:: Le Monde :: Asie Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De joyeuses retrouvailles... ! [PV : Tyki ~]

avatar
Date d'inscription : 18/11/2017
Messages : 34

Localisation : Juste devant toi, sayang...
Humeur : Joyeuse.

Disponibilité : ... Pardon ? /VLAN/
 La douleur engendre la tragédie, la tragédie engendre les Akumas
Voir le profil de l'utilisateur




Rudy Chernikov
La douleur engendre la tragédie, la tragédie engendre les Akumas
Jeu 5 Avr - 0:21



Que de joie à l'horizon !
Les évènements récents avaient fini par se tasser d'eux-mêmes et elle avait réussi à résoudre le problème de l'incident de Jauga avec une finesse qui avait ravi sa famille. Un tel rassemblement de ces membres ingrats sur ses propres terres, venant occire son peuple qui plus est, est inacceptable. Cependant, entrer en guerre maintenant serait fort peu diplomatique et, surtout, complètement inutile. Rudy avait ainsi dû calmer la population, leur montrer qu'elle et la famille royale les soutenaient tout en détruisant dans l'oeuf leur désir de vengeance en leur rappelant que "les étrangers sont tous mal-élevés, mal-appris, en plus d'être d'un manque flagrant de courtoisie ; inutile de leur demander ce que des siècles de bienséance et de respect a imprimé dans les gènes de leur bel archipel malgré toutes les ethnies différentes". Ce résumé est presque vulgaire au vu de l'éloquence dont elle avait fait preuve. Son discours avait été très fin et, mieux encore, elle avait réussi à unifier plus que ceux qui avaient été concernés. Elle s'était hâtée autant qu'elle avait pu pour porter secours à ses sujets ; après tout, elle n'était pas la juste héritière officielle de la lignée royale javanaise pure pour rien. Même arrivée trop tard, elle s'était montrée sincèrement affectée ( ce qui l'avait, évidemment, rendue joyeuse mais cela est de l'ordre du détail ) par les évènements et les javanais n'avaient que plus apprécié son implication. Enfin, cela était passé et elle avait tout remis dans l'ordre en moins d'une semaine ; son discours était en ce moment-même en train d'être rapporté à tout le royaume de Java, des confins de la papouasie à la pointe nord-est de bornéo. Elle allait d'ailleurs devoir réfléchir à un moyen de calmer les ardeurs des guinéens qui menaçaient de nouveau les frontières orientales. Vain et stupide, à se demander comment les humains font pour oublier pourquoi ils n'avaient tenté pareille vanité depuis quarante ans, désormais.

En soupirant, arête du nez coincée quelques entre son pouce et index droits repliés, elle laissa élégamment tomber ses bras de part et d'autre de son corps, ses mains allant battre contre ses cuisses. Elle s'étira grâcieusement et appela une de ses domestiques d'un geste bienveillant de la main de reporter au surlendemain la réunion familiale hebdomadaire et la domestique s'inclina avant de s'acquitter de cette tâche. Rudy s'inclina aussi, tout naturellement, et attendit que son domestique soit hors de vue avant de se redresser. Elle passa ensuite une bonne heure dans les jardins royaux, à s'occuper des fleurs et des arbres en faisant sourire les jardiniers ; elle s'adonna ainsi à faire resplendir le palais de sa bonne humeur et de sa joie lumineuse, cette si belle brillance qui avait dû quitter les lieux une semaine. Enfin, inutile d'y revenir. Alors qu'elle se promenait dans le grand hall ouvert du Palais, avec une rivière à droite et un parterre fleuri joliment entretenu - il s'agissait en fait d'herbes médicinales et de fleurs sacrées - à gauche faisant écho au cours d'eau qui emplissait les lieux du doux bruit de son écoulement, elle reconnut immédiatement un de ses frères sous forme humaine. Ce petit plaisantin qui avait non seulement tué sa proie mais aussi qui avait mis un embryon de bazar sur ses terres - ou du moins qui y avait participé. Cette réflexion la fit sourire joyeusement et, sourcil interrogateur imperceptiblement arqué, elle inclina la tête au... visiteur.

- Salutations, cher visiteur. J'espère que vous vous portez à merveille., dit-elle.

Rudy regarda son frère droit dans les yeux, sans faillir, et ignora une remarque désobligeante et fort peu décente de sa consoeur. Décidément, elle voulait toujours avoir le dernier mot pour tout, y compris quand il n'y avait pas eu de premier mot auparavant... Ce constat ne la rendit que plus joyeuse encore mais elle dissimula sa joie sous son expression calme et mesurée.

- Puis-je savoir ce que vous faites en ces lieux ?, demanda-t-elle avec un sourire aimable et sincère.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/11/2017
Messages : 41

Ce que j'aime, je le détruis... Et j'aime les humains
Voir le profil de l'utilisateur




Tyki Mikk
Ce que j'aime, je le détruis... Et j'aime les humains
Ven 6 Avr - 18:14

ft. NOM Prénom

De joyeuses retrouvailles... !


S'il y avait bien une chose que le Noé du plaisir détestait, et bien.. sans mauvais jeu de mot, c'était de ne pas se faire plaisir. Cela comprenait tout ce qui était missions ennuyantes durant lesquelles il ne pourrait pas tuer tous ceux qu'il voulait, les longs repas de famille durant lesquels il devait supporter les jumeaux, mais aussi les longues après-midi où il n'y avait pas grand chose à faire au sein de l'Arche. Il fallait dire que le tout était bien vide sans Road. Oh, et qu'est-ce que Sheryl pouvait être agaçant avec ça... et aussi avec la mystérieuse disparition du Bookman Jr que lui et Wisely avaient "accidentellement" libérés. Ça, Sheryl n'avait pas besoin de le savoir, juste pour la santé mentale du Noé et de son neveu.
D'ailleurs, une bonne idée venait de germer dans sa tête. Il n'aimait pas être embêté, c'était un fait. Mais agacer les autres... il adorait. De plus, le choix de la personne à embêter était vite fait. Une personne de sa "famille", qu'il ne connaissait pas plus que ça... mais qui était assurément très intéressante. Il ne la croisait d'ailleurs que rarement au sein de l'Arche, c'est qu'elle devait avoir plus à faire auprès du commun des mortels. Intéressant. Ça le faisait un peu penser à son ancien côté "blanc", et il lui tardait de découvrir ce qu'il en retournait pour elle.

Il emprunta l'Arche pour se rendre sur les terres indonésiennes, près du palais où la Noé vivait (d'après ce qu'il avait entendu...). Sauf qu'il visait toujours un peu mal lorsqu'il s'agissait de se déplacer avec l'Arche... bon, il semblait au moins être dans le bon pays et dans la bonne ville, mais pas dans le bon coin. Il semblait être tombé dans un quartier populaire, beaucoup de monde peuplait les rues, s'affairant autour de marchés, ou faisant simplement leurs jolies petites vies. Tant pis, le Noé aimait bien cette ambiance, il aimait se fondre dans la masse humaine et s'estimait plutôt heureux d'avoir arboré sa forme humaine avant de traverser la porte de l'Arche.

Après quelques dizaines de minutes de balade, il arriva devant ce qui semblait être le palais. Vraiment intéressant. Évidement, il ne toqua pas à la porte comme un imbécile, mais traversa plutôt les murs comme il savait si bien le faire. Il retrouva ainsi rapidement la Noé dans ce qui semblait être un hall plutôt bien foutu. C'est qu'elle se mettait à l'aise, la Rudy... Il tâcha de ne pas sortir d'un mur devant les humains qui accompagnaient la Noé, et fit mine d'arriver par l'entrée comme tout Noé qui ne se respecte pas. Rudy le repéra sans surprise immédiatement et ne cacha pas son absence totale de joie de le voir ici.

" Salutations, cher visiteur. J'espère que vous vous portez à merveille."

Elle était bonne actrice, il devait l'avouer, même si ce petit jeu servait probablement aussi à garder la face devant les autres humains présents dans le hall. Il esquissa un large sourire en soutenant le regard insistant de la femme. Il l'avait prédit, cette rencontre serait assurément intéressante en plus d'être agréable vu l'état des lieux. Elle aurait peut-être quelques poissons crus pour lui ? Ou peut-être pas... mais il appréciait quand même.

Puis-je savoir ce que vous faites en ces lieux ?

Puisqu'elle jouait si bien le jeu, il se devait d'en être digne et de faire de même ; ce qu'il avait l'habitude de faire. Il avait participé à tellement de bals et de soirées mondaines qu'il avait cessé de les compter il y a bien longtemps et, même si cela ne faisait plus partie de ses activités il n'avait rien oublié des manières à adopter.
Ainsi, il s'inclina légèrement et prit la main de la femme pour déposer un chaste baiser dessus. Elle ne l'avait pas vu venir celui-là, n'est-ce pas ? Et tant pis si elle ne voulait pas qu'il la touche. C'était plutôt un cadeau qu'il lui faisait là... Il se redressa, répondant doucement.

- Chère amie, je ne peux me porter mieux qu'en votre présence.

Il balaya la pièce du regard. Elle voulait vraiment savoir ce qu'il foutait là ? Bon, en même temps il n'avait aucune raison d'être ici, et il n'avait pas prévenu Rudy de sa venue. Mais maintenant qu'il était là, cela lui semblait évident, et il était amusant de l'entendre poser cette question devant ses servantes.

- Nous avons à discuter.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 18/11/2017
Messages : 34

Localisation : Juste devant toi, sayang...
Humeur : Joyeuse.

Disponibilité : ... Pardon ? /VLAN/
 La douleur engendre la tragédie, la tragédie engendre les Akumas
Voir le profil de l'utilisateur




Rudy Chernikov
La douleur engendre la tragédie, la tragédie engendre les Akumas
Dim 8 Avr - 22:42



Que de joie à l'horizon !
Elle regarda son frère s'incliner légèrement, le rire explosif et mental de sa consoeur agrandissant de peu son sourire, et elle recula d'un pas ou deux pour s'incliner dans un parfait angle à quarante-sept degrés très précisément. Cependant, elle ne s'attendait pas du tout à ce qu'il lui fasse un baise-main vu que ce n'était absolument pas inscrit dans les règles de politesse javanaise d'agir ainsi, au contraire le respect de l'espace vital d'autrui était primordial ; malgré cela, consciente de la signification d'un tel geste de sa part, elle n'avait rien dit, un sourire aussi léger que vaporeux avait orné son visage en guise de réponse. Une domestique, en revanche, ne fut pas du tout du même avis et le fit savoir en jetant un regard d'apparence calme à son frère mais, si son regard était calme, son arrêt était, lui, témoin d'une indignation outrée. Avec un sourire léger et joyeux, plus un mouvement de tête des plus grâcieux et raffinés, notre Javanaise lui fit savoir que tout allait bien avant de retourner au petit plaisantin qui avait volé sa proie et, surtout, celle de Yakin. Ce dernier choisit ce moment pour parler et Rudy récupéra en douceur sa main.

*... Je te jure que s'il n'était pas un Noé je l'aurais traité d'égoïste prétentieux.*
*Vous venez de le faire, ma chère.*
*T'es chiante.*
*Et pourquoi l'auriez-vous traité de la sorte ?*
*Comment ça pourquoi ? T'es à moi, j'suis la seule à avoir le droit de me porter mieux en ta présence. Merde.*


Rudy soupira mentalement devant la possessivité évidente de sa consoeur et sa propre exaspération la rendit que plus joyeuse encore, même si elle gardait une expression toujours calme, mesurée et parfaitement dosée. En signe de réponse, elle se contenta de hocher la tête.

- De telles louanges de votre part sont précieuses, cher visiteur.

Elle le laissa regarder les alentours et se familiariser avec ces derniers, notant que la domestique qui s'était arrêtée avait repris sa route et, avant de disparaître derrière l'angle d'un mur, elle s'inclina face à Rudy en marchant à reculons. Notre Javanaise s'inclina de la même façon avant de se retourner vers son frère qui parla de nouveau. Elle sourit à sa phrase et, sans se formaliser du caractère autoritaire qu'une telle phrase avait quand Tyki la prononçait, elle leva le bras en direction des jardins du Palais ( qui n'étaient pas en vue pour l'instant, seul le bois, les murs en pierre et des portes coulissantes étaient visibles ) dans un geste d'invitation.

- Allons aux jardins, vous aurez tout le loisir de me dévoiler le sujet de votre venue sur le chemin ou en arrivant là-bas., lui répondit-elle, ignorant la correction sifflée avec indignation de sa consoeur dans son mental.

Elle marcha alors avec élégance et grâce vers les lieux indiqués, une certaine lenteur aussi tant que son frère n'avait pas répondu par l'affirmative. Une lenteur excessive et qui pourrait même paraître inhumaine à certains égards.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/11/2017
Messages : 41

Ce que j'aime, je le détruis... Et j'aime les humains
Voir le profil de l'utilisateur




Tyki Mikk
Ce que j'aime, je le détruis... Et j'aime les humains
Dim 22 Avr - 19:22

ft. NOM Prénom

De joyeuses retrouvailles... !


Il sentait bien que sa présence n'était pas plus que ça la bienvenue, mais la Noée sauvait les apparences. Elle s'était d'ailleurs contentée de sourire à son baiser, mais il sentait bien qu'elle n'avait pas vraiment apprécié. C'était amusant. Il aurait bien trouvé d'autres manières de la déranger, mais il ne connaissait pas les limites de la patience de sa soeur et ne souhaitait pas non plus la fâcher. Il serait très ennuyeux d'être en conflit avec une personne qu'il serait amené à fréquenter régulièrement. Quoique, ça ne dérangeait pas Wisely de faire ça et de constamment fouiller dans l'esprit de son oncle... mais ils se connaissaient déjà plus, alors ce n'était pas tout à fait la même chose.
Par ailleurs, la tête de ses domestiques était à mourir de rire... ils étaient au moins obéissants et se calmèrent quand leur maitresse leur intima de le faire.

"De telles louanges de votre part sont précieuses, cher visiteur."

Il se retenait d'éclater de rire. Elle était vraiment énorme, cette Rudy. L'entendre dire cela en sachant qu'elle ne le pensait pas était tordant. Il esquissa un large sourire, ne pouvant en faire moins. Quelles surprises allait-elle encore lui réserver ? Il avait vraiment hâte.. autant de découvrir les lieux que la personne.

"Allons aux jardins, vous aurez tout le loisir de me dévoiler le sujet de votre venue sur le chemin ou en arrivant là-bas."

Elle commença alors à se diriger vers les lieux désignés. Il devait avouer qu'elle était encore très gracieuse, pour son âge. Il était difficile d'imaginer la Noée derrière un visage aussi serein. Elle lui rappelait un peu son ancien lui, celui qui se joignait facilement aux humains et en appréciait même certains. Très intéressant... Il hocha la tête et se mit à la suivre, observant un peu tout sur le trajet jusqu'aux jardins. Tout était très beau et luxueux, au moins autant que dans l'Arche, même si c'était dans un style complètement différent. Il comprenait qu'elle apprécie de jouer la princesse dans un tel endroit.
Une fois là bas, son regard se porta sur une partie de terrain fleurit. Il esquissa un sourire et lança, décidant de la tutoyer puisqu'ils se retrouvaient entre Noés.

- Je m'attendais à un endroit luxueux, mais pas à ce point. Alors tu aimes la vie de reine ?

Il était curieux, mais quel était le mal dans le fait de vouloir en savoir un peu plus sur son allié ? Il se comportait en bon frère, Rudy devrait d'ailleurs s'en réjouir -même si sa façon de faire la dérangeait. Cela partait d'une bonne intention...

- Il faut dire que tu ne passes pas beaucoup de temps avec nous, dans notre tout nouveau vaisseau.

Ce n'était absolument pas une pique... ou peut-être juste un peu. Mais c'était en grande partie de la curiosité, encore une fois !
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seeds of destruction :: Le Monde :: Asie-
Sauter vers: