« Quand la guerre fait rage, les déchirures ne se referment pas de sitôt. »
Marian Cross
Seeds of Destruction
[Mission] La Guerre du Lotus [PV. Liang-Hei Lan, Khan Wu-Ji, Wisely, Rudy Chernikov et Tyki Mikk] - Page 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[Mission] La Guerre du Lotus [PV. Liang-Hei Lan, Khan Wu-Ji, Wisely, Rudy Chernikov et Tyki Mikk]
Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
Tyki Mikk
Ce duel à mort avec moi, te réjouis t-il ?
avatar
Date d'inscription : 03/11/2017
Messages : 107

Ce duel à mort avec moi, te réjouis t-il ?
Jeu 13 Sep - 20:42

ft. NOM Prénom

La Guerre du Lotus


Il était plaisant de voir que l'exorciste se donnait tant de mal, ce n'était cependant pas suffisamment amusant aux yeux du Noé. Il était plus fort que Lavi, mais pas autant que Walker.. et c'est que les foutus types de l'Ordre lui mettaient des bâtons dans les roues par leur simple présence. Peut-être devrait-il les en débarrasser, la partie n'en serait que plus amusante après cela. Le blond l'occupa encore quelques instants avant d'entendre une explosion dans son dos. Son neveu semblait s'être réveillé, ce qui l'arrangeait un peu. Il n'était pas très bon pour leur image de faire la planche  au sol pendant trop longtemps. Et si Wisely pouvait les débarrasser du Crow, c'était encore mieux. Il esquissa un léger sourire en voyant du coin de l'oeil sa soeur le rejoindre. La famille était au complet, il ne manquait plus que les Akumas géants.

Il enchaîna de nouveaux quelques coups à puissance égale avec l'exorciste, impatient de voir ses grands amis arriver et comment le blond allait se débrouiller avec tout ce petit monde autour de lui. C'est que sceller un Akuma de cette taille était compliqué pour le Crow...
Un exorciste jeta malheureusement son dévolu sur les géants et les détruisit en à peine quelques minutes, faisant sourciller le Noé. Mais ce n'était pas assez pour lui gâcher le plaisir. Il lança au blond.

- Ton ami est un véritable rabat-joie !

Rudy n'était-elle pas supposée s'occuper de son cas, d'ailleurs ? Connaissant sa soeur, elle l'avait probablement laissé s'en tirer... Et grâce à elle, la partie serait moins amusante ! À moins que... les exorcistes poussés dans leurs derniers retranchements apportaient toujours leur lot d'agréables surprises. Peut-être était-il temps de bouger un peu ce blondinet. Oui. Il ne voyait pas d'autre manière de rendre la partie plus intéressante. Alors c'était décidé.

- Gamin, tu vas me montrer ce que tu as dans le ventre... au sens propre, ou au figuré. Ça dépend de toi !

Dit-il sur un ton enjoué avant de se jeter sur lui, le renvoyant dans un mur avec plus de force que durant tous leurs coups échangés  jusqu'ici. Il ne lui laissa pas le temps de se remettre en position, le plaquant contre la pierre et venant glisser sa main en lui, à proximité de son coeur, le maintenant à la gorge de l'autre.  Il lui souffla, un large sourire aux lèvres.

- Quand j'en aurai fini avec toi, je m'occuperai du cas de ton ami exorciste.

Il rapprocha peu à peu ses doigts du coeur du blond, se gardant de le toucher pour le moment. Un mouvement trop brusque de sa part, et il s'enverrait lui-même de l'autre côté.

Revenir en haut Aller en bas
Khan Wu-Ji
La lutte n'a de sens que lorsqu'on a quelque chose de précieux à défendre
avatar
Date d'inscription : 21/03/2018
Messages : 93

La lutte n'a de sens que lorsqu'on a quelque chose de précieux à défendre
Dim 23 Sep - 1:43
Il vit les Akuma géant tomber les un après les autres et il ne put empêcher un soupire de soulagement franchir ses lèvres, un sourire fier éclairant son visage. C’était au moins une chose de faite.

Ton ami est un véritable rabat-joie ! 
Il n’a jamais été très joueur~ Commenta-t-il amusé mais sur ses gardes.
Gamin, tu vas me montrer ce que tu as dans le ventre... au sens propre, ou au figuré. Ça dépend de toi ! 

Rester sur ses gardes ne fut pas suffisant, le Noah était bien trop rapide et eut eut le souffle coupé sous le coup de la douleur. Quand le mur heurta son dos avec une force bien plus élevé qu’auparavant, il cracha du sang, grimaçant sous la douleur et maudissant son manque de réactivité. Et encore plus quand il remarqua que le Noah était déjà sur lui… bien trop proche à son goût. La main de l’ennemi disparaissant son torse l’immobilisant automatiquement.
Et merde.

▬  Quand j'en aurai fini avec toi, je m'occuperai du cas de ton ami exorciste. 
Désolé de te décevoir mais mon coeur et déjà pris, dit-il le souffle court, un brin ironique.

Son coeur se serra à cette remarque, et cela n’avait aucun rapport avec le fait que le Noah avait prestement sa main à l’intérieur de sa poitrine. Et d’ailleurs, a ce propos, il allait devoir faire quelque chose ou alors il allait vraiment y passer. C’est qu’il n’avait pas envie de mourir tout de suite putain.
Son coeur s’accéléra, comme s’il avait comprit que son temps était comptait et ça lui faisait mal. Son innocence se mit à peser un peu plus lourd dans ses mains, comme si elle se mettait à brûler. Comprenait-elle, elle aussi, que leur lutte allait toucher à sa fin s’il restait ainsi ?

Je n’aime pas vraiment les gens aussi entreprenant, rajouta-t-il dans un sourire crispé.

Il sentit une nouvelle puissance envahir son innocence alors que celle-ci se mettait à irradier d’une couleur émeraude bien prononcé. Bien, mais ce n’était pas en éblouissant le Noah qu’il allait réussir à ne pas se faire tuer alors, une autre idée serait la bienvenue petite innocence…
Comme si elle avait entendu ses pensées mi-ironique et très désespéré et pressé, des chaînes jaillir soudainement sur le Noah, l’envoyant à l’autre bout de la place pour le faire échouer dans le premier mur à porter, la soudaine puissance déployé le tassant un peu plus dans son propre mur. Il regarda les chaînes sortir de son innocence, un brin hébété. D’accord…

Je me sert de ça comment moi ?

Un brin dubitatif, il souleva son innocence, les chaînes se multiplièrent, créant comme un labyrinthe de chaînes à piquant l’enfermant lui et le Noah dedans. Il n’était pas vraiment sûr d’aimer cette proximité et de pouvoir se déplacer dedans sans se blesser lui-même. Enfin, l’innocence n’était pas sensé le blesser… mais les piquant étaient tout sauf rassurant et les chaînes qui pendait habituellement du manches de ses armes avaient disparut. Au moins, il savait d’où elles sortaient… Mais savoir comment contrôler ça était une autre paire de manche.
Il y avait quand même un point positif : l’amas de chaînes qui formait le labyrinthe les coupaient efficacement du reste du monde. Peut-être un peu trop efficacement mais pour le moment, il n’allait pas prendre le risque de tenter de désactiver son innocence bien qu’il en ressentait déjà la fatigue parce que s’il la désactivait, il savait qu’il n’aurait plus assez d’énergie pour la réactiver.

Quelle merde… lança-t-il avec un sourire clairement fatigué.

Et maintenant, il faisait quoi ? Non parce que s’il devait lancer une autre round avec le Noah dans un amas de ronce, il allait clairement se faire défoncer.
Il lui fallait une idée… et avant qu’il ne tombe de fatigue, accessoirement.


Merci Iré pour les signa :coeur:

« Pour l'instant, vivez les questions. Peut-être, un jour lointain, entrerez-vous ainsi, peu à peu, sans l'avoir remarqué, à l'intérieur de la réponse. »
Rainer Maria Rilke

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Liang-Hei Lan
Pour préserver une chose, il faut en sacrifier une autre
avatar
Date d'inscription : 12/04/2017
Messages : 358

Localisation : ... tu sous-entends que je ne suis pas assez visible ?
Humeur : Draconienne.

Disponibilité : Open.
Pour préserver une chose, il faut en sacrifier une autre
Mer 10 Oct - 16:37



Et une explosion par-ci...
Tes deux éventails, retrouvant ton ouïe au gré des secondes, tu cours en décapitant les akumas scellés ou ceux qui ont le malheur de te tomber dessus. Ou qui essaient de te tomber dessus. Comme si tu allais laisser une machine aussi dégueulasse te tomber dessus, de toutes façons… Une fois le dernier akuma des parages détruit, tu te redresses. Il n’y a plus aucun Akuma de niveau deux ici, excepté le scellé du Commandant qu’il a signalé un peu plus tôt. Bien, une bonne chose de faite. Le sceau du Commandant devrait tenir quelques minutes de plus et il a plutôt intérêt parce que tu as la flemme absolue d’aller péter à l’autre bout de là où tu es même si c’est techniquement sur le chemin que tu… n’es pas en train d’emprunter, tout à fait. Un ‘‘IX’’ s’illumine sur ton éventail gauche et tu te soignes ainsi en deux fois toutes les blessures éparses et gênantes. Rien de très grave, seulement des blessures agaçantes. Et tant qu’à pouvoir te soigner et ne pas être encore épuisé, tu en profites. Une fois pleinement guéri, tu soupires ; tu as enfin retrouvé ton ouïe optimale. Il était temps, oui. Tu sautes sur un toit et, alors que tu t’apprêtes à partir à la chasse des akumas de niveau trois qui ont réussi à se faire oublier par tu-ne-sais-quel miracle – et tu ne veux pas savoir lequel, surtout – tu repères un Akuma de niveau quatre du côté des civils. De niveau quatre ? Tu fais un signe aux corbeaux qui t’accompagnent et tu bifurques aussi brutalement que soudainement.

Ta démarche se fait plus féline, plus silencieuse. Celui-là est à abattre tout de suite. Tout de suite. Tu vas être obligé de griller une de tes cartes maîtresses mais tant pis, hors de question qu’il y ait un akuma de niveau quatre alors que trois Noés rôdent dans les parages de Kha-… hum… dans les parages de tu-ne-sais-pas-… Tu t’arrêtes deux secondes dans ta course-poursuite. Un amas de chaînes ont jailli du sol du côté de l’autre perché. Et il était complètement isolé… avec un Noé. Enfin, de ce que tes deux secondes d’observation t’ont permis de voir. Tu fermes les paupières. Akuma de niveau quatre. Tu penseras à l’autre perché plus tard. Ou tu ne penserais pas à l’autre perché plus tard, plus exactement. Tu es parfaitement calme. Et apaisé. Tu rouvres tes paupières et tu reprends ta course silencieuses, ton éventail gauche tenu fermement, ton éventail droit prêt à être dégainé. Tu ne dois surtout pas laisser une saleté de machine d’un tel niveau dans ton dos. Et tu es censé protéger les civils, aussi, mais cet argument-là passe directement au fond de la paperasse déjà dans la poubelle, pour filer la métaphore. Un ‘‘XXVII’’ apparaît sur ton éventail gauche et, alors que tu sautes sur l’Akuma… encore plus dégueulasse que les autres sérieux… il s’immobilise. Tu as deux secondes. Deux secondes que tu prends pour le décapiter de ton éventail gauche et lui envoyer ton éventail droit muni d’un ‘‘XX’’ dans la gueule. Par sécurité, tu relances ton éventail droit avec un ‘‘XX’’ une fois que tu l’as repris. Tu fais plusieurs de bonds de côté pour ne pas te prendre l’explosion de plein fouets, ton cerveau te vrillant à cause de la capacité utilisée. Maudites défuntes cartes pique. Le jaune de pisse de l’explosion de l’Akuma te vrille encore plus le cerveau. Saleté. Explosez en silence, merde.

Tu serres fermement tes deux éventails une fois que tu les as en main et tu regardes autour de toi, prenant un temps pour souffler et boire un peau d’eau. Tu sens la fatigue poindre, là… Ton cerveau te vrille toujours. Tu émets un long et profond soupir. Mission. Tu classes la douleur et la fatigue dans les oubliettes, faisant tournoyer ton éventail gauche entre tes doigts. Quand cette mission sera terminée, tu buteras littéralement le premier qui t’empêchera de manger puis de dormir. Et tu iras ensuite exploser ta fureur sur ce connard de r-… Hum. Mission. Mission… Ah merde, il faut que tu t’occupes de cet Akuma scellé. Saleté...



Merci d'avoir été aussi géniaux. /O/
Revenir en haut Aller en bas
Rudy Chernikov
La noblesse à ses raisons que les petits gens ignoreront toujours
avatar
Date d'inscription : 18/11/2017
Messages : 85

Localisation : Juste devant toi, sayang...
Humeur : Joyeuse.

Disponibilité : ... Pardon ? /VLAN/
La noblesse à ses raisons que les petits gens ignoreront toujours
Jeu 11 Oct - 18:18



Que de joie à l'horizon !
Assise sur son raid de lumière, souriante, Rudy examinait et observait les alentours avec son éternelle expression joyeuse. Elle baissa son regard vers son frère de la sagesse et de la connaissance, qui essayait visiblement d’obtenir des informations à sa manière, et elle vit ce faisant un étrange personnage à la chevelure blanche s’agiter.

*OH PUTAIN ! JE RECONNAIS CET ENFOIRÉ !*
*Plaît-il, très chère ?*
*C’est l’ordure qui t’a scellé à la sortie du Temple, là !*
*Oh… Je vois. Intéressant. Et qu-...*
*Va chercher Wisely !*
*En quel honneur ?*
*OH CONNASSE TU COMMENCES PAS ET TU VAS LE CHERCHER DE SUITE !*


N’ayant aucune envie que sa consœur ne mît à essayer de prendre le dessus, sentiment contradictoire qui ne la rendit que plus joyeuse encore, Rudy se laissa tomber aux côtés de son frère  et modela la lumière pour en faire une sphère de protection solide avant de passer son bras droit autour de la taille de son frère et de se téléporter sur un raid de lumière bien au-dessus d’eux, en marge des chaînes qui avaient enfermé le petit plaisantin avec l’exorciste. Hum… au moins il n’y avait plus que ce charmant bleuté à éliminer. Sacrément impoli, soit dit en passant. Dans le même temps, Rudy engloba plusieurs couches de protection de lumière autour d’elle et de son sphère. Le souffle de l’explosion fit exploser la sphère de lumière qu’elle avait créé, ce qui la fit gentiment sourire.

- Belle explosion, cher ami ! Vaine mais pas moins magnifique,, dit-elle d’une voix joyeuse et posée, installant son frère sur ses genoux en laissant leurs jambes pendre dans le vide.

*IL A ESSAYÉ DE BUTER WISY ET C’EST TOUT CE QUE TU TROUVES À DIRE ?!*
*Ma chère, ces vociférations sont assez.*
*Tu l’as félicité, là.*
*...*
*Je prends la relève.*
*Yakin. C’est hors de question.*
*J’te demande pas ton avis pétasse ! T’es même pas foutue de buter un exorciste et un simple humain qui agite des papiers ! JE PRENDS LA RELÈVE !*

Yakin lança un regard furibond à l’autre… ce connard avait osé scellé le corps de Rudy. S’il avait scellé sa joie, encore… non, même là elle aurait eu envie de le tuer. Peut-être moins, cela dit. Elle ft craquer ses doigts de la main gauche, renouvelant les couches de protection lumineuses qui avaient sauté avec l’explosion – même si elle était désormais au moins à quatre mètres au-dessus du sol. Déjà, l’autre exorciste. Le blond était mort si ce… connard qui avait piqué SA proie putain d’merde… s’y mettait. Donc. L’autre avec ses cheveux bleus, là, il allait y passer. Et après elle tuait tous les civils des parages. Y compris ces satanés agitateurs de papier. Bon plan, très bon plan. Encore une explosion ? Oh ce connard d’exorciste avait buté l’akuma de niveau quatre, en plus… Bien, bien, bien. Elle allait se le faire. Nickel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 14/11/2014
Messages : 115

Localisation : Dans l'Arche
Humeur : Joyeusement joyeuse~♫

Disponibilité : Actif

Mar 16 Oct - 15:48
A tous les Noah et Akumas sur le champs de bataille


Vous pouvez entendre la voix du Comte Millénaire dans votre tête :

"Les enfants, je vous prierez de rentrer tout de suite à la maison. Une réunion de famille s'impose. je n'accepterais aucun retard."

Vous pouvez sentir l'ordre et la colère contenue dans sa voix.

Les Akumas restant disparaissent du champs de bataille sans demander leur reste.


"L'inconvénient est que votre vie... s'arrête ici.~♪♫"
Revenir en haut Aller en bas
Tyki Mikk
Ce duel à mort avec moi, te réjouis t-il ?
avatar
Date d'inscription : 03/11/2017
Messages : 107

Ce duel à mort avec moi, te réjouis t-il ?
Lun 26 Nov - 14:46

ft. NOM Prénom

La Guerre du Lotus


Il ne comprit d'abord pas ce qui était en train de se passer, mais se souvint bien vite d'avoir déjà assisté à un tel spectacle. Quelque chose de semblable était arrivé lorsque l'innocence de Walker avait évoluée. Il valait donc mieux se méfier... la dernière fois, ça ne s'était pas si bien passé. Il fut bientôt propulsé contre le mur d'en face par des sortes de chaines. Ce connard changeait vraiment... Il esquissa un léger sourire, oubliant assez vite la douleur causée par les chaînes. Ça devenait tout de même intéressant...

Le blond se décida finalement à bouger, son innocence prenant cette fois la force d'un labyrinthe épineux. En temps normal, un labyrinthe ne le dérangeait pas, mais un labyrinthe d'innocence était une autre histoire... Le point positif était que l'exorciste semblait aussi perturbé par ce qu'il venait de faire. Lui qui imaginait une sorte de connexion entre l'innocence et l'utilisateur leur permettant de parfaitement se comprendre, il était déçu.

"Quelle merde… "

Il eut un rire. S'il ne s'agissait que d'éviter les pics, il s'en sortirait. Après tout s'il y avait un expert dans ce domaine et celui de la destruction d'innocence, c'était bien lui. L'autre avait peut-être gagné en puissance, mais ce n'était toujours pas assez pour le mettre à mal.

— Impressionnant ! Ce sera malheureusement pour toi inutile...

Il s'apprêtait à attaquer lorsqu'une voix familière retentit dans sa tête. Adam ? Rentrer ? Ce n'était pas juste ! Il était occupé, là...
Le ton usé pour leur demander de rentrer sous entendait toutefois qu'il était préférable de ne pas tarder. Pourquoi était-il si en colère ? C'était barbant... Qu'est-ce qui pouvait être assez important pour les couper dans ce genre de mission ? Il souffla, ennuyé, avant de reposer les yeux sur l'exorciste. C'était quoi, cette tronche ? Ah... il semblait avoir utilisé toutes ses forces pour déployer son innocence ainsi. Il ne tarda pas à perdre connaissance, son innocence disparaissant en même temps. Il avait de la chance, ce type... quel timing affreux.

— On finira ça une autre fois, blondinet.

Il attendit ses frères et soeurs pour quitter le champ de bataille, toujours un peu vexé d'avoir été contraint d'abandonner au meilleur moment.
Il n'oublierait pas ce type et son copain bleu. Un jour, assurément, ils finiraient ce qu'ils avaient commencé.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 2 sur 2Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
Sauter vers: