:: Le Monde :: Europe Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Soirée animée [PV Kale]

avatar
Date d'inscription : 25/11/2017
Messages : 28

Localisation : France
Humeur : Artistique ~

Disponibilité : 10/10
Un homme meurt quand il tombe dans l'oubli
Voir le profil de l'utilisateur




Aiko Sasaki
Un homme meurt quand il tombe dans l'oubli
Sam 7 Avr - 23:31
Soirée animée
Kale & Aiko


Samedi, 16h.
Qui disait week-end, disait souvent travail pour le guitariste. Un café relativement bien fréquenté organisait toutes les semaines des soirées afin de réunir ses meilleurs clients et fêter divers événements. Le sorcier y était régulièrement convié pour accompagner musicalement parlant la soirée aux côtés d'autres musiciens. Sa musique était appréciée, et, pour une raison qui lui échappait, sa présence l'était aussi. Il ne faisait pourtant rien d'autre que de jouer  et de boire un verre de temps à autres, rien de plus. Cela faisait partie des rares choses qu'il pouvait apprécier sans nécessairement chercher à les comprendre. Il pouvait ainsi gagner un peu d'argent, et tant qu'on ne lui posait pas de question personnelle, tout allait bien.

Il passa une partie de l'après-midi à se préparer, lustrant son instrument et vérifiant au passage qu'il était correctement accordé afin de ne rencontrer aucun problème durant son temps de jeu. Il n'y avait rien de plus embarrassant qu'un soucis technique lorsque des dizaines de personnes vous écoutent, et surtout lorsqu'on ne veut pas se faire remarquer plus que ça. Il le replaça ensuite dans son étui qu'il referma. C'était une bonne chose de faite. L'attention qu'il portait à l'état de sa guitare contrastait énormément avec celle qu'il accordait à son domicile... un véritable bazar, mais c'était propre, au moins...
Il choisit un costume blanc élégant (et qui allait bien avec sa chevelure) ainsi qu'un long manteau et, empoignant son étui, quitta enfin son domicile pour prendre le chemin du bar qui se trouvait à une bonne demi-heure de là.

La soirée commençait de bonne heure, et lorsqu'il arriva de nombreuses personnes se trouvaient déjà dans l'enceinte du café, buvant, riant et discutant bruyamment. Le sorcier salua quelques personnes d'un hochement de tête et rejoignit les autres musiciens. Il connaissait la plupart d'entre-eux et savait qu'ils n'auraient aucun mal à s'accorder. Ils ne tardèrent pas à jouer et en eurent pour une bonne heure. Comme prévu, il ne rencontrèrent aucun problème et purent prendre une pause, supposée courte, mais qui s'allongeait bien souvent.

Aiko s'approcha du bar et esquissa un léger sourire lorsque le barman glissa vers lui un verre sans qu'il ait besoin de le lui demander. Il prit le verre et alla s'appuyer contre un mur, observant la foule qui ne se faisait que plus bruyante au fil de la soirée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/04/2018
Messages : 18

Tu m'as bien diverti... disparais maintenant
Voir le profil de l'utilisateur




Kale Ikaia
Tu m'as bien diverti... disparais maintenant
Dim 8 Avr - 11:27
Le Contrat en Or
Une douce soirée s’annonçait sur la Ville Lumière. Et surtout une soirée particulièrement profitable. J'ai passé une semaine entière à négocier et à discuter avec un propriétaire d'une SMP américaine. J'ai réussi à le convaincre de s'approvisionner dans mon entreprise pour tout ses besoins futur. Quel meilleur client qu'une bande de mercenaires sans pitié qui fait la guerre en permanence dans un pays puis dans un autre ? Rendez vous avez été donné dans un bar bien connu de mon client. Il disait que l'ambiance y était bonne et propice pour signer un contrat et fêter cela en buvant un verre. Je ne sais pas pourquoi mais j'ai l'impression que je vais terminer dans un cabaret ou dans un bar de strip-teaseuses. Nous avons rendez-vous dans la soirée, du coup, il me reste toute une après-midi à passer dans les rues de cette ville. J'ai appris que nous avions une nouvelle collègue au sein de l'Augure et qu'elle possédait un bar et une boutique d'apothicaire quelque part en ville. Alors partons à la chasse aux informations, quelqu'un sera peut-être capable de me dire ce que je veux. Après tout, il faut bien souhaiter la bienvenue à notre nouvelle amie ! Ce n'est pas tous les jours que l'on accueille un nouveau membre et je suis curieux de savoir ce qui a attiré l'Empereur chez cette femme. Je passe donc toute l'après-midi et le début de la soirée à poser des questions avec un succès mitigé. Je sais désormais dans quel quartier chercher mais pas où dans ce quartier. Enfin c'est un progrès... Je décide de laisser cela de côté et prend la direction du lieu de rendez-vous.
A mon arrivée sur place, je trouve la salle bondée et j'entends de la musique provenant d'une scène aménagée non loin. La musique est agréable et je regrette presque de ne pas avoir emmené mon ukulélé avec moi. Ça fait vraiment longtemps que je n'ai pas joué. Mon client m'interpelle d'un coin de la salle et me fait signe de venir m'asseoir. Je m'approche et prend place face à lui.

- Bonsoir Monsieur Turner. Je dois dire que je suis surpris que l'on se rencontre dans un lieu pareil.
- Ha ! Vous vous attendiez peut-être à me voir avec une fille de joie sur chaque jambe Monsieur Ikaia ?
- C'est possible en effet. Bien voici le contrat avec toutes les modalités et les engagements réciproques. Je vous laisse lire ça.


Pendant que mon futur client relit le contrat je laisse mon regard vagabonder sur la foule puis sur la scène. Soudain je tombe en arrêt devant l'un des musiciens en train de jouer. Mais je le connais celui-là ! J'ai passé du temps à jouer avec lui il y a quelques mois ! Rahh comment s'appelle t'il déjà ? Je suis en train de me creuser le cerveau quand je sens une main se poser sur mon épaule. Je fais volte-face en posant ma main sur ma lame mais je me rends compte qu'il s'agit de mon client.

- Monsieur Ikaia, je vous dérange peut-être ?
- Navré, j'étais en train de réfléchir au moyen de vous approvisionner où que vous soyez sur le terrain. La mobilité c'est la clé n'est-ce pas ?
- Vous ne croyez pas si bien dire ! J'aime votre manière de penser Ikaia ! Je pense que tout est en ordre. Si vous avez un stylo à me prêter je vais signer ce contrat.


Je lui tends un stylo et mon client tourne les pages du contrat pour signer...

- AIKO SASAKI !

Je m'exclame en frappant sur la table du plat de la main me rappelant soudainement le nom du jeune musicien, faisant sursauter mon client et les gens autour de moi. Tous me regarde, intrigués et je m'excuse d'un geste de la main. Après une longue tirade rassurante sur ma santé mentale, le client secoue la tête et finit par signer le contrat. Nous nous serrons la main en souriant.

- A notre avenir professionnel Monsieur Ikaia !
- Et aux nombreuses batailles dont vous sortirez victorieux grâce à vos hommes et à mes armes !


Nous trinquons et buvons un verre puis celui-ci s'excuse et quitte le bar, prétextant d'autres affaires urgentes. Direction le bar de strip-teaseuses oui...
Après son départ je me tourne et aperçoit Aiko adossé contre un mur en train de siroter son verre tout en observant la foule. Je vais au bar et commande une bière puis je vais m'appuyer contre le mur juste à côté du jeune homme.

- Très belle performance camarade. Tu t'es encore amélioré depuis la dernière fois.
; color:black;">Soirée Animée
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 25/11/2017
Messages : 28

Localisation : France
Humeur : Artistique ~

Disponibilité : 10/10
Un homme meurt quand il tombe dans l'oubli
Voir le profil de l'utilisateur




Aiko Sasaki
Un homme meurt quand il tombe dans l'oubli
Dim 8 Avr - 23:47
Soirée animée
Kale & Aiko


Et il sentait qu'il allait durer longtemps, cet entracte. Ça ne le dérangeait pas plus que ça, il finirait à l'heure habituelle, qu'il ait le temps de rejouer ou non. C'était bien pratique. Conscients de cela, les musiciens eux-mêmes s'étaient joins à la foule pour discuter et boire avec leurs connaissances. Ils pouvaient prendre tout leur temps. Le musicien se demandait même si certains n'étaient pas déjà ivres, bien qu'il fut un peu trop tôt pour cela ; certains résistaient mal ou buvaient trop vite. En tout cas, il espérait que tout cela ne tournerait pas en gros bazar à cause d'eux. Ce genre de débordement était plutôt ennuyeux, bien que courant. Il se demandait d'ailleurs pourquoi certaines personnes choisissaient ce genre de soirée pour régler des affaires importantes. Il devait être vraiment difficile de se concentrer dans un tel brouhaha.
Au moins, personne ne venait le questionner ou tenter d'entamer une discussion avec lui. Il préférait largement se désaltérer tout en restant spectateur des échanges qu'entretenaient les fêtards.

Souriant légèrement malgré lui, il avala une nouvelle gorgée d'alcool avant d'apercevoir une silhouette qui lui était familière. Kale Ikaia. Surprenant. Aiko se demandait bien ce que le joueur de ukulélé pouvait bien venir faire dans un endroit comme celui-là. Il n'était cependant pas mécontent de le voir, sa compagnie ne lui était pas désagréable.

"Très belle performance camarade. Tu t'es encore amélioré depuis la dernière fois."

Il esquissa un sourire plus franc, le saluant d'un hochement de tête. se rappelant qu'il avait cru entendre le son de sa voix alors qu'il était encore sur scène, mais il n'aurait jamais cru qu'il s'agissait bel et bien de son ami. Amusant. Il ne l'imaginait pas en train de crier. Peut-être qu'il avait un peu bu, lui aussi, même s'il n'en avait pas l'air. Le compliment était appréciable venant de lui étant donné qu'il était également plutôt bon joueur. Il était dommage que leurs instruments n'étaient pas ceux qui s'accordaient le mieux qui soit.

- Je te remercie, il me tarde de t'entendre à nouveau jouer.

Sur ces mots, il s'appuya un peu plus contre le mur et porte à nouveau son verre à ses lèvres. Oui. Ça allait définitivement durer. Il était plutôt soulagé d'avoir rencontré le joueur de ukulélé. Il était cependant intrigué par la raison de sa présence ici. Même s'il se montrait flatteur, il n'était assurément pas venu pour l'écouter jouer de la guitare. Il était vrai que le sorcier ne le connaissait pas plus que cela, mais ça ne semblait pas être son genre. Lui jetant un regard curieux, il ajouta.

- Il est curieux de te voir dans un tel endroit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/04/2018
Messages : 18

Tu m'as bien diverti... disparais maintenant
Voir le profil de l'utilisateur




Kale Ikaia
Tu m'as bien diverti... disparais maintenant
Mer 11 Avr - 0:15
Retrouvailles
- Je te remercie, il me tarde de t'entendre à nouveau jouer.
Jouer... Cela fait bien longtemps que je ne l'ai pas fait. je devrais vraiment m'y remettre. Ça me changerai de mes passe temps actuels. Enfin, je dis ça en permanence mais à chaque fois j'oublie. Donc bon...

- Tu risquerais d'être déçu. Je n'ai pas vraiment pratiqué depuis la dernière fois que nous nous sommes vus. Il se pourrait que j'ai quelque peu perdu la main. dis-je en riant. Je lève ma chope à son adresse et bois une rasade de bière. Je laisse ensuite mon regard vagabonder sur la foule. Quelles étaient les chances pour que je rencontre ce jeune homme, aujourd'hui, dans ce bar ? Le monde est vraiment petit.

- Il est curieux de te voir dans un tel endroit. dit mon jeune ami. Je le regarde en haussant un sourcil. Quelle curiosité jeune homme !

- Quoi ? Qu'est-ce qui te fait croire que je suis là pour autre chose que t'écouter jouer ? dis-je avec un sourire radieux. - Je suis déçu je pensais que... Bon d'accord j'étais là pour affaire. Mais à ma décharge tu ne m'a jamais dit que tu venais jouer ici ! Je secoue la tête en riant. Il est de rares personnes avec qui il m'arrive de me dérider, voire de rire franchement. Et contre toute attente, ce jeune garçon en fait partie. Il faut dire qu'il a bien des qualités appréciables. Et puis c'est toujours plus agréable de discuter avec quelqu'un qui a de nombreux points communs avec soi.

- Alors dis moi Aiko, que deviens tu ces derniers temps ? A part bien évidemment le fait que tu joues dans ce bar et que tu continues à cacher à tous le monde tes pouvoirs de sorciers. lancé-je avec un sourire sournois. Pourquoi est-ce que je lui dis ça maintenant alors que je le sais depuis le début ? Pour le beau jeu mesdames et messieurs ! Pimenter une conversation ou une relation avec de nouveaux éléments est toujours intéressant ! Et puis aussi parce que je ne réfléchis pas tout le temps à ce que je dit. Enfin peu importe, concentrons nous sur le premier argument.
Je continue à siroter ma bière en regardant le garçon. Je me demande si il soutient le Quatorzième.. Ce serait vraiment dommage que nos relations soient entachées par un soutien mal placé.
; color:black;">Soirée Animée
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 25/11/2017
Messages : 28

Localisation : France
Humeur : Artistique ~

Disponibilité : 10/10
Un homme meurt quand il tombe dans l'oubli
Voir le profil de l'utilisateur




Aiko Sasaki
Un homme meurt quand il tombe dans l'oubli
Dim 15 Avr - 18:00
Soirée animée
Kale & Aiko


Il n'avait jamais été un grand fan de ukulélé - et avouait même qu'il ne s'y était jamais intéressé tant il était peu commun d'entendre cet instrument, surtout dans cette belle ville qu'était Paris, mais il avait trouvé agréable d'écouter les mélodies que parvenait à jouer le brun qui se mit à rire, levant sa chope vers lui

"Tu risquerais d'être déçu. Je n'ai pas vraiment pratiqué depuis la dernière fois que nous nous sommes vus. Il se pourrait que j'ai quelque peu perdu la main."

Intéressant. Il avait donc d'autres occupations plus.. prenantes. Aiko esquissa un sourire, buvant à son tour quelques gorgées d'alcool. C'était compréhensible, dans un sens... être joueur de ukulélé ne devait pas plus rapporter que cela. Être guitariste ne lui rapportait déjà pas des masses, enfin, c'était au moins une bonne couverture. Cela expliquait probablement la présence du brun dans cet endroit. Peut-être devait-il cesser de chercher plus loin et de se prendre la tête. Son ami était de toute évidence tout ce qu'il y avait de plus normal.

- J'en doute fortement.

Il ne se voyait pas perdre la main à la guitare. C'était bien trop ancré en lui et faisait parti de son quotidien. Son simple gagne-pain était devenue une passion qu'il ne comptait pas laisser de côté. Il était donc difficile d'imaginer son ami joueur perdre alors qu'il semblait si talentueux. Il jouait probablement depuis très longtemps.
Kale sembla surpris par la remarque. Elle n'était pas indiscrète pourtant, et se justifiait même. Toute personne croisant un ami dans un endroit inattendu s'attendrait à se la voir être posée.

"Quoi ? Qu'est-ce qui te fait croire que je suis là pour autre chose que t'écouter jouer ? Je suis déçu je pensais que... Bon d'accord j'étais là pour affaire. Mais à ma décharge tu ne m'a jamais dit que tu venais jouer ici !"

Il riait. Il n'était pas vexé donc. Tant mieux, ce n'était pas là l'objectif du sorcier. Pour affaire.. cela ne satisfaisait pas plus que ça sa curiosité, mais ça lui allait. Beaucoup de monde procédait de la sorte, et il arrivait de ne pas vouloir parler de sa profession. S'il était venu discuter avec lui, c'était probablement pour prendre du bon temps et non pour discuter affaires. Il eut un rire.

- Tu as pu joindre l'utile à l'agréable. Et tu le sauras dorénavant. Je vais même te prévenir, je joue dans de nombreux endroits comme celui-ci, tu ne pourras pas toujours m'éviter en faisant tes affaires.

Cette conversation le mettait bonne humeur, tiens, il en oubliait même le brouhaha ambiant. Il n'arrivait que très rarement à être à l'aise avec les autres et se sentait toujours obligé d'être très prudent. Peut-être qu'il pourrait faire une exception... rien qu'une, et en continuant de surveiller ses paroles.


"Alors dis moi Aiko, que deviens tu ces derniers temps ? A part bien évidemment le fait que tu joues dans ce bar et que tu continues à cacher à tous le monde tes pouvoirs de sorciers."


Il écarquilla les yeux, fixant son interlocuteur. Que.. comment pouvait-il savoir cela ? Il laissa tomber son verre sous la surprise, celui-ci allant se fracasser au sol. À en voir le sourire de Kale, il le savait depuis un moment, et le révéler de cette façon semblait l'amuser. Il était pourtant persuadé de n'avoir commis aucune erreur, il était bien trop prudent pour cela... un détail n'avait pas pu lui échapper, si ?
Il recula d'un pas, retirant les pieds du liquide qui s'étalait au sol et balbutia.

- Je... comment...

Il se stoppa et souffla. Il devait garder son sang froid. Le perdre ainsi ne lui ressemblait pas, mais la surprise avait été si grande qu'il n'avait rien pu y faire. Il tenta de reprendre son calme, toisant toujours le musicien. Qui était-il pour savoir ça ? Comment l'avait-il su ? Tant de questions sans réponses, et après avoir réagit de la sorte, il ne pouvait plus nier. Il souffla.

- Hm... si tu veux parler de ça, je préfère aller ailleurs. Nous avons apparemment beaucoup de choses à nous dire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/04/2018
Messages : 18

Tu m'as bien diverti... disparais maintenant
Voir le profil de l'utilisateur




Kale Ikaia
Tu m'as bien diverti... disparais maintenant
Mar 17 Avr - 1:30
Carte sur Table
Mes compétences en matière d'instruments n'ont pas été utilisées depuis un bon moment. Mais qui sait, ce jeune homme arrivera peut-être à m'y ré-intéresser. Non pas que je n'aime plus jouer du ukulélé. Disons plutôt que mon travail et mes autres... activités m'ont pris beaucoup de temps et ne me laisse guère le loisir de jouer de la musique.

- Tu as pu joindre l'utile à l'agréable. Et tu le sauras dorénavant. Je vais même te prévenir, je joue dans de nombreux endroits comme celui-ci, tu ne pourras pas toujours m'éviter en faisant tes affaires.

Ses paroles me font sourire. Il y a pire comme rencontre à faire dans un bar. Bien, bien pire. Je dirai même que la capitale française est de plus en plus attractive. Entre ma nouvelle collègue de l'Augure, que je n'ai toujours pas trouvée, et mon ancien camarade de jeu, on peut dire que cette ville ne manque pas d'attrait. Et puis quoi de mieux que de surprendre ses amis ? D'ailleurs, la réaction d'Aiko à la mention de ses pouvoirs est digne des plus grands drames théâtraux. Il laisse échapper son verre qui vient se fracasser à nos pieds et son expression... Son expression ! A mourir de rire ! Je retiens à grand peine un fou rire et respire profondément pour ne pas craquer.

- Je... comment...

Je ne peux retenir mon rire plus longtemps, mais je le jugule rapidement. Je désigne le sol d'un geste de la tête après m'être calmé.

- C'est du gaspillage ça mon ami. Gaspiller l'alcool comme ça c'est péché.

Je recule pour éviter de baigner complètement dans le liquide et reporte mon attention sur le jeune sorcier au moment où celui-ci reprend la parole. Il a d'ailleurs l'air de s'être ressaisi et d'avoir plus ou moins repris le contrôle de ses traits même si je sens une certaine tension dans son regard.

- Hm... si tu veux parler de ça, je préfère aller ailleurs. Nous avons apparemment beaucoup de choses à nous dire.

Oh j'ai très envie de m'amuser avec lui. Faisons le mariner un peu voulez-vous ? Je fais disparaître toute expression de mon visage et je le fixe avec un regard d'acier.

- Pourquoi pas Monsieur Sasaki ? Que dites vous d'une geôle du Vatican ? Nous avons effectivement bien des choses à nous dire...

Je le fixe intensément pendant une bonne quinzaine de secondes avant de me remettre à rire. Impossible de rester sérieux en repensant à la tête qu'il a tiré.

- Navré, je voulais me moquer un peu de toi. Je n'ai pas pu m'en empêcher. Je t'en prie montre moi le chemin, camarade.

Je lui fais un signe de la main pour lui signifier d'ouvrir la voie et je descend ma bière cul sec et repose ma chope en la faisant claquer sur le comptoir. Je paye ma note et celle d'Aiko avec un petit supplément pour la vaisselle cassée. J'aime les soirées animées !

; color:black;">Soirée Animée
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 25/11/2017
Messages : 28

Localisation : France
Humeur : Artistique ~

Disponibilité : 10/10
Un homme meurt quand il tombe dans l'oubli
Voir le profil de l'utilisateur




Aiko Sasaki
Un homme meurt quand il tombe dans l'oubli
Jeu 19 Avr - 0:02
Dis moi quand t'as fini de me victimiser
Kale & Aiko


Il était vraiment tombé de haut... alors qu'il se demandait tout juste s'il pouvait se fier à Kale, persuadé qu'il s'agissait d'un humain normal, il venait de se prendre une énorme claque. Voilà qui lui apprendrait à vouloir faire confiance à quelqu'un. Malgré tout, il lui restait beaucoup de choses à découvrir au sujet de cet homme, car il était persuadé de n'avoir rien fait qui puisse trahir sa nature de sorcier. Alors quoi ? La seule personne à réellement le connaître était sa soeur, mais il n'y avait aucune chance pour qu'elle ait vendu la mèche... il n'avait aucune explication. C'est pourquoi il ne pouvait pas fuir, même s'il s'agissait là de son plus grand désir. Il devait savoir d'où venait l'information, et surtout, ce que Kale allait en faire. Le joueur de ukulélé semblait désireux de se distraire, et Aiko n'osait imaginer jusqu'où il irait pour cela.

Le brun n'avait d'ailleurs pas caché son amusement et avait explosé de rire. Aiko n'osait même pas jeter un regard au monde autour de lui, mais il devinait que le bruit du verre explosé ainsi que le rire de son "ami" avait attiré quelques regards. Génial, rien de plus malaisant... il espérait que personne n'avait pu entendre les paroles de Kale au sujet de ses pouvoirs. Il n'avait pas envie de devoir fuir une nouvelle fois la ville... Le rire s'éteignit finalement et la voix du joueur se fit de nouveau entendre.

"C'est du gaspillage ça mon ami. Gaspiller l'alcool comme ça c'est péché."

Il s'agissait là de sa dernière préoccupation... il n'avait même pas fait exprès de lâcher le verre. C'était la faute du brun, il aurait bien du s'attendre à une telle réaction en parlant de ces choses là... Non. Il était quasiment sûr qu'il avait justement voulu provoquer une telle réaction. Le guitariste ne répondit pas, préférant se concentrer sur la reprise de ses moyens. Relevant les yeux, il remarqua le regard glacial de Kale. Il avait l'air étrangement sérieux d'un coup...

"Pourquoi pas Monsieur Sasaki ? Que dites vous d'une geôle du Vatican ? Nous avons effectivement bien des choses à nous dire..."

Il ne broncha pas, étant dorénavant préparé à tout, mais il eut tout de même l'impression de blêmir. Il serait du Vatican...? Si c'était bien le cas, pourquoi ne pas l'avoir arrêté plus tôt ? Ces hommes là devaient être efficaces. Il doutait un poil de ses paroles, et à raison, puisqu'il se remit à rire quelques secondes plus tard. Il était décidément le seul que cette mascarade amusait. Pour lui, le stress ne faisait qu'augmenter tandis que sa patience, à l'inverse, se faisait de moins en moins longue.

"Navré, je voulais me moquer un peu de toi. Je n'ai pas pu m'en empêcher. Je t'en prie montre moi le chemin, camarade."

Il fronça les sourcils, lui lançant un regard suspicieux. Il n'avait pas le moins du monde l'air navré, et même s'il l'était, il ne lui pardonnerait pas ça si facilement. La mention "camarade" l'intriguait tout de même. Camarade musicien ? Ou... avait-il affaire à un autre sorcier ? Il le laissa payer les notes, estimant qu'il lui devait bien ça après cette énorme frayeur, et le guida dans la partie du café réservée aux employés. Là, il y avait bien moins de monde, les employés étant tous en salle pour la plupart. Une fois arrivé dans un coin, il se tourna vers le brun.

- Tu m'as eu, j'espère que tu t'es bien amusé. Nous pouvons parler sérieusement à présent.

Il n'avait pas envie de faire face à une nouvelle plaisanterie, alors il s'assurait du mieux qu'il pouvait du sérieux de son interlocuteur, même s'il n'avait aucun moyen d'en être sûr. Il resta silencieux quelques secondes avant de reprendre, mesurant chacune de ses paroles.

- Tu te doutes bien que j'aimerais savoir comment tu as appris ça, et depuis combien de temps tu le sais.

Il faisait son possible pour rester de marbre, arborant une expression aussi froide que son ton. Il n'était d'ailleurs ni autoritaire ni pressant, se doutant qu'en agissant de la sorte le brun refuserait probablement de lui parler ou tenterait de se jouer de lui à nouveau. Il fallait y aller en douceur, et aller jusqu'au bout si possible... Il trouvait dommage d'en arriver là avec une personne avec qui il s'entendait si bien à la base. Il reprit, plongeant son regard dans celui du brun.

- Quelque chose me dit d'ailleurs que je ne suis pas le seul à posséder des pouvoirs ici.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/04/2018
Messages : 18

Tu m'as bien diverti... disparais maintenant
Voir le profil de l'utilisateur




Kale Ikaia
Tu m'as bien diverti... disparais maintenant
Ven 20 Avr - 11:55
Je n'ai pas encore terminé
Après avoir payé les consommations et la casse, je suis mon jeune ami dans un endroit plus calme: l'arrière salle réservée au personnel. L'endroit est désert et silencieux ce qui n'a rien d'étonnant, avec tant de monde dans la salle principale, le personnel n'a pas vraiment le temps de prendre une pause. Je regarde alentour et fini par m'asseoir à une petite table non loin. Je pose ensuite mon regard sur Aiko sans me départir de mon sourire amusé.

- Tu m'as eu, j'espère que tu t'es bien amusé. Nous pouvons parler sérieusement à présent.

Mon sourire s'élargit d'autant plus. Sérieusement ? Mais pourquoi faire ? Je m'amuse tellement plus en te taquinant.

- Tu te doutes bien que j'aimerais savoir comment tu as appris ça, et depuis combien de temps tu le sais.

Et le voilà qui se met à m'interroger. J'ai donc affaire à l'Inquisition désormais. Il me fixe avec un regard d'acier. Eh ! C'est du vol ! C'est mon regard celui là.

- Pas la peine de jouer à la statue de la justice avec moi Aiko. On se connait depuis trop longtemps pour que l'on se comporte ainsi. Restons détendus je ne te veux aucun mal. Enfin peut-être.

Je lui lance un regard pétillant de malice et je me relève. Je tourne autour de lui comme un loup autour d'un agneau.

- Quelque chose me dit d'ailleurs que je ne suis pas le seul à posséder des pouvoirs ici.

Bon viens maintenant la question cruciale : est-ce que je continue à me moquer de lui ou est ce que je joue carte sur table ? Dilemme cornélien s'il en est ! D'un côté j'ai très envie de m'amuser encore un peu, mais de l'autre, j'ai peur qu'il ne tente de fuir si je continue mon cirque. Et je n'ai pas spécialement envie de lui courir après. Je continue de lui tourner autour pendant un long moment sans rien dire tout en réfléchissant à mes options. Et pourquoi ne pas marier les deux ?

- Vois-tu mon ami, je n'ai pas DES pouvoirs mais DU pouvoir. Je sais bien des choses et je connais bien des personnes. Alors savoir que tu es un sorcier n'avait vraiment rien de compliqué. Tu n'imagines pas le nombre de personnes qui te suivent partout où tu vas sans que tu t'en aperçoives.

Je laisse planer le silence et je me saisis d'une feuille de papier dans un coin de la salle. Je la dépose sur la table devant nous et prends mon stylo dans la poche intérieure de ma veste.  Je me tourne ensuite vers mon camarade musicien.

- Quant à réellement savoir comment je l'ai su, un dessin vaut mieux qu'un long discours. Alors observe Aiko.

Je dessine un de mes sceaux sur la feuille de papier et le montre à Aiko. Je le charge ensuite légèrement et lui tend la feuille de papier.

- Abra...cadabra ! Maintenant attaque moi ! Essaye de sceller mes pieds au sol ou ma main sur cette table. Tu peux aussi essayer de lancer un dôme ou faire appel à ton affinité particulière si tu le souhaites.

Je lui offre un grand sourire et lui adresse un hochement de tête encourageant.

- Vas-y fais toi plaisir mon ami !
; color:black;">Soirée Animée
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 25/11/2017
Messages : 28

Localisation : France
Humeur : Artistique ~

Disponibilité : 10/10
Un homme meurt quand il tombe dans l'oubli
Voir le profil de l'utilisateur




Aiko Sasaki
Un homme meurt quand il tombe dans l'oubli
Hier à 1:29
Et maintenant ?
Kale & Aiko


Le sorcier avait à peu près retrouvé son calme et en était bien heureux. Ennemi ou non, il n'avait pas été très malin d'afficher une telle surprise face à Kale. Il s'agissait d'une faiblesse qu'il lui avait montré et qu'il pourrait tenter d'exploiter par la suite. Et dire que tout avait si bien commencé... c'était malheureux. Il espérait qu'il répondrait à ses questions, ou au moins à une partie histoire de le rassurer un peu. Il ne semblait pas réellement lui vouloir de mal, mais il fallait rester prudent.

Entendant ses paroles, Kale sembla relativement joyeux bien qu'il n'avait pas l'air d'apprécier plus que ça le fait d'être questionné..il n'avait peut-être pas réussi à le rendre sérieux. En même temps, le guitariste n'était pas en position de force, et l'autre le savait. Il n'avait aucune raison d'écouter.

"Pas la peine de jouer à la statue de la justice avec moi Aiko. On se connait depuis trop longtemps pour que l'on se comporte ainsi. Restons détendus je ne te veux aucun mal. Enfin peut-être."

Il retint un soupire. Comment voulait-il qu'il se détende après ce qui était arrivé, et après ce "peut-être". Il ne lui voulait peut être aucun mal ? À quel moment cette phrase était supposée l'aider à se détendre ? Il se fichait vraiment de lui... Et il n'allait pas se forcer à avoir l'air détendu pour lui faire plaisir, c'était de toute manière impossible. Ils ne se connaissaient pas si bien que ça apparemment. Kale s'était fait un instant passer pour un membre du Vatican, mais il pouvait en réalité être un Noé, ou même un autre sorcier comme il l'avait imaginé. Il le suivit du regard alors qu'il lui tournait autour.

"Vois-tu mon ami, je n'ai pas DES pouvoirs mais DU pouvoir. Je sais bien des choses et je connais bien des personnes. Alors savoir que tu es un sorcier n'avait vraiment rien de compliqué. Tu n'imagines pas le nombre de personnes qui te suivent partout où tu vas sans que tu t'en aperçoives."

Il lui lança un regard curieux. D'accord, il disait tout ça mais n'apportait au final aucune réponse. Les Noés, les exorcistes et les sorciers avaient tous du pouvoir à leur façon, même les akumas... Cette réponse ne faisait que grandir le doute en lui. Tout ce qu'elle lui apportait, c'était de savoir que Kale n'était pas un humain ordinaire, chose qu'il avait déjà remarqué. Et il espérait qu'il blaguait à propos des stalkeurs, car ce n'était encore une fois pas rassurant... Aiko sentait qu'il n'était pas au bout de ses peines.
Le joueur s'arma d'une feuille et d'un stylo puis reprit.

"Quant à réellement savoir comment je l'ai su, un dessin vaut mieux qu'un long discours. Alors observe Aiko."

Voilà qui pourrait être plus intéressant. À condition que ce soit sérieux, évidement... Il avait d'ailleurs du mal à comprendre comment un dessin expliquerait mieux cela que des paroles, mais il attendait de voir ce que ça donnait. Cet homme était après tout très surprenant depuis tout à l'heure. Kale lui montra ensuite le résultat qui était un symbole, cela ressemblait en fait à un sceau. Il le reprit un instant avant de lui tendre. Le sorcier lui lança un regard dubitatif en le prenant. Pourquoi lui donnait-il ?

"Abra...cadabra ! Maintenant attaque moi ! Essaye de sceller mes pieds au sol ou ma main sur cette table. Tu peux aussi essayer de lancer un dôme ou faire appel à ton affinité particulière si tu le souhaites."


Cela semblait le mettre de bonne humeur... ce qui était un peu effrayant en fait. Il ne savait pas si l'attaquer était réellement une bonne idée.. et il ne comprenait pas pourquoi il lui demandait de le faire. Il n'utilisait jamais ses pouvoirs en lieu public pour une bonne raison. Il remarqua cependant qu'il connaissait les différents sorts que les sorciers pouvaient lancer, et même l'existence d'une affinité. Il commençait vraiment à le mettre dans la case sorcier. Il n'allait sûrement pas utiliser sa manipulation des ombres devant lui. Il savait qu'il était un sorcier, mais rien ne disait qu'il connaissait vraiment son affinité. Il pourrait au moins garder ça en réserve.

"Vas-y fais toi plaisir mon ami !"

C'est plutôt lui qui allait se faire plaisir... le guitariste n'était pas le moins du monde en confiance. Il jeta un oeil autour de lui pour s'assurer que personne n'était proche et tenta de créer un dôme... sans succès. Il fronça les sourcils, lançant un regard à son interlocuteur, et tenta une nouvelle fois d'en créer un, en vain. C'était... son pouvoir ?  Ça ne ressemblait pas à une innocence, déjà. Le sceau qu'il avait dessiné lui faisait plus penser à de la sorcellerie. Il lui tendit la feuille, un peu perturbé.

- Alors voilà ta spécialité. Je dois avouer qu'elle est impressionnante. C'est aussi grâce à elle que tu identifies tes "camarades" ?

Il s'installa aussi à table, plus rassuré en sachant qu'il avait affaire à un autre sorcier. Enfin, il en était quasiment sûr... mais restait tout de même sur ses gardes. Il souhaiterait bien comprendre les pouvoirs de son confrère, mais également d'autres choses, puisqu'il avait affaire à un autre sorcier... ce n'était pas courant. Mais il n'était pas pressé, chaque chose en son temps.

- Excuse ma curiosité, mais je n'ai pas le plaisir de croiser l'un des nôtres régulièrement.. tu n'es que le second, à vrai dire.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seeds of destruction :: Le Monde :: Europe-
Sauter vers: