui risque de se produire. Les Noés sont plutôt mauvais perdants.
"- Il me faut le plan de la ville en question et je veux savoir combien d'Exorcistes sont disponibles.
- Seulement deux, Liang-Hei Lan et Khan Wu-Ji et voici le plan.
" Seulement deux Exorcistes pour assurer la sécurité de toute une ville, c'est bien maigre. Il va falloir plus que ça car les informations dont dispose l'homme qui a traité avec le Comte sont peut-être d'une importance capitale et je doute que le Comte le laisse partir sans rien essayer. Je réfléchis rapidement et me tourne vers ma secrétaire.

"- Faites savoir à la Congrégation que je veux que les deux Exorcistes me rejoignent la-bas accompagnés d'une quinzaine de trouveurs équipés de barrières anti-akumas.
- Bien mon Commandant.
- Je pars immédiatement pour l'Indonésie avec mes hommes.
" Sur ces mots, je rentre dans mon bureau, récupère mon transmetteur et lance un appel radio.

--------------------------------------------------------------------------------------------

Et me voilà en Indonésie. L'humidité ambiante est tellement forte que mes vêtements me collent à ma peau. Nous arrivons en vue de la ville cible quelque part au sud de Jakarta en Java Occidentale. La ville semble ancienne et elle est ceinturée d'une muraille relativement épaisse. L'on trouve sur notre route de nombreux canaux acheminant l'eau dans les différentes fermes et cultures environnantes. Un sentiment trompeur de relative sérénité règne sur les lieux. Ce calme est pourtant démenti par l'absence totale de civils dans les cultures ainsi que l'absence de la vie sauvage qui nous entouraient quelques kilomètres en arrière. Une chape de silence s'est abattue sur les lieux et ce n'est pas forcément bon signe. Je fais signe à tous d'avancer prudemment jusqu'aux grandes portes de la ville. Le même silence nous accueille dans la ville, les échoppes sont fermées, les volets également; pas une lumière ne se fait voir dans les maisons. Nous arrivons sur la place centrale de la ville sans croiser âme qui vive.

"Wang, Schreyer, Miles prenez chacun trois hommes et fouillez la ville, nous devons savoir si les civils se cachent ou si nous arrivons trop tard." Mes hommes se dispersent à la recherche des habitants. Les Crow restants se déploient pour sécuriser le périmètre de la place et éviter toute mauvaise surprise. Je me tourne vers les deux Exorcistes.

"Bon, il se pourrait que notre mission soit de courte durée..."

Nous attendons plusieurs heures dans l'expectative quand soudain je reçois un appel via mon transmetteur.

"- Mon Commandant, ici l'Inspectrice Wang, à vous.
- Je vous reçois Inspectrice à vous.
- Nous avons trouvé les civils, ils se cachaient dans un des sous-sols de la ville, nous arrivons.
- Bien reçu, nous vous attendons.
" Au bout de quelques minutes un groupe de civils terrorisés et fatigués arrive, entouré par mes hommes. Un des hommes se détache du groupe et s'approche de nous semblant reconnaître l'uniforme des Exorcistes.

"- Vous êtes venus !
- En effet. Vous êtes l'homme qui fournissait le Comte Millénaire en Akumas ?
- Oui c- c'est exact.
- Bien nous avons bien des choses à nous dire vous et moi.
- Pas avant d'être certain que les habitants s'en sortiront !
- Vous parlez des habitants qui se tiennent derrière nous et que vous avez mis en danger ou de ceux dont vous avez signé l'arrêt de mort en les livrant au Comte et en profitant de leur chagrin pour vous enrichir ?
- Je...
- Silence. Inspecteur Miles, vous garderez cette homme en permanence. Si il tente de s'échapper ou si il vous met en danger, tuez le.
- Avec plaisir mon Commandant.
"

Je me dirige vers la foule de civils pour leur demander qui connait les lieux comme sa poche. Un pré-adolescent d'une douzaine d'années se présente à moi en prétendant connaitre la ville dans ses moindres recoins. Je l’entraîne à l'écart lui demande d'indiquer les plus grands sous-sols à deux de mes Inspecteurs pour y emmener la masse de civils désormais scindée en deux groupes. J'envoie également deux groupes de Crows et de Trouveurs protéger les civils. J'envoie aussi quelques hommes sécuriser une sortie de secours en posant des explosifs sur le mur Est. On ne sait jamais. Des hommes sont déployés aux entrées Nord et Sud qui sont les deux seuls moyens d'entrer dans la ville, du moins, sans détruire la muraille, la survoler ou la traverser... Enfin, j'envoie des hommes se placer dans divers endroits stratégiques de la ville pour neutraliser ou immobiliser temporairement les Akumas et permettre aux Exorcistes de les éliminer. Je me tourne ensuite vers les deux hommes de la Congrégation.

"Bien, à nous maintenant. Exorciste Wu-Ji vous allez rester ici avec cinq hommes, deux trouveurs et trois Corbeaux. Ils se déguiseront tous en civils pour faire croire à nos adversaires qu'ils nous prennent par surprise et que nous n'avons pas eu le temps de nous préparer. Votre objectif est de les distraire et d'en abattre le plus possible. Il ne faut pas qu'ils mettent la main sur les civils et votre Innocence devrait aider à retenir leur attention. Quant à vous Exorciste Lan vous serez notre pivot, vous serez accompagné de trois de mes hommes et vous serez amené à circuler dans la ville pour intervenir la où votre présence sera nécessaire. Je sais que vous n'aimez pas courir mais il va falloir un effort car vous n'êtes que deux à pouvoir détruire les Akumas. Moi je me tiendrais là-haut." Je désigne le clocher de bâtiment religieux se tenant quelques rues plus loin. "Je surveillerai les mouvements des ennemis et vous aiderez à vous diriger. Nous resterons tous en contact radio constant pour parer à toute éventualité alors ne perdez pas vos transmetteurs. Allez au travail messieurs." Une fois que tous le monde à pris ses ordres je me dirige au sommet du lieu de culte. L'endroit me donne une vue dégagée sur l'ensemble de la ville; je sors une paire de jumelles et m'accroupis pour observer les alentours. J'allume ensuite mon transmetteur et étale le plan de la ville à mes pieds.

"Bien écoutez moi tous. Crows et Trouveurs protégez les civils et aidez les Exorcistes. Si votre position est submergée repliez-vous. Pour ce qui est des groupes de civils, les cachettes possèdent deux entrées, si l'ennemi vous trouve fuyez et rejoignez le second sous-sol qui vous a été assigné. Ne jouez pas aux héros inutilement vous n'êtes pas de taille face a une masse importante d'Akumas et ne parlons pas des Noés. je veux une transmission toutes les 5 minutes indiquant votre situation. Pour les groupes positionnées aux entrées Nord et Sud, tachez de gagner le plus de temps possible. Cachez vous et attendez mon signal pour sortir, on ne veut pas leur faire savoir que nous les attendons de pied ferme. La sortie de secours doit rester sécurisée. Messieurs les Exorcistes, ne mourrez pas et faites de votre mieux. Sans vous, nous sommes condamnés. Si vous êtes en difficulté faites le moi savoir je détacherai des hommes pour vous aider. Les dommages matériels importent peu, les vies humaines sont le seul enjeu ici. Bien, bonne chance à tous. Oh et Exorciste Wu-Ji ? Tachez de ne pas détruire le clocher dans lequel je me trouve."

Je m'appuie contre le mur de l'édifice et observe les alentours pour voir arriver nos ennemis et je repense avec nostalgie au confort de mon bureau. Toutes les bonnes choses ont une fin j'imagine. Tout est en place pour accueillir nos invités. La course des aiguilles s’accélèrent quand je les vois apparaître au loin. Espérons que cette partie de chasse ne se termine pas en bain de sang.

"Ils arrivent."



Ordre de passage:
Tout d'abord désolé pour le temps que j'ai mis à écrire cette réponse et ensuite voici l'ordre de passage décidé par les dispos et les envies de chacun... Enfin presque. Si vous êtes pas contents allez voir Lavi.

Thomas Alexander---Khan Wu-Ji---Liang-Hei Lan---Wisely---Tyki Mikk---Rudy Chernikov

Oh je le reprécise ici : Cette mission se déroule après l'évent !

Et bon RP à tous !



Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
Khan Wu-Ji
La lutte n'a de sens que lorsqu'on a quelque chose de précieux à défendre
avatar
Date d'inscription : 21/03/2018
Messages : 93

La lutte n'a de sens que lorsqu'on a quelque chose de précieux à défendre
Dim 1 Avr - 23:28
Depuis l'affaire du Temple, les choses avaient été calme... du moins, autant qu'elles pouvaient l'être pour les exorcistes. Bon d'accord, s'il devait être honnête, elles n'avaient pas été calme pour lui, ni pour celui qui l'avait accompagné en mission à ce moment là. Pourquoi donc avait-il fallut qu'ils rencontre ce Noé ? Enfin... cet ancien exorciste...
Il grogna, se massant les tempes sans parvenir à se concentrer sur son recueil. Ses souvenirs étaient en totale contradiction avec ce qu'il pensait parfois et c'était assez frustrant. Concernant le roux... et le bleuté. C'était chiant.

Il referma le livre d'un coup sec avant de le balancer sur son lit et de prendre son innocence pour partir en direction de la salle d'entraînement. Il comptait bien s'épuiser jusqu'à qu'il ne parvienne plus à penser à cette stupide mission. Même si, encore une fois, il venait tout juste de sortir de l'infirmerie et qu'il se ferait probablement allumer par l'infirmière pour repousser ses limites aussi tôt après.
Il sut que la salle d'entraînement devrait attendre quand il croisa Reever qui lui demanda de se rendre immédiatement dans le bureau de Komui. Une mission importante, d'autant plus qu'elle impliquait une demande directe d'un des Commandant du Crow. Tout n'était pas perdu, il allait quand même pouvoir se défouler. Sauf si le Crow les demandaient pour une mission diplomatique mais il avait comme un gros doute à se sujet.

Une explication expédié en moins de temps qu'il n'en faille pour le dire en compagnie d'un Liang-Hei aussi silencieux et emplis d'entrain qu'une pierre tombale un lundi matin, il récupéra le dossier que lui tendait le scientifique avant de se diriger vers l'Arche.
Les yeux sur son dossier tout en marchant, il ne pouvait pas s'empêcher de jeter des regard en biais vers son ami qui serait également son collègue de mission pour cette fois également. Il soupira en voyant l'air tendu entre eux. Il savait que leur dernière mission c'était franchement plutôt mal passé -et encore c'était un euphémisme- mais il n'appréciait pas vraiment cette soudaine froideur entre eux. Cela contrastait vraiment avec... ses souvenirs, même s'il ne savait pas encore comment il avait pu être aussi proche de lui à un moment.

Liang-Hei... ça va ?

Son coéquipier pouvait être si stoïque parfois que ça l'inquiétait et le pire, c'est qu'il ne voyait pas quoi y faire.

***

Quelques temps plus tard, voilà qu'il arrivèrent enfin en Indonésie, charmant pays vraiment... si seulement ça avait été pour une simple balade et pas pour éviter un massacre de masse incluant possiblement des Noé, cela aurait été encore mieux. Enfin, peut-être allaient-ils croiser l'autre roux qui les avaient mis dans un sale état, cela serait l'occasion de lui rendre la monnaie de sa pièce.
La ville était ancienne mais plutôt plaisante à regarder et il inspectait les environs du regard tout en se dirigeant vers les Crow arrivés à peine un peu plus tôt qu'eux. Le séjour allait être vraiment charmant...

Bon, il se pourrait que notre mission soit de courte durée...  

Il hocha la tête, les bras tranquillement recourbés derrière la tête, un sourire amusé au lèvre face à « l'optimisme » de leur supérieur mais haussa légèrement un sourcil en constatant sa présence sur les lieux. Il allait diriger les opérations en personne ou se tirer juste avant à les laissant en plan ? Non parce que dans le second cas, c'était vraiment pas la peine qu'il ait fait le déplacement jusqu'ici.
Il avait vraiment du mal à cerner les gens du Crow parfois.

Finalement, c'est le calme plat. Pas de villageois mais pas de traces de combats non plus. Les Akumas n'étant pas reconnu pour faire dans la dentelle, il n'y avait pas vraiment le choix quand à la conduite à tenir et il se mêla donc au Crow de recherche pendant un moment.
Sérieusement, on les appelaient à l'aide et, ensuite, ils devaient passer des heures pour les retrouver ? S'ils savaient aussi bien ce cacher ils auraient mieux fallut y rester jusqu'à ce que les Akuma repartent. Outre la logique du Crow, celle de certains humains lui échappaient aussi parfois. Mais sa réaction était aussi peut-être dû au fait que la mauvaise humeur de Liang-Hei l'ai légèrement contaminé. Lâchant donc du lest pour ne pas finir aussi dépressif que son ami, il allant donc trouver les trouveur pour mener les recherches avec et plaisanter au passage, bien plus agréable.

Quelques heures plus tard, les nouvelles tombent et quelques civils pointent le bout de leur nez. Souriant et plutôt rassuré de les voir en un seul morceau malgré tout.
Il doit avouer que le Commandant Alexander mène les troupes d'une main de maître, restait à savoir jusqu'à quel moment de la bataille car il avait encore un doute quand à sa présence tout au long de l'opération. Il écouta les informations, un peu ennuyé de savoir qu'il allait avoir d'autres personnes aussi proche de lui pendant le combat. Bon, restait plus qu'à savoir s'il allait s'en sortir même si ce n'était pas comme s'il avait le choix. Il s'en sortirait donc, son sourire amusé resta donc en place. C'était vraiment une bonne journée en perspective !

Les explications -enfin- terminées, il se mit donc en plein milieu de la place, activant aussitôt son innocence. Il jeta un regard inquiet vers son collègue exorciste mais garda le silence, mal à l'aise et se concentra donc sur sa tâche.

Tâchons de nous amuser et de rester en vie les enfants~

La voix du Commandant s'éleva des golems et il secoua légèrement la tête, complètement amusé. Il restait vraiment, celui-là montait dans son estime là. C'était agréable de sentir ses arrières protégées.
Dernières recommandations de la part du supérieur... et une vieille comptine chinoise dans la tête, une~

Oh et et Exorciste Wu-Ji ? Tachez de ne pas détruire le clocher dans lequel je me trouve.
Yep ! Je tenterais de m'en souvenir Commandant~, répondit-il dans un grand rire emplis de bonne humeur.

Si le commandant des Crows commençait à faire de l'humour c'était soit que ça allait bien finir, soit que ça partait déjà mal pour eux. Il préférait largement la première solution.

Ils arrivent.

Il sourit.

Restez visible les enfants, il serait dommage que je vous confonde avec l'ennemi surtout que la précision n'est pas vraiment ma qualité première. Annonça-t-il à la cantonade.

Quelque chose lui disait que ça allait encore être le foutoir. Mais au moins, pendant qu'il était là et occupé à protéger ses alliés -et détourner l'attention-, il ne pensait pas à autre chose.


Merci Iré pour les signa :coeur:

« Pour l'instant, vivez les questions. Peut-être, un jour lointain, entrerez-vous ainsi, peu à peu, sans l'avoir remarqué, à l'intérieur de la réponse. »
Rainer Maria Rilke

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Liang-Hei Lan
Pour préserver une chose, il faut en sacrifier une autre
avatar
Date d'inscription : 12/04/2017
Messages : 358

Localisation : ... tu sous-entends que je ne suis pas assez visible ?
Humeur : Draconienne.

Disponibilité : Open.
Pour préserver une chose, il faut en sacrifier une autre
Lun 2 Avr - 1:37



Il est pas passé loin, le p'tit meurtre...
Tu dormais paisiblement. Oui oui, tu dormais paisiblement, n'en déplaise à un connard de Noé à qui tu vas faire une sacrée fête dès que tu vas le revoir, fête qui risque de ne rien arranger mais t'as rien à foutre et tu jures qu'à défaut de lui massacrer sa putain de sale gueule de roux, tu vas l'obliger à rétablir ce qu'il a enlevé cette ordure. Bref, tu pensais quoi... Ah oui. Tu dormais paisiblement après un combo de deux missions complètement abruties de connerie, bizarrement les deux se déroulaient... en Amérique. Tu hais l'Amérique, chose que tu as bien fait comprendre à Komui en lui disant qu'il pouvait toujours aller se faire foutre pour que tu retournes là-bas. Donc. Tu dormais paisiblement jusqu'à ce que tu te retrouves par terre dans un vert forêt qui pourfend le noir de ta vision ( tu as les yeux fermés ) et que tu te réveilles brutalement.

- JE DORS PUTAIN ! Tu sais combien d'heures de sommeil j'ai à récupérer, là ? HEIN ?! Bordel !
- Ça suffit, tu te bouges le cul, Komui veut te voir. ET RÉPLIQUES PAS ! Tu y vas !
- T'es bouché ou tu le fais exprès ?! Pas question ! Je dors, là ! MERDE !
- DE SUITE !
, siffle-t-il de rage.

Tu lui lances un regard noir que tu as appris à faire depuis ta dernière mission, qui marche particulièrement bien vu comment les personnes y réagissent, puis tu te lèves en t'habillant correctement. Il s'apprête à te dire d'aller plus vite mais tu lui lances, cette fois, un regard meurtrier.

- Ta gueule. Tant qu'à être inutile, dégage aussi de mon chemin.

Le scientifique soupire et se pousse pour te laisser ouvrir la porte à la volée, avec une violence que tu as acquise depuis... putain tu hais l'Amérique ! Tu hais toutes les personnes qui ont foulé ce connard de sol américain et qui ont respiré son air ! Tu hais par-dessus tout cet enfoiré de bâtard qui t'a forcé à faire une déclaration pareille à Khan, que visiblement personne n'a rapporté à l'Ordre et au Vatican et c'est bordel de tant mieux. Tu siffles de rage en ouvrant la porte du bureau de Komui d'un coup de pied, toujours violent ( beaucoup plus qu'à l'accoutumée, du moins ) et tu l'écoutes t'expliquer la mission en ignorant copieusement Khan et en adoptant un flegme que tu ne savais pas posséder. Et tu évites de le regarder. Déjà parce que, les seules fois où tu l'as fait depuis cette mission, tu repasses en boucle dans ta tête ce que tu lui as dit et, même si tu ne regrettes pas, ça te gêne d'y repenser ; ensuite, une fureur incontrôlée embrase tes yeux si tu t'avises de le regarder, même si cette fureur est destiné à l'autre connard de bâtard de roux, là ; enfin parce qu'une profonde tristesse s'empare de toi. Et dès que tu vas transformer cette tristesse en détermination, l'autre enflure aura beau bien se tenir tu vas lui défoncer la gueule. La mission ? Tu n'as rien écouté, tu prends juste le dossier sans dire un mot et tu ignores le regard concerné de Komui. Sa gueule, à lui aussi. Quand tu sors et te dirige vers l'arche, la question de Khan fait ressortir ta tristesse mais ton flegme extérieur ne fait que se renforcer d'une couche blasée.

- Oui., réponds-tu stoïquement.

Puis tu t'emploies à éplucher calmement tout le dossier. Hein ? Oui tu agis de manière tout à fait normale. Hein ? Toi, énervé ? Hahaha... non. Tu es en colère, Liang. À deux doigts de la fureur pure, plus exactement. Pas du tout énervé, donc.

***

Une fois arrivé en Indonésie, tu te fonds sans mal dans la masse des Crows et autres trouveurs tout en caressant les stigmates que tu as autour de tes deux poignets. C'est peut-être la seule chose de positif qui te soit arrivée en Amérique, et encore tu as un léger doute sur le sujet ; ton innocence est montée au niveau cristallin. Tu fermes les yeux pour juguler tes pensées et n'en choisir qu'une. Mission. Tu les rouvres en regardant autour de toi, observant les alentours en évitant copieusement du regard Khan tout en le surveillant du coin de l'oeil. La place centrale est aussi vide que le chemin qui vous y a mené et tu soupires aux dires du commandant Alexander, que tu ne préfères pas relever. Au bout de plusieurs minutes à attendre, tu décides de littéralement dormir debout. Un des trouveurs te lance un regard inquiet et te soutient durant ton sommeil, qui dure plusieurs heures. Le trouveur finit par te réveiller en te secouant et tu lui siffles à la gueule, jusqu'à ce qu'il t'explique ce qu'il se passe. Hm. Tu hoches la tête, te redresses, puis tu observes Khan du coin de l'oeil. Il discute joyeusement avec des trouveurs et des membres du Crow en revenant vers vous et tu fermes les yeux. Oui, oui, tu fermes encore les yeux. C'est devenu une passion depuis... putain tu détestes l'Amérique. Bref. Les civils arrivent enfin vers vous, visiblement paniqués, et les couleurs qui se superposent dans ta vision te donnent raison sur un point ; tu as bien fait de dormir. S'ensuit une discussion qui ne t'intéresse pas le moins du monde et qui te fait just comprendre que vous allez visiblement tomber sur quelque chose de gros, de très gros et de particulièrement chiant, et visiblement le Commandant prend toutes les précautions nécessaires en cas de repli forcé. Hum. Très bien. Tu l'écoutes distribuer ses ordres, au moins tu retiens ce qu'il dit par la même occasion, puis tu le regardes quand il vient vers toi. Quoi, Khan est aussi là ? Chut. Tu jettes un regard à ton partenaire et tu soupires. Tu vas buter l'autre bâtard, le buter et l'assaisonner au piment. Stop. Mission. Mission... Là, mieux.

Tu écoutes les ordres qu'il prodigue silencieusement, notant dans un coin de ta tête la tâche de Khan... l'autre perché, putain de perché même... et tu ne réagis pas plus. Quand le Commandant s'adresse à toi, tu te contentes de le fixer avec plus d'intensité. Trois de ses hommes, donc ? Ouais. Une frappe offensive mais qui doit pouvoir défendre tous les autres aussi. Tu hoches la tête sans rien dire, ricanant quand il te dit qu'il sait que tu n'aimes pas courir. Ce n'est pas que tu n'aimes pas, seulement que tu préfères ne rien faire. Il devrait essayer, même si tu doutes sérieusement qu'il y parvienne. Bref. Tu hoches la tête à la suite de ce qu'il dit, plongeant dans cet océan de calme et de stratégie que tu deviens dès qu'il s'agit d'une mission. Pivot, hein... à croire qu'il a retenu le sobriquet, le surnom, de l'Ordre Noir ; à savoir que tu es le couteau suisse des Exorcistes. Bref. Tu ne bouges pas de la place centrale, pour l'instant tu n'as pas un endroit précis où intervenir, et tu te retrouves flanqué de trois hommes. Ils ont intérêt à ne pas être encore plus inutiles que des galets, ceux-là. Et encore, même des galets ont leur utilité. Bref. Tu fermes les yeux et tu actives ton innocence, te retrouvant aussitôt avec un large éventail en métal dans chacune de tes mains. Tu rouvres les yeux. Quels que soient tes ennemis, tu vas tous les buter jusqu'au dernier. Une transmission du Commandant se fait entendre et tu ricanes de nouveau en l'entendant vous demander, à toi et à Khan, de ne pas mourir. Ton cul, oui, tu ne mourras pas et Khan non plus. Après la déclaration que tu lui as faite, il a pas intérêt de mourir et de toutes façons ça n'arrivera jamais avec toi à côté. Point final. Quand il demande à Khan de ne pas faire détruire le clocher où il se trouve, tu ne peux t'empêcher de sourire, légèrement amusé. Et dire que tu pourrais toi aussi massacrer ce clocher... Bon. Tu prends note, hein, tu prends note.

À l'annonce qu'ils arrivent, l'océan de calme et de stratégie que tu es devient incroyablement limpide, comme une eau totalement plate, sans vagues, qui suinte tout de même le danger à des kilomètres. Ils vont tous se prendre ta colère dans la gueule, ça va être magistral. Tu réserves ta fureur à l'aute bâtard de... tu hais l'Amérique. À l'annonce de Khan, tu soupires et lèves brièvement les yeux au ciel.

- Tu n'as jamais été précis, Khan.

Amour vache le retour. ... Amour... Ouais. Ouais, tu vas buter tout ce qui sera sur ton passage jusqu'à ce connard de roux. Bon plan. Splendide. Magnifique. Bon, ils se montrent ? Qu'ils se bougent, t'as pas que à ça à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Wisely
Même si j'ai des pupilles démoniaques, je respectes l'intimité des autres moi !
avatar
Date d'inscription : 02/04/2017
Messages : 141

Disponibilité : disponible
Même si j'ai des pupilles démoniaques, je respectes l'intimité des autres moi !
Sam 7 Avr - 21:30
La guerre du lotus

Le temple avait été une véritable épreuve pour toutes les personnes qui s'y étaient retrouvées enfermées, même pour les exorcistes, raison pour laquelle j'avais décidé de ne pas m'acharner sur eux, j'avais même eu l'envie à certains moments de travailler main dans la main avec un ennemi... Cela avait été si étrange... En particulier lorsque Lavi Bookman Junior avait échangé son corps avec moi... Certes son corps avait été très confortable, mais j'y avais eu une sensation étrange et familière dont je cherchais toujours l'origine en me plongeant dans mes souvenirs de ce moment-là... Je m'étais senti bête quand sa mémoire de Noé s'était éveillée... Je m'étais senti bête de ne pas l'avoir compris à ce moment là que notre frère de la Compassion était de retour.

Les partisans du Comte pouvaient parfois s'avérer très utiles afin d'augmenter les effectifs d'Akumas ou aider à l'évolution de ceux-ci. Cependant, ils pouvaient parfois apparaître comme de vraies plaies lorsqu'ils décider de se retourner contre Adam pour se cacher derrière la Congrégation... Et, malheureusement, ce n'était pas exceptionnel, loin de là... La plupart du temps,  il leur suffisait d'une rencontre pour qu'ils retourne lamentablement leur veste... C'était le cas d'un type qui vivait en Indonésie, non loin de Jakarta. Le Comte avait décidé de faire un exemple donc, de se débarrasser de ce type et de raser la ville dans laquelle il vivait, espérant ainsi faire baisser le nombre de trahisons. Notre cher Comte Millénaire avait décidé d'envoyer deux  Noé, Joyd et moi, ainsi que des Akuma de niveau 1 et 2 en plus de Diva. C'était le strict minimum lorsque l'on savait que le traître avait contacté la Congrégation de l'Ombre et que l'on risquait d'être confronté à des exorcistes.

On avait décidé de se rejoindre à une ville voisine de celle de notre cible afin de nous organiser afin de lancer l'assaut, j'y attendais donc mon oncle, la singularité et les sbires qui allaient nous accompagner. Parmi nos troupes se trouvaient un Akuma géant qui allait certainement certainement poser problème à l'ennemi, cinq niveau 1 pour attirer leur attention et trois niveau 2.





Désires-tu mieux me connaître ?:
Revenir en haut Aller en bas
Tyki Mikk
Ce duel à mort avec moi, te réjouis t-il ?
avatar
Date d'inscription : 03/11/2017
Messages : 107

Ce duel à mort avec moi, te réjouis t-il ?
Dim 22 Avr - 22:56

ft. NOM Prénom

La Guerre du Lotus


Les événements survenus au sein du mystérieux temple Américain avaient épuisé le Noé, mais avaient également été utiles dans un sens... et pas que au niveau de l'apport en informations. Il s'était retrouvé dans le corps d'un humain.. Tochias ou il ne savait quoi, un Crow, et il avait été très étrange d'être purement humain à nouveau. Il avait complètement oublié ce que ça faisait et devait avouer avoir ressenti un vide en ne ressentant plus l'influence de Joyd. Après ça, il espérait pouvoir prendre un peu de repos, mais ça n'allait pas être possible... Un partisan du Comte avait choisi le meilleur moment possible pour retourner sa veste et aller tout raconter à l'Ordre. Pour Adam, il n'était pas question de le laisser transmettre les informations, mais aussi de le laisser vivre tout court. Pas de pitié pour les traitres.

Il avait donc été demandé à son neveu et lui de se rendre sur les lieux avec des akumas pour éliminer la cible et éventuellement se faire les exorcistes envoyés sur place. Ils allaient bien s'amuser, même s'il craignait de se retrouver avec un Wisely migraineux au bout d'un moment... tant qu'il n'avait pas à le porter ou à le consoler, tout irait à peu près bien... Il était prévu qu'il rejoigne Wisely dans une ville voisine de celle où l'attaque aurait lieu. Son neveu semblait déjà en route et avait emporté un nombre très réduit d'akumas. Tyki en appela une dizaine en renforts, ne sachant pas si des exorcistes seraient présents et encore moins leur nombre. (Une dizaine de niveaux 1 et 2, trois niveaux 3, un niveau 4 et un akuma géant.)

Il emprunta l'Arche pour rejoindre son neveu sur les terres Rudiennes, se demandant d'ailleurs si celle-ci allait prendre part ou non étant donné que cela se déroulait chez elle. Voilà qui serait intéressant ! Elle devait de plus mieux connaître les lieux qu'eux. Il se posta à côté de Wisely en le saluant d'un hochement de tête.

-  Prêt pour la fête, cher neveu ?

Lui l'était. Joyd sentait la bataille approcher lui aussi, ça lui donnait presque des frissons. Il espérait rencontrer au moins quelques ennemis, sinon il serait vraiment déçu d'avoir préparé tout ça pour rien. Il se tourna en direction de la ville cible et la pointa du doigt.

- Nous devrions y envoyer les akumas en premiers. Ils distrairont tout ce petit monde, et nous pourrons faire une entrée surprise comme nous les aimons.

Il attendit l'approbation de son neveu puis envoya les akumas vers la ville. S'il y avait des exorcistes, ils les verraient arriver de loin, surtout avec un gros lard géant comme celui qui était parmi eux. Mais au moins, ils se concentreraient dessus un moment, leur laissant le temps de se glisser dans l'ombre et...
Revenir en haut Aller en bas
Rudy Chernikov
La noblesse à ses raisons que les petits gens ignoreront toujours
avatar
Date d'inscription : 18/11/2017
Messages : 85

Localisation : Juste devant toi, sayang...
Humeur : Joyeuse.

Disponibilité : ... Pardon ? /VLAN/
La noblesse à ses raisons que les petits gens ignoreront toujours
Lun 7 Mai - 16:07



Que de joie à l'horizon !
*JE VAIS FUMER CE BÂTARD DÈS QUE JE LE RETROUVE !*
*Yakin ma chère, je vous en prie, une telle pensée est totalement déplacée.*
*Et je vais fumer les ordures qui ont osé le suivre ! Depuis quand on essaie de foutre le bordel dans TON pays hein ?! Merde !*
*Et je vous interdis d'intervenir.*
*QUOI ?!*
*Ne faites pas l'innocente ainsi, ma chère, vous m'avez parfaitement entendue. Vous avez fait suffisamment de dégâts au Temple, fin de la discussion.*


Les grommellements mentaux de sa consoeur la plongèrent dans une joie indescriptible tandis qu'elle se ruait avec sa grâce habituelle vers l'endroit où ses messagers lui avaient fait part d'une activité anormale. Ses vêtements parfaitement ordonnés, l'appel de deux Innocences la dirigeait ou, plus exactement, dirigeait Yakin qui lui disait ainsi où aller sans cesser de pestiférer en faisant augmenter la joie de Rudy un peu plus en chaque instant. Des petits plaisantins avaient osé rompre la paix et l'ordre installées en Indonésie... Ah, que la politesse manquait en ce bas-monde. Accompagnée par deux Akumas de niveau deux, Rudy se dirigea vers une tour de guet et y monta avec sa vitesse surprenante et naturelle. Arrivée au sommet, elle vérifia que sa tenue était parfaitement en ordre et présentable - elle l'était - puis observa les mouvements de la ville au loin et les groupes ennemis qui se dispersaient. Une activité anormale, pour le moins. Elle aurait dû prendre plus d'Akumas avec elle par sécurité mais on lui avait également signalé un regroupement anormal d'Akumas. Ses frères qui les avaient amenés, sans doutes. Elle ne voyait pas d'autres solutions.

*Rudy tu déconnes putain, laisses-moi au moins massacrer les deux Innocences !*
*Sans demander la permission aux porteurs au préalable ? Vous n'y pensez pas, très chère, et cette impolitesse ne nous sied guère.*
*Ça y est tu m'as saoûlée avec ton langage débile qui dit un truc simple en six fois plus de mois. ET SI J'Y PENSE !*


Rudy soupira, exaspérée par sa consoeur ce qui eut pour effet de la rendre plus joyeuse encore. Bon, et où étaient donc ses frères ? Il lui semblait que le Comte avait envoyé deux de ses frères pour lui prêter main-forte dans sa tâche, de ce que Yakin lui avait dit du moins. Ou était-ce autre chose ? Enfin, qu'importe... Déjà, se concentrer sur le mouvement des ennemis. Elle vit des Akumas arriver et repéra plusieurs raids de lumière où elle pourra s'installer au besoin pour être plus près de l'action tout en restant discrète. Rudy respira profondément. Bien... Maintenant, attendre le moment opportun pour intervenir et immobiliser les deux exorcistes.

*Yakin, ma chère, êtes-vous certaine qu'il n'y en a que deux... ?*
*Et tu m'expliques comment je pourrais le savoir ALORS QU'ON EST AUSSI LOIN ?!*
*Nous sommes suffisamment proches pour épier leurs mouvements, très chère.*
*Je m'en fous. Laisse-moi détruire les deux Innocences et je te répondrais.*


Rudy soupira puis une nouvelle vague de joie déferla en elle. Au moins deux Innocences, donc. La méfiance était de mise.
Revenir en haut Aller en bas
Thomas Alexander
Ô rage, Ô désespoir, Ô rps ennemis, N'ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?
avatar
Date d'inscription : 17/12/2017
Messages : 197

Ô rage, Ô désespoir, Ô rps ennemis, N'ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?
Jeu 10 Mai - 0:20
Spectacle de Marionnettes
J'observe l'horizon et je le vois s'assombrir, constellé de taches mouvantes. Des Akumas, un certain nombre qui plus est. Cela plus les potentiels Noés, ça commence à faire beaucoup... J'ignore pourquoi, mais j'ai d'ores et déjà un mauvais pressentiment quant à cette mission.

- Mon Commandant ils approchent !
- Combien ?
- Un peu moins d'une trentaine et deux Akumas géants !
- Des traces de Noé ?
- Pas encore mon Commandant.
- Bien tenez vous prêt le spectacle va commencer. Exorciste Wu-Ji tenez votre position et préparez vous a accueillir nos invités.

Je me lève pour étirer mes jambes et je scrute la masse d'ennemis approcher. Lorsque les machines sont suffisamment proches je m'attarde un peu sur elles. Une majorité de niveaux 1 et 2, quelques niveau 3, un niveau 4 et nos amis géants. Je continue à scruter les environs pour repérer des Noés mais rien à faire. Il serait étonnant que le Comte n'envoie qu'une poignée d'Akumas pour neutraliser un traitre à sa cause. Il serait plutôt du genre à envoyer l'artillerie lourde dans ce genre de cas de figure.

- Exorciste Lan vous allez rejoindre mes hommes près de l'entrée pour neutraliser une partie des Akumas. Lorsque les géants approcheront vous reculerez vers la position de l'Exorciste Wu-Ji et vous vous y mettrez à deux pour les détruire. Même si je pense qu'ils seront trop accaparés par votre "odeur", ne laissez pas ces monstres approcher de la position des civils.

Je parcoure la ville du regard au travers de mes jumelles. Tout est calme pour le moment.

- Groupes d'observation au moindre signe de la présence d'un Noé je veux que vous le signaliez immédiatement.
- A vos ordres !
- Les unités embusquées, si des Akumas approchent, neutralisez suffisamment longtemps pour que les Exorcistes vous rejoignent. Vous avec les mêmes consignes pour ce qui est des Noés.
- Bien compris !
- Personne ne doit passer entre les mailles du filet. Même pas une mouche. Concentrez-vous.


Après avoir distribué mes ordres je continue mon observation, recevant sporadiquement les rapports de chaque unité. Je me rappelle les événements du temple de Quetilin et me demande si je vais avoir l'occasion de recroiser mes anciens camarades de jeu. Qui sait ? Il serait amusant de se retrouver dans la même configuration que précédemment. Une sorte de remake de notre combat. Sauf que cette fois-ci nous saurions à quoi nous attendre.
Bien il ne reste plus qu'à attendre et observer le choc des titans. J'ai toujours apprécié ce moment de calme avant la tempête. Ce moment où tout se met en place, les pièces s’emboîtent. Tel un marionnettiste préparant son spectacle pour des enfants émerveillé, je prépare mon spectacle et je manipule mes marionnettes en tachant d'anticiper le moindre des mouvements de l'ennemi. Espérons simplement que le marionnettiste en face de moi ne soit pas plus malin. Pour le moment on ne dirait pas. Les Akumas sont vraisemblablement là pour faire diversion, pour cacher la progression de quelque chose d'autre. Mais où qu'ils aillent ils se feront repérer par les différents agents postés au travers de la cité. Il y a tout de même une question qui me taraude depuis longtemps. Quelque chose que j'ai remarqué au fil de mes années de service au sein du Vatican.

Pourquoi rien n'est jamais simple avec les missions qui me sont confiées ?



Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
Tyki Mikk
Ce duel à mort avec moi, te réjouis t-il ?
avatar
Date d'inscription : 03/11/2017
Messages : 107

Ce duel à mort avec moi, te réjouis t-il ?
Dim 13 Mai - 17:18

ft. NOM Prénom

La Guerre du Lotus


Il pouvait désormais sentir la présence de sa soeur non loin de là. Puisqu'elle se montrait enfin, la fête pourrait commencer. Les akumas arrivèrent finalement à destination, se mettant rapidement à occuper les exorcistes. En communiquant mentalement avec les démons, il pouvait connaître leur nombre. Deux exorcistes, des civils et des membres du Crow donc. Face à ce petit groupe d'Akumas et trois Noés, ils ne devraient pas durer bien longtemps. C'était une occasion de s'amuser sans risquer grand chose. Ils n'avaient qu'à se débarrasser d'eux puis éliminer le traître, et ce en lui infligeant d'atroces souffrances évidement. Il en jubilait presque d'impatience. Il lança à son neveu.

- J'y vais, rejoins moi vite.

Cela dit, il s'éclipsa, avançant dangereusement vite vers l'ennemi en se fondant dans la végétation. Un sourire narquois déformait d'avance ses lèvres. Il arriva finalement sur les lieux et pouvait entendre des cris ainsi que des bruits d'attaques échangées. Il se glissa dans le sol afin de prendre l'un des ennemis par surprise. Il s'agissait d'une technique très efficace et amusante, elle lui permettait de vraiment prendre par surprise, et il savait déjà à qui il allait s'en prendre.

Il ressortit de sa cachette à côté d'un exorciste blond et, à peine après lui avoir laissé le temps de se rendre compte de sa présence, il lui asséna avec force un coup de pied, l'expulsant au sol Il eut ensuite un rire, satisfait, et éleva la voix.

- Millénaire est en colère. Livrez-nous celui que vous êtes venus protéger et tout ira... Il rit encore. Non, même avec ça, tout ira mal pour vous.


Revenir en haut Aller en bas
Khan Wu-Ji
La lutte n'a de sens que lorsqu'on a quelque chose de précieux à défendre
avatar
Date d'inscription : 21/03/2018
Messages : 93

La lutte n'a de sens que lorsqu'on a quelque chose de précieux à défendre
Dim 13 Mai - 18:43
Il fit une moue boudeuse alors que Liang lui répliquait qu’il n’avait jamais été précis. C’était pas gentil et faux ça… Bon, il fallait surtout dire que jusqu’à présent, il n’avait pas franchement une le besoin d’être vraiment précis dans ses attaques. Sauf une fois avec la petite Alice mais là, ils avaient étés assez loin pour que ça ne lui pose pas de complication. Là il était entouré de Crow alors c’était une toute autre histoire.

Bien tenez vous prêt le spectacle va commencer. Exorciste Wu-Ji tenez votre position et préparez vous a accueillir nos invités.
Toujours prêt commandant~

Il voyait bien le nuage arriver de loin. Ce n’était pas mal tout ça… mais est-ce qu’il y allait avoir des Noés ? Parce qu’au fond, c’était eux le vrai problèmes. Les akuma, ils pouvaient toujours faire avec malgré la liste donné.
Il « joua » un peu avec son innocence, faisant quelques mouvements comme pour s’échauffer. La fête allait bientôt commencer. Le tout et de ne pas faire trop d’attaque de zone pour conserver les alliés ou de réussir à les exclure de la zone si les choses devaient chauffer… Il allait vite voir si ses sessions d’entraînement avaient payés ou étaient partis dans le vent.

Les akumas les plus rapides se mis à arriver et il en ficha quelques un a terre, s’en servant de tremplin pour détruire deux autres qui restaient au-dessus avant de finir ceux encore cloués au sol avec rapidité. Le tout était de ne pas se faire submerger pour ne pas mettre les autres en danger même si les Crow n’étaient pas de parfaits idiots -normalement- et savaient se défendre.
Il eut toutefois à peine le temps de mettre un pied à terre et de se retourner qu’il reçu un bon coup dans les abdos, l’envoyant un bon mètre plus loin et il du planter son innocence dans le sol pour s’arrêter sans finir écraser sur un bâtiment alentours ou dans le sol. Il eut un sourire en coin en voyant son agresseur.

Il va falloir m’oublier Commandant, l’artillerie lourde est sur la place… murmura-t-il à l’encontre du Commandant.
Millénaire est en colère. Livrez-nous celui que vous êtes venus protéger et tout ira... Non, même avec ça, tout ira mal pour vous. 

Il fit un grand sourire à l’ennemi qui lui faisait face, se remettant droit, une lame sur son épaule et l’autre pointant le Noé.

Ça nous fait une belle jambe tout cela. Viens plutôt jouer au lieu de croire au père noël.

Il libéra son innocence sur le Noé pour lui faire perdre son appuie sur le sol et l’envoyer dans les airs avant de manipuler la sienne pour retrouver le Noé en hauteur et de l’attaquer physiquement avec ses deux lames.
Même si ce n’était pas grand-chose, autant tenter d’épargner au mieux les Crows en bas. Il auraient peut-être mieux le temps de voir venir et d’agir en conséquences ainsi.


Merci Iré pour les signa :coeur:

« Pour l'instant, vivez les questions. Peut-être, un jour lointain, entrerez-vous ainsi, peu à peu, sans l'avoir remarqué, à l'intérieur de la réponse. »
Rainer Maria Rilke

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Rudy Chernikov
La noblesse à ses raisons que les petits gens ignoreront toujours
avatar
Date d'inscription : 18/11/2017
Messages : 85

Localisation : Juste devant toi, sayang...
Humeur : Joyeuse.

Disponibilité : ... Pardon ? /VLAN/
La noblesse à ses raisons que les petits gens ignoreront toujours
Jeu 17 Mai - 1:40



Que de joie à l'horizon !
*Méfiance de mon cul, t'es pas foutue de savoir ce qu'est la méfiance !*
*Votre langage est totalement déplacé, ma chère.*
*DÉPLACÉ ?! Déplace ton cul sur place et on reparlera !*
*Il serait imprudent de faire cela, ma chère.*
*Parce que t'es devenue prudente en mangeant la mangue sur le trajet, peut-être ? Et pis d'abord si tu me laissais le champ libre on en serait pas là !*
*Yakin. Cette discussion est déjà close.*


Rudy soupira, ce qui la rendit encore plus joyeuse que la conversation mentale avec sa consoeur qu'elle venait d'avoir. La Javanaise n'était de toutes façons pas décidée à intervenir pour l'instant, quand bien même les Akumas de ses frères déferlaient sur la zone. La joie qui s'emparait d'elle et ne faisait que croître depuis qu'elle était ici la faisait sourire, d'un sourire un peu trop joyeux diraient certains. Fermant un très court instant les paupières pour mieux respirer l'air lourd et tropical de son pays, elle se redressa tout en prenant le soin d'être toujours dissimulée dans la Tour. Elle vit ainsi la magnifique intervention de son frère plaisantin. Qu'il était insolent, celui-là...

*INSOLENT ?! C'T'UN PUTAIN D'CONNARD OUI !*

Rudy rit légèrement aux mots de sa soeur, un rire qui n'aurait pu compromettre sa position tant il était faible, puis elle décida de quitter la tour de guet, discrètement et rapidement, avant de grimper dans un arbre et de se déplacer furtivement de branche en branche comme elle savait le faire. Inutile de se téléporter à un point lumineux pour observer le combat de son frère de plus pr-... Un bruit d'explosions successives retentit. D'un mouvement de tête aux deux Akumas de niveau deux qui l'accompagnaient mais qui étaient restés au sol, elle leur demanda d'intervenir, précisant à voix haute de prendre tout ce beau monde à revers. Elle se reconcentra sur les explosions qui avaient lieu dans le lointain et dont la fumée commençait à totalement se dissiper. Akumas explosés aussi ? Innocence.

*Putain c'est l'bleuté suspect.*
*Ce charmant exorciste ?*
*J'vais m'le faire, tu vas voir s'il va rester charmant.*
*Cessez d'insister, la réponse est non. Cela étant...*
*Cela étant ? ... t'as un d'ces langages, c'est énervant...*
*Il serait impoli et discourtois de ne pas aller lui rendre hommage pour son travail dûment accompli.*
*Un jour j'arriverai à te faire ravaler ta stupide politesse que tu utilises pour dissimuler ta mauvaise foi.*
*Charmante description de vous-même, très chère.*
*QUOI ?! Connasse !*


Rudy reprit son déplacement de branches en branches jusqu'à sauter souplement derrière l'exorciste.

- Bonjour, charmant étranger. Comment vous portez-vous ?
- ... putain pas elle...
- Ravie de voir que vous vous portez aussi bien que moi. Besoin d'aide peut-être, charmant étranger ? Vous me semblez trop sur le qui-vive, c'est inconvenant ici.
Revenir en haut Aller en bas
Liang-Hei Lan
Pour préserver une chose, il faut en sacrifier une autre
avatar
Date d'inscription : 12/04/2017
Messages : 358

Localisation : ... tu sous-entends que je ne suis pas assez visible ?
Humeur : Draconienne.

Disponibilité : Open.
Pour préserver une chose, il faut en sacrifier une autre
Jeu 17 Mai - 4:46



Il est pas passé loin, le p'tit meurtre...
Tu ignores copieusement le minois boudeur de Khan, sinon tu sais que la colère et le calme vont faire fureur en toi. De nouveau. Tu parviens sans mal à garder ton sang-froid, quand on a 25 ans d'expérience dans le domaine ça aide, et tu diriges ton regard vers le nuage d'Akumas. Beaucoup de niveau un, ça va t'obliger à balancer une de tes meilleures cartes d'office pour que tu puisses mieux te concentrer sur les autres. Et ces Akumas géants vont te faire chier comme pas possible, tu le sens venir gros comme maison. Ce n'est pas comme si tu es suffisamment saoûlé avec... putain de continent Américain aussi inutile qu'imbuvable. Et que personne n'aille te faire remarquer qu'un continent ne peut être bu ou tu lui tranches la gorge, qui que ce soit. Tu entends le Commandant distribuer ses ordres à Khan, t'appliquant à copieusement ignorer ce qu'il lui dit en faisant jouer tes éventails dans les mains, puis tu n'as attendu qu'une minute au plus avant de recevoir tes indications. Près de l'entrée ? Le gros des Akumas de niveau un. Tu es bon pour foutre en l'air un roi, très bien.

- Très bien.

Tu te mets rapidement en route avec lesdits trois hommes flanqués aux jarrets, ils ont vraiment intérêt à se montrer plus utile qu'une tomate en hiver, le tout en faisant quelques enchaînements et mouvements avec tes éventails. Il faut vraiment que tu familiarises plus avec ton Innocence, quand bien même elle répond à tes pensées conscientes comme inconscientes. Non tu te concentres pas sur ton Innocence pour oublier la... petite anecdote de ce crétin de... tu hais l'Amérique. Et les roux. C'est officiel. Et cette pensée dégage de suite, tu es calme as-tu pensé plus tôt. Calme. Calme... Là, mieux. Tu as juste le temps d'arriver sur place pour te vider la tête et soupirer un petit coup qu'un "XXIX" noir apparaît sur le papillon de ton éventail droit. Ton visage n'est plus qu'un océan de calme et de stratégie. Tu vas les exterminer tous jusqu'au dernier.

Tu englobes tous les Akumas de niveau un dans ton champ de vision et le papillon de ton éventail droit s'illumine d'une douce couleur orange, identique à celui du soleil à son coucher. Le bruit qui en résulte t'assourdit, sans compter les couleurs des explosions qui se sont superposées dans ta vision et que ton cerveau n'aime pas du tout. Enfin, pas grave, tu dois te débrouiller sans ton ouïe pour les cinq prochaines minutes. Ton odorat suffira à compenser. À l'oeil nu, tu vois qu'un Akuma de niveau deux a aussi été endommagé mais visiblement... Très bien. Tu vois un Crow te désigner des oreilles. Tu saignes ? Tss, ça c'était carrément à prévoir, tu aurais dû penser. Un "V" blanc apparaît sur ton éventail gauche et son papillon s'illumine d'une douce couleur violine. Le Crow hoche la tête. Ça c'est soigné. Les Akumas géants sont encore à une distance raisonnable, autant aller buter l'Akuma de niveau deux déjà amoché. Tu t'apprêtes à te remettre en route, retrouvant tout juste un début de ton ouïe, mais c'est l'Akuma qui fonce sur toi. Qu'à cela ne tienne. Tu fais jouer tes éventails et lui envoie plusieurs lames avant de le décapiter avec ton éventail, aidé par deux autres membres du Crow. Bah voilà, deux d'entre eux sont pas si inutiles que ça. Quel exploit. L'explosion qui provoque une tâche jaune solaire dans ta vision te fait détourner le regard. Saleté de couleur dégueulasse. Et tu ne parleras bien évidemment pas de l'autre perché qui... est perché avec un Noé. Un Noé. Un N-... Tu vas tous les buter jusqu'aux derniers.

Maintenant que ça c'est pensé, tu te calmes. Calme, zen, tout v-... tu reconnais ce Noé. C'est pas celui du Tem-... non. Non. Non, ce n'est pas encore un putain d'être qui a foulé le sol américain. Calme on a dit. Récupérant enfin la moitié de ton ouïe, même si tu ne te reposeras pas dessus avant trois bonnes minutes, tu vois deux Akumas filer à très grande vitesse vers le clocher, quoi qu'ils en sont encore loin. Tu te retournes prestement pour les prendre en cha-... Ah bah non. Voilà qu'une charmante dame se pose devant toi. Tu lui offres un sourire qui aurait pu paraître charmeur s'il n'était pas si douceureux. Putain pas elle... est ta pensée, que tu as visiblement dit à voix haute.

- Commandant, deux akumas filent à grande vitesse vers vous. Et j'ai votre scellée face à moi, je vous rejoins dès que je peux., dis-tu, déclenchant un sourire joyeux chez l'autre... putain de Noé.

Tu lui souris toujours, en attendant. Tu ne comptes pas attaquer le premier, tu sais ce dont elle est capable et vu le ciel sans nuages c'est même pas la peine de penser être à l'abri de sa foutue lumière. Il pleut jamais dans ce pays ? Shit. Et en plus tu te remets à sourire... Ça fait combien de temps que tu as perdu ta manie de sourire tout le temps ? Ah oui... Depuis que le continent américain t'a saoûlé. Tes yeux se plissent imperceptiblement quand tu la vois esquisser un pas vers toi. De un, gagner du temps pour retrouver ton ouïe. De deux, l'isoler ici. De trois, faire en sorte que les Crows la scellent. Le reste, après.

- Voyons, ne soyez pas si crispé. Vous n'avez pas eu votre dose de thé, peut-être ?

C'est quoi cette Noé, sérieux... Tu ne réponds rien, d'une parce qu'elle enchaîne, de deux parce que tu ne sais pas ce qu'elle prévoit de faire avec une de ses mains qui ne cesse de s'abaisser et de se redresser. Elle n'a pas l'air de vouloir t'attaquer pour l'instant et tu en profites. Ton ouïe s'améliore mais ce n'est pas encore ça.

- Dites-moi, puis-je vous attaquer ?
- Non.
- Voilà qui est fort dom-...
- ... mais je ne vais pas m'en priver.


Tu lances ton éventail gauche droit sur elle en générant une explosion là où elle est en envoyant une lame de ton autre éventail entre ses deux yeux. Un "XXVI" noir trône au milieu du papillon de ton éventail droit. Mange tes morts, connasse.



Merci d'avoir été aussi géniaux. /O/
Revenir en haut Aller en bas
Wisely
Même si j'ai des pupilles démoniaques, je respectes l'intimité des autres moi !
avatar
Date d'inscription : 02/04/2017
Messages : 141

Disponibilité : disponible
Même si j'ai des pupilles démoniaques, je respectes l'intimité des autres moi !
Ven 18 Mai - 16:17
Apparemment, l'une de mes soeurs était arrivée, Rudy. Je n'étais pas très proche d'elle, il était peut être intéressant que je décide de passer une journée ou deux en sa compagnie, à condition qu'elle accepte ma présence... En tant que Noé de la Sagesse, je me devais, en quelque sorte, de motiver les troupes et veiller à leur stabilité en plus de devoir rechercher et détruire les Innocences. Tyki ne tarda pas à m'abandonner, j'étais sûr qu'il avait envie de jouer avec les exorcistes présents. D'ailleurs, si ceux-ci voulaient se cacher ou faire quelque chose dans le genre, ils étaient mal partis, impossible pour un détenteur d'Innocence de passer inaperçu face à un Noé. Nous avions une sorte de détecteur de matière blanche, alors c'était simple de les localiser...

Et de les esquiver, par conséquence... Ce que je fis sans la moindre difficulté, arrivant avec aisance jusqu'à la ville... Je ressentais la présence de deux exorcistes, chacun se trouvant face à un Noé. Je n'avais pas à m'en faire pour mon oncle et ni pour Rudy, ils étaient forts. Ils n'allaient certainement pas perdre. Il me restait donc à  retrouver le traître et à m'occuper des gêneurs. Par gêneurs, je pensais aux trouveurs et aux Corbeaux. Les membres de cette unité spéciale étaient gênants. Link avait été gênant lors de la mission Alma Karma, par exemple, et les troisième génération avaient été gênant. Malheureusement je ne pouvais pas localiser les membres du Crow comme je le faisais avec les exorcistes, mais rien ne m'empêchais de lire les pensées de toutes les personnes proches pour localiser les personnes proches et cachées.

Mon regard se posa vers une place surélevée. C'était le lieu parfait pour observer les combats, voir venir les ennemis et mettre au point une stratégie, donc si j'avais été humain, je m'y serais installé. Bingo ! Et un type posté en observation ! Je ne savais pas s'il m'avait vu, mais je tentais tout de même une approche furtive, essayant de rejoindre sa position sans trop m'exposer.

-Quelle belle journée, humain.





Désires-tu mieux me connaître ?:
Revenir en haut Aller en bas
Thomas Alexander
Ô rage, Ô désespoir, Ô rps ennemis, N'ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?
avatar
Date d'inscription : 17/12/2017
Messages : 197

Ô rage, Ô désespoir, Ô rps ennemis, N'ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?
Sam 26 Mai - 13:45
Ça se Complique
La chance semble nous favoriser pour le moment. Les Akumas ont déferlés comme prévu sur les positions défendus par mes hommes et les Exorcistes. L'estimation de mon agent était correcte, il y a bien une trentaine d'Akumas. Pour l'instant, et étonnamment, tout se passe bien. Tout les Akumas de niveau 1 ont mordus la poussière grâce à nos deux exorcistes et le reste des effectifs ennemis diminue progressivement. Certains sont pris au piège par les unités embusquées d'autre font face aux Exorcistes. Tout ça, suffisamment loin des civils pour que je n'ai pas à m'en inquiéter.

"Il va falloir m’oublier Commandant, l’artillerie lourde est sur la place…" C'est la voix de l'Exorciste Wu-Ji. Ainsi donc, des Noés sont bel et bien présents. Je m'y attendais mais ça va nous compliquer la tâche. J'espère simplement qu'ils ne sont pas trop nombreux.

"- Aux hommes présents aux cotés de l'Exorciste Wu-Ji, empêchez les Akumas d'approcher mais ne vous interposez pas dans le combat Exorciste/Noé. N'intervenez que s'il vous demande de l'aide.
- Bien reçu.
"

Je me penche légèrement pour avoir un visuel sur la place et j'utilise mes jumelles pour avoir un meilleur visuel. Mais je le reconnais lui. C'est l'un des Noé du Temple. Celui qui peut passer à travers la matière et qui envoie des papillons dans tous les sens. Bon eh bien, un exorciste en moins pour le moment. Les Akumas géants ne sont pas encore arrivés mais ça ne saurait tarder. Et si les Exorcistes ne peuvent pas les détruire, on court droit vers les ennuis. Et généralement lorsque l'on invoque le démon...

"Commandant, deux Akumas filent à grande vitesse vers vous. Et j'ai votre scellée face à moi, je vous rejoins dès que je peux." Et de deux. Je jette un oeil du côté de l'Exorciste Lan, mais des maisons me cachent la vue sur lui et son opposant. J'aperçois très bien les deux Akuma qui foncent sur le clocher. Je saisis mon transmetteur.

"- Equipe 4, interceptez les deux niveau deux qui se dirigent vers moi.
- C'est comme si c'était fait mon Commandant.
"

Je vois des sceaux s'envoler et neutraliser les deux monstres. Parfait. Voilà qui, pour l'instant, ne compromet pas ma position. J'utilise mes jumelles pour survoler la ville. Pour l'instant, les Akumas n'ont pas pu s'approcher des civils. Le problème c'est que j'ignore combien de Noés sont présents sur les lieux. Il faut espérer que les Exorcistes arrivent à se débarrasser rapidement des Noés.

"Quelle belle journée, humain."

La surprise et mes réflexes me font me retourner pour asséner, dans le même mouvement, un coup de poing dans le nez de mon interlocuteur. Je dégaine ensuite une de mes lames et envoie une langue de sceaux neutralisants pour tenter de le clouer au sol et bloquer ses petits tours de magie. Je m'avance vers lui et remarque un troisième œil sur le front.

"Navré Noé, mais je n'ai pas le temps de discuter pluie et beau temps avec toi." dis-je avant de lancer quelques sceaux explosifs vers lui.

"Voyons si toi aussi tu passes à travers la matière ou si tu t'écrases au sol." Sur ces mots, je lui rentre dedans pour le pousser dans le vide puis active les sceaux explosifs,  on est jamais trop prudents. Je ramasse mon matériel et dévale les marches quatre à quatre.

"Ma position est compromise, je dois me déplacer. J'ai fait la rencontre d'un autre de nos amis.  Je vous recontacte quand j'aurai trouvé un autre point d'observation."




Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
Tyki Mikk
Ce duel à mort avec moi, te réjouis t-il ?
avatar
Date d'inscription : 03/11/2017
Messages : 107

Ce duel à mort avec moi, te réjouis t-il ?
Sam 26 Mai - 18:06

ft. NOM Prénom

La Guerre du Lotus



Pour sa plus grande déception, l’exorciste se rattrapa plus ou moins maladroitement. Il lui semblait l’avoir déjà vu, probablement lors de l’affaire du temple. Maintenant que ça lui revenait, il pouvait même dire qu’il s’était montré plutôt inutile en étant battu par un troisième génération. Il allait donc profiter de sa faiblesse et s’amuser bien comme il fallait. Il pouvait prévenir ses petits amis que les véritables ennemis étaient sur place, ça lui importait peu. Il était déjà trop tard pour eux.

« Ça nous fait une belle jambe tout cela. Viens plutôt jouer au lieu de croire au père noël. »

Il semblait être tombé sur un petit rigolo. User d’humour pour masquer sa position de faiblesse. Cela lui rappelait presque un certain rouquin. Venait-il de trouver sa nouvelle victime favorite ? Ça lui donnait presque des frissons ! Il se retrouva dans les airs suite à une première attaque de l’exorciste, ne perdant pas le large sourire que formaient ses lèvres. Il était engageant, ce garçon ! Il s’agissait cependant d’une très mauvaise idée pour lui. Le Noé du Plaisir était bien plus à l’aise dans l’air que le blond pour la simple et bonne raison qu’il pouvait y marcher. Il fit grossir deux papillons carnivores afin de les utiliser comme armes et bouclier et répondit avec force aux coups que l’exorciste lui assénait.

Je commence à t’aimer !

À aimer penser à tout ce qu’il allait lui faire, surtout, mais il était inutile de lui préciser. Assez de menaces, plus d’attaques ! Il profita du fait que son adversaire était toujours dans les airs pour l’attaquer de manière fourbe, prenant appuis sur l’air pour rendre plus forts ses coups. Du coin de l’oeil, il vit quelque chose bouger et il ne lui fallu pas énormément de temps pour se rendre compte qu’il s’agissait de Wisely en train de tomber de haut. Putain, comment avait-il fait pour se retrouver dans une situation pareille ? Il fallait qu’il aille lui prêter main forte. Pour se débarrasser de l’exorciste, il créa une boule de matière noire digne de celle qu’il avait envoyé à Apocryphos et attaque l’exorciste avec, le repoussant violemment. Il ne prit le temps de constater les dégâts qu’il avait fait puisqu’il se pressa de rattraper Wisely. Arrivant rapidement à sa hauteur, il détruisit les sceaux qui l’entouraient et le pris dans ses bras avant d’atterrir au sol.

Tu viens de m’interrompre dans un combat intéressant, cher neveu. Comment en es tu arrivé là ?

Il n’attendit pas l’explication de son neveu pour rechercher le coupable. À en voir les sceaux qui avaient été posés, il s’agissait probablement d’un Crow. Il irait lui faire regretter ça… si Wisely n’en était pas capable, il allait punir.
Revenir en haut Aller en bas
Wisely
Même si j'ai des pupilles démoniaques, je respectes l'intimité des autres moi !
avatar
Date d'inscription : 02/04/2017
Messages : 141

Disponibilité : disponible
Même si j'ai des pupilles démoniaques, je respectes l'intimité des autres moi !
Jeu 31 Mai - 18:27
Violent... Voici l'adjectif caractérisant le mieux l'homme que j'avais salué. J'avais beau utiliser mon Oeil Démoniaque, je fus violemment frappé en plein dans le nez, ce type avait des réflexes monstrueux. Je détestais cette chose que l'on appelait réflexe... Mon pouvoir me permettait de lire dans les pensées et de contrôler le cerveau de mon adversaire, mais les réflexes ne passaient pas par la réflexion. Cette attaque, ce mécanisme du Crow, me fit reculer de quelques pas. J'esquivais ensuite, tant bien que mal, les assauts du piaf. Il n'avait pas le temps pour parler ? La bonne blague ! On avait toujours le temps de parler et puis, c'était bien plus plaisant que de se jeter sur quelqu'un d'autre une lame à la main. Je commençais donc un petit speech pour donner mon point de vue lorsque l'autre me poussa dans le vide en m'offrant une jolie panoplie de sceaux explosifs.

"Voyons si toi aussi tu passes à travers la matière ou si tu t'écrases au sol."

Une connaissance de Joyd... Ce Noé avait déjà affronté tous les membres de la Congrégation de l'Ombre ou quoi ? Enfin là n'était pas le problème. Je devais trouver comment me sortir de là... Je ne savais pas voler, ni marcher sur l'air. Je pouvais seulement tomber, en espérant m'écraser sur quelque chose pouvant amortir ma chute... Tiens, tiens... Tyki Mikk. Je pouvais même plus compter le nombre de fois où ce dernier m'étais venu en aide, comme quoi il s'agissait d'un oncle merveilleux. Je n'avais même pas remarqué qu'il combattait non loin de moi... Ce que je pouvais être distrait parfois !

- Tu viens de m’interrompre dans un combat intéressant, cher neveu. Comment en es tu arrivé là ?

-  Merci, tonton. Toujours aussi fiable ! D'après ce que j'ai vu dans son esprit, ce Crow qui m'a attaqué s'appelle Thomas Alexander et c'est un homme occupant un poste assez important.





Désires-tu mieux me connaître ?:
Revenir en haut Aller en bas
Khan Wu-Ji
La lutte n'a de sens que lorsqu'on a quelque chose de précieux à défendre
avatar
Date d'inscription : 21/03/2018
Messages : 93

La lutte n'a de sens que lorsqu'on a quelque chose de précieux à défendre
Lun 4 Juin - 16:41
Il fit une grimace alors que le Noah restait parfaitement tranquille dans les airs. Et merde, il était vraiment tomber sur celui qui marchait dans l’air… enfin, cela ne changeait rien…
Le Noah avait l’air sur de lui et parer avec une certaine facilité ses coups. Ça n’allait définitivement pas être de la tarte.

- Je commence à t’aimer ! 
- J’ai le regret de t’informer que ce n’est pas réciproque.

Ses coups étaient forts et bien plus puissant que les siens et pour cause, il prenait appui sur l’air alors que lui devait s’y maintenir avec son innocence. Finalement, l’avoir entraîné là-haut n’avait été sa plus glorieuse des idées mais au moins, cela avait permis au Crows qui l’accompagnaient de se mettre à l’aise sur leur défense. C’était toujours ça de gagner.
Alors qu’il esquivait une attaque, il eut juste le temps de remarquer une boule noire se former du côté du Noah.

- Et merde…

Il n’allait pas pouvoir parer correctement s’il se prenait cela de face… Ne pouvant pas non plus éviter totalement l’attaque, du moins, pas assez vite, il annula l’effet de son innocence qui le gardait en l’air pour pouvoir parer le surplus de l’attaque… qui l’envoya tout de même valser dans une habitation non loin du clocher. Bien, un peu plus et il se serait fait allumer par le commandant.
Se sortant rapidement des gravats -ce n’était absolument pas le moment de dormir- il sauta sur la place et retrouva facilement le Noah accompagné… d’un autre. Ils se multipliait comme des champignons ceux-là…

- Commandant, si vous devez vous trouver un autre coin, je pense que c’est le moment idéal… marmonna-t-il dans un grand sourire.

Mais pourquoi deux ? Qu’avait-il fait pour mériter ça ?
Saluant un duo de Crows au passage, il leur fit signe de se retrancher un peu plus loin… du moins, des deux Noah, avant de détruire deux Akumas qu’ils retenaient pour envoyer les débris sur les deux Noah pour lui laisser le temps de venir vers eux. Une fois qu’il n’y que deux mètres les séparant, il utilisa son innocence sur le connard de Noah aux cheveux blanc du temple pour le coller au sol et se lança sur lui dans la foulée pour l’attaquer.

Oui, il n’avait toujours pas digéré l’attaque sur l’enfant et puis, l’un portant l’autre, soit il faisait un doublon car son premier attaquant croulerais sous le poids soudain de celui aux cheveux blancs,soit il le laisserait tomber et… adviendrait que pourra à ce moment là. Dans les deux cas, il se prépara à découper le blandin en morceaux.
Le tout dans la joie et la bonne humeur…


Merci Iré pour les signa :coeur:

« Pour l'instant, vivez les questions. Peut-être, un jour lointain, entrerez-vous ainsi, peu à peu, sans l'avoir remarqué, à l'intérieur de la réponse. »
Rainer Maria Rilke

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Rudy Chernikov
La noblesse à ses raisons que les petits gens ignoreront toujours
avatar
Date d'inscription : 18/11/2017
Messages : 85

Localisation : Juste devant toi, sayang...
Humeur : Joyeuse.

Disponibilité : ... Pardon ? /VLAN/
La noblesse à ses raisons que les petits gens ignoreront toujours
Lun 11 Juin - 7:01



Que de joie à l'horizon !
Rudy utilisa la lumière pour enrober sa main gauche d'un gant solide et tranchant, pour abattre ce dernier contre la petite lame qui volait vers elle, la détournant ainsi de sa direction initiale. Vicieux...

*Fais gaffe. Il a réussi à immobiliser l'autre bâtard plus d'une minute, rappelles-toi.*
*Ma prudence est à son maximum, ma chère ne vous en faites pas.*
*Y a intérêt ! Attends, il lui manque un évent-... RUDY CASSE-TOI !*


Rudy fit trois pas en arrière, à la fois suffisamment vite mais aussi trop lentement. Au lieu de son coeur, un des éventails érafla sa joue, la faisant saigner abondamment et elle se pencha de côté pour ne pas salir sa tenue. Elle put cela dit se protéger en enfermant l'éventail dans une boule de lumière au vol. L'explosion fit exploser la boule et elle put simplement rendre les morceaux de lumière qui arrivaient dans sa direction mous et même coller l'un d'entre eux contre sa joue pour endiguer son hémorragie. Elle modela ce morceau de lumière comme un pansement et soupira. Elle s'était protégée du feu de l'explosion avec son bras droit dénudé et la protection de lumière qu'elle avait agrandi à tout son corps ( en incluant ses vêtements et cheveux ) avait partiellement été carbonisée. Ce constat la rendit joyeuse par effet de contrepied.

- Attaquer sans demander la permission est un manque flagrant de courtoisie, jeune homme.
- J'en ai rien à foutre de ton avis.


Rudy sourit, à la fois excédée et encore plus joyeuse qu'avant par effet de contrepied. Il n'avait que faire de son avis... eh bien soit. Au détail près qu'ils se trouvaient actuellement dans son royaume et qu'ils essayaient de réduire en cendres un village de son royaume. Et cela était absolument hors de question. Réfléchissant déjà au discours qu'elle prononcerait pour clôturer cet événement à son peuple, elle jaugea l'Exorciste, visiblement blessé en certains endroits. Superficiellement, à en juger de la souplesse et de la tonicité de sa posture. Hum... Et dire qu'elle se battait sur ses propres terres, mais quelle indécente réflexion avait traversé le cerveau de sa famille en amenant ici de tels perturbateurs...

*NON MAIS ON S'EN FICHE DE ÇA ! T'AS VU COMMENT IL T'A PARLÉ LÀ ?!*
*Ce ne sont que des mots qui ne m'atteignent pas. Cela d-...*
*Que des mots ? QUE DES MOTS ?! Non, pas que des mots ! BUTE-LE C'T'ENFOIRÉ ! ...Erhm. Cela dit ?*
*Il est vrai qu'il montre une impolitesse affligeante.*
*Raison de plus pour le buter ! Le torturer ! LE MASSACRER AVEC DES ORANGES RAPÉES !*
*Voyons, je ne lui ai pas encore demandé la permission.*
*Arrête avec tes conneries et bute-le ! ET MASSACRE SON INNOCENCE PUTAIN !*
*Pas sans sa permission, très chère, ce serait fort déplacé.*
*Mais putain qu'est-ce que t'es conne...*


Rudy regarda son bras droit, qui avait réussi à être légèrement brûlé par l'explosion. Rien de bien impressionnant vu que sa protection avait quasiment tout pris. Elle pencha sa tête de côté et rappela les bouts tranchants de sa boule lumineuse vers elle. L'exorciste était sur le passage ? Oh... Voilà qui était bien dommage...

- À défaut de vous attaquer, pourrais-je simplement détruire votre Innocence et vous tuer ?, demanda-t-elle en inclinant légèrement et adorablement sa tête de côté.

Elle sourit au Bleuté. Il devrait vraiment boire un thé, la tension nichée dans ses muscles était tellement perceptible qu'elle sentit une pulsion meurtrière de Yakin grandir en flèche.

*Tu te fiches de moi ?! QUI RÉPONDRAIT OUI DANS CE GENRE DE SITUATIONS ?! QUI ?!!*
*Ma chère, cessez donc de hurler de la sorte dans mon espace mental. C'est fort déplacé.*
*Tu me saoûles... et sérieux, arrête avec ta joie là ! Merde !*
Revenir en haut Aller en bas
Liang-Hei Lan
Pour préserver une chose, il faut en sacrifier une autre
avatar
Date d'inscription : 12/04/2017
Messages : 358

Localisation : ... tu sous-entends que je ne suis pas assez visible ?
Humeur : Draconienne.

Disponibilité : Open.
Pour préserver une chose, il faut en sacrifier une autre
Lun 11 Juin - 8:08



Il est pas passé loin, le p'tit meurtre...
Elle s'est protégéee la salope... Tu plisses les yeux sans perdre ton calme, cet océan de stratégie qui te caractérise quand tu te bats. Elle a dévié ta lame, qui est retourné à son place sur ton éventail droit, tandis qu'elle a enfermé ton éventail gauche dans de la lumière pour... endiguer l'explosion ? Au moins ça t'a permis de te rendre compte qu'elle n'avait pas protégé que sa main tantôt mais son corps entier. Seul sa main droite était tranchante. Foutue lumière. Et en plus elle ne semblait pas disposée à attaquer, ce qui était en soi et une haubaine et la plus grosse chiantise qui soit. Il est beaucoup plus simple de répliquer que d'attaquer. Au moins tu lui as ouvert la joue et brûlé, bon même pas au premier degré mais tant pis, le bras droit. Tu ouvres les doigts gauche pour accueillir ton deuxième éventail, qui vient s'y placer sans heurt et tu te soignes des dégâts de la boule de lumière qui a éclaté dans tous les sens. Peu de dégâts et pas très importants, c'est déjà ça. Et c'est toi ou elle est encore plus joyeuse qu'avant ? Tu respires calmement et posément. Oublier qu'elle a foulé le... putain d'Amérique de merde. Tu intériorises ta respiration après avoir réussi une fois de plus à t'exhorter au calme. T'énerver ne servira à rien et, de toutes façons, tu es parfaitement calme. Calme, tranquille, apaisé. Tu regardes la Noé, constatant que tu as retrouvé les trois quart de ton audition maximale. Gagner du temps. Gagner du temps puis lancer le combat non-conventionnel. Et elle ose te parler de courtoisie avec ça... Tu lui répliques calmement, mais sèchement, que tu t'en fous complet.

Tu la vois te regarder un peu trop adorablement puis pencher la tête de côté. D'une manière si suspecte que tu place un éventail devant ton coeur, un autre protégeant le bas et le milieu de ta colonne vertébrale. Ça te sauve. Trois bouts de lumière, pétard t'y crois pas de penser ça, se collent à l'éventail dans ton dos et tentent vainement de le percer. Ça te permet de te dégager de la zone d'un bond sur le côté et de voir les bouts de lumière revenir vers elle et former des sortes de bouts de verre. En lumière. Et plus tranchants. Tu sens les trois bouts toujours collés à ton éventail et tu l'amènes sur le côté en refermant ton éventail, détruisant les trois indésirables par la même occasion. Comment la mettre hors d'état de nuire ? Elle semble blindée de protections à cause de cette foutue lumière. Une observation stratégique te fait remarquer que Khan redescend au sol et que... deux autres Noés planent au niveau du clocher. Splendide. Magnifique. Bande de connards. On se calme. Tu es parfaitement calme. Et l'autre me demande si elle peut détruire mon Innocence et me tuer ? Même pas en rêve, connasse ! Tu lui lances un regard noir, incendiaire, même si ton expression reste calme. Un océan de stratégie en approche. Chaque seconde qui passe correspond à un pourcentage d'audition retrouvée.

- C'est hors de question. Laisse-toi plutôt décapiter, connasse !
- Voilà qui est fort déplacé, jeune homme. Vous énervez ma consoeur à parler ainsi, c'est guère peu appréciable de votre part.
- Qu'elle s'énerve donc, elle grillera plus vite son énergie et ça en fera une de moins à tuer.
, tu répliques sèchement, en lançant cette fois la moitié des lames de tes deux éventails sur la Noé.

Dans le même temps, tu sautes et t'élèves dans les airs, allongeant ton saut d'une torsion de la poitrine pour atterrir derrière elle et récupérer ses lames qui auraient dû la traverser. Elle les a contré par un mur de lumière. Hum. Connasse. Tu récupères toutes tes lames en cassant le mur de lumière comme du verre, et tu tournes sur toi-même pour lui décapiter la tête de ton éventail complètement ouvert... mais elle est déjà derrière toi ? Putain, rapide. Tu te plaques au sol, lui entailles les chevilles de tes deux éventails tandis qu'un magnifique "XXV" rouge sang se voit sur ton éventail de droite et que tu génères une autre explosion, moins forte, que tu concentres sur sa tête tout en t'élançant sur elle pour la décapiter et en faisant signe aux deux Crows de la sceller si elle t'échappe. Tu combines un "XXIV" jaune tournesol pour créer une explosion plus diffuse tout autour d'elle. Pour l'instant, tu n'as pas envie d'abuser de tes défuntes cartes piques et les cartes carreaux te sont inutiles ici. Quoique, baisser la température peut créer une dépression thermique et le choc d'une température froide avec la chaleur tropicale peut créer des nuages et... hum, non, beaucoup trop long. Il faudrait que tu amènes une très basse température pendant plus d'une journée pour espérer un résultat pareil et tu n'as pas à gaspiller ta concentration pour maintenir ça aussi longtemps. Utiliser l'ancien roi de carreau ? Non. Tu dois garder ces atouts-là dans ta manche, ne pas les sortir tout de suite. Tu fais promptement le geste pour la décapiter, joignant ton autre bras pour transpercer l'abdomen de bas en haut dans un même mouvement tandis que les deux Crows sont prêts à la sceller.

Note à moi-même : fureur face EL ( https://i.gifer.com/6VRD.gif ) & fureur face Magi ( http://reve-of-manga.r.e.pic.centerblog.net/86c45c7e.gif )



Merci d'avoir été aussi géniaux. /O/
Revenir en haut Aller en bas
Thomas Alexander
Ô rage, Ô désespoir, Ô rps ennemis, N'ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?
avatar
Date d'inscription : 17/12/2017
Messages : 197

Ô rage, Ô désespoir, Ô rps ennemis, N'ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?
Mar 12 Juin - 12:19
Deuxième Phase
Je continue ma descente des escaliers pendant un long moment quand une voix résonne dans mon transmetteur.

"Commandant, si vous devez vous trouver un autre coin, je pense que c’est le moment idéal…"

Vraiment ? Je ne l'avait pas remarqué seul ! Je décide de ne pas répondre et je continue à dévaler les marches. Une fois arrivé en bas je m'arrête pendant une poignée de secondes pour reprendre mon souffle. Mon rythme cardiaque revenu à la normale, je me dirige vers la porte de l'édifice et me stoppe la main sur le battant. A l’extérieur je peux entendre des bruits de luttes. Proches. J’entrouvre légèrement la porte et je distingue l'Exorciste Wu-Ji aux prises avec le Noé que j'ai poussé du haut du clocher ainsi que celui que j'ai rencontré au temple. Décidément, il est toujours là où je n'ai pas envie de le voir celui-là. Ils n'ont pas l'air de prêter attention à moi pour le moment mais si je fais irruption dehors, tout cela pourrait vite tourner au désastre. L'Exorciste Wu-Ji semble pourtant les tenir occupés pour le moment donc c'est le moment ou jamais. J'ouvre doucement la porte pour ne pas attirer l'attention. Et je me faufile le long du mur du bâtiment en tâchant de rester toujours dans le dos des Noés. Une fois suffisamment éloigné je me remet à courir pour me mettre à l'abri dans un bâtiment. Bon récapitulons calmement. Une bonne partie des Akumas ont été détruits où sont pris dans les filets de mes hommes et des trouveurs. Les Akumas géants, eux, sont toujours là et seront bientôt sur place et vont semer le chaos. Il faut que l'on réduise encore les effectifs ennemis si on veut conserver un avantage.

"- Equipe Quatre et Deux, situation ?
- Ici Equipe Quatre. Nous somme au complet et les akumas que nous retenions ont été détruits par l'Exorciste Wu-Ji.
- Ici Equipe Deux. Nous avons perdu un homme mais nous sommes prêt à nous mettre en mouvement.
- Bien. Equipe Deux rejoignez l'Exorciste Lan. Equipe Quatre, rejoignez l'Exorciste Wu-Ji et prêtez lui main-forte s'il en a besoin. Aux sentinelles sur le mur d'enceinte, envoyez la moitié de vos effectifs aux côtés de l'Exorciste Lan.
- Bien reçu !
- Exorciste Lan, huit hommes vont venir renforcer vos rangs. Ils vont tenter de neutraliser votre adversaire le plus longtemps possible. Aidez les dans cette tâche. Si vous y parvenez, vous allez ensuite partir à la chasse aux Akumas. Nous devons réduire leur effectif avant que les géants ne débarquent. Exorciste Wu-Ji, d'autres Crow convergent vers votre position mais se tiendront en retrait et n'interviendront que si vous êtes en difficulté. Terminé.
"

Une fois mes ordres distribués, je sors dans la rue et reprend ma progression pour tenter de trouver un autre point d'observation. La situation se complique. Je retrace mentalement le plan de la ville que j'ai pu dressé grâce à mes observations du haut du clocher. Il y a peu d'endroits en hauteur et aucun comme ce clocher mais je vais bien finir par trouver quelque chose.



Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
Tyki Mikk
Ce duel à mort avec moi, te réjouis t-il ?
avatar
Date d'inscription : 03/11/2017
Messages : 107

Ce duel à mort avec moi, te réjouis t-il ?
Mer 13 Juin - 0:09

ft. NOM Prénom

La Guerre du Lotus


" Merci, tonton. Toujours aussi fiable ! D'après ce que j'ai vu dans son esprit, ce Crow qui m'a attaqué s'appelle Thomas Alexander et c'est un homme occupant un poste assez important."

Il eut un rire. Il était vrai qu'il venait toujours l'aider car Wisely faisait partie de la famille, mais ne plus avoir à le faire l'arrangerait bien parfois. Il préférait s'amuser avec sa peut être nouvelle victime que de passer son temps à secourir son neveu. Quant au Crow, ça ne l'étonnait pas plus que ça... celui-ci avait pas mal de cran, et Wisely n'avait probablement pas eu le temps d'attaquer son cerveau. C'est qu'il n'était ni combatif, ni rapide ! Enfin, cela fait il allait pouvoir s'occuper de l'exorciste en espérant que Wisely ne se mettrait pas une nouvelle fois en danger de mort.

D'ailleurs, les débris et la poussière qui vinrent brouiller leur champ de vision lui indiquait que sa proie venait probablement d'elle-même jusqu'à lui. Une tête brûlée ? Il aimait ça. Il aimait cependant un peu moins que la lourdeur de son innocence vienne pousser Wisely et lui vers le sol, si bien qu'il le lâcha, passant par dessus l'innocence pour venir attaquer l'exorciste au corps à corps.

- Reste-là où tu es, cher neveu ! Ne viens pas une nouvelle fois déranger ma petite partie ! Il transforma deux de ses papillons carnivores en arme et s'en servit pour asséner quelques coups à l'exorciste, pouffant. J'ai eu au moins trois fois l'occasion de détruire ton innocence, tu laisses vraiment à désirer en fait ~

Heureusement pour lui, ce n'était pas son innocence qu'il voulait briser la première, mais bien l'exorciste. Il semblait tenace, alors ça donnait vraiment envie au Noé de le pousser à bout. Il était pour cela temps de passer aux choses sérieuses, mais il hésitait vraiment sur l'attaque à employer... Oh ? Les akumas géants seraient bientôt là, peut-être devrait-il s'en servir pour emmerder ce blondinet.. En attendant, il ajouta un peu de matière noire dans ses coups histoire de les rendre plus destructeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Khan Wu-Ji
La lutte n'a de sens que lorsqu'on a quelque chose de précieux à défendre
avatar
Date d'inscription : 21/03/2018
Messages : 93

La lutte n'a de sens que lorsqu'on a quelque chose de précieux à défendre
Mer 27 Juin - 12:20
D’autres Crows ? Sérieusement, le commandant voulait le tuer à lui ramenant autant de monde autour comme ça ? Il était au courant que son innocence n’était pas homologué pour ça ?
Il jeta un rapide coup d’œil à son innocence. Tant pis, il fallait se mettre au plis et vite, il n’avait plus le choix. Bon, ce n’était pas non plus comme si l’idée sortait de nulle part puisqu’il avait déjà tenté de s’entraîner de nombreuses fois…

Il eut un tic agacé quand le Noah lâcha sa charge pour bondir jusqu’à lui, ne lui laissant pas d’autres choix que de se défendre avec une seule arme au lieu des deux afin de pouvoir continuer de maintenir monsieur-j’ai-qu’un-oeil toujours au sol.
Voyant pertinemment que ça ne durerait pas longtemps car le gars aux papillons enchaînait les coups, il bondit en arrière pour donner un coup antigravité vers monsieur-j’ai-qu’un-oeil pour l’envoyer valser contre un mur avant de pouvoir se défendre comme il faut de ses deux bras, un peu essoufflé par la manœuvre.

 J'ai eu au moins trois fois l'occasion de détruire ton innocence, tu laisses vraiment à désirer en fait ~
Tu peux aussi aller te faire voir mon grand~

Le Noah augmenta la cadence et sa puissance et il grimaça alors qu’il commençait vraiment à avoir du mal à suivre. Il était vraiment mal barré… Très mal même… si seulement il avait quelque chose pour ralentir ce monstre, ou l’attacher à la limite…
La lumière lui fit capter un éclat argenté provenant d’un Crow et il grogna. Putain, pourquoi ils étaient aussi près ?

Malheureusement, cet instant d’inattention lui porta préjudice et il fut envoyé dans un mur par le Noah, atterrissant un peu trop proche d’un des groupes de corbeaux. Si jamais le Noah changeait de cible entre temps, il ferait sûrement un carnage avec sa vitesse… Putain…
Serrant les dents, il se redressa d’un bond pour se ruer vers son adversaire, augmentant la graviter dans la zone tout en se concentrant pour pas que cela touche les Crow et c’est quand il en vit certain se reculer un peu plus de la zone qu’il comprit qu’il avait réussit à ne pas les prendre dedans. Toutefois, il ne prit pas le temps de se réjouir, enchaînant avec autant de force et de vitesse qu’il pouvait, les coups sur le Noah. Il n’irait pas bien loin sur cette cadence, surtout si l’autre trouvait une nouvelle fois la force de s’échapper de sa zone. Il fallait vraiment qu’il trouve un moyen de contraindre le Noah à y rester…

Il lui fallait une idée et vite… ses mains se resserrèrent sur les manches de son innocence au point de se blesser. Très vite… surtout qu’il entendait le bruit de pas des Akumas géants se rapprocher. S’ils faisaient l’une de leur attaques de Zone, ils étaient mal.
Il n’y avait plus qu’à espérer qu’ils ne le fassent pas en sachant les Noah dans la ville avec eux.


Merci Iré pour les signa :coeur:

« Pour l'instant, vivez les questions. Peut-être, un jour lointain, entrerez-vous ainsi, peu à peu, sans l'avoir remarqué, à l'intérieur de la réponse. »
Rainer Maria Rilke

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Wisely
Même si j'ai des pupilles démoniaques, je respectes l'intimité des autres moi !
avatar
Date d'inscription : 02/04/2017
Messages : 141

Disponibilité : disponible
Même si j'ai des pupilles démoniaques, je respectes l'intimité des autres moi !
Dim 1 Juil - 17:35
Décidément, ces humains avaient vraiment de gros problèmes avec les placages au sol. Un qui me balançait du haut d'un toit et à cause de qui j'aurais surement bien souffert, puis un autre qui me plaquait contre le sol grâce à son Innocence. En fait, me mêler à cette bataille était une très mauvaise idée. En tous cas, mon oncle devait être content, je risquais pas de bouger de là où j'étais, j'avais pas envie de me prendre une balle perdue ou de rencontrer un énième type qui mettrait en danger ma survie. Bon... Du coup, j'étais parti pour regarder en silence le combat de Joyd. C'était à ses côtés que j'encourrais le moins de risques enfin, si je ne le gênais pas ce qui n'était absolument pas mon objectif. Là, je n'avais qu'une idée en tête, partir d'ici au plus vite pour manger un hamburger spécial dont le Comte Millénaire a le secret.

Génial ! Mes amis Corbeaux ! Il n'y avait pas mieux qu'eux pour envenimer la situation. Par contre, là, me redresser et prendre mes distances allait être une nécessité. Je doutais que ces êtres acceptent de laisser un Noé, étendu sur le sol, tranquille. Donc, pour ma sécurité, il valait mieux que je me sorte de là discrètement ou que je m'occupe personnellement de ces gêneurs. Et si je pouvais faire les deux en même temps, c'était parfait. Enfin bon, il valait mieux que je ne me montre pas trop ambitieux... Je glissais ma main dans une poche de mon pantalon, d'où je sortis un des bonbons explosifs que m'avait offert le Comte, puis j'en lançai un en direction des nouveaux arrivés avant de me libérer. Après quoi, je me relevais, me préparant à user de mon Oeil Démoniaque pour me débarrasser définitivement des membres du Crow si ceux-ci s'étaient relevés.






Désires-tu mieux me connaître ?:
Revenir en haut Aller en bas
Rudy Chernikov
La noblesse à ses raisons que les petits gens ignoreront toujours
avatar
Date d'inscription : 18/11/2017
Messages : 85

Localisation : Juste devant toi, sayang...
Humeur : Joyeuse.

Disponibilité : ... Pardon ? /VLAN/
La noblesse à ses raisons que les petits gens ignoreront toujours
Dim 29 Juil - 11:19
H.R.P:
Pardon pour le retard. ><




Que de joie à l'horizon !
*QU'EST-CE QU'IL A DIT L'BÂTARD LÀ ?!*
*Il a raison sur ce point, ma chère.*
*ET TU ME TRAHIS EN PLUS ?! CONNASSE !!*


Rudy soupira, souriant joyeusement par effet de contrepied, et entreprit d'esquiver et de se défendre contre les attaques du charmant bleuté. Il était d'ailleurs plutôt rapide... dommage qu'il fût tombée sur elle, la plus rapide des Noés. La froide surprise qu'elle lut sur son sourire quand il la vit derrière lui l'amusa et elle lui fit un joyeux "coucou" de la main droite, tête penchée de côté. Il était toujours divertissant d'observer les exorcistes constater leur propre faiblesse, surtout dans un moment pareil.

*Rudy, fléchis tes genoux puis sautes.*
*En quel honneur ?*
*Je le sens p-... SAUTE !*


Notre héritière sauta sans se poser de questions, raffermissant sa protection lumineuse en passant. Elle put se protéger d'une explosion et éviter à ses chevilles d'être entaillées. Elle remarqua également une arrivée assez importante de personnes et elle sourit à tout ce beau monde. Voyant des sceaux de sortie et l'océan froid sur le visage du charmant bleuté, son sourire joyeux se para d'un regard carnassier.

- Oh, ne faites pas cette tête... vous me reverrez bien assez tôt, très chers.

Cela étant dit, elle se téléporta sur un raid de lumière se situant au-dessus de Wisely et pencha sa tête de côté, sa joie ayant considérablement augmenté. Elle n'allait certainement pas interrompre le combat du petit plaisantin, malgré les vives protestations et autres marques de frustration de sa consoeur, non ; elle se contenta de lancer un regard au frère qui était en-dessous d'elle tout en restant perchée. Elle préférait éviter de prendre tout risque inutile, les sceaux jaillissants étaient une source de joie indisérable.

- Bonjour, cher frère. Magnifique journée, n'est-ce pas ? Auriez-vous besoin d'aide... ?, demanda-t-elle à Wisely.
Revenir en haut Aller en bas
Liang-Hei Lan
Pour préserver une chose, il faut en sacrifier une autre
avatar
Date d'inscription : 12/04/2017
Messages : 358

Localisation : ... tu sous-entends que je ne suis pas assez visible ?
Humeur : Draconienne.

Disponibilité : Open.
Pour préserver une chose, il faut en sacrifier une autre
Mer 1 Aoû - 14:30



Il est pas passé loin, le p'tit meurtre...
Ton éventail revient en tournant vers toi et tu t'en empares d'une main tout en plissant les yeux. Tu t'es volontairement écarté pour ne pas que les explosions affectent trop tes oreilles et laisser le champ libre aux corbeaux mais, une fois toute trace d'explosions envolée, tu remarques que la Noé n'est plus là. Ton expression, un océan froid de calme et de stratégie, ne change pas pour autant et tu abandonnes ta posture défensive pour te redresser et scruter les environs. Où est-e... Sur un raid de lumière, jambe pendant dans le vide, en-dessous de Kha-... Tu fermes les paupières. Pendant ton scrutage, tu as eu le temps de voir qu'un des Akumas géants était beaucoup trop près d'ici. L'autre est encore un peu en retrait mais il va falloir que tu t'en occupes aussi. Rapidement. Très rapidement. Parfait, vu qu'il en est ainsi...

- Elle nous a échappé, Commandant. J'ajouterai un point ; tant qu'on ne l'attaque pas, elle ne réplique pas. Je vais m'occuper des Akumas géants., lances-tu à l'adresse du Commandant Alexander.

Tu expliques succinctement tes intentions aux corbeaux, leur demandant de sceller au maximum d'Akumas, ce que certains n'ont pas attendu de savoir. Voire même quasiment tout ce beau monde. Et tu auras besoin d'eux par la suite pour sceller l'autre bâtarde. Tu respires un bon coup puis tu cherches un moyen rapide de monter sur un toit, d'où tu auras une meilleure maîtrise des événements qui vont suivre. Une fois debout sur un toit, tes appuis bien stables et ancrés, un "XX' apparaît sur ton éventail droit et tu le lances droit sur la tête du premier Akuma Géant, prenant soin de fermer tes paupières à demi histoire que l'explosion ne ratatine pas le peu d'ouïe que tu as récupéré jusque là. Tu récupères ton éventail et tu refais la même chose une dernière fois en te bouchant stratégiquement les oreilles, ce qui ne suffit pas à atténuer le son de l'explosion de l'Akuma géant, ni ce jaune pisse dégueulasse que tu vois grâce à ta synesthésie. Pétard mais ils font un de ces boucans ces saloperies... Une fois ton éventail droit récupéré, tu te lances à l'assaut des quelques Akumas scellés pour les décapiter net tout en jetant des coups d'oeil discrets vers Khan. Il y a quand même trois Noés dans ses parages, merde. Même en sachant que l'une d'entre elle est plus ou moins dangereuse, ne semble pas l'être tant qu'on accepte pas qu'elle nous attaque ni qu'on l'attaque en la faisant répliquer mais... Concentration, Liang-Hei. Concentration.

Après avoir décapité un quatrième Akuma scellé, tu jauges le deuxième Akuma géant qui commence lui aussi à être trop près. Il va falloir que tu te recules, te prendre l'explosion de plein fouet n'est vraiment pas une bonne idée. Tu cours donc en sens inverse et tu vas retrouver ton perchoir, une main sur tes oreilles. Tu avais presque retrouvé ton ouïe optimale et avec ces conneries tu viens d'en prendre un cinquième à nouveau. Pétard mais ils peuvent pas exploser en silence ces charognards ? Ton expression n'a pas changé, véritable océan froid et calme, mais ton regard s'allume d'une lueur de mépris. Tu arrives à juguler le magma en fusion de la fureur qui bouillonne en toi et, à cette pensée, un petit sourire perle au coin de tes lèvres. Tu la réserves à l'autre connard de roux. Quand tu la laisseras exploser, il prendra cher. Ton sourire disparaît. Concentration, Liang-Hei. Tu as déjà utilisé le Roi de Carreau et tu préfères garder autant que possible la Dame et le Valet de Carreau dans ta manche. Avec les Noés, on ne sait jamais. Tu lances donc ton éventail droit, un "XX" apparaissant dessus, sur le deuxième Akuma géant. Que l'autre connasse de Noé se prépare, tu lui réserves une petite surprise une fois que tu auras jerté tous ces indésirables. Comme pour le premier, la tête de l'Akuma se fragilise mais n'explose pas. Tu lui renvoies ton éventail droit une fois que tu l'as de nouveau en main et tu fais une série de sauts arrières. Il était un peu trop près cet enfoiré. Le jaune pisse dégueulasse qui en résulte est totalement saturé et tu sens que tu as perdu, grâce aux deux bâtards, un tiers de ton ouïe. Explosions de merde. Ils ont pas un mode "crever en silence" ? Tu soupires et, un petit sourire en coin, tu pars en chasse des autres Akumas que tu vois. Tant qu'à pouvoir éliminer un bon nombre d'entre eux, autant en profiter plutôt que d'être pris à revers une nouvelle fois.




Merci d'avoir été aussi géniaux. /O/
Revenir en haut Aller en bas
Thomas Alexander
Ô rage, Ô désespoir, Ô rps ennemis, N'ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?
avatar
Date d'inscription : 17/12/2017
Messages : 197

Ô rage, Ô désespoir, Ô rps ennemis, N'ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?
Lun 10 Sep - 15:46
Légère éclaircie
Ma progression dans les rues de la ville fut moins laborieuse que ce à quoi je m'attendais. Il semblerait que les Exorcistes aient bien fait leur travail car le nombre d'Akumas semble avoir franchement diminué. C'est au moins une petite victoire. Je m'interromps dans ma course lorsque la voix de l'Exorciste Lan se fait entendre dans le transmetteur :

"Elle nous a échappé, Commandant. J'ajouterai un point ; tant qu'on ne l'attaque pas, elle ne réplique pas. Je vais m'occuper des Akumas géants." Une Noé qui n'attaque pas ? Ce n'est pas vraiment le traitement que nous avons reçu Howard et moi lors de notre précédente rencontre au temple. A t-on vraiment affaire à la même personne ? Cela dit, il est vrai qu'elle semblait différente lorsque je l'ai trouvée évanouie dans une des pièces de ce lieu labyrinthique.

"Bien reçu. Soyez prudent. A tous les Crows, j’espère que vous avez entendu les paroles de l'Exorciste Lan. Gardez là à l’œil mais ne l'attaquez que si elle vous attaque en première. Concentrez vous sur vos objectifs et sur les deux autres Noés."

Je jette un oeil alentours et je remarque un mouvement furtif sur ma gauche. Par réflexe je me jette sur le côté, quelques millisecondes avant qu'une explosion ne fasse voler le mur contre lequel je m'étais appuyé. Je me redresse rapidement et me retrouve face à un akuma de niveau 2 qui attendait patiemment son heure et sa prochaine victime.

"Bien essayé démon."

Nous nous faisons face pendant quelques secondes puis je fais appel à la technique Mamori Bane pour me protéger d'une éventuelle attaque qui ferait mouche. J'esquive plusieurs attaques quand une explosion provenant de derrière moi me distrait légèrement. Suffisamment pour que ce monstre puisse projeter un morceau de mur sur moi qui vient s'écraser sur mon bras gauche. Cette explosion s'est produite à l'endroit où se bat l'Exorciste Wu-Ji. Plus tard les questionnements. Je me reconcentre sur mon adversaire qui semble très fier de sa réussite. Tu ne perds rien pour attendre, crois moi mon petit. Soudain une énorme explosion se fait entendre mais elle est plus lointaine. Mon ennemi se tourne vers l'origine de l'explosion et j'en profite pour invoquer la technique Shibari Bane afin de le neutraliser pour qu'un Exorciste puisse l'éliminer par la suite.  Eh bien voilà qui règle le problème. La mauvaise nouvelle est que mon bras gauche est dans un mauvais état. Il va être difficile de s'en servir sans être handicapé.

"Tu vas rester là bien sagement et quelqu'un va venir s'occuper de toi, d'accord ? Et ne fais pas de bêtises."

Je m'éloigne avec un sourire un coin et je parviens sur ce qui reste du toit de la maison soufflée par l'explosion. J'observe les alentours pour comprendre ce qui a provoqué la détonation qui a distrait mon adversaire quand une troisième déflagration apparaît à l'endroit ou se tenait un des Akumas géants. Eh bien. On peut dire que l'Exorciste Lan ne fait pas dans la dentelle.

"Beau travail Exorciste Lan. Cela va nous faciliter la tâche."

Je redescends du toit avant de me faire remarquer puis rebrousse discrètement chemin pour retourner sur les lieux de l'affrontement entre l'Exorciste Wu-Ji et les Noés.  Et voilà où est passée la troisième acolyte. Je remarque également que le petit Noé qui m'a surpris dans le clocher fait face à mes hommes. Je me place de manière à avoir le Noé aux cheveux blancs dans mon champ de vision tout en étant caché à la vue des autres puis je fais appel à la technique En Ba et les applique sur le sol juste derrière le Noé. Je lance ensuite dans mon transmetteur:

"Equipe Quatre repliez vous !" Dans la foulée je déclenche l'explosion de mes sceaux puis me dissimule dans les ombres sans prendre le temps de regarder le résultat de l'explosion.




Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 2Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
Sauter vers: