:: Le Monde :: Amérique Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Denial ain't just a river in Egypt [PV Al]

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
avatar
Date d'inscription : 01/11/2017
Messages : 364

Localisation : Ne le dites pas à Alice...
Humeur : Libre ~


Mar 24 Avr - 0:28
Denial ain't just a river in Egypt
Shiro & Allen


Si Shiro s'était dit que cette journée allait être vraiment merdeuse à cause de la réunion de l'Ordre et tout ce qui allait avec, il ne s'était décidément pas attendu à la suite des événements. D'abord le passage dans l'Arche qui les conduit non pas au QG mais dans un temple inconnu.. et il ne s'en était pas plaint au début, même s'il s'était retrouvé avec ce fichu commandant du Crow, puisque c'était une occasion de ne pas aller en réunion et d'explorer à la place ! Mais il déchanta vite en croisant Allen... ou le Quatorzième, il n'en était pas sûr. Il était trop louche de le rencontrer dans un tel endroit alors que le jeune n'était pas censé avoir traversé l'Arche à ce moment-là. Cela sonnait comme un piège et même leurs amis Noés avaient été pris dedans. En parlant de piège, il avait l'impression que le pire lui tombait toujours dessus. Il avait été mis dans le corps d'Alice. Il s'agissait bien de la pire chose possible ! Le pire sacrilège... lui, le grand et parfait maréchal, mis dans l'odieux corps de l'apprentie qu'il tente de fuir depuis des mois ! Le sort s'acharnait sur lui, pour sûr...

Il découvrit par ailleurs- comme tous ceux présents, une chose intéressante. L'existence d'hommes alliés au Quatorzième et possédant certains pouvoirs... des sorciers, en somme. Il ne savait pas encore à quel point ils étaient puissants, mais il reliait leurs pouvoirs à ce qu'il avait pu expérimenter au sein de la pyramide. Cela n'allait pas aider Allen si d'autres personnes venaient assister le musicien... Tout le monde put également constater que ce cher Howard Link était en vie, comme le lui avait avoué Allen. Luverrier allait avoir des comptes à rendre, voilà une chose amusante. Il était heureux d'avoir fait confiance à l'exorciste, même si en ce temps là rien ne l'y poussait vraiment.

Après un certain moment et de nombreuses embûches, il pu retrouver son corps. Trempé et douloureux au niveau de ses chevilles, mais son corps quand même, et constater dans la foulée que le corps de l'exorciste était bien contrôlé par le Quatorzième et non par son propriétaire. Celui-ci fini par fuir le temple pour se réfugier dans la forêt, ou peut-être même plus loin. Le maréchal quitta également le bâtiment dès que possible afin de le retrouver. Il n'avait pas plus que ça envie de se confronter à nouveau avec le Noé, mais il ne pouvait pas le laisser aller où il voulait avec le corps de son ami. Surtout pas avec tous ces Noés et membres de l'Ordre dans le coin... la situation ne jouait vraiment pas en faveur de l'exorciste.

Après un moment à courir dans la forêt sans réellement savoir s'il allait dans la bonne direction, il aperçu non loin de là la silhouette de l'exorciste. Il n'avait aucun moyen de savoir s'il s'agissait toujours du Noé ou d'Allen étant donné qu'il valait mieux pour les deux de s'éloigner du temple.. Il fallait tout de même essayer de l'arrêter, quitte à faire face à Quatorzième. Dans cette forêt, il n'avait de toute manière pas autant l'avantage que dans sa pyramide.

- Allen !

Il ne savait pas s'il avait pu l'entendre de là où il était, et allait le savoir bientôt de toute manière. Il s'approchait à grand pas de la cible et remerciait sa rapidité pour cela. Il avait eu de la chance de le retrouver, à peu de chance près il aurait pu prendre la mauvaise direction et y passer des heures, voir ne jamais le retrouver. Encore une fois, le hasard les réunissait. Il s'arrêta à quelques mètres de lui, essoufflé, et lança.

- Allen ?





Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Messages : 297

Localisation : Partout et nul part
Humeur : Partagé

Disponibilité : Actif

Mar 24 Avr - 12:50
Un tout petit peu trop. Il avait beau être le plus puissant des Noés, face à tout ce monde et de retour dans le corps de Allen, il était un peu désavantagé. Alors, dès qu'il avait pu, il s'était rapidement éclipsait et avait prit la direction de la forêt où il pourrait mieux se cacher et reprendre des forces.
Il fallait dire que tout ce remue-ménage l'avait épuisé, c'était aussi la première fois qu'il gardait autant de temps le contrôle du corps d'Allen. Bien sûr, c'est ce qui devait finalement arriver car son ami lui avait donné donc il était dans son plein droit d'y être, mais il sentait que ce n'était pas naturel pour le moment. Pourquoi avait-il fallut que Allen oublie-tout ? Le destin leur jouait parfois des tours vraiment étranges et il était pratiquement certains de ne pas aimer la signification de celui-ci.

Allen ! 

Il jura à voix basse. Et celui-ci qui ne lâchait pas l'affaire, dans le genre pire que Cross on ne faisait pas mieux. Il avait déjà perdu deux fois l'occasion de le tuer... cette troisième fois pourrait être la bonne, s'il n'était pas aussi fatigué. Il n'y avait pas à dire, restait bloqué dans un lieu remplis d'innocence portait vraiment un coup sur le morale. S'il avait eut son corps, les choses se seraient bien vite terminées.
D'ailleurs, comment se faisait-il que son frère ne soit pas venu mettre la main à la patte et ait laissé ses Noés sans défense au milieu de ce merdier ? Il n'avait pas de nouveau viré fou quand même... ce serait humiliant à force.

Allen ?

Il se retourna au trois-quart vers le Maréchal qui avait décidé de garder ses distances et était salement essoufflé. Il tenta même pas de masquer son air froid et son regard plus que meurtrier à l'encontre du porteur d'innocence. Ce type l'énervait purement et simplement. Pourquoi ne pouvaient-ils pas comprendre quand une chose était perdu d'avance ?
Il lui fit face, tendant son bras-innocence vers lui. Ce serait peut-être une bonne opportunité de tester ça. Un Maréchal tué par une innocence manié par un Noé, quelle joyeuse ironie.

Innocence, activation... dit-il froidement.

Une lumière verte pulsa de son bras comme si l'innocence elle-même se demandait comment agir à cela et un engourdissement le prit tiens donc, voici qu'il refaisait des siennes... maudit Allen.
Alors que l'innocence s'activait, il sombra dans l'inconscience.


Environ une minute plus tard, il ouvrit les yeux, regardant d'un air un peu perdu tout autour de lui avant que ses yeux n'accroche un brun plutôt reconnaissable.

...Maré-Shiro ? Se rattrapa-t-il au dernier moment alors qu'il se redressait.

Que faisait-il là ? Où était l'autre exorciste et Wisely ? Et le Temple ? Un Temple de cette taille ne pouvait tout de même pas disparaître.
Il se concentra sur le brun, l'inquiétude commençant à monter dangereusement.

Que s'est-il passé ? Pourquoi es-tu ici ?

Il avait la nette sensation d'avoir loupé quelque chose et il n'aimait pas l'explication impliqué. La dernière chose donc il se souvenait c'était d'avoir atteint le pieds du Temple et être rejoint par l'exorciste au nom inconnu et Wisely peu après... Mais plus rien. Il y avait bien une forêt derrière le Temple mais ils avaient étaient encore en bordure du village à ce moment là...

J'ai entendu ta voix... dit-il toujours perdu.

Ça y est il se souvenait, il était dans la conscience de Néah et son maître était apparut...
Il espérait que rien de mauvais ne se soit produit...


Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/11/2017
Messages : 364

Localisation : Ne le dites pas à Alice...
Humeur : Libre ~


Mar 24 Avr - 19:28
Denial ain't just a river in Egypt
Shiro & Allen


Même essoufflé, il restait sur ses gardes. Son ennemi était bien du genre à profiter de sa faiblesse apparente pour attaquer. Il n'était même pas réellement fatigué.. ce qui était d'ailleurs étonnant après une telle journée -bien qu'il en ai vu des pires que ça par le passé. Période à laquelle il était mieux de ne pas repenser ! Le fuyard ne broncha pas lorsqu'il cria son nom une première fois et il mit cela sur le compte de la distance qui les séparait et les bruits environnants... c'était plus appréciable que de se dire qu'il venait d'être ignoré. Il n'allait de toute façon pas lâcher l'affaire pour si peu, pas si près du but. Il s'en rapprocha finalement assez pour l'appeler à nouveau, cette fois avec succès. L'exorciste se tourna vers lui et lui jeta un de ses regards signifiant qu'il n'était ni de bonne humeur, ni très content d'avoir été poursuivi jusqu'ici. Cela lui permettait au moins d'être sûr qu'il s'agissait du Noé. Il ne lâchait donc jamais l'affaire, celui-là... Il eut un frisson en pensant à tout le temps qu'il venait de passer à contrôler le corps d'Allen, ce qui était bien plus que la dernière fois. Qu'est-ce qu'attendais ce sale gosse pour reprendre son corps ? Il commençait à sérieusement l'inquiéter... il fallait peut-être qu'il l'engueule un peu à nouveau...
Le maréchal se mit en garde lorsque le Noé se mit face à lui, préparant le bras de l'exorciste à son activation. Ben voyons... on utilise même l'innocence maintenant. Ce type n'était pas gêné et méritait une bonne leçon... si seulement il n'était pas dans ce corps.

"Innocence, activation..."

Il y avait mis tellement peu de volonté et de joie que le maréchal ne fut pas étonné de voir que l'innocence ne s'activait pas normalement. Il aurait en même temps été décourageant de se dire que même l'innocence laissait un Noé faire ce qu'il souhaitait avec. Son air blasé lors de l'activation lui rappelait presque celui qu'il faisait lorsqu'il était jeune exorciste et que son maitre lui demandait de faire quelque chose ! Beaucoup de mauvais souvenirs lui remontaient ce jour-là, tiens... probablement car c'était une sale journée. Sale jusqu'au bout.  
Il avait bien envie de se moquer de lui, mais il vit que le Noé commençait à sombrer. Allen, le retour ! Enfin ! Il se jeta pour le rattraper et l'empêcher de tomber, le rattrapant sous les bras et laissant sa tête reposer sur son épaule. Il l'accompagna en douceur au sol, continuant de le maintenir pour ne pas que son buste ne tombe.
Le jeune reprit ses esprits peu après et se redressa avec hâte.

"...Maré-Shiro ?"

Il lui pardonnait cette demi-erreur car il venait de vivre quelque chose de pas forcément agréable. Le pauvre garçon semblait complètement perdu... et c'était compréhensible. Depuis quand avait-il été possédé par le Noé ? Au moins depuis le début des événements du temple, ce qui faisait déjà beaucoup. Il pouvait au moins s'estimer heureux d'être tombé sur lui et non sur un Crow ou un Noé.

"Que s'est-il passé ? Pourquoi es-tu ici ?"
 
Il avait donc vraiment tout loupé. Il lui expliquerait sans problème tout ce qui était arrivé pour le rassurer... et qu'il soit au courant de certains détails cruciaux, comme l'apparition de Link et des sorciers. Il ne devait surtout pas louper ça.Il aurait par ailleurs bien voulu discuter dans un autre endroit afin d'éviter les regards indiscrets de possibles ennemis provenants eux aussi du temple, mais il ne connaissait pas du tout les lieux et n'avait aucune idée de la taille de cette forêt et de la distance les séparant de la prochaine ville. Il jeta un regard méfiant atour de lui puis répondit sur un ton qu'il voulait rassurant.

- Je t'ai suivi du temple jusqu'ici. Beaucoup de choses sont arrivées. Je n'ai pas tous les détails, mais j'ai des choses intéressantes à te raconter.


Il soupira en pensant à la tonne de choses qu'il allait devoir expliquer. Heureusement que ça en valait la peine, et Allen pouvait s'estimer chanceux.. il n'aurait pas pris cette peine pour tout le monde. Enfin, il allait devoir la prendre pour son rapport à l'Ordre (qui devait correspondre un maximum à celui des autres personnes présentes), mais ce n'était pas pareil.

"J'ai entendu ta voix... "


Ok, il ne s'en remettait vraiment pas et faisait presque de la peine au maréchal. Il soupira, esquissant un léger sourire. Alors il l'avait aidé à revenir ? Savoir ça était plutôt agréable, même compte tenu de la situation. Il y penserait la prochaine fois. Il était vrai que dans la pyramide Allen s'était repris après qu'il ai prononcé son prénom. Ça semblait un peu simpliste, mais tant que ça fonctionnait...

- Je t'ai appelé puisque tu ne semblais pas décidé à m'attendre. Je suis content de te voir à nouveau maître de tes gestes.

Il était à vrai dire content de le revoir tout court, même s'il aurait préféré que ce soit dans d'autres circonstances et sans l'intervention du Noé. Enfin, il ne semblait pas y avoir de danger dans les parages, du moins il n'en sentait pas... Il s'étira et alla s'appuyer contre un arbre. Il était peut-être un peu fatigué tout compte fait.. mais juste un peu. Il porta son regard sur l'exorciste. Le temps des explications était peut-être venu, mais avant cela il devait un peu se rendre compte du moment à partir du quel Allen n'était plus conscient.

- De quoi tu te souviens exactement ? Que faisais-tu là, toi aussi ? Il marqua une pause. Pour ma part, c'est un voyage dans l'Arche qui m'a fait atterrir dans le temple. Un piège, j'imagine...




Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Messages : 297

Localisation : Partout et nul part
Humeur : Partagé

Disponibilité : Actif

Mar 24 Avr - 22:24
Du Temple jusqu’ici… Il ne se souvenait pas d’être venu jusqu’ici donc le Maréchal poursuivait le quatorzième et de la façon dont il le disait, Allen se doutait qu’il devait le savoir. Au moins, il ne s’était pas fait passer pour lui ou quelque chose du genre… enfin, il espérait.
Il pencha la tête sur le côté, pleins de choses ? Il étira un peu son bras avant de constater l’activation de son innocence. Il avait le sentiment d’avoir loupé quelque chose d’important là… Il concentra de nouveau toute son attention sur le brun, ce demandant ce qu’il avait bien pu rater et qui semblait si important. Mais avant-tout, il ne pu s’empêcher d’émettre une constatation, un peu surprit. Il avait entendu la voix de Shiro… c’était la seconde fois. Il regarda ailleurs, soudainement un peu gêné.

Je t'ai appelé puisque tu ne semblais pas décidé à m'attendre. Je suis content de te voir à nouveau maître de tes gestes. 
Merci… Répondit-il reconnaissant en le regardant de nouveau.

Il était sincère, le fait d’avoir entendu son prénom et cette voix familière lui avait servit de point d’ancrage pour reprendre pied avec la réalité. Il ignorait si c’était vraiment son maître qu’il avait vu mais il avait raison, il devait faire attention à ne pas se perdre dans la mémoire de Néah.
Pourtant, grâce à cela, il avait une direction maintenant.

Il regarda Shiro s’adosser à l’arbre et maintenant qu’il le regardait mieux, il semblait vraiment épuisé et ses vêtements ne semblait pas très nette, c’était-il battu ? Lui aussi se sentait un peu étrange et courbaturé. Qu’est-ce que le quatorzième avait-il bien pu faire avec son corps ?

De quoi tu te souviens exactement ? Que faisais-tu là, toi aussi ?  Pour ma part, c'est un voyage dans l'Arche qui m'a fait atterrir dans le temple. Un piège, j'imagine...

Un voyage dans l’arche ? Il fronça les sourcils. Pourquoi l’Arche avait-elle eut un dysfonctionnement ? Il avait coupé toute les « communications » qui aurait pu rester, ne laissant à l’Ordre que les portes qui étaient déjà placés. Inconsciemment, il leva sa main au niveau de son cœur. Qu’avait-il bien pu se passer encore ?

J’étais dans le village… celui avant le Temple qui n’était d’ailleurs pas là quand je suis arrivé puis je suis tombé par hasard sur Wisely et un exorciste… aux cheveux bleus mais je ne le connais pas. Des Akumas ont attaqué et je ne pouvais pas laisser Wisely… le Temple et apparut. La dernière chose que je me souvient d’avoir faire d’avoir rejoint Wisely au pieds du Temple.

Il étira un peu plus ses bras, tentant de détendre un peu ses épaules endoloris puis finit par s’asseoir en tailleur en face du brun, désactivant son innocence par la même occasion.

Un piège… mais pourtant, c’est moi qui ait posé les portes de l’Arche pour l’Ordre et je ne les aient pas touché depuis…

Mais si Shiro avait pensé à un piège alors d’autres y avaient certainement pensé. Cela allait encore lui retomber dessus… sa relation avec l’Ordre ne s’arrangerait-elle jamais ? Pourtant, il continuait d’espérer qu’un jour, il pourrait revoir ses amis sans être poursuivit ou considéré comme un traître.

A part… nous, il y avait d’autres personnes ? Est-ce que j’ai… Il soupira, abandonnant l’idée qui ne plairait sans doute pas au Maréchal. Que s’est-il passé ?

Il avait bien comprit la dernière fois qu’ils s’étaient vu que Shiro n’aimait pas qu’il se sente responsable des actes que commettait le quatorzième avec son corps et il n’avait pas envie de se battre avec lui. Surtout que le brun semblait fatigué… D’ailleurs…

Peut-être qu’on devrait tenter de trouver un endroit plus tranquille ? Enfin… Ou au moins, tu devrais te reposer un peu avant.

Les explications pouvaient attendre, il attendait bien depuis assez longtemps maintenant et se précipiter n’emmenait rien de bon. Et puis, voir Shiro dans une position pareil le rendait plutôt mal à l’aise. C’était différent de le voir soudainement enfantin à la vue d’une exploration ou fier. Il semblait juste épuisé… et il n’aimait pas le voir ainsi. Cela lui faisait un peu peur même.


Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/11/2017
Messages : 364

Localisation : Ne le dites pas à Alice...
Humeur : Libre ~


Mer 25 Avr - 1:18
Denial ain't just a river in Egypt
Shiro & Allen


Enfin, il parlait de piège... mais il ne savait pas le moins de monde ce qui était arrivé. Il ne pouvait pas accuser une seule seconde Allen d'avoir causé ça, même si l'Ordre était désormais son ennemi. Ce gosse était incapable de faire une chose pareille. Il s'agissait peut-être du Quatorzième, pendant qu'il contrôlait son corps ? Mais à quoi bon.. lui aussi avait été pris dans les divers pièges, ce n'était pas très logique. Les Noés n'étaient pas très malins, il le savait, mais ce serait toucher le pompon.. Il n'avait donc pas d'explication étant donné que tous les camps avaient été piégés au final. S'il chopait le petit malin qui s'était amusé à faire ça... il lui ferait passer un mauvais quart-d'heure.

Il s'en voulut un peu d'avoir appelé le soucis de l'Arche "un piège" en voyant la tête que fit l'exorciste en l'entendant. Il ne voulait pas qu'il pense que tout était de sa faute, car ce n'était pas le cas. Il s'en voulait déjà assez pour qu'il en rajoute ou se fasse du soucis à ce sujet. C'était de toute manière à l'Ordre de régler ce problème à présent. Et cela les découragerait peut-être un peu d'utiliser un tel mode de déplacement à l'avenir. Lui-même n'approuvait pas la prise de risque. En quoi était-ce une bonne idée lorsque l'on considérait Allen comme un ennemi et que celui-ci était le seul à pouvoir la contrôler ? Il ne comprendrait jamais le Vatican.

"J’étais dans le village… celui avant le Temple qui n’était d’ailleurs pas là quand je suis arrivé puis je suis tombé par hasard sur Wisely et un exorciste… aux cheveux bleus mais je ne le connais pas. Des Akumas ont attaqué et je ne pouvais pas laisser Wisely… le Temple et apparut. La dernière chose que je me souvient d’avoir faire d’avoir rejoint Wisely au pieds du Temple."

Oh, la journée d'Allen avait apparemment été bien plus longue et pourrie que la sienne. Il avait cependant du mal à comprendre un certain détail... le temple n'était pas là quand il est arrivé ? Cet à dire qu'il était apparu comme par magie pour tous les piéger comme des rats à l'intérieur ? C'était louche, encore plus louche que les pyramides. Et même pas amusant à explorer, autrement dit un véritable désastre. D'après les paroles de l'exorciste, le Noé clochard avait été l'un des premiers à arriver.. peut-être qu'il avait vu quelque chose... ou avait engendré quelque chose. Mais il ne comptait pas retourner le voir pour lui demander.
Le jeune s'étira à son tour et désactiva son innocence, venant s'asseoir en face de lui.

"Un piège… mais pourtant, c’est moi qui ait posé les portes de l’Arche pour l’Ordre et je ne les aient pas touché depuis…"

Il souffla. Il n'en doutait pas. Mais l'Ordre n'allait probablement pas être de cet avis, et cela pourrait même fâcher les Noés. Enfin, s'ils réfléchissaient un peu ils réaliseraient qu'Allen ne se serait pas piégé lui même dans le temple, mais il n'attendait pas d'eux qu'ils soient si intelligents. C'était l'Ordre, après tout... ils préféreraient mettre cela sur le dos d'Allen plutôt que d'avouer qu'utiliser l'Arche était une mauvaise idée.

- Je n'en doute pas, mais tu réaliseras grâce à mes explications que tout cela ne peut pas être qu'un hasard ou un dysfonctionnement. L'Ordre te blâmera probablement même s'ils ne peuvent le prouver.

C'était déprimant. Il espérait au moins savoir au bout du compte qui avait réellement fait ça et pourquoi. À part la disparition d'une personne ou deux et quelques révélations, ça n'avait pas apporté grand chose, surtout à une personne n'appartenant à aucun camp... à moins qu'il n'appartienne à un autre camp caché, mais c'était difficile à dire.

"A part… nous, il y avait d’autres personnes ? Est-ce que j’ai…Que s’est-il passé ?"

Il leva les yeux vers l'exorciste, fronçant un peu les sourcils. Il doutait de lui... c'était compréhensible, mais il n'aimait pas la formulation. Quoi qu'il se soit passé, il n'était pas responsable, le Noé l'était. Il semblait l'avoir compris, ou du moins se retenait de le dire à haute voix pour ne pas l'énerver. Il espérait fortement que la première explication était la bonne... à quoi bon s'il se taisait juste pour lui plaire. Il lui répondit sur un ton plus sec, croisant les bras.

- Non, tu n'as fait de mal à personne que je sache. Il y a bien eu quelques victimes, mais principalement à cause du clan Noé d'après ce que j'ai entendu.


Il marqua une pause. Les explications étaient longues et surprenantes. Il ne savait pas trop comment annoncer certaines choses, et c'était d'ailleurs un sentiment étrange que de se sentir obliger de peser ses mots pour ne pas trop secouer son interlocuteur. D'habitude, le but était justement de secouer les autres mais là, il s'agissait bien de son dernier désir. C'était trop grave... et il appréciait trop l'exorciste pour lui faire ça. Il était trop fatigué pour jouer les emmerdeurs, aussi. -

" Peut-être qu’on devrait tenter de trouver un endroit plus tranquille ? Enfin… Ou au moins, tu devrais te reposer un peu avant."

Il aurait préféré que son ami ne le remarque pas, mais il était apparemment trop dur de le cacher. Il n'y avait pas que son visage, ses vêtements aussi étaient en mauvais état. Il ne savait même pas ce qui leur était arrivé ! De même pour ses pauvres chevilles... lui qui aimait être impeccable, il n'était pas étonnant que tout cela lui donne un air misérable. Il n'avait cependant pas l'intention de dormir au beau milieu de cette forêt et il avait encore la force qu'il fallait. Pour qui le prenait-il ? Il n'était pas faible, et encore une fois, il en avait vu de bien pires. Il quitta l'appui de l'arbre, passa une main dans ses cheveux pour les remettre une nouvelle fois en ordre et esquissa un large sourire, adoptant son ton moqueur habituel. Il allait lui montrer qu'il allait parfaitement bien !

- Oh ? Ne serait-ce pas toi qui aurais besoin d'une petite sieste ? Pour moi, pas question de rester ici trop longtemps. Tu as mentionné un village, nous n'avons qu'à nous en rapprocher, et je commencerais à tout te raconter en chemin. Ça te va, ou besoin que je te porte jusque là bas ? ~


Il n'attendit même pas sa réponse et se mit en chemin, sans le porter évidement. Même crevé, il se doutait qu'Allen ne voudrait pas ça, même s'il devait avouer que voir sa tête aurait été très amusant. Il vérifia tout de même au bout de quelques mètres que son ami le suivait bien, puis se tourna à nouveau vers le sentier. Bon, par où commencer...? Il pouvait déjà commencer par répondre à la question d'Allen, tiens... il serait probablement surprit du début en entendant le nom de leur invité spécial, mais il fallait bien lui dire à un moment ou un autre.

- Oui, je crois que la plupart de nos amis et ennemis étaient présents. Il y avait plusieurs exorcistes, dont ma plaie d'apprentie, le commandant du Crow et quelques-uns de ses hommes, trois ou quatre Noés sans le Comte, des civils.. ainsi qu'un groupe d'hommes particuliers et... ton ami, Howard Link. Revenu d'entre les morts. Une véritable surprise pour la plupart de tes camarades. Ils ne peuvent plus mettre sa mort sur ton dos à présent.

Il gardait l'histoire des sorciers pour après.. ce n'était pas le plus simple à expliquer et lui même avait du mal à comprendre certains faits.




Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Messages : 297

Localisation : Partout et nul part
Humeur : Partagé

Disponibilité : Actif

Mer 25 Avr - 14:16
Il hocha la tête, retenant un soupire. Il s’y attendait déjà à ce qu’on lui mette cela sur le dos mais ce n’était pas pour autant que cela lui faisait plaisir. Il commençait à penser que la seule solution qu’il avait pour que le Vatican ne le prenne plus pour un ennemi, c’était de terminer la guerre… et encore, puisque même sans le Comte, si Néah restait…
Il finit par soupirer, passant à autre chose. D’après ce qu’il avait compris, ils étaient assez nombreux à avoir été piégé à l’intérieur mais alors… combien ? Et surtout qui ? Qui avait-il pu croiser alors que c’était Néah qui contrôlait son corps ? Est-ce qu’il… avait encore blessé quelqu’un ? Ou pire encore…

Non, tu n'as fait de mal à personne que je sache. Il y a bien eu quelques victimes, mais principalement à cause du clan Noé d'après ce que j'ai entendu. 

Il sursauta au ton dur employé par le Maréchal et fit une légère grimace, passant une main gêné dans ses cheveux déjà bien en bataille. Le brun avait compris son début de question et, comme prévu, cela ne lui avait pas plu. Il fallait vraiment qu’il apprenne à se retenir à ce propos.
Reposant sa main sur son genoux, il fixa le plus âgé. Le clan Noé… donc excepté Wisely, d’autres Noés étaient arrivaient… coincés dans le Temple avec les Exorcistes ? Il commençait à comprendre un peu mieux l’allusion au piège de Shiro. C’était en effet bien gros pour n’être qu’une simple coïncidence et pourtant, il ne voyait pas comment cela avait bien pu se produire.

Il leva les yeux vers son interlocuteur qui semblait vraiment épuisé et cela l’inquiétait un peu de le voir ainsi, il n’en avait vraiment pas l’habitude. Même après sa rencontre avec Néah dans les sous-sols de la pyramide, il n’avait pas semblait aussi mal. Bien qu’il ne puisse pas distinguer de blessures inquiétantes.
Il se releva donc après avoir proposé au Maréchal de se reposer, prêt à le forcer s’il le fallait. Il savait très bien ce que faisait le manque de sommeil, il était à très bonne école sur ça !

Oh ? Ne serait-ce pas toi qui aurais besoin d'une petite sieste ?
Je pense avoir assez dormi comme ça… ne put-il s’empêcher de marmonner pour lui-même.
Pour moi, pas question de rester ici trop longtemps. Tu as mentionné un village, nous n'avons qu'à nous en rapprocher, et je commencerais à tout te raconter en chemin. Ça te va, ou besoin que je te porte jusque là bas ? ~

Il hocha la tête avant de lever les yeux au ciel en attendant la dernière réflexion de Shiro. Encore avec cette manie de vouloir le porter ? Devait-il lui faire comprendre de manière plus radicale que ce n’était absolument pas nécessaire ?
Il eut un léger sourire, emboîtant la marche au brun. Cela lui rappelait des souvenirs… une conversation normale et légère. Ça lui manquait pas mal ces derniers temps.

Oui, je crois que la plupart de nos amis et ennemis étaient présents. Il y avait plusieurs exorcistes, dont ma plaie d'apprentie, le commandant du Crow et quelques-uns de ses hommes, trois ou quatre Noés sans le Comte, des civils.. ainsi qu'un groupe d'hommes particuliers et... ton ami, Howard Link. Revenu d'entre les morts.

Il trébucha, manquant de se retrouver au sol de manière fort peu gracieuse. Plus surprit que ça, il ne pouvait pas. L’information ayant malheureusement occulté tout le reste des explications.

Une véritable surprise pour la plupart de tes camarades. Ils ne peuvent plus mettre sa mort sur ton dos à présent. 

Ce redressant rapidement comme si de rien n’était, il bondi presque littéralement sur Shiro, le prenant par les épaules comme s’il avait vraiment besoin de se connecter avec la réalité, pour être certains que ce n’était pas un rêve.

Link est en vie ? Réellement ? Et il va bien ? Que faisait-il dans le Temple ?

Il trembla un peu, reculant d’un pas tout en lâcha le Maréchal, baissant la tête vers le sol comme pour se cacher alors que les larmes menaçaient de couler.

Merci mon Dieu…

Link était en vie… il l’était vraiment car oui, il faisait confiance a Shiro, les questions étant purement rhétorique et marquant simplement sa surprise.
Il l’avait vu se faire attaquer par le Cardinal est resté au sol, il l’avait cru mort et avait vraiment pleuré celui qu’il avait fini par considéré par un ami malgré tout. Il était si heureux de savoir qu’il c’était trompé et qu’il était toujours en vie… Mais alors…

Il leva les yeux vers le brun, encore secoué par la révélation. Si Link était vraiment en vie…

Pourquoi le Vatican n’a-t-il rien dit ? Link est l’inspecteur de Luverrier qui était chargé de me surveiller alors, s’il était en vie tout ce temps, ils l’auraient forcément su… ? Mais il n’était pas convaincu de cela, après tout… Le cardinal aurait fait quelque chose ? Mais c’est lui qui a attaqué… S’il apprends que Link est en vie alors il sera en danger !

Link ayant été avec lui a ce moment devait le savoir aussi bien que lui et c’est peut-être pour cette raison qu’il avait caché le fait qu’il était encore en vie. Mais maintenant, il avait était vu par un nombre important de personne et cela remonterait forcément aux oreilles du Cardinal.

Il faut que je retrouve Link !

Il devait savoir ce qu’il c’était passé après son départ de la Congrégation et… il voulait aussi s’assurer que Link allait bien.
Un détails lui revint en mémoire.

Le Commandant du Crow ? Luverrier ?

Si c’était lui, alors l’affaire serait sûrement efficacement étouffé… Quoique l’information serait de toute façon resté confidentielle au maximum pour éviter des problèmes avec les exorcistes. Un mort ne peu pas revenir à la vie comme ça sans explication. Il blêmit aussitôt. Ils n’avaient quand même pas fait d’expérience sur Link… ? Après tout ce qui était arrivé avec Alma et Kanda… Non…


Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/11/2017
Messages : 364

Localisation : Ne le dites pas à Alice...
Humeur : Libre ~


Mer 25 Avr - 22:40
Denial ain't just a river in Egypt
Shiro & Allen


Oh, il pouvait prendre cet air gêné… Il lui pardonnait, mais il retenait ce qu’il venait -à moitié- de dire. S’il ne voulait pas vraiment se faire engueuler, il surveillerait ses paroles et ses pensées la prochaine fois. Il ne s’en sortirait pas aussi facilement s’il venait à recommencer… Ce qui était pratique, c’est que si Allen était têtu, le maréchal l’était aussi. Et Allen n’avait même pas de raison de le contredire sur ce point là… il avait sans doute l’impression de toujours tout avoir sur le dos, mais ça, il pouvait au moins se l’épargner. Ce n’était que pour son bien, après tout…
Le jeune semblait réfléchir à ses paroles et en déduire les conséquences, ou les causes… il n’en savait trop rien. Le brun espérait simplement l’avoir rassuré malgré le ton employé.

La réflexion du brun sur la sieste fit marmonner Allen. Oh ? Il n'appréciait pas l'insinuation ? C'était bien fait, il n'avait pas qu'à penser qu'il avait besoin de dormir, surtout dans une forêt inconnue près d'un temple complètement déjanté. Il tenait un minimum à sa vie. Courir après le Quatorzième, oui. Dormir ici, pas question. Pas quand on est en pleine forme ! L'idée de se faire porter sembla lui plaire encore moins. Depuis quand un tel ange savait-il lever les yeux au ciel ? C'est qu'il se rebellait ! Cette pensée arracha un sourire au maréchal. Il n'allait définitivement pas tenter de le porter à nouveau.

Malheureusement cette conversation agréable fut de courte durée, ce qui était malheureusement nécessaire. Comme prévu, le jeune suivit le maréchal lorsqu'il prit la route, prêt à l'écouter. Comme prévu, la nouvelle de la survie de son ami secoua Allen qui manqua de peu de s'écrouler sur le sol. Shiro se demanda même s'il avait prêté attention au reste des ses paroles.. Non, il devait être trop surprit et heureux pour avoir écouté la suite. Ne cachant pas sa joie, Allen vint d'ailleurs l'attraper par les épaules pour le questionner, provoquant un sursaut chez le brun qui le toisait d'un air surprit.

"Link est en vie ? Réellement ? Et il va bien ? Que faisait-il dans le Temple ?"

Allen faire ça... wouah. Il devait vraiment être sous le choc. Aussi, il pouvait vraiment sentir qu'il était soulagé, et pas seulement de savoir qu'il ne serait plus accusé de l'avoir tué, mais surtout du fait qu'il soit en vie. Ils devaient vraiment être proches... pourtant, ce type était un corbeau. Il l'avait probablement surveillé à de nombreuses reprises... Allen était vraiment trop gentil pour s'inquiéter pour un corbeau. Shiro ne savait même pas par où commencer tant il avait enchaîné les questions...c'était bien la première fois qu'Allen se mettait dans cet état en sa présence. Il relâcha finalement ses épaules, reculant et baissant la tête.

"Merci mon Dieu…"

Il ne savait pas s'il pleurait ou non, mais Shiro se doutait bien qu'il n'avait pas besoin d'être consolé. Il était heureux et soulagé, il pouvait le comprendre.. enfin, moyennement. Mais il essayait. Et dans un sens, même s'il ne s'imaginait pas dans un même état, il était heureux pour lui. C'était un poids de moins sur ses épaules, et probablement dans son coeur. Allen leva à nouveau les yeux vers lui, n'en ayant apparemment pas fini avec ses questions à répétition.

" Pourquoi le Vatican n’a-t-il rien dit ? Link est l’inspecteur de Luverrier qui était chargé de me surveiller alors, s’il était en vie tout ce temps, ils l’auraient forcément su… ? Mais il n’était pas convaincu de cela, après tout… Le cardinal aurait fait quelque chose ? Mais c’est lui qui a attaqué… S’il apprends que Link est en vie alors il sera en danger !"

Ça faisait beaucoup trop de questions, et s'il lui répondait maintenant, il n'était même pas sûr d'être vraiment écouté vu l'état de l'exorciste. Il devrait le calmer avant, et expliquer après. Il avait le sentiment qu'Allen avait légèrement perdu son sang froid pour le coup. Il lui posait même des questions auxquelles il ne pouvait avoir de réponse... il l'avait juste vu dans le temple, à part attester de sa présence, il ne pouvait faire que des suppositions ! Il souffla en passant une main dans ses cheveux, ne sachant pas trop quoi faire pour calmer son ami. Devait-il encore lui crier dessus ? Quel rabat-joie il serait...

"Il faut que je retrouve Link !"


Alors ça, ce n'était pas malin du tout. Link était probablement toujours près du temple, peut-être accompagné d'exorcistes ou même de ce cher Thomas Alexander. Le pire, autrement dit. Allen ne ferait que se jeter dans la gueule du loup en y retournant, et ça, le maréchal ne pouvait le laisser faire. Il l'avait rattrapé pour l'accompagner et le protéger, et c'est ce qu'il allait faire. Pour l'instant, il lança un regard noir à l'exorciste, montrant directement son désaccord avec l'idée. Il se retint cependant d'exprimer son avis à haute voix, puisqu'une nouvelle idée -pas aussi folle, il l'espérait, semblait traverser l'esprit d'Allen.

"Le Commandant du Crow ? Luverrier ?"

Ah, il semblait enfin de se souvenir de son existence, même s'il se trompait d'homme. S'il en avait terminé, il allait enfin pouvoir lui répondre.. bon, avant ça, il allait s'assurer qu'Allen ne tenterait pas de retourner voir son ami corbeau. Pour cela, il l'encouragea à reprendre la marche en le tirant par le bras. Ce n'était pas la première fois qu'il le tirait comme ça, et c'était toujours moins pire que de porter, alors il ne pourrait pas se plaindre. De toute manière, il n'avait pas le choix, il ne semblait pas en état de prendre une bonne décision, peut-être qu'il s'en rendrait compte. Agir sur un coup de tête n'était jamais bon.

- Déjà, tu vas te calmer. Il n'est pas question que tu y retournes, à moins de vouloir te taper les Noés, l'Ordre et d'autres types à la fois. Je te l'assure, Howard va on ne peut mieux. Tu peux me croire sur ce coup ? Quand au commandant, je parle de celui aux cheveux gris. Un certain Alexander, tu le connais peut-être. Un véritable charognard, il ne te manquera pas si il te trouve.


Il était prêt à se battre pour le retenir, mais il doutait que l'exorciste aille jusque là. Si lui avait bien dormi, son corps avait subit comme tout le monde les événements du Temple, il ne serait pas avantagé, même face à un maréchal soit disant épuisé (vraiment, où avait-il été chercher ça... ?). Il relâcha finalement son bras, soufflant. Par où commencer, cette fois ? Il lui avait posé tellement de questions... dont tellement auxquelles il ne saurait répondre.

- Je ne sais pas ce qu'il faisait là, personne ne sait ce que tout le monde foutait là. Quant au Vatican, il fait et fera ce qui l'arrangera. C'est à dire cacher la vérité à tout le monde, même maintenant que nous sommes des dizaines à l'avoir vu dans ce temple. Je pense que ce type saura se protéger seul, après tout il est bien arrivé au bout du temple en un morceau.


Qu'il avale ça, déjà. Et dire que c'était censé être une bonne nouvelle.. au final cela semblait plus l'inquiéter qu'autre chose. Alors qu'en serait-il des sorciers ? et de tout ce qu'il aurait à raconter sur les événements du temple.. Allen avait loupé tout ça. Bon, il allait commencer par les mauvaises nouvelles.

- D'ailleurs, puisqu'on est sur les révélations...

Il fut coupé par la vue d'une bâtisse derrières les arbres. Étaient-ils au village ? Ça semblait un peu petit.. Et la forêt était toujours aussi profonde au loin. Ce n'était pas du luxe, mais ils pourraient se poser là pour parler... et se poser tout court. Être assis calmerait peut-être les ardeurs de l'exorciste. Il lui lança un regard et reprit.

- Je suppose que ça fera l'affaire...





Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Messages : 297

Localisation : Partout et nul part
Humeur : Partagé

Disponibilité : Actif

Jeu 26 Avr - 18:41
Luverrier… il n’eut même pas le temps de demander au Maréchal ce que Luverrier pouvait bien faire dans un endroit comme celui-ci… enfin l’Arche et tout ça mais bon… il n’eut pas le temps de continuer ses questions donc, que le brun le saisit par le bras pour l’entraîner à sa suite. Ah… il avait déjà fait ça non ? Quand il n’avait pas voulu qu’il retourne dans la pyramide.
Il se sentait tellement léger à la nouvelle de la survit de Link qu’il aurait presque rit à la réaction plutôt protectrice de Shiro. Ne voulant toutefois pas le vexer, il se laissa entraîner sans pouvant dissimuler un sourire joyeux. Si Néah n’avait blessé personne en étant dans son corps et que Link était en vie alors, il ne pouvait pas demander mieux en cette fin de journée. Même si le reste allait mal, il allait se concentrer seulement sur cela pour le moment.

▬  Déjà, tu vas te calmer. Il n'est pas question que tu y retournes, à moins de vouloir te taper les Noés, l'Ordre et d'autres types à la fois.

Finalement, il ne put retenir d’avantage son rire même s’il mit aussitôt sa main libre devant sa bouche pour le cacher au maximum. Vraiment, il n’y avait pas vraiment fait attention la dernière fois qu’il l’avait vu mais en plus d’être quelqu’un de gentil, le brun était vraiment protecteur. Il n’avait absolument rien à lui dire de ce côté là !
Mais c’est aussi ce qui devait faire qu’il appréciait vraiment Shiro malgré le fait qu’ils ne se connaissait pas beaucoup. Et ils avaient déjà vécut tant de choses pourtant !

Je te l'assure, Howard va on ne peut mieux. Tu peux me croire sur ce coup ? Quand au commandant, je parle de celui aux cheveux gris. Un certain Alexander, tu le connais peut-être. Un véritable charognard, il ne te manquera pas si il te trouve. 

Il hocha la tête, bien sûr qu’il le croyait, il n’avait même pas besoin de demander.
Si le « Commandant aux cheveux gris » ne lui disait rien, il avait vaguement entendu parler d’un Commandant Alexander duquel les hommes de Luverrier semblaient se méfier de ce qu’il avait entendu. Toutefois, il ne connaissait pas l’homme et ne l’avait jamais rencontré… ou du moins, il ne s’en souvenait pas si c’était le cas. Mais il fallait les dire que les Crows n’étaient pas souvent au Quartier Général de l’Ordre.
Finalement, il fut libéré et il reporta son attention sur le Maréchal.

Je ne sais pas ce qu'il faisait là, personne ne sait ce que tout le monde foutait là. Quant au Vatican, il fait et fera ce qui l'arrangera. C'est à dire cacher la vérité à tout le monde, même maintenant que nous sommes des dizaines à l'avoir vu dans ce temple. Je pense que ce type saura se protéger seul, après tout il est bien arrivé au bout du temple en un morceau. 
Oui…

Ne lui avait-on pas dit que Link était le plus jeune Inspecteur ? Il avait confiance en lui mais il ne pouvait pas s’empêcher de s’inquiéter malgré tout. Il n’aimait pas que l’on se serve de ses amis comme des objets pour cette guerre. Lavi lui avait bien dit que les guerres étaient ainsi et qu’il ne pouvait rien y faire… mais il ne pouvait pas s’empêcher d’espérer que cela change et que ses amis aillent bien.

D'ailleurs, puisqu'on est sur les révélations... 

Il attendit la suite… qui ne vient pas et allait demander ce qui n’allait pas au brun quand il remarqua la raison de cette interruption. La bâtisse semblait ancienne mais correcte, peut-être une demeure d’appoint pour des chasseurs ?

Je suppose que ça fera l'affaire...

Il hocha la tête, gardant le silence jusqu’à ce qu’ils atteignent l’endroit et ouvrit la porte sans même prendre la peine de regarder les environs. Même s’ils avaient été suivit, ils ne pourraient pas le remarquer à cause de la densité des arbres et s’il y avait des Akuma, excepté par un manque de chance et que cet endroit soit comme celui en Égypte, il le saurait.
Ils ne serait de toute manière pas plus en danger dedans que dehors et puis, si l’endroit était régulièrement habité, il y aurait sûrement de quoi dormir… et manger.

A l’intérieur, l’endroit était plutôt bien entretenu même s’il était loin d’être impeccable et c’est presque avec automatisme qu’il se dirigea vers ce qui semblait être la cuisine. La dernière information lui avait donné faim après-tout et vu ce qu’il c’était passé dans le village, il doutait que des personnes reviennent ici de sitôt, ce serait donc un délit de gaspiller la nourriture qui pourrait rester dans les placards.
Ouvrant ces derniers, il récupérant un nombre non négligeable de légume et réfléchis un moment.

Tu as faim ?

N’attendant pas vraiment la réponse, il commença à récupérer des choses et d’autres pour préparer à manger. Cela lui permettait aussi de se « calmer » comme lui avait demandé le Maréchal un peu plus tôt.

Hum… qu’allais-tu dire avant que nous arrivions ?

A l’écoute, il se mit à chercher dans les tiroirs une boîte d’allumette ou un truc du genre pour allumer la vieille gazinière. En espérant qu’il reste du gaz…



Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/11/2017
Messages : 364

Localisation : Ne le dites pas à Alice...
Humeur : Libre ~


Jeu 26 Avr - 23:51
Denial ain't just a river in Egypt
Shiro & Allen


Il avait un peu douté, mais fort heureusement Allen le suivit sans broncher lorsqu'il lui attrapa le bras. Il n'aurait plus manqué qu'il ne résiste, et là la situation serait réellement devenue ennuyeuse. Il semblait même plutôt bien le prendre.. et osait même rire alors qu'il lui parlait très sérieusement. C'était sans doute la preuve qu'il était calmé et prêt à réfléchir un peu, mais bon.. il ne s'y était pas attendu. Cesserait-il un jour de le surprendre ? Jusqu'ici, ce n'était pas désagréable. Il ne se tourna pas vers lui en l'entendant rire, mais il esquissa un léger sourire. Il devait avoir l'air un minimum sérieux... mais l'entendre rire ainsi, ça ne pouvait que le mettre de bonne humeur. Le jeune ne broncha pas au reste de ses explications. Il se doutait cependant que ça devait beaucoup plus remuer dans sa tête. Et dire qu'il n'était pas au bout de ses peines...

L'approche des bâtisses lui permit de retarder un peu le sujet fâcheux, même s'il avait décidé de commencer par le pire et n'avait pas changé d'avis. La cabane n'avait pas l'air d'être abandonnée, mais pas d'être habitée pour autant. Elle servait peut-être de dépôt, ou de seconde résidence. Le principal était qu'ils ne trouvent personne à l'intérieur, et aux mieux il y aurait un peu de nourriture et peut-être même de quoi s'installer confortablement. Ils en avaient bien besoin. Il esquissa un léger sourire en imaginant la faim monstrueuse que devait ressentir Allen. Il avait après tout la réputation d'être, comme dire... un estomac sur pattes, d'où l'idée du restaurant quelques mois auparavant, d'ailleurs. Il y tenait toujours.
Ils pénétrèrent silencieusement dans la cabane qui était, fort heureusement, vide. Allen se dirigea immédiatement vers un côté de la bâtisse. Le maréchal se contenta d'aller s'installer dans un canapé qui n'était pas aussi confortable qu'en apparence. Peu importe, il n'allait pas cracher dessus. C'était toujours mieux que le seul de la forêt. Il leva les yeux vers Allen, celui-ci semblait prêt à préparer un repas. Il ne s'était donc pas trompé sur l'état de son estomac !

"Tu as faim ?"

Il eut un rire. S'il avait faim ? Une faim de loup.. et il n'était pas le seul. L'exorciste n'avait même pas attendu sa réponse pour commencer à préparer quelque chose. La situation était d'ailleurs quelque peu inhabituelle pour lui.. il n'arrivait jamais qu'une personne qu'il appréciait ne cuisine pour lui. C'était le plus souvent des aubergistes, ou encore le cuisiner de l'Ordre. Ça lui rappelait un peu sa famille, même s'il n'en avait plus que de vagues souvenirs et que la situation actuelle lui plaisait plus que ce dont il se souvenait. Allen était bien plus agréable que ses rabats-joie de parents. Oh, il s'en foutait pas mal de cracher sur les morts. Ils ne s'étaient jamais entendus, et il n'était pas le genre de personne qui décidait tout à coup d'apprécier quelqu'un car il avait clamsé. Il hocha la tête et lança joyeusement.

- Oui ! Qu'est-ce que tu prépares ? J'imagine que t'es aussi affamé... enfin, si tu veux de l'aide, il n'y a qu'à demander.

Il imaginait que l'exorciste était bon cuisinier. Il serait bien triste pour lui d'adorer à ce point la bouffe et de ne pas savoir en faire.. c'était même un coup à finir empoisonné. Comme ce fichu Noé Clochard tiens.. Il repoussa rapidement cette pensée de peur d'être dégoûté est d'en perdre l'appétit. Il porta plutôt son regard sur la pièce, profitant de cette ambiance agréable.

"Hum… qu’allais-tu dire avant que nous arrivions ?"

Il souffla. Puisqu'Allen le demandait, il n'allait pas faire durer le suspens beaucoup plus longtemps. Il se redressa un peu dans le fauteuil et s'étira, toisant l'exorciste qui s'affairait toujours en "cuisine", si le morceau de pièce qui y était consacré pouvait être appelé comme ça. Il avait à peu près choisi intérieurement la manière dont il allait annoncer tout ça, mais il craignait que peu importe la façon, cela n'arrangerait pas la situation.

- Ah oui... Ça risque de ne pas te plaire. Il se leva du fauteuil et alla le rejoindre, s'appuyant contre le meuble de cuisine. Nous avons aujourd'hui découvert l'existence d'un groupe de partisans du Quatorzième. Si auparavant nous avions connaissance de l'existence de quelques humains normaux le soutenant, c'est un tout nouveau genre qui est sorti de l'ombre durant cette petite aventure. Des sorciers. Ou humains possédant certains pouvoirs dont celui de lancer des sorts, un peu comme ton maître le faisait. Une partie d'entre eux soutiendrait fermement ton colloc'.

La mauvaise nouvelle était donnée. Le brun fixait son ami, ne sachant pas trop s'il devait être soulagé d'avoir tout déballé ou appréhender sa réaction. Un poids s'était retiré de ses épaules lorsqu'il avait apprit avec joie la survie d'Howard Link, et voilà qu'il lui en rajoutait un autre. Des ennemis en plus... difficilement reconnaissables, qui plus est. Ils pouvaient se fondre parmi des civils, et qui sait, même parmi des trouveurs. Tant qu'ils n'utilisaient pas leurs pouvoirs, ils n'étaient que des humains normaux.Ils ne semblaient cependant pas réellement au courant des activités ou des plans du Quatorzième. Avoir des alliés, c'est bien, mais ne même pas les aider à faire le boulot, c'était boulet. Noé boulet.  Il souffla à nouveau, passant une main dans ses cheveux pour tenter de masquer sa gêne

- Si tu veux tout savoir sur ce qui s'est passé aujourd'hui, je n'en ai pas fini, mais ça pourrait t'être utile. Désolé, ce ne sont pas forcément de bonnes nouvelles comme celles d'Howard. Il eut un rire. J'aimerais ne pas passer mon temps à te démoraliser, au contraire.






Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Messages : 297

Localisation : Partout et nul part
Humeur : Partagé

Disponibilité : Actif

Ven 27 Avr - 15:09
Aussi affamé ? C’était peu dire. Il avait espérer gagner assez d’argent avec son jonglage en début de matinée pour s’offrir un bon repas et il avait fallut qu’il tombe sur Wisely… Enfin, c’était sûrement bien trop optimiste de croire qu’il pouvait être tranquille pendant une journée, même s’il n’aurait jamais pensé que ça puisse être aussi… horrible.
Il haussa les épaules en souriant, récupérant un panier de pommes de terres de sous un meuble. Bien, c’était pas mal comme prise.

Je ne sais pas, je vide les placards. Dit-il en souriant, clairement de bonne humeur.

Pas qu’il allait tout mélanger pêle-mêle mais autant vérifier tout les ingrédients avant de ce lancer dans une préparation hasardeuse. S’il y avait des œufs, il partirait bien pour deux omelettes géantes cela-dit…
Il fallut un bref instant pour qu’il brandisse victorieusement des œufs avant de se mettre en quête d’allumette pour allumer la cuisinière, demandant en même temps au Maréchal ce qu’il voulait dire. Même si, en l’ayant vu abandonner aussi rapidement avant qu’ils n’arrive, il se doutait étrangement que ça n’allait pas lui plaire.

Ah oui... Ça risque de ne pas te plaire.

Et voilà…

Nous avons aujourd'hui découvert l'existence d'un groupe de partisans du Quatorzième. Si auparavant nous avions connaissance de l'existence de quelques humains normaux le soutenant, c'est un tout nouveau genre qui est sorti de l'ombre durant cette petite aventure. Des sorciers. Ou humains possédant certains pouvoirs dont celui de lancer des sorts, un peu comme ton maître le faisait. Une partie d'entre eux soutiendrait fermement ton colloc'. 

Il se cogna à la porte du meuble encore ouverte alors qu’il repérait enfin les allumettes. Des partisans du Quatorzième… ça ne le surprenait pas vraiment puisqu’il y avait son maître et qu’il pensait bien que Mother devait également en faire partie. Mais qu’ils soient tous comme son maître était un peu -beaucoup- plus gênant. Savaient-il que le Musicien était en lui ?
Il récupéra la boîte, se frottant la tête tout en fermant la porte du placard d’un air pensif.

▬  Si tu veux tout savoir sur ce qui s'est passé aujourd'hui, je n'en ai pas fini, mais ça pourrait t'être utile. Désolé, ce ne sont pas forcément de bonnes nouvelles comme celles d'Howard. J'aimerais ne pas passer mon temps à te démoraliser, au contraire. 

Il se retourna vers le Maréchal se saisissant de deux couteau avant de commencer à éplucher les pommes de terre.

Je préfère savoir que tomber dessus par hasard, je suis encore tellement ignorant alors que je m'y retrouve en pleins milieu, mais je ne comprends pas…

Du peu de ce qu’il savait et de ce qu’il avait cru comprendre, il avait toujours était loin d’imaginer que Néah avait un « clan » à lui dans cette guerre. Surtout que comme tout Noé, il devait haïr les humains alors, pourquoi ?

J’ai… pu parler un peu à Néah et… j’ai… revu, mon maître en quelque sorte… commença-t-il en fixant le légume qu’il épluchait comme pour se concentrer. Même Road… Ils ont fait comprendre que le Quatorzième agissait seul. Mais s’il avait eut autant de partisans, alors pourquoi les Noés ne s’en seraient-ils pas rendu compte avant ?

Même s’ils avaient étés pris par surprise, ils auraient dû le découvrir depuis le temps… surtout des Noés comme Road ou bien Wisely…
Il posa la pomme de terre pour en éplucher une autre. Cela à part, il y avait un autre soucis plus urgent et le touchant directement.

Est-ce qu’ils savent… pour le Quatorzième et moi ?

Cela ne serait pas un grand répit mais toujours mieux que rien s’ils n’avaient pas encore découvert où ce trouvait leur « maître », si tant était que cela soit vraiment ça. Mais si Néah voulait juste prendre la place du Comte, pourquoi avoir fait une « armée » et ne pas s’en servir ? Il s’était attaqué seul au reste de sa famille de ce qu’il savait. Peut-être devrait-il tenter de retrouver Wisely pour lui demander…
Il finit par relever la tête vers le brun avec un léger sourire comme pour le rassurer de ne pas s’inquiéter.

Qu’est-ce que j’ai loupé d’autre ?

Tant qu’il y avait des personnes pour le soutenir et qu’il tiendrait sa promesse à Mana, celle qu’il avait refaites devant son maître il y avait de cela quelques heures alors, il n’y avait aucune raison qu’il abandonne. Il continuerait d’avancer quoiqu’il puisse arriver.


Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/11/2017
Messages : 364

Localisation : Ne le dites pas à Alice...
Humeur : Libre ~


Sam 28 Avr - 1:24
Denial ain't just a river in Egypt
Shiro & Allen


Même si c'était inévitable, le brun s'en voulait un peu d'avoir plombé l'ambiance avec son explication. Allen n'était jamais vraiment de mauvaise humeur d'après ce qu'il avait constaté, mais il était aussi rare de le voir d'aussi bonne humeur que lorsqu'il préparait à manger. Il ne savait pas si c'était la situation ou bien tout simplement le fait de préparer de la nourriture et de penser au moment ou il allait l'avaler qui le mettait de bon poil, mais c'était une bonne chose. Elle aurait même été contagieuse si le maréchal n'avait pas été inquiété par ses futurs propos.

Heureusement, Allen sembla ne pas mal le prendre bien qu'il se cogna sous la surprise. Il semblait plus pensif qu'autre chose, en même temps c'était pas mal d'informations à retenir et à comprendre, cela devait aussi être difficile à imaginer même pour lui. Il continuait cependant de préparer la nourriture, silencieusement, en écoutant le reste de ses paroles. Il était drôlement sage, tout de même... Entre sa folie de toute à l'heure, passant ensuite par la bonne humeur, et maintenant ça. C'était une journée haute en changements d'ambiance ! Même lui n'avait pas l'impression d'avoir tant changé d'état d'esprit. Il se demandait bien ce qui pouvait passer par la tête de l'exorciste. Celui-ci se tourna finalement vers lui.

"Je préfère savoir que tomber dessus par hasard, je suis encore tellement ignorant alors que je m'y retrouve en pleins milieu, mais je ne comprends pas…"

Le brun hocha la tête. C'était pour cette raison qu'il lui avait tout raconté. Il valait mieux pour lui qu'il soit au courant d'un maximum de choses, surtout -si comme il le disait, il avait été en plein milieu sans vraiment l'être. Le maréchal n'avait pas pu le rejoindre dans le temple pour l'aider.. ou au moins surveiller ce stupide Noé, alors l'informer était le moins qu'il puisse faire. Il voulait vraiment l'aider, mais n'avait pas vraiment de moyen de le faire, à part ça.

"J’ai… pu parler un peu à Néah et… j’ai… revu, mon maître en quelque sorte… Même Road… Ils ont fait comprendre que le Quatorzième agissait seul. Mais s’il avait eut autant de partisans, alors pourquoi les Noés ne s’en seraient-ils pas rendu compte avant ?"

Il le toisa, intrigué. Allen avait parlé au Quatorzième alors que celui-ci contrôlait son corps ? Et à Cross, aussi... Étaient-ce des illusions, créés par son esprit ? Le maréchal Cross était mort, après tout.. Et il doutait qu'il puisse s'incruster dans l'esprit d'Allen pour lui parler, même de son vivant. Il avait l'impression de louper un gros détail, là.. Il ne fallait peut-être pas se fier à ce qu'il voyait et entendait pendant qu'il était sous le joug du Noé. Enfin.. vu sa tête, il semblait convaincu par ce qu'il avait vu. Il n'était pas idiot, alors s'il pensait que c'était bien réel, Shiro voulait bien le croire. Le maréchal secoua la tête.

- Je n'en suis pas certain, mais ces partisans n'ont même pas l'air d'être organisés entre eux. Ils sont probablement restés cachés tout ce temps et ont ainsi pu échapper aux Noés, même si ceux-ci connaissaient leur existence. Et ça, nous ne pouvons pas en être sûrs.

Cette histoire renfermait bien trop de mystères à son goût... Allen en aurait pour des années pour tout découvrir à ce rythme, et il n'avait même pas tout ce temps devant lui. Putain, il fallait vraiment que certaines personnes ouvrent leurs gueules et dévoilent tout ce qu'elles savent. Voilà qui serait trop beau pour être vrai, mais il pouvait toujours espérer, n'est-ce pas ? En attendant d'en savoir plus, il n'y avait pas grand chose à faire. À part peut-être dénicher les partisans et les faire parler, mais il devrait faire la course contre l'Ordre pour ça, et ce n'était pas forcément une aide que de se frotter à eux.

"Est-ce qu’ils savent… pour le Quatorzième et moi ?"

C'était peut être le seul point positif, puisque les sorciers ne semblaient pas savoir que le Quatorzième était dans son corps. Mais pour combien de temps...ils pourraient l'apprendre des Noés, de l'Ordre ou même d'Akumas... et à partir de là, ce serait plus problématique pour Allen. Et pourtant, il souriait.. il pouvait toujours faire semblant mais il n'en avait pas l'air. Pourquoi le faisait-il ? À sa place, le brun en serait incapable. Il devait aussi admettre qu'il n'avait pas la volonté de fer de l'exorciste, et il n'avait pas de promesse à tenir, ni d'identité à défendre.. il ne pouvait pas vraiment se mettre à se place en fait, juste compatir et le soutenir. Il répondit donc à son sourire par un autre, autant rester de bonne humeur... il n'y pouvait rien après tout.

"Qu’est-ce que j’ai loupé d’autre ?"


Il fixa un instant le jeune homme, tentant de mettre en ordre ses souvenirs avant de lui dévoiler. Ses cheveux avaient beaucoup poussés depuis la dernière fois... et ils étaient remarquablement en bataille, au point que ça en était perturbant. Il imaginait bien qu'Allen n'avait pas forcément le temps de passer chez le coiffeur, et sûrement encore moins les moyens.. il pourrait aussi lui donner un coup de main sur ce point, d'ailleurs. Sans réfléchir, il passa une main dans les cheveux du jeune homme pour les remettre en ordre. Cela fait, il retira sa main de la chevelure du jeune et esquissa un sourire satisfait.

- C'est mieux comme ça ! Tu ne veux pas que je te les coupe un peu après le repas ... ?

Il restait mignon, mais bon, il n'avait peut-être pas de quoi se les couper lui même ou ne savait tout simplement pas. Le brun avait un peu l'habitude puisqu'il le faisait parfois sur lui-même. Et ses cheveux étaient toujours parfaits... donc il y parvenait plutôt bien. Quel homme de talent, vraiment...

- Pour ce qui est du temple, nous y avons tous été emmenés de diverses façons comme tu le sais. Nous nous sommes retrouvés aléatoirement dispatchés par groupe de moins d'une dizaine dans chacune des pièces du temple et nous fûmes libres de nous déplacer à l'intérieur, à condition d'éviter les pièges évidement. Je t'ai croisé au bout d'un couloir, mais nous n'avons pas réellement eu le temps d'échanger puisqu'une mystérieuse force nous a fait perdre connaissance, et... a échangé les corps de tout le monde. C'était vraiment déshonorant et perturbant. Je peux te dire qu'on était tous pommés... nous avons encore subit quelques pièges par la suite, jusqu'à finalement retrouver nos corps et la sortie.





Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Messages : 297

Localisation : Partout et nul part
Humeur : Partagé

Disponibilité : Actif

Sam 28 Avr - 14:50
Pas organisés et cachés… Cela ne le rassurait pas plus que cela car si c’était le cas, alors pourquoi continuaient-ils à le soutenir ? Pouvait-on vraiment vouloir se mettre en guerre pour une personne que l’on avait jamais vu ? Au moins, son maître avait semblé plutôt bien connaître le Quatorzième, même s’il ne lui avait rien dit. Et puis, il y avait aussi Timcanpy qui…
Il releva un peu brusquement la tête. D’ailleurs, où était passé Timcanpy ?

Se demandant si le golem doré avait pu se perdre ou non dans le Temple, il posa toutefois une autre question tout aussi importante. Et aussi parce qu’il n’était pas certain que le Maréchal apprécie qu’il demande après Tim’ à cause de ce qui c’était passé entre-eux la dernière fois. Non pas qu’il pouvait pas comprendre mais… Tim’ restait un ami pour lui. Un compagnon même.
Shiro garda le silence sur sa question à propos de Néah et lui et il ne sut comment l’interprété. Peut-être qu’il ne savait pas et qu’il préférait ne rien lui dire plutôt que d’avancer quelque chose qui serait faux par la suite. De toute manière, qu’ils sachent ou non maintenant n’était pas vraiment important, quand ils sauraient, ce sera des soucis supplémentaires pour lui alors autant qu’il se prépare dès maintenant. Il demande donc ce qu’il avait loupé dans le Temple.

Il sursauta alors que la main du Maréchal avançait vers lui pour atteindre ses cheveux mais ne bougea pas pour autant, il avait confiance et ne craignait pas qu’il lui fasse du mal mais il était souvent surprit par les gestes que pouvait avoir le plus âgé envers lui.
Quand il sentit qu’il remettait patiemment ses cheveux en ordre, il baissa les yeux sur le plan de travail en rougissant.

C'est mieux comme ça ! Tu ne veux pas que je te les coupe un peu après le repas ... ? 
Oui… Merci…

Il ne releva pas les yeux vers le brun, encore un peu rouge et gêné. C’est vrai que ses cheveux n’était vraiment pas son ordre de priorité premier et qu’ils avaient beaucoup poussé depuis qu’il était parti de la Congrégation. Mais apparemment, la pousse de ses cheveux était également dû à l’influence de Néah sur son corps pour il ne savait quelle raison alors il n’était pas sûr que les couper servirait à grand-chose au fond… Mais il préférait les cheveux court alors, si Shiro pouvait l’aider avec ça, il accepterait avec joie.

Pour ce qui est du temple, nous y avons tous été emmenés de diverses façons comme tu le sais. Nous nous sommes retrouvés aléatoirement dispatchés par groupe de moins d'une dizaine dans chacune des pièces du temple et nous fûmes libres de nous déplacer à l'intérieur, à condition d'éviter les pièges évidement. Je t'ai croisé au bout d'un couloir, mais nous n'avons pas réellement eu le temps d'échanger puisqu'une mystérieuse force nous a fait perdre connaissance, et... a échangé les corps de tout le monde. C'était vraiment déshonorant et perturbant. Je peux te dire qu'on était tous pommés... nous avons encore subit quelques pièges par la suite, jusqu'à finalement retrouver nos corps et la sortie. 

Il releva brusquement le regard, observant le brun d’un air… plus que surprit. Échangés de corps ? Vraiment ? Il pouffa légèrement, essayant de ne pas imaginer la réaction de Shiro dans un corps qui n’était pas le sien.
Il tenta de reprendre son sérieux…

Quel genre d’innocence peut faire ça ?

...lamentablement raté alors qu’il se retenait au comptoir et continuais son épluchage pour tenter de se calmer. Puis une pensée lui arriva soudain au cerveau, stoppant net son rire et lui faisant lever un regard curieux vers le Maréchal.

J’étais… aussi dans le Temple… Je me demande qui avait mon corps… Je ne me suis rendu compte de rien…

Enfin, il n’allait pas lui demander dans le corps de qui il était déjà parce qu’il y avait des chances qu’il ne connaisse pas la personne mais également parce que le Maréchal semblait l’avoir assez mal vécut. Il attendrait donc que ça passe suffisamment pour qu’il puisse en rire pour demander dans qui il était.

Je vois, ce n’était pas de tout repos… J’ai donc eut un peu plus de chance en quelque sorte, j’ai un chemin que je peux suivre. Même si cela risque d’être compliqué si les partisans du Quatorzième s’en…

Catherina Campbell… Le manoir Campbell avait les réponses sur Néah. Maintenant qu’il y repensait, c’était Mana qui lui avait apprit la mélodie du musicien. Mana avait-il était un sorcier lui aussi ? S’il en connaissait autant sur Néah alors que ce dernier était le frère du Comte, avait-il connu le Comte ?
Continuant d’éplucher le légume, il se tailla avec le couteau sans même s’en rendre compte, bien trop prit dans ses pensées pour cela. Il fallait qu’il le trouve même si c’était risqué. Il ne perdrait pas et il continuerait sur cette voie. C’est ce qu’il avait dit à son maître quand il avait refusé de le suivre et il ne dévierait pas de cette décision.


Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/11/2017
Messages : 364

Localisation : Ne le dites pas à Alice...
Humeur : Libre ~


Dim 29 Avr - 0:47
Denial ain't just a river in Egypt
Shiro & Allen


Il n'y avait pas à dire, Allen était adorable ! Suite à son geste pour remettre un peu d'ordre dans ses cheveux, l'exorciste se mit à rougir et n'osait plus le regarder dans les yeux. Il savait que ce genre de gestes avaient tendance à le gêner ou à l'effrayer suite à ses tentatives passés, notamment au sein de la pyramide, et il en avait souvent profité pour l'embêter avec ça. Ses réactions étaient cependant différentes de celle qu'il venait d'avoir... il semblait gêné, mais pas réellement dérangé par le geste. Il était difficile de l'expliquer, mais ça faisait plaisir. Il devait avouer qu'il avait été vexé l'autre fois, lorsqu'Allen avait bondit de peur en se réveillant près de lui... Enfin, il devait s'y faire, à force ! Même si pas mal de temps s'était écoulé depuis leur dernière rencontre...
Il accepta même de se laisser couper les cheveux. Shiro ne savait pas trop s'il pourrait trouver une paire de ciseaux convenable dans cette cabane, mais il laissa cela de côté pour en revenir à leur discussion. Il s'occuperait de cela après manger. C'était quand même la priorité, du moins après l'échange d'informations...

Il lui fit donc un résumé des événements du temple tels qu'il les avait perçus, et la partie sur l'échange de corps sembla amuser Allen... lui n'avait pas trouvé ça amusant... du tout. Il fit une mine boudeuse à l'exorciste, ne comprenant pas comment il pouvait trouver ça drôle. Ce n'était pas lui qui s'était retrouvé dans le corps d'une personne qu'il dépréciait... Il aurait bien aimé le voir, à sa place ! Enfin, il l'avait subi aussi, mais sans vraiment s'en rendre compte... et au final, il le vivait déjà un peu lorsque le Noé contrôlait son corps. Donc le brun voyait encore moins en quoi tout cela était amusant !

"Quel genre d’innocence peut faire ça ?"

Allen recommençait à éplucher, mais ne cessait pas de rire, même en posant une question sérieuse comme celle-ci. Il souffla. Bon... si ça l'amusait, il allait lui laisser ce plaisir. Mais la prochaine fois, ça ne se passerait assurément pas comme ça ! Il était vraiment quelqu'un de trop gentil et généreux.. surtout avec l'exorciste... ou uniquement avec lui, peut-être... autant ne pas y penser ! Il en oubliait presque de répondre à sa question.

- Hm.. une fouteuse de merde je suppose. J'imagine cependant que les pièges ne venaient pas d'elle.

Il voyait mal une innocence trafiquer l'Arche pour les coincer dans le temple, et encore moins mettre en place tous les pièges. Cela devait forcément venir de quelqu'un -ou quelque chose, d'autre. À moins que cette innocence ne soit surpuissante et déchainée... et encore, ça semblait toujours impossible. Allen perdit son sourire, semblant soudainement réaliser quelque chose.

"J’étais… aussi dans le Temple… Je me demande qui avait mon corps… Je ne me suis rendu compte de rien…"

Ça, il n'en savait rien... il ne savait déjà pas trop qui avait eu son corps (et ça valait mieux pour la personne en question, car il comptait bien lui faire passer un sale quart d'heure pour venger ses magnifiques chevilles), et le Quatorzième ne s'était probablement pas posé la question, trop occupé à prendre la poudre d'escampette au plus vite. Si jamais il s'agissait de quelqu'un de l'Ordre, il y aurait peut-être moyen de le savoir, mais ce serait donc pas avant un moment.
Allen semblait encore s'en vouloir... le maréchal était plutôt heureux d'avoir évité le sujet des victimes de ce jour. Il y avait une femme, d'après ce qu'il avait vu, et sans doute des civils, puisque certains s'étaient trouvés là. Connaissant Allen, cela aurait attisé sa tristesse. Il hésita à ne pas répondre, puis changea d'avis pour faire un peu d'humour.. ça ne pourrait pas faire de mal.

- Oh ? Tu aurais voulu voir de près le corps de quelqu'un en particulier ?

Il vint à ses côtés et prit un couteau pour l'aider à éplucher. À ce rythme ils ne mangeraient jamais, et puis il avait besoin de s'occuper un peu aussi. Le jeune homme n'avait pas à tout faire tout seul.

"Je vois, ce n’était pas de tout repos… J’ai donc eut un peu plus de chance en quelque sorte, j’ai un chemin que je peux suivre. Même si cela risque d’être compliqué si les partisans du Quatorzième s’en…"

Il attendit un moment qu'Allen finisse sa phrase, mais le reste ne vint pas. Il semblait toujours déterminé, et le maréchal n'avait pas besoin de le voir tirer cette tronche pour le deviner. Quoi qu'il arrive, ce type serait bien trop têtu pour abandonner, il lui faisait confiance pour ça. Mais il semblait déterminé à se battre seul, seul contre tous. Il n'y avait pas forcément beaucoup de monde pour le soutenir, mais c'était triste. Il était là, lui.

- Si tu sais où aller, continue... je suis persuadé que tu y arriveras.

Il remarqua qu'un peu de sang s'étalait le long du doigt de l'exorciste... mais lui ne semblait pas du tout s'en rendre compte. Ça devait bien piquer un petit peu, pourtant, même si ça ne semblait pas vraiment profond. Il allait bientôt mettre du sang sur le légume. Le maréchal souffla, attrapant son poignet pour l'en éloigner.

- Hey ! T'es en train de gicler sur notre repas ! C'est pas que je n'ai pas envie de te goûter, mais c'est un peu bizarre comme manière de faire...
 
Il pouffa ensuite. La remarque allait probablement le gêner, mais il l'avait cherché ! La prochaine fois il ferait attention à lui... d'ailleurs, il ne devrait pas rester comme ça.  Il en fallait peu pour une petite entaille pour s'infecter et causer bien des problèmes, encore plus pour un fuyard comme lui.

- Attends, il doit bien y avoir de quoi nettoyer ça ici...

Il n'avait malheureusement rien emporté avec lui, jugeant cela peu nécessaire pour aller à une réunion. Il se tourna pour fouiller dans les placards. Il devait bien y avoir de quoi faire... Il trouva finalement de quoi désinfecter et panser l'entaille. Ce n'était pas du grand luxe, mais bon.. ça suffirait. Il tira Allen hors du plan de travail pour ne rien mettre dessus et entreprit de désinfecter et d'essuyer son doigt, puis de le couvrir d'un tissu propre.

Je sais que tu es préoccupé, mais fais attention à toi. Et tu n'as pas non plus à toujours te la jouer solo. Il reprit sur un ton railleur. S'il t'arrivait malheur, je t'en voudrais.. et je ne te conseille pas d'être dans mon collimateur !

Il voulait dire par là qu'il serait triste s'il lui arrivait quelque chose... mais il préférait largement le dire de cette manière. Elle serait sans doute plus efficace, et il n'était pas non plus d'humeur à rester sérieux bien longtemps. Il tapota gentiment la tête d'Allen avant de se remettre à éplucher. Ils arrivaient sur la fin...  qu'avait Allen en tête ? Est-ce qu'il avait tout simplement quelque chose en tête... il avait trouvé des oeufs, mais il semblait bien plus préoccupé par les informations révélées par le maréchal, ce qui était normal.

- Si tu as d'autres questions à propos du temple, je t'écoute. Sinon, j'attends de voir ce que tu comptes préparer !




Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Messages : 297

Localisation : Partout et nul part
Humeur : Partagé

Disponibilité : Actif

Dim 29 Avr - 21:17
« Une fouteuse de merde », oui c’était officiel, le maréchal avait vraiment mal prit l’événement ce qui faisait qu’il avait d’autant plus de mal à se concentrer pour s’empêcher de rire. Enfin, heureusement qu’une pensée fugace sur le fait que lui -ou plutôt Néah- avait dû subir le même traitement le fit se calmer.
Il ne c’était vraiment rendu compte de rien… a chaque fois, c’était ça qui l’inquiétait le plus. Même si cette fois, il avait eut des « informations », il devait vraiment se montrer plus prudent. Il ne laisserait pas le quatorzième faire.

Oh ? Tu aurais voulu voir de près le corps de quelqu'un en particulier ? 

Il décida d’ignorer la question, retenant un léger sourire. Encore une fois, les pensées s’embrouillaient et lui faisait perdre un peu le pieds qu’il avait dans la réalité alors qu’il concevait le fait qu’être dans le Temple avait du être loin de tout repos.
Il n’avait pourtant pas l’impression d’être resté autant de temps à discuter avec son maître… mais les perceptions devaient être déformés quand il se trouvait dans le subconscient de Néah.

 Si tu sais où aller, continue... je suis persuadé que tu y arriveras. 

Il releva les yeux vers le brun avec un sourire éclatant. Oui, il allait y arriver, il ne lâcherait pas avant d’y parvenir et puis de toute façon, il était bien trop têtu pour faire autrement.

Hey ! T'es en train de gicler sur notre repas ! C'est pas que je n'ai pas envie de te goûter, mais c'est un peu bizarre comme manière de faire... 

Il sursauta avant de le regarder sans comprendre alors qu’il saisissait son poignet et se força donc à regarder sa main… blessé. Enfin, c’était vite dit, pour lui, ce n’était qu’une petite égratignure de rien du tout.

Attends, il doit bien y avoir de quoi nettoyer ça ici...

Il cligna des yeux, clairement surprit qu’il se comporte comme ça pour une telle blessure et en profita d’être lâcher pour « soigner » sa blessure de manière traditionnelle autrement dit : en léchant la plaie. C’était plus rapide et aussi efficace que le désinfectant non ? Enfin, il le ferait pas sur toute les coupures -comme celle qu’avait faite sa propre épée par exemple- mais cela marchait bien sur les petites… Le brun s’agitait vraiment pour rien… la fatigue ? Hum…
Shiro revint vers lui et commença à soigner sa blessure de guerre et il se contenta de l’observer faire silencieusement et toujours aussi surpris.

Je sais que tu es préoccupé, mais fais attention à toi. Et tu n'as pas non plus à toujours te la jouer solo. S'il t'arrivait malheur, je t'en voudrais.. et je ne te conseille pas d'être dans mon collimateur ! 

...Ah ? Mais… pourquoi dire ça tout à coup ? C’était…
Il rougit un peu, gardant le silence tant il était surpris. Ce n’était pas que ça ne lui faisait pas plaisir qu’il y ai des gens qui croit en lui et qui veuille l’aider mais… il ne savait même pas quoi répondre à ça. Shiro l’avait tellement aidé déjà… que c’était-il donc passé dans se temple pour qu’il réagisse comme ça pour une simple coupure ? Ou alors il était toujours comme ça et il ne l’avait pas remarqué…

Si tu as d'autres questions à propos du temple, je t'écoute. Sinon, j'attends de voir ce que tu comptes préparer ! 

Il rit un peu secouant la tête.Il pouvait le faire ? Juste comme ça, de temps en temps ? Peut-être…
Il prit à son tour le poignet du Maréchal, sortant du coin cuisine pour se diriger vers le canapé et poussant le brun dessus, un léger sourire aux lèvres un brin moqueur.

C’est après le désert Shiro. Pour le moment, c’est omelette alors ne bouge pas tes fesses de là où je m’énerve. Je ne te conseille pas de m’énerver, rajouta-t-il amusé.

N’attendant pas la réaction du brun, il retourna en cuisine et alluma la cuisinière tout en coupant les légumes dans une poêle pour les faire revenir avant de rajouter les œufs.
Il parla un peu plus fort pour couvrir les bruits de crépitements.

J’ai pas vraiment de question pour l'instant mais… Est-ce que le nom de Campbell te dit quelque chose ?

C’était probablement en Angleterre, c’était là où tout avait commencé. Où avait rencontré Mana… Mana qui avait tellement était gentil avec lui et avait pris soin de lui mais parfois… parfois il se perdait. Même son propre prénom… Puis il avait rencontré son maître… Il soupira.
Campbell sonnait anglais de toute manière mais bien que c’était une île, ça restait vague et puis…

Ils ont un manoir entourait de champs blés… ajouta-t-il pensivement tout en se concentrant sur sa cuisine pour ne pas se brûler.

...il y avait le quartier général de l’Ordre là-bas.


Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/11/2017
Messages : 364

Localisation : Ne le dites pas à Alice...
Humeur : Libre ~


Lun 30 Avr - 1:36
Denial ain't just a river in Egypt
Shiro & Allen


Allen ne semblait pas comprendre pourquoi il s'était obstiné à soigner une simple coupure comme celle-ci. Il ne le questionna cependant pas à ce sujet, et c'était tant mieux. Il n'allait pas se justifier pour un acte de gentillesse... enfin, il l'avait surtout fait car l'idée de mélanger sang et nourriture ne l'attirait pas plus que ça. Puis, s'il pouvait le faire, pourquoi pas ? C'était tout de même mieux que de simplement lécher... surtout qu'il n'avait pas idée de où il avait fourré ses mains dans le temple. Eurk.  Il se laissa heureusement faire, se contenta de l'observer avec son petit air surprit. Comme s'il n'avait jamais été soigné par un camarade, mais en même temps il ne semblait pas du genre à montrer ses blessures et à se laisser faire, même si ça avait été le cas ici. Shiro n'en savait pas plus que ça sur ses années d'exorcistes et sur ses liens avec les autres et était curieux d'en apprendre plus, maintenant qu'il y pensait. Il s'agirait peut-être d'un prochain sujet de conversation.

Le brun lui demanda ensuite de faire attention à lui en le menaçant gentiment, ce qui sembla aussi surprendre Allen. Le maréchal était décidément un homme plein de surprises ce jour là ! Le fait était que ce n'était même pas intentionnel. Il l'avait dit de cette manière pour que le jeune l'entende bien et que ce soit un minimum efficace, mais pas spécialement pour lui en boucher un coin. Enfin,  c'était un effet secondaire pas forcément indésirable. Allen ne répondit même pas, rougissant un peu. Ça signifiait qu'il avait compris ? Ou était-il juste trop sur le cul pour répondre ? Peut-être les deux ! Voilà qui serait bien.

Il s'inquiéta ensuite de la nature du repas qui était en préparation, ce qui fit étrangement sourire l'exorciste. Et pas par hasard, car il avait aussi une idée en tête ! Une idée très surprenante, il devait l'avouer... il se fit trainer par le poignet hors de la cuisine puis pousser sur le canapé. Complètement surpris, il ne se rattrapa pas et s'étala dessus. Il venait sérieusement de lui faire ça ? Il avait osé ? Il n'était pas fâché, au contraire, il était même plutôt impressionné par son audace. Il souriait, d'ailleurs. Le maréchal se mit en position assise sur le canapé pour le regarder. C'est qu'il semblait fier !

"C’est après le désert Shiro. Pour le moment, c’est omelette alors ne bouge pas tes fesses de là où je m’énerve. Je ne te conseille pas de m’énerver"

Oh ? Il le prenait à son propre jeu là. Il eut un rire. Il n'avait jamais fait face à cette facette d'Allen, mais une chose était sûre, il l'adorait. Ce comportement contrastait avec celui qu'il adoptait habituellement. Il aimait ça. S'il ne supportait habituellement pas les ordres, celui-ci l'amusait, même s'il n'avait qu'une seule envie, ne pas obéir pour voir ce que cela donnerait. S'installant de manière un peu plus confortable sur le canapé, signifiant qu'il ne comptait pas en bouger pour le moment, il répondit sur un ton faussement innocent.

- Oh ? Tu vas me punir, c'est ça ?

Après cela, il ne pouvait plus s'empêcher de rire en imaginant quelqu'un le punir. Surtout Allen. Il était bien trop innocent, surtout pour ce à quoi il pensait. Il secoua la tête, tentant de se calmer, et reprit.

- Quant au dessert, compte sur moi pour ne pas l'oublier. Je dois avouer qu'il est appétissant. ~

Il avait hâte de voir si l'exorciste allait comprendre le sous entendu ou non. Il imaginait déjà sa gêne s'il le comprenait, et si jamais il continuait quand même sur sa lancée, il avait hâte d'entendre sa réplique. Cela pourrait devenir amusant et vraiment très intéressant. Le brun était également heureux de sentir à nouveau la bonne humeur du jeune homme et la sienne réapparaitre. Il était difficile de partager ce genre de moment avec d'autres, même en y mettant de la bonne volonté. Il entendit le son des crépitements de la nourriture sur une poêle. Il s'y mettait donc.. omelettes, ça lui allait. Ils allaient bien se goinfrer, et ce n'était pas peu mérité vu la journée qu'ils venaient de passer.

"J’ai pas vraiment de question pour l'instant mais… Est-ce que le nom de Campbell te dit quelque chose ?"

Campbell ? D'où il sortait ça, d'un coup ? Était-ce l'une des choses qu'il avait entendu lorsque le Noé contrôlait son corps ? Il ne connaissait pas de Campbell... Le nom sonnait britannique, et il dirait même que cela ressemblait à un nom de noble. Donc un anglais riche... mais il s'agissait également d'un nom répandu. Non, ça ne lui disait vraiment rien.

"Ils ont un manoir entouré de champs de blés…"

Comme beaucoup de manoirs en Angleterre. S'il avait un peu plus visité le pays, il aurait peut-être su. Mais le fait était que l'Angleterre était également le pays abritant le QG de l'Ordre, et il n'avait vraiment pas envie de rester là bas, avec tant d'exorcistes et d'emmerdements à proximité. Ce n'était de plus pas franchement le plus beau pays du monde, mais si ça arrangeait l'exorciste, il y ferait peut être un tour. Car pour lui, s'approcher à ce point du QG en étant recherché, c'était du suicide... surtout qu'il était peut-être surveillé par le Crow. Ces types là savent se montrer discrets.

- Hm, ça sonne britannique, mais je t'avoue que l'histoire du manoir dans le champ de blé n'aide pas.. ce doit être courant dans les campagnes. Tu n'as pas un autre indice ?


Pensif, il s'allongea sur le canapé, les bras derrière la tête comme s'il était étendu sur la plage. Il ne comprenait pas trop où Allen voulait en venir avec ce manoir... ce Campbell était-il lié au Quatorzième ? Était-il seulement réel ou encore existant ? Ils n'avaient aucun moyen de savoir. Il savait qu'Allen n'abandonnerait pas les recherches, mais sur un terrain si dangereux il avait mieux être préparé. Il éleva un peu plus la voix afin de se faire entendre depuis sa position.

- Si ton but est de trouver ce lieu, je peux t'aider. Je suis plutôt bon dans ce domaine grâce à mes voyages. Mais, te concernant, ce n'est pas sans risques, tu dois en être conscient. Ce manoir se trouverait sur les mêmes terres que le Quartier Général.

Les ports et les routes devaient être surveillés par les hommes de l'Ordre. Ils ne pouvait pas garder un oeil sur le monde entier, même s'ils essayaient, mais ils pouvaient le faire sur un pays, ils le faisaient depuis longtemps d'ailleurs. Il s'agirait d'une véritable mission d'infiltration... même lui ne pourrait probablement pas pénétrer dans le pays sans que l'Ordre ne le sache, à moins qu'il ne se surpasse niveau camouflage... était-il temps d'atteindre le niveau Cross Marian ? Il n'était pas sûr d'avoir les moyens pour, et c'était à la limite de blesser son égo.
Allen était probablement déjà conscient de tout ça. Il souffla, humant ensuite l'odeur émanant du coin cuisine. Il lança, d'humeur taquine en se remémorant le coup du canapé.

- Ne dévore pas tout avant la fin de la cuisson... même si ça sent vraiment bon.




Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Messages : 297

Localisation : Partout et nul part
Humeur : Partagé

Disponibilité : Actif

Lun 30 Avr - 2:27
Il ne répondit pas à la question qui concernait l’éventuelle punition de Shiro. Est-ce qu’il le ferait s’il venait à se lever du canapé ? Hum… il trouverait probablement une chose à faire. Peut-être devrait-il se mettre à chercher dès maintenant d’ailleurs car il avait un fort doute concernant l’immobilisme du Maréchal. Alors…
Il pouvait toujours l’attacher mais franchement, ce serait pas amusant… Hum… réfléchissons. Comment punir efficacement un Maréchal épuisé ? Non, la méthode du coup de marteau sur la tête était également exclu d’office. Bien qu’efficace…

Quant au dessert, compte sur moi pour ne pas l'oublier. Je dois avouer qu'il est appétissant. ~

Il manqua de se faire tomber la poêle sur les pieds, la rattrapant de justesse sans même se brûler et avec un soupire de soulagement. Heu… devait-il comprendre le sous-entendu ou avait-il seulement rêvé ? Appétissant… Hum…
Se surprenant lui-même, il fut prit d’un véritable fou-rire.

J’espère que tu aimes ce qui est à point alors !

Parce qu’avec le nombre de cicatrices et de brûlure qu’il se tapait, c’était tout sauf appétissant. Enfin, avec les longues chemise qu’il portait il… ah mais pourtant, le Maréchal l’avait bien vu torse nu quand ils étaient en Égypte donc il savait…
Il n’avait pas vu de cicatrice sur Shiro… Hum, il n’était pas doué parfois, comme pouvait dire Kanda. Enfin, c’était pas comme si sa plus impressionnante blessure était de sa faute, qui aurait pu croire qu’il pouvait être blessé par sa propre innocence sérieusement ?

Même si cela n’entacha en rien sa bonne humeur, ça lui fit revenir à des pensées plus sérieuses et donc à ce que son maître lui avait dit à propos des réponses qu’il cherchait.

▬  Hm, ça sonne britannique, mais je t'avoue que l'histoire du manoir dans le champ de blé n'aide pas.. ce doit être courant dans les campagnes. Tu n'as pas un autre indice ?

Alors lui aussi pensait à l’Angleterre… au moins, il ne partirait pas dans une direction illogique. Il secoua pensivement la tête en signe de négation avant de réalisait qu’il tournait le dos à Shiro et que celui-ci ne verrait pas forcément sa réaction.

Non, pas la moindre…

Peut-être devrait-il demander à Tim’… quand celui-ci serait revenu d’il ne savait où. Peut-être que le Quatorzième lui avait demandé d’aller quelque part en pensant qu’il avait définitivement son corps ? C’était après tout la première fois qu’il le possédait aussi longtemps.

Si ton but est de trouver ce lieu, je peux t'aider. Je suis plutôt bon dans ce domaine grâce à mes voyages. Mais, te concernant, ce n'est pas sans risques, tu dois en être conscient. Ce manoir se trouverait sur les mêmes terres que le Quartier Général. 

Ça, il le savait et y avait déjà pensé même si ça lui faisait mal de penser à la Congrégation comme des ennemis alors que pour lui, ils étaient sa famille. Enfin, le soucis n’était pas seulement de se cacher à l’Ordre mais aussi des Akumas qui révéleraient à coups sûr sa position. Il ne pourrait donc pas bouger à moins d’avoir une bonne idée de la destination et de faire vite…
Il envoya sa spatule dans le mur qui lui faisait face.

Ne dévore pas tout avant la fin de la cuisson... même si ça sent vraiment bon.
Rah ! Abruti de maître ! Vous pouviez pas être clair pour une fois !

Non mais sérieusement ? Il ne pensait pas qu’il avait de problèmes comme ça ? Non, il fallait encore qu’il parle en énigme et qu’il l’envoie tâtonner dans le vide. Ce qu’il pouvait haïr son maître quand il faisait ça ! La dernière fois qu’il avait fait un truc pareil, ils s’étaient retrouvés bloqués dans une arches sur le point de s’effacer et en compagnie de Noés !
Maudit maître…

Il récupéra sa spatule, se calmant en vérifiant la cuisson avant de se mettre à fouiller dans les placards restant à la recherche d’il ne savait quoi… finissant par tomber sur une bouteille de vieux whisky et une aussi vieille de cognac…
Il n’avait toujours pas l’age légal de boire lui… Il pouffa.

Shiro, action ou vérité ?

Oui, il avait envie de jouer et de tout oublier. Il aurait pu demander une partie de poker mais il n’avait pas envie d’utiliser son jeu de carte. Pas aujourd’hui.
Il sortie deux verres avant de se diriger vers la table à côté du Maréchal, y posant les deux verres et les deux bouteilles.

Celui qui refuse de faire une action ou de répondre doit prendre un verre . Ça te tente ?

Lui lança un sourire moqueur et un regard avec une légère lueur de défis, il attendit qu’il choisisse pour reprendre avec ce qu’il avait choisi : Action donc… il pouffa, ce n’était pas étonnant.

Chante ta comptine préféré~

Les comptines d’enfants étaient une des meilleures façon pour apprendre plus sur l’autre, non ?
Il retourna ensuite vers la cuisine. Ce serait dommage de faire cramer les omelettes… surtout qu’il avait vraiment faim et qu’on ne gâchait certainement pas la nourriture, ce serait un crime.


Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/11/2017
Messages : 364

Localisation : Ne le dites pas à Alice...
Humeur : Libre ~


Mar 1 Mai - 1:58
Denial ain't just a river in Egypt
Shiro & Allen


L'exorciste omit de répondre à la question de la punition mais semblait tout de même y réfléchir. Le maréchal avait raison : Allen n'avait aucune idée de comment le punir et n'avait surtout aucune idée de ce à quoi il pensait. Ce n'était rien, il ne comptait pas se laisser punir de toute manière. Ce petit jeu était très amusant et divertissant, mais il ne le laisserait toutefois pas aller jusque là. Sa réplique suivante eu un autre effet, bien plus.. explosif, disons. Ça le concernait directement cette fois, c'était peut-être la raison pour laquelle il avait été si surprit et gêné. On ne lui avait probablement jamais dit les choses de cette façon... Le maréchal retint un rire, il était heureux d'avoir eu l'audace de le faire. Allen sembla aussi y trouver une part d'amusement puisqu'il éclata de rire. Génial ! Il pensait l'avoir un poil blasé, mais ce n'était finalement pas le cas.

"J’espère que tu aimes ce qui est à point alors !"

Il fronça les sourcils, tentant de comprendre ce qu'il voulait dire avant de le réaliser. Il mentionnait donc les diverses traces qu'il avait pu remarquer lors de leur baignade en Égypte. Elles l'avaient d'ailleurs intrigué. Comment pouvait-il en avoir autant à son âge... enfin, il ne le connaissait pas réellement, mais il semblait tout de même assez jeune. Il avait assez de cicatrices pour être un vétéran ! Par ailleurs, même s'il souhaitait éviter un maximum d'avoir ce genre de chose sur son propre corps, ça ne le dérangeait pas d'en voir chez les autres. Ce n'était pas lui qui était marqué à vie et qui avait souffert après tout, il n'avait pas à porter de jugement là dessus. Il esquissa un léger sourire.

- Je vois que tu connais déjà mes goûts ~

Il n'avait pas de goûts particuliers, en vérité. Il ne s'intéressait pas particulièrement aux autres, alors ça allait de pair.
S'en suivit leur conversation à propos du manoir Campbell. Sans plus d'informations, il aurait du mal à l'aider et la recherche serait fastidieuse en plus d'être sur territoire ennemi. Il espérait donc qu'Allen avait omit quelques détails en lui posant la question. Il devait bien avoir vu ou entendant des choses, puisqu'il avait obtenu un nom et la vision d'un manoir. À moins que tout cela ne soit comme un rêve duquel il n'aurait gardé qu'un nombre réduit d'informations floues.

"Non, pas la moindre…"

Ah. Voilà qui ne les avançait pas. Quitte à refiler des informations, autant être précis bordel... le brun était divinement beau, mais pas devin. Et Allen ne l'était pas non plus... Bref, ils n'avanceraient pas à ce sujet ce jour-là, il était donc inutile de continuer à en discuter. Ils n'en apprendraient plus qu'auprès d'un informateur, dans le subconscient du Noé ou en trouvant directement le manoir. Il admit qu'Allen avait tiré la même conclusion puisqu'il ne sentait pas de réponse à ses dernières paroles arriver. Il reprit donc sur le sujet de la nourriture, et il y avait bien plus à dire et à goûter là dessus. Il lui semblait cependant avoir entendu quelque chose tomber... ou frapper. Allen était un peu maladroit parfois, il n'y prêta donc pas plus que ça attention.

"Rah ! Abruti de maître ! Vous pouviez pas être clair pour une fois !"

Le brun se redressa, jetant un regard blasé à l'exorciste. Alors il n'était pas passé à autre chose... il était juste tellement enfouis dans ses pensées qu'il ne l'avait pas écouté ! Il soupira et décida de ne pas lui faire de réflexion. Allen semblait s'être remis à la cuisine, il n'allait pas repartir sur ce sujet. Il s'étira longuement et tourna la tête vers l'exorciste lorsque celui-ci pouffa.

" Shiro, action ou vérité ?"

Il entrouvrit la bouche mais resta silencieux. Il voulait sérieusement jouer à ça ? Il n'y avait pas beaucoup joué, mais c'était plutôt un jeu d'adolescent. Et c'est qu'il sortait aussi l'alcool. Étonnant. Il voulait peut-être oublier... Et en y réfléchissant, le maréchal se disait que cela pourrait être amusant, mais aussi que ça l'aiderait à en apprendre plus sur son cuisinier. Pourquoi pas. Il se tourna vers la table, se plaçant en face de l'un des deux verres, et répondit, un sourire au coin des lèvres.

"Celui qui refuse de faire une action ou de répondre doit prendre un verre . Ça te tente ?"

Il le surprenait de plus en plus.. il n'avait vraiment pas une tête à allier jeu et alcool... il devrait vraiment tenter d'en savoir plus à ce sujet. Il serait intéressant de voir s'il tenait l'alcool, d'ailleurs... Allez, il allait se prêter au jeu.

- Action.

Il croisa les bras et attendit le défi d'Allen. Le connaissant, ça allait être quelque chose de mignon.. quoique, vu son humeur actuelle, il pouvait s'attendre à être surpris ! Allen pouffa, et d'un seul coup le maréchal eut un doute sur son choix.. il n'allait pas lui demander quelque chose de gênant, n'est-ce pas ?

" Chante ta comptine préféré~"

Si ce n'était que ça... il était très bon chanteur, ça ne le dérangeait pas. Par ailleurs, il n'avait pas le souvenir d'avoir eu une comptine préféré dans son enfance... il n'avait qu'à en retrouver une et en citer quelques phrases... hm, évidement, il gardait le sourire face à l'exorciste, même s'il lui en voulait un peu de lui demander quelque chose comme ça. Il s'attendait à quelque chose de drôle, ou de beau, à son image quoi... mais ça, c'était juste enfantin. Bon, il avait une idée. Un paragraphe devrait suffire... un paragraphe pour enfant quoi.. il n'allait pas le faire chier pour si peu de toute manière. Il se racla la gorge, puis commença, toujours aussi sûr de lui.

- Voilà, regarde les cerisiers qui se dressent dans la brume du matin, je les entends me parler d'un ton tendre. Le soir, j'aime voir les saules se balancer, ils tendent leurs bras vers moi, promeneur solitaire.  Oh, vois le lever brumeux de la lune au-dessus des berges, les rangées de cerisiers dressés au-dessus du ruisseau. Comme j'aime les cerisiers en fleurs au clair de lune. Comment puis-je te décrire la nuit comme en un rêve ? Hm... t'es content ?

Il souffla, tout de même soulagé d'en avoir terminé. Ce n'était pas une comptine amusante, ni très facile à retenir pour un gosse, mais il l'avait appréciée. Elle n'était pas idiote, ni répétitive, ça suffisait.. Pas de verre pour lui cette fois ! Il comptait bien trouver quelque chose de réellement amusant pour Allen, puisqu'il avait osé le faire chanter ça. Il leva les yeux vers le jeune et demanda.

- C'est donc à ton tour. Action ou vérité ?

Sa réponse ne tarda pas à venir, vérité donc. Ah.. il ne pourrait rien lui faire faire de ridicule, mais il pourrait jouer le curieux. Il avait bien envie de lui demander d'où venaient toutes ces cicatrices, mais même si Allen semblait pouvoir en rire, il préférait ne pas forcément ressasser de mauvais souvenirs durant cette soirée. Donc une question intéressante, gênante, sans toucher de point sensible...

- Quelle est la chose la plus crade que tu aies faite de ta vie ?

Alors, petit ange ?




Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Messages : 297

Localisation : Partout et nul part
Humeur : Partagé

Disponibilité : Actif

Mar 1 Mai - 21:02
Il leva les yeux au plafond, il connaissait ses goûts, vraiment ?
S’il avait été plus à l’aise sur ce genre de sujet, il aurait répondu mais ce n’était pas le cas bien au contraire. Il avait toujours été complexé par son physique et cela n’avait certainement pas changé après qu’il ai été maudit mais le brun réalisait peut-être pas ce qu’il disait. Il changea donc de sujet au passage, ça valait mieux et puis, ce n’était pas comme si c’était totalement dénué d’intérêt.

Il finit par dégoter une bouteille d’alcool et saisit deux verres au passage qu’il alla poser sur la table en face du Maréchal, lui proposant un jeu. Peut-être un peu enfantin et simpliste mais pourtant qui permettait d’en apprendre un peu plus sur l’autre. Et puis, cela lui permettait aussi de ne plus penser à rien ce soir. Cela n’arrivait pas souvent qu’il veuille tout oublier à ce point mais là, en compagnie de Shiro, il voulait vraiment ne plus penser à rien. Seulement passer une soirée sans se soucier de rien… les problèmes reviendraient bien vite le lendemain.
Il demanda action et il réfléchis un court instant, repentant en cuisine après lui avoir demander de chanter sa comptine préféré. Il aimait beaucoup les comptines… et il était curieux de savoir qu’elle était celle du Maréchal.

Le brun commença à chanter et il se retourna vers lui sans s’éloigner de la cuisinière, appréciant la mélodie avec un léger sourire. Vu comme ça, le Maréchal n’avait plus rien de dangereux, froid ou même guerrier. Cela lui donnait plutôt un air…
Il fixa le brun avec un sourire vraiment chaleureux.

C'est donc à ton tour. Action ou vérité ? 
Je ne pensais pas que chanter une comptine pourrait te rendre aussi mignon. Il marqua un temps d’arrêt et pouffa légèrement avant de retourner à la cuisson de l’omelette. Je prends vérité~

Il retira l’omelette de la poêle pour la mettre dans un plat avant de refaire la même manœuvre pour en cuire une seconde.

Quelle est la chose la plus crade que tu aies faite de ta vie ? 
Hum…

La plus crade ? Hum… Qu’est-ce qui pouvait bien être qualifié de crade ? Parce qu’il avait tellement fait de choses étranges quand il était son maître… dont la plupart qu’il avait préféré oublier.

Tomber dans un tas de fumier… Je travaillais dans un temple en Inde et j’ai été surpris par un lion. Il m’a coursait pendant toute la journée et quand je suis arrivé à le semer, je suis tombé dedans…

Il pouffa a ce souvenir. C’était loin d’être le pire et… non, seulement loin d’être le pire souvenir de ce séjour en Inde qui avait mal fini.
Encore une fois, il n’y penserait pas ce soir.

Action ou vérité ?

Cette fois-ci, Shiro choisi « vérité » ce qui lui tira un léger rire. Il n’avait pas apprécié la dernière action ? Alors, qu’allait-il pouvoir lui demander ?
Il réfléchit un bon moment ou il vérifia la cuisson de la seconde omelette tout en s’arrangeant pour que la première ne refroidisse pas.

Quelle est la plus grosse bêtise que tu ai faite ?

La cuisson étant terminée, il mit la seconde omelette dans un second plat avant d’éteindre le feu et d’apporter les deux plat encore fumant sur la petite table dans un petit bruit. Restant face au brun, il s’assit en tailleur à même le sol tout en le contemplant.


Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/11/2017
Messages : 364

Localisation : Ne le dites pas à Alice...
Humeur : Libre ~


Mar 1 Mai - 23:17
Denial ain't just a river in Egypt
Shiro & Allen


Il avait été étrange de chanter à nouveau cette comptine. Elle était depuis longtemps enfouie dans ses souvenirs d'enfance et n'en était jamais ressortie jusqu'ici. Le maréchal n'aimait pas particulièrement chanter, ni ressasser ses souvenirs d'enfance, mais le faire cette fois l'avait mis de plutôt bonne humeur. Peut-être était-ce le jeu, l'ambiance, voire même celui avec qui il était en train de jouer qui s'affairait d'ailleurs toujours en cuisine pendant ce temps. Son regard s'était porté sur lui plusieurs fois durant le chant. Il souriait doucement, le regard toujours concentré sur son plan de travail. Comme s'il appréciait. Ça ne l'étonnait pas. Tout le monde appréciait sa façon de chanter, même s'il ne leur laissait que rarement, pour ne pas dire jamais, l'occasion de l'entendre. Une fois la comptine terminée, il demanda au jeune s'il était satisfait, mais cette question ne réclamait pas de réponse et marquait surtout sa frustration d'avoir était contraint de chanter alors qu'il pouvait très bien faire d'autres choses plus amusantes.

Maintenant, c'était à son tour. Et au tour du brun de s'amuser ! Il lui posa la question magique et attendit sa réponse avec impatience, commençant déjà à imaginer quelques défis. Allen lui adressa finalement un plus large sourire puis répondit.

"Je ne pensais pas que chanter une comptine pourrait te rendre aussi mignon. Je prends vérité~ "

Il pouffa à son tour. Alors il n'avait pas fini de rire ? Lui, mignon... même en chantant, c'était inimaginable. Sexy oui, mais alors mignon... il ne le croyait pas. C'était une bonne blague, très amusante ! Il n'allait pas lui laisser penser ça longtemps. D'ailleurs, sa question arrivait ! Il avait hâte d'entendre ce qu'avait bien pu faire de pire le jeune homme. Il semblait si sage qu'il se demandait même s'il avait un jour fait quelque chose de mal. Mais tout le monde le fait un jour, n'est-ce pas ? Même un ange comme lui.

"Hum… "

Lui même semblait ne pas trop savoir quoi choisir. À moins qu'il n'hésite entre plusieurs choses. Qui sait, ce que l'on pourrait appeler sa "sagesse" présente était peut-être le fruit de nombreuses erreurs commises par le passé. On dit bien qu'une erreur apporte toujours une leçon, après tout.

"Tomber dans un tas de fumier… Je travaillais dans un temple en Inde et j’ai été surpris par un lion. Il m’a coursait pendant toute la journée et quand je suis arrivé à le semer, je suis tombé dedans…"

Ah. Par crade, il parlait d'actions... comme voler, ou battre, et non le fait d'être physiquement sale. Mais c'était le jeu. Il était vrai qu'il n'avait pas précisé, et si le jeune en avait profité, c'était tant mieux pour lui. Dans un tas de fumier... et comment avait-il fait pour être poursuivi par un lion, sérieusement ? Il n'y avait plus vraiment repensé, mais Allen était très malchanceux, il ne faisait que le remarquer. Il semblait encore une fois bien prendre ce mauvais souvenir et en riait. Il devait avoir l'habitude des mauvaises choses. Le bon était qu'il arrivait à passer au dessus.

"Action ou vérité ?"

Il n'avait aucun mal à relever des défis ou à parler de choses gênantes et comptait donc alterner. De la diversité pour plus d'amusement. Avec ça, Allen devrait toujours avoir des idées intéressantes... et pas qui le rendraient mignon, il fallait l'espérer. Non, même pas en fait. Rien ne le rendait mignon. Jamais. Nada.

- Vérité.

Il attendit avec impatience la question d'Allen. Qu'allait-il attaquer cette fois ? À nouveau l'enfance ? Son passé avec l'Ordre ? Son fruit préféré ? Ses innombrables qualités , Rien ne l'effrayait.. bien au contraire.

"Quelle est la plus grosse bêtise que tu ai faite ?"

Le brun esquissa un large sourire. Parfait, vraiment. Il allait adorer y répondre. Il pensa à toutes ses bêtises pendant qu'Allen installait les plats, le remerciant d'un hochement de tête lorsque l'un d'eux fut posé devant lui. Alors. Laquelle pouvait-être la pire... son bras d'honneur à Luverrier ? Un juste retour des choses. La fois ou il avait enfermé l'infirmière en chef dans une chambre ? De la légitime défense.  Ou bien celle ou il avait poussé son camarade dans les égouts des sous terrains de l'ancien Quartier Général sous les yeux de leur maître ? Il l'avait cherché. Il y avait aussi ses bêtises d'adolescent, lorsqu'il vivait toujours chez ses géniteurs... il était dur de choisir. Il allait tout de même éviter de mentionner l'Ordre pour cette fois.

- Hm...  j'ai adopté un chien errant sans le dire à mes parents, et il a dévasté la maison tout en l'infestant de puces et autres parasites.

Il esquissa un léger sourire. Il ne le regrettait pas, mais il avait tout de même du tout réparer... et il en avait retenu que les puces ne s'attaquaient pas qu'aux chiens et qu'elles étaient sacrement coriaces. Il prit son couvert qu'il planta dans l'omelette, la portant ensuite à sa bouche. Comme il s'y était attendu, c'était très bon.. et énorme. Très énorme. Heureusement qu'il avait une faim de loup. Pour Allen, ce n'était probablement qu'une entrée. Il esquissa un sourire franc et lança.

- C'est très bon ! Il marqua une pause. Action ou vérité ?

Ils allaient se régaler. En y repensant, il était amusant qu'un exorciste soit bon cuisinier. Leur métier ne leur laissait pas plus que ça le temps de cuisiner, surtout que tout était fait par le cuisinier de l'Ordre, et en mission ils se contentaient de repas pris dans des auberges. Encore une question à lui poser... mais il n'avait pas l'intention de gâcher un tour pour cela. Il verrait plus tard. Allen avait choisi action, et le maréchal avait déjà une très bonne idée de ce qu'il allait lui demander.

- Imite le maréchal Cross dans une situation de ton choix. Et mets-y du coeur !

Il avait beaucoup entendu parler de cet homme, et l'avait croisé quelques fois, de nombreuses années plus tôt. Il n'en savait cependant pas plus que son caractère et sur ses caprices. Qui de mieux placé que son apprenti pour lui représenter ça ?




Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Messages : 297

Localisation : Partout et nul part
Humeur : Partagé

Disponibilité : Actif

Mer 2 Mai - 21:40
Il rit à la bêtise du maréchal. Adopté un chien ? Le pauvre toutou. Tiens, ça lui faisait penser au chien de Mana… à l’heure du bain, c’était horrible et il comprenait donc un peu mieux le soucis qu’avait du avoir le Shiro enfant.
Il lui fit un léger sourire compatissant alors que ce dernier ne semblait pas vraiment retentissant de son acte.

C'est très bon !
Merci, content que ça te plaise !
Action ou vérité ?
Hum… Action !

Autant varier les plaisirs.

Imite le maréchal Cross dans une situation de ton choix. Et mets-y du cœur ! 

Son maître ? Il leva un sourcil, intrigué par la demande. Pourquoi ça ? Enfin, il était malheureusement probablement un des seuls à le connaître assez bien malgré tout pour tenter l’exercice mais il n’avait jamais pensé que quelqu’un qui connaîtrait l’homme lui demanderait… ah..
Un éclair de compréhension passa dans son regard et il sourit légèrement amusé. S’il se souvenait bien, Shiro lui avait dit ne pas connaître le Maréchal à part de ce qu’il en avait entendu. C’était peut-être pour cela cette « action ».

Il réfléchit un bref moment, commençant son omelette avant de se lever avec un léger sourire en coin. Retournant dans le coin cuisine, il récupéra la spatule en bois avant de retourner dans le salon et de se servir un verre de cognac -remplis presque à bord- puis, il tira une chaise d’un peu plus loin et se posa dessus en face de Shiro. Il était donc élégamment assis avec un air supérieur et sombre (Dark mode dirait Lavi), un verre de cognac dans une main et dans l’autre la spatule qu’il gardait nonchalamment en laissant pendre son bras le long de son corps.
Il prit sa voix la plus grave, regardant le brun d’un air supérieur.

Shiro, ça fait trois ans que tu es devenu mon assistant. Le temps est bientôt venu de voler de tes propres ailes… A partir de maintenant, tu es officiellement un exorciste.

Il trempa les lèvres dans le cognac sans boire, son maître lui avait défendu de boire après le carnage dans une auberge dont il ne se souvenait pas mais, dans le doute, il préféré suivre le conseil de son maître…
Enfin...

Mais avant cela, tu dois d’abord te rendre au quartier général. Tu sais où il se trouve n’est-ce pas ?

Il laissa un flottement, comme s’il attendait réellement la réponse de Shiro à cette question tout en prenant un air faussement intéressé.
Quand on lui parlait de son maître et de la Congrégation, c’était vraiment à ce moment qu’il pensait en premier. Il trouvait que cela résumé bien le personnage qu’était son maître et puis… c’était certainement le plus facile à imiter sans devoir faire semblant de tuer ou agresser son interlocuteur. Du moins, pas trop…

J’ai envoyé une lettre à l’un des chefs nommé Komui…

Il se leva tout en avançant tel un félin sur sa proie… menaçant. Ne s’arrêtant que quand il fut à porté de Shiro.
Il leva un peu le bras qui tenait la spatule, un sourire mauvais aux lèvres.

Aussi, dès que tu sera réveillé, mets-toi en route.

Il eut un grand sourire heureux et sadique.

Je déteste faire cela !

Et il abattit sa spatule sur la tête de Shiro, beaucoup plus doucement que ce que le geste aurait pu croire.
Un fois son imitation fini, il fait un sourire d’ange à Shiro tout en reculant d’un pas pour bien voir son expression puis pouffa légèrement, posant la spatule et le verre remplis sur la table.

Désolé, je n’ai pas trouvé de marteau comme celui qu’il avait.

Il contourna la table, se reposant en tailleur derrière son plat avant de prendre un autre morceau d’omelette.

Action ou vérité ?

La réponse du Maréchal tomba et il réfléchit un moment en engloutissant les trois-quart de son plat et son regard tomba sur le verre encore remplis. Il fit un sourire innocent au brun.

Bois le contenu de ce verre… commença-t-il en désignant celui qu'il avait remplis plus tôt. Cul sec.


Il n’y avait qu’a espérer qu’il tenait l’alcool car il était bien plus remplis qu’une dose de cognac habituel… Ah moins qu’il ne choisisse de boire un plus petit verre pour éviter… de boire un verre.
Maintenant qu’il y pensait, il aurait pu penser à sortir de vrai verres à cognac au lieu des verres d’eau… tant pis. En tant normal, ils y aurait qu’un doigt au lieu de ce qu’il venait de faire...


Hrp:
Par soucis de rendre à césar ce qui est à césar, les dialogues de Allen en imitant Cross sont tirés du Manga~ :coeur:


Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/11/2017
Messages : 364

Localisation : Ne le dites pas à Alice...
Humeur : Libre ~


Jeu 3 Mai - 0:43
Denial ain't just a river in Egypt
Shiro & Allen


Après un court moment d'incompréhension, Allen esquissa un léger sourire. Alors, qu'allait-il faire ? Il devait avoir de nombreux souvenirs du maréchal Cross. Le brun espérait qu'il allait en choisir un croustillant, qui résumerait également bien le personnage qu'était son maître. Sa réputation le précédait qu'il s'agisse d'insubordination, d'alcool, d'histoires avec de femmes, mais aussi de puissance. Cela était cependant un peu compliqué à imiter. Enfin, il allait bien voir, et souriait d'avance en toisant le jeune homme, continuant en même temps de manger son repas. L'exorciste se leva finalement, un sourire aux lèvres, et disparu quelques instants dans le coin cuisine pour en revenir avec une.. spatule dans la main. Cross cuisinait aussi ? Il avait du mal à le suivre. Il cru halluciner en le voyant remplir un verre de cognac à ras bords et s'installer sur une chaise dans une position pour le moins... ouais, il se représentait bien Cross de cette manière. Il avait ce regard... si ce n'était pas une imitation, le brun lui en aurait collé une.

" Shiro, ça fait trois ans que tu es devenu mon assistant. Le temps est bientôt venu de voler de tes propres ailes… A partir de maintenant, tu es officiellement un exorciste."

Il pouffa en entendant la voix "grave" d'Allen. C'était adorable ! Allen avait donc choisi le moment ou Cross lui annonçait la fin de son apprentissage ? Un moment marquant, sans doute. Annoncer quelque chose comme ça un verre d'alcool et une spatule à la main avait déjà quelque chose d'étrange , le maréchal n'osait imaginer la suite. Il fit mine de boire, mais Shiro ne le vit pas avaler. Oh ? Peut-être qu'il ne tenait pas l'alcool...

"Mais avant cela, tu dois d’abord te rendre au quartier général. Tu sais où il se trouve n’est-ce pas ?"

Il sentait les ennuis arriver... la localisation du Quartier Général, bien que connue des exorcistes s'y étant déjà rendus et des scientifiques, était gardée secrète pour éviter les attaques et les désagréments. Et même s'il ne le faisait pas vraiment, les maîtres étaient supposés accompagner les élèves, surtout s'ils ne s'y étaient jamais rendus... enfin voilà, ça ne sentait pas bon cette histoire. Il marqua une pause puis reprit.

"J’ai envoyé une lettre à l’un des chefs nommé Komui… "

Lettre que le destinataire avait probablement déjà perdu vu l'état constant de son bureau. Il suivit Allen du regard lorsqu'il se leva, un air peu rassurant au visage, et avança doucement vers lui avec la spatule qui lui semblait d'ailleurs de moins en moins liée avec la cuisine. Une fois le jeune devant lui, il se contenta de lever les yeux.

" Aussi, dès que tu sera réveillé, mets-toi en route. "

Il sentait de moins en moins cette spatule....

"Je déteste faire cela !"

La spatule s'abattit sur sa tête, sans toutefois lui faire réellement mal. Par réflexe, il la baissa de quelques centimètres, levant ensuite les yeux vers lui pour avoir droit à un adorable sourire. Il posa la main sur sa tête, là où la spatule l'avait touché, et lui lança un air blasé, ne pouvant en même temps se retenir d'esquisser un léger sourire en entendant Allen pouffer. Il s'était décidément mis à fond dans le rôle, tel qu'il lui avait demandé. Le maréchal Cross l'avait donc assommé avant de fuir, le laissant rejoindre l'Ordre par ses propres moyens. Quel homme.

"Désolé, je n’ai pas trouvé de marteau comme celui qu’il avait."

Il pouffa, imaginant la même scène avec un marteau. Cela devait faire extrêmement mal... le maréchal l'avait-il réellement frappé avec un marteau ? C'était un coup à tuer quelqu'un...

- La spatule a eu son effet, ne t'en fais pas. Il a l'air d'un homme terrible, pire que selon les on-dits.


Il reprit quelques bouchées d'omelette, commençant à s'inquiéter de son refroidissement, tout en repensant à l'imitation à laquelle il venait d'assister. Il en aurait bien réclamé d'autres des comme ça, mais pour le bien du jeu, il trouverait autre chose !

"Action ou vérité ?"

- Action.

Bien, à lui de bouger. Il planta ses yeux dans ceux d'Allen, attendant son choix d'action. Il espérait une chose rapide, histoire que sa nourriture ne refroidisse pas trop. Le regard d'Allen se porta sur le verre qu'il avait rempli pour son imitation.

"Bois le contenu de ce verre... Cul sec."

Venait-il sérieusement de lui demander de boire, sinon il devait boire un autre verre ? Oh, il devait manquer d'inspiration pour faire quelque chose comme ça. Mais pas de problème ! Il était joueur et allait relever ce défi sans problème, ce n'était qu'un énorme verre de cognac après tout.. et il n'était qu'un buveur occasionnel, mais tout irait très bien ! Même cul sec... il vantait souvent sa résistante, et il était temps de prouver qu'il disait vrai ! Il hocha la tête, prenant le verre en moins tout en lançant un regard sûr de lui à Allen. Il allait voir...

Il commença donc à boire. Une gorgée, puis une deuxième, et une autre, il arrêta de compter. Il sentit sa tête tourner à mesure qu'il avalait l'alcool. Non, non. Il n'arrêterait pas. Le grand maréchal ne se laissera jamais vaincre à ce genre de jeu. Il avala donc tout, jusqu'à la dernière goutte, reposant lourdement le verre sur la table avant de s'enfoncer dans le canapé. Il n'avait plus l'impression de pouvoir se redresser là... ni de garder la tête haute sans ciller. Il esquissa tout de même un sourire victorieux.

- J'ai gagné... Oh... hm.. Action ou vérité ?

Il en avait presque oublié le jeu, mais ce n'était rien. Allen donna sa réponse, et le maréchal eut immédiatement l'idée du siècle. Il devait absolument savoir ça ! C'était un élément primordial... Allen avait intérêt à répondre, sinon il se répéterait ! Il se redressa, posant les deux mains sur la tables en ignorant totalement s'il écrasait en même temps son dîner ou non, et s'y pencha, s'arrêtant lorsque son visage n'était qu'à une dizaine de centimètres de celui d'Allen... oh, et puis pourquoi se limiter à une seule question ? Ça compterait pour une, tant pis.

- C'est quoi ton fantasme ? Je peux t'aider à le réaliser ? Il se laissa finalement retomber dans le canapé, n'ayant plus la force de se soutenir. Oh et... tu as quel âge, d'abord... tu es mineur, n'est-ce pas ? Ce n'est rien va.. ça ne me dérange pas.

Il n'allait pas l'effrayer avec ça... le jeune savait se prendre au jeu, il était son adorable dessert, après tout. D'ailleurs... il en avait oublié son omelette... mais il n'avait plus faim, juste soif. Il prendrait bien quelques verres de plus pour finir cette soirée en beauté.





Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Messages : 297

Localisation : Partout et nul part
Humeur : Partagé

Disponibilité : Actif

Jeu 3 Mai - 21:54
Un léger rire le secoua quand le brun avoua que la spatule avait fait son effet, bon, il avait bien joué son rôle à imiter son maître. C’était une chose tellement ironique quand il y pensait…

Oui, il est pire que tout et ce qu'on raconte à son propos et souvent bien au-dessous de la réalité... dit-il blasé.

Pourtant, de toute les choses qui lui avait faite, les soucis causés et les dettes laissées, s’il y avait une chose qu’il ne pourrait pas pardonner à son maître, c’était bien sa mort. C’était quelque chose qu’il avait bien du mal à croire encore maintenant et un peu plus à présent qu’il avait vu dans le subconscient de Néah. Mais cela, c’était sûrement et simplement parce qu’il ne devait pas encore l’accepter au fond.
Shiro avait parlé de son maître au présent et même s’il ne dirait rien à se propos, il le remerciait pour cela.

Délaissant la spatule sur un coin de la table, il retourna à sa place dans la même position avant de se mettre à manger tranquillement son omelette. Puis il lui demanda ce qu’il choisissait… action. Il réfléchit un moment avant que son regard ne tombe sur le verre remplit. Boire ou boire… mais en même temps, ce serait dommage de gâcher ?
Enfin, il allait sûrement refuser… cela pouvait être assez… dangereux après-tout et surtout mal finir. Il lui demanda quand même de boire cul sec le contenue du verre tout en continuant de manger.

Surprise… ou pas car il aurait vraiment dû s’en douter vu le personnage, le maréchal accepta le défit et commença à descendre le verre cul sec. Il espérait sincèrement que le brun tienne l’alcool aussi, il arrêta de manger pour observer Shiro d’un œil assez anxieux.
Le verre fut posé sur la table avec aucune délicatesse et le brun s’enfonça aussitôt dans le canapé… un peu rouge. Hum…

J'ai gagné... Oh... hm.. Action ou vérité ? 

Vraiment ? Il avait comme un doute quand même. Il finit son repas tout en répondant d’un air dubitatif un « vérité » et se redressa instinctivement quand Shiro plaqua ses mains sur la table tout en approchant son visage du sien.
Oui, définitivement, le brun n’était plus très clair.

C'est quoi ton fantasme ? Je peux t'aider à le réaliser ? Oh et... tu as quel âge, d'abord... tu es mineur, n'est-ce pas ? Ce n'est rien va.. ça ne me dérange pas. 

Il cligna des yeux. Hein… ? Son fantasme ? Comment ? Il le contempla d’un air inexpressif, entre l’air surpris et dubitatif. Devait-il vraiment répondre à cela ? Et en plus, il c’était laissé retombé dans le canapé à la moitié de sa demande parce qu’il ne tenait plus debout.
Il pouffa légèrement. Shiro semblait bien tenir l’alcool puisqu’il était encore conscient mais, autant cul sec n’était définitivement pas bon pour tout le monde.

Hum… je suis sûr que tu pourrais m’aider, commença-t-il avec un sourire. Mon fantasme est de dormir avec toi dans un lit confortable~

Il avait vu des escaliers trahir un étage et donc, vu la maison de chasse plutôt spacieuse malgré-tout, il supposait qu’il y avait une chambre en haut et il espérait vraiment ne pas se tromper.
Il avait apprit que pour emmener un homme saoul à faire ce que l’on voulait, il fallait l’entraîner dans son sens sans le contredire alors, il y avait de forte chance que Shiro le suive sans protester puisqu’il avait après tout répondu à la question dans ce sens et même proposé de l’aider. Par contre, il voulait vraiment pas avoir l’explication exacte de cette question.

Il se mit donc debout, se déplaçant jusqu’a l’homme qui n’était apparemment vraiment plus capable de tenir seul sur ses jambe.

Tu m’accompagne alors ?

Prenant Shiro par le prends, il le hissa à moitié sur son dos avant de passer une main autour de sa taille pour le maintenir fermement contre lui. Le brun faisait son poids quand il n’avait plus ses jambes pour le tenir correctement…

En effet, j’ai seize ans, dit-il toujours dans un sourire.

Autant répondre à tout, même s’il n’était pas sûr qu’il s’en souvienne le lendemain… Enfin, ce n’était pas bien important.
Heureusement, il aidait quand même et ils réussirent à monter les escaliers sans problème. Arrivé jusqu’à un petit hall en haut, il l’ouvrit d’un coup de pied, se trouvant aussitôt face à un grand lit juste devant et il ne put retenir d’un soupire de soulagement. Titubant un peu jusqu’à lui tout en aidant le brun, il finit par trébucher et finir par tomber tout les deux dessus. Au moins, ce n’était pas le sol…  


Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/11/2017
Messages : 364

Localisation : Ne le dites pas à Alice...
Humeur : Libre ~


Ven 4 Mai - 0:46
Denial ain't just a river in Egypt
Shiro & Allen


C'était quoi, cet air ? Il n'avait pas été clair, peut-être..? Allen était bien trop innocent... ça se trouve, il n'avait même pas de fantasme, ou bien il était trop timide pour en parler. Oui, ce devait être ça... tout le monde devait avoir un fantasme. Lui même en avait un énorme ! ( Il resterait cependant secret pour le moment..) Mais ils étaient entre eux, entre bons amis... ils mangeaient même une omelette ensembles. Devant une omelette, on se dit tout, bordel. Surtout à lui. Il pouvait se confier au grand maréchal qu'il était ! Ce n'est pas comme s'il allait se dépêcher de tout raconter à ce bon vieux Luverrier ou aux Crows. Il le prenait pour qui, putain ?! Bon.. il lui pardonnait car il était mignon, mais quand même. De toute manière, il ne se sentait pas assez en forme pour l'engueuler... il était bien dans le canapé, franchement. Il y resterait même pour la nuit. Ou bien au sol, tiens. Allen y était assis, donc ce devait être confortable aussi. C'était décidé ! Le maréchal fixa le sol en souriant jusqu'à entendre Allen pouffer et releva doucement les yeux vers lui. Enfin, le fantasme !

"Hum… je suis sûr que tu pourrais m’aider. Mon fantasme est de dormir avec toi dans un lit confortable"

Dormir ? Depuis quand dormir était un fantasme.. Ah. Dormir avec lui ! Mais bien sûr ! Allen devait rêver de ça depuis si longtemps... le brun était heureux de l'avoir questionné à ce sujet, et il ne cacha pas sa joie, esquissant un large sourire en riant. Il n'était cependant pas très fatigué... Il voulait encore boire, lui, et discuter ! Et leur jeu.. il n'était pas terminé. Tant que les bouteilles n'étaient pas vides, la partie ne l'était pas ! Il n'était pas sûr d'encore avoir la force de se remplir un verre mais, l'exorciste était serviable, n'est-ce pas ? Il le ferait pour lui avec plaisir. Après tout, il était son fantasme ! Il fixa Allen alors que celui-ci se déplaça jusqu'à lui.

"Tu m’accompagnes alors ?"

Oh ! Il était vraiment pressé de réaliser son fantasme... le brun n'allait tout de même pas lui refuser. Ils allaient tellement bien dormir ensembles ! Il laissa Allen l'aider, tenant également un petit peu sur ses pieds. Il restait un homme viril ! Même s'il était un peu maladroit ce soir là... Il hocha vivement la tête, heureux.

- Oui ! On va bien dormir ensemble, comme en Egypte ! Tu étais si mignon...

Il ne put s'empêcher de pouffer en y repensant. Allen avait fait un de ces bonds en se réveillant ! Comme s'il avait vu un fantôme. Mais Shiro connaissait la vérité. Ce bond, cette surprise... cela ne pouvait signifier qu'une chose ! Allen avait découvert son fantasme ce jour-là ! Ça ne lui avait pas échappé... il était toujours très perspicace, après tout.
Ils commencèrent à monter les escaliers, et la douce voix de l'exorciste se fit à nouveau entendre.

"En effet, j’ai seize ans"

Il avait donc eu raison sur sa non-majorité... mais il ne l'avait pas imaginé si jeune que ça. Il faisait plus vieux.. il n'avait pas qu'à avoir des cheveux blancs aussi... Enfin, ça ne le dérangeait pas, comme il l'avait déjà dit.. enfin il lui semblait l'avoir dit. Puisqu'ils parlaient de l'âge, il était temps qu'il dévoile le sien aussi ! Allen devait avoir envie de le savoir, après tout.

- Oh, t'es jeune ! Enfin, moi aussi ! Toujours dans la force de l'âge ! Même avec 25 ans derrière moi !

Pour illustrer ses paroles, il manqua de peu de tomber dans les escaliers, mais l'exorciste le tenait bien alors garda tant bien que mal "l'équilibre". Ils arrivèrent finalement dans la chambre. Là bas se trouvait un lit. Il le qualifia de lit du fantasme, et savoura l'instant ou Allen s'y jeta avec lui. Il était si passionné ! Il devait avoir la même fougue, il ne fallait pas le décevoir.. mais il n'avait même pas la force de se redresser pour se mettre sous la couette avec lui. Alors tant pis, ils se réchaufferaient mutuellement. Pour ce faire, le maréchal enlaça le jeune de ses bras et de ses jambes, étant désormais attaché à lui façon koala, et ne bougea plus, fermant les yeux avec un air paisible sur le visage. Il murmura.

- Dors bien.. le sommeil ne viendra pas pour moi mais...

Il bailla bruyamment, se sentant de moins en moins connecté à la réalité, et se colla un peu plus à l'exorciste de peur qu'il prenne froid. Il reprit juste avant de sombrer dans les bras de Morphée pour une bonne poignées d'heures.

- ... mais si tu veux encore parler... ça me va.. et sers moi un autre verre s'il te plait...






Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Messages : 297

Localisation : Partout et nul part
Humeur : Partagé

Disponibilité : Actif

Sam 5 Mai - 22:04
Comme en Égypte… Il passa une main dans ses cheveux avant d’aller aider le Maréchal à se lever, répondant à sa seconde question comme pour le motiver un peu plus à monter les marches. Au moins, il se laissait faire sans protester ce qui était vraiment une bonne chose.

 Oh, t'es jeune ! Enfin, moi aussi ! Toujours dans la force de l'âge ! Même avec 25 ans derrière moi ! 

Vingt-cinq… C’est vrai que Shiro ne les faisait pas. Il pouffa un peu, se demandant pourquoi il lui disait cela comme ça. Avait-il besoin de se rassurer à ce propos ? Il secoua la tête. A quoi pensait-il ? Il était seulement éméché. C’était une bonne chose qu’il n’ait pas l’alcool mauvais.
Le brun manquant de tomber en loupant une marche et de l’emmener avec lui mais ça n’arriva pas puisqu’il resta sur ses appuis, le tenant fermement contre lui pour le stabiliser de nouveau dans un léger soupire. Il espérait vraiment ne pas se tromper et qu’il y ait une chambre en haut.

Il arrivèrent à la porte qu’il ouvrit à l’aide d’un coup de pied et soupira de soulagement en voyant le lit. Il eut cependant à peine le temps d’y arriver qu’ils tombèrent tout les deux lourdement dessus.
Il allait se relever quand Shiro ne trouva rien de mieux à faire que d’enrouler ses bras et ses jambes autour de lui. Ah… c’était pas prévu ça…

▬  Dors bien.. le sommeil ne viendra pas pour moi mais...

Pour renforcer ses propos, le brun se mit à bailler copieusement et un léger rire discret le secoua, aucun doute, il pouvait bien le croire quand il disait qu’il n’était pas fatigué ! En même temps, la journée à être coincé dans un mystérieux temple puis l’alcool, ça n’avait pas du aider…
Shiro se colla un peu plus à lui et il commençait à abandonner l’idée de se relever pour le moment.

 ... mais si tu veux encore parler... ça me va.. et sers moi un autre verre s'il te plaît... 

Le servir… ? Il soupira. Vraiment…
Il préféra garder le silence avant de bouger un petit peu pour tirer la couverture afin de les emmitoufler dedans. A défaut de se coucher correctement, ils seraient toujours un peu mieux comme ça. Il se repositionna un peu mieux sans prendre la peine de tenter d’éloigner le Maréchal de lui. Quelque chose lui disait qu’il n’y parviendrait pas de toute manière.

...Bonne nuit Shiro…

Il ne savait pas vraiment si ça le dérangeait ou pas, c’était vraiment la première fois qu’il était dans se genre de situation mais c’était aussi un peu de sa faute alors il ne pouvait pas blâmer le brun. Mais vraiment, il n’aurait jamais pensé qu’il ferait quelque chose d’aussi inconscient…
Il baissa les yeux pour observer le visage du Maréchal, un peu inquiet et soudainement très fatigué.

Tu n’es pas mieux… soupira-t-il à voix basse. Fais attention à toi… s’il te plaît…

Comment pouvait-il se laisser aller comme ça avec lui alors qu’il savait qu’il y avait Néah ? Que le Quatorzième l’avait contrôlé toute une journée et qu’il pourrait très bien le faire sans qu’il ne le remarque.
Triste et un peu plus inquiet encore, il serra un peu plus Shiro contre lui de manière inconsciente. Il ne parviendrait probablement pas à dormir ce soir, pas en le sachant autant en danger et ne pouvant pas se défendre.


Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/11/2017
Messages : 364

Localisation : Ne le dites pas à Alice...
Humeur : Libre ~


Sam 5 Mai - 23:47
Denial ain't just a river in Egypt
Shiro & Allen


Il ouvrit les yeux, dérangé par un rayon de soleil, et les referma immédiatement, regrettant son geste. La première chose qu'il faisait de la journée était de s'éblouir, parfait. Il fronça les sourcils, ressentant un mal être qu'il n'avait plus subit depuis bien longtemps. D'abord... pourquoi dormait-il ? Il ne se souvenait pas d'être parti se coucher la veille... il se souvenait de leur jeu et de la dernière action qu'il avait du effectuer, mais de plus rien après. Peut-être que ce verre rempli à ras-bords avait été un peu trop, même pour lui. Il n'y avait d'ailleurs pas prêté attention, mais il semblait qu'il tenait quelqu'un dans ses bras assez fermement. Mais qui ... Il se décida finalement à rouvrir les yeux, évitant cette fois le rayon pour découvrir le visage d'Allen, à quelques centimètres du sien. Le maréchal eut un mouvement de recul, un peu surprit par ce qu'il voyait. Voilà qui était inattendu... est-ce qu'il était sérieusement ne train de le regarder dormir ? Et d'abord, pourquoi dormaient-ils ensemble ? Surtout enlacés de la sorte... il commençait à se demander s'il avait loupé quelque chose d'important. Toujours sous l'effet de la surprise, il relâcha le jeune et demanda.

- Euh... pourquoi on est dans cette position... ? Et tu es flippant, je t'avoue...

Quelle heure était-il ? Il semblait toujours être dans la cabane, même s'il n'avait pas remarqué de chambre au premier abord. Putain... il était vraiment dérangeant de ne se souvenir de rien. Ce devait être la première fois qu'une chose pareille lui arrivait. Fichu défi. Bon, il l'avait accepté, mais pour l'honneur quoi. Il s'était peut être ridiculisé après ça... ou avait fait une belle connerie. Il n'était pas sûr de vouloir savoir, mais en même temps il était curieux de savoir comment ils en étaient arrivés là. Allen ne semblait même pas avoir dormi. Les cernes qui entouraient ses yeux faisaient peur... pourquoi n'avait-il pas dormi ? Il espérait ne pas avoir été lourd au point de l'en empêcher.

- Est-ce que j'ai fait des choses... gênantes ? Il souffla. Tu n'as pas dormi, n'est-ce pas ? Même moi j'ai meilleure mine..

Il ferma à nouveau les yeux. Il avait trop mal à la tête pour le questionner. Puis il devait être chiant, avec ses questions. Allen n'avait pas dormi et ne devait donc pas être d'une merveilleuse humeur. C'était sa faute, probablement. Il s'en voudrait si c'était le cas, l'exorciste avait également besoin de repos. Il réalisa finalement que la raison pour laquelle il n'avait pas dormi était la peur. Mais pas de lui. Allen craignait toujours de perdre le contrôle, alors s'il l'avait tenu de la sorte toute la nuit, il avait peut-être eu peur de se laisser aller. Il souffla, s'emmitouflant plus sous la couette, puis lança un regard blasé à Allen.

- Si c'est pour ce que je crois, tu ne t'en sortiras pas comme ça. Il esquissa finalement un léger sourire malgré son mal de crâne, s'en voulant un peu d'être comme ça avec lui alors qu'il l'avait probablement supporté.  T'as juste droit à un sursit car j'suis trop crevé pour t'engueuler et que je préférerais retourner près de toi pour dormir encore longtemps.

Le Brun n'aimait pas que l'on se fasse du soucis pour lui, même s'il savait que c'était dans la nature d'Allen de le faire. Il bailla, fort peu déterminé à bouger. Il allait être mal jusqu'au lendemain, c'était une journée de merde qui s'annonçait.. et dire qu'ils allaient certainement devoir reprendre la route dans l'après-midi. Il adorait voyager, mais ce serait décidément un jour sans ! Il pouvait bien rester comme ça un peu, non ? Allen pouvait en profiter pour se reposer, puisqu'il le savait réveillé. Et lui ne s'amuserait pas à le fixer pour lui faire peur au réveil !





Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 5Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D Gray Man - Seeds of destruction :: Le Monde :: Amérique-
Sauter vers: