:: Le Monde :: Amérique Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Denial ain't just a river in Egypt [PV Al] //Terminé//

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Messages : 314

Localisation : Partout et nul part
Humeur : Partagé

Disponibilité : Actif

Mar 17 Juil - 21:50
Il avait fait une légère moue quand Shiro mentionnant qu’il l’avait porté jusqu’à l’auberge. Sachant que la situation était pleinement de sa faute, il ne pouvait rien dire et encore moins le lui reprocher, c’était beaucoup mieux que de rester à moitié allongé dans son assiette. Puis ils quittèrent les lieux tout en se dirigeant automatiquement vers l’auberge.
Sur le chemin, il finit par lui demander s’il avait eut des nouvelles de l’Ordre excepté leur soirée étrange et la réponse ne fut pas surprenante. Peut-être était-elle idiote mais il avait manqué plusieurs jours à cause de ce foutu Noah et il était rassuré de savoir que le Maréchal n’avait pas eu d’ennuis. Plusieurs jours… il en avait des frissons en y repensant.

Arrivés à la gare, ils virent le train commencé à partir sans eux et, bien qu’il posa la question, il fini par prendre le brun par la main avant d’entendre sa réponse pour pouvoir les hisser à l’arrière du train. Finalement, ils n’auraient même pas le confort relatif des siège… sauf si Shiro voulait tenter d’entrer, mais il secoua la tête et il en profita pour s’asseoir en tailleur.
Il avait également pensé que c’était là une mauvaise idée mais il n’aurais rien fait pour le contredire s’il avait vraiment voulu entrer.

Au fait.. tu n'as plus rien demandé à propos d'hier soir... Je t'ai donné des réponses relativement claires, mais je m'attendais à plus d'insistance à vrai dire. Tu es vraiment satisfait ?

Il se mordit la lèvre avant de se concentré sur le paysage d’un air gêné. Puisqu’il en reparlait, il lui dirait. Il ne voulait pas lui cacher des choses, aussi insignifiantes pouvaient-elles être. Il ignorait vraiment pourquoi puisqu’il n’était pas du genre à s’étendre sur sa vie et encore moins sur ses sentiments mais c’était ainsi et il s’en sentait d’autant plus gêné et désappointé.
Il s’apprêta à répondre quand il se sentit tirer et se redressa. Il ne chercha pas à protesté et jeta un coup d’œil à Shiro qui avait mis sa tête sur son épaule. Il se gratta la joue d’un air gêné, ne sachant pas vraiment comment réagir à cela.

▬  Je crois que c'est l'ennui qui va m'endormir... et non la fatigue. 

Il eut un léger rire. Il comptait vraiment vraiment s’endormir debout ?
Il finit par soupirer légèrement, ne bougeant pas pour autant.

J’ai… regardé les enregistrements de Tim’ sur la soirée…

Il prit un court instant de pause, regardant le paysage filer à grande vitesse sans réellement le voir. Que dire de plus ? S’excuser ? Il l’avait déjà fait et puis… il ne voulait pas s’excuser pour avoir fait cela.

Je loupe déjà pleins de choses quand… enfin… quand il me contrôle alors… Hum…

Il passa une main dans ses cheveux, les joues légèrement roses et eut un petit rire nerveux. Il l’était parce qu’il craignait un peu la réaction du brun à cet aveu. Allait-il croire qu’il ne lui faisait pas confiance ? Car ce n’était pas le cas, au contraire.

J’ai dû inconsciemment répondre à ton invitation de l’autre fois… finit-il par dire tranquillement mais un peu taquin.

Il n’avait pas pensé avoir un jour ce genre d’objectif en étant saoul, n’étant pas porté sur la chose et y pensant encore moins. Cela lui paraissait toujours un peu irréel et… il ne savait toujours pas quoi en penser. Mais peut-être se prenait-il vraiment trop la tête pour rien. Après-tout, cela ne semblait pas dérangé Shiro qui lui se souvenait parfaitement de la soirée et en avait été en quelque sorte la « victime ».


Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/11/2017
Messages : 385

Localisation : Ne le dites pas à Alice...
Humeur : Libre ~


Mer 18 Juil - 21:14
 Easy Baby ~
Shiro & Allen


Il ignora la réaction gênée du jeune homme suite à son rapprochement. Il devait commencer à en avoir l'habitude... et sinon, il lui ferait prendre ! Dans le cas contraire, il serait vraiment mal barré... Étant complètement ivre, le jeune homme était à la limite d'être plus audacieux et tactile que lui, mais sobre... ce n'était ni plus ni moins que l'exact inverse. Il le préférait tout de même sobre, mais ça ne l'aidait pas. Quant à sa question, il avait l'impression qu'elle le gênait aussi... peut-être avait-il réellement quelque chose à cacher à ce propos... mais ça, il ne le saurait que quand son jeune ami se déciderait à parler, ce qui ne semblait plus tarder. Il l'entendit soupirer et ne bougea pas pour autant, prêtant une certaine attention à ses paroles.

"J’ai… regardé les enregistrements de Tim’ sur la soirée… "

Ce fut son tour de soupirer. Alors il savait qu'il ne lui avait pas tout dit. Et il l'avait fait derrière son dos. En temps normal, il l'aurait certainement mal pris en sachant qu'Allen avait eu tout le temps de continuer à le questionner s'il n'était pas satisfait de ses premières réponses... même s'il pouvait comprendre sa curiosité, car lui aussi s'était retrouvé dans cette même situation. Seulement, il se trouvait presque mal à l'aise par le fait que l'exorciste sache à présent tout.. il n'avait rien fait de mal, bien au contraire, mais il craignait qu'Allen change son attitude par gêne ou regret.

"Je loupe déjà pleins de choses quand… enfin… quand il me contrôle alors… Hum… "

Il le savait bien. C'était d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles il ne pouvait lui en vouloir. Il se contenta alors de rester dans cette même position, les yeux rivés vers le paysage. Il n'y avait rien à dire. Il préférait rester contre lui et le sentir plutôt que de s'écarter pour lui faire une réflexion ou se moquer.

"J’ai dû inconsciemment répondre à ton invitation de l’autre fois… "

Il eut un rire. Son invitation.. Ce n'était qu'une blague, mais Allen semblait bien s'en souvenir. Il fallait dire qu'il semblait tellement innocent que ce genre de chose devait pas mal le marquer, même sans être dit sérieusement. Mais il n'allait pas le moins du monde s'en servir pour lui faire partager sa gêne, évidement... Il se décolla doucement du jeune homme, lui adressant un regard amusé.

- Oh, mais elle n'est valable que quand tu es sobre mon chou.

Une bourrasque de vent latérale vint les frapper, ayant pour effet de forcer le maréchal à remettre ses cheveux en ordre tout en pestant dessus. Si Allen n'avait pas attaché ses cheveux, il en aurait bouffé par la même occasion... charmant. Il relança finalement la discussion sur un sujet tout autre, ce qui les occupa pour une grande partie du trajet malgré l'inconfort et le vent. Ils arrivèrent à Berlin, destination finale du train, quelques heures plus tard. Après s'être éclipsés de l'arrière du train puis de la gare en toute discrétion, ils se retrouvèrent en plein centre-ville, encore une fois sans savoir parler un mot de la langue nationale.

Le voyage l'avait encore plus crevé, et il avait faim aussi...et les plats allemands n'avaient vraiment rien d'appétissant. Enfin, il n'était pas d'humeur à faire le difficile... mais à se poser un peu oui. C'était bien ce qu'ils avaient prévu, de toute manière.. une fois la France quittée, ils pouvaient se l'autoriser. De toute manière, c'est ça ou il serait de mauvaise humeur pour un moment... Fatigue et faim ne font jamais bon ménage.

- J'espère que des allemands comprendront un peu l'anglais... et qu'on pourra les comprendre.

Il n'avait rien contre les allemands en particulier, mais même en parlant anglais ils avaient un accent qui rendait la compréhension plus difficile.. vraiment difficile.. même pour lui qui avait l'habitude d'entendre divers accents différents grâce à ses voyages.
Il prit au hasard une petite rue, entrainant Allen avec lui en espérant y trouver une auberge. C'est alors qu'il fit un pas de trop d'un côté ou d'un autre et qu'une mystérieuse force lui ôta soudainement la vue, ce qui eut pour effet de le stopper... à moins que ce ne soit encore ce quelqu'un ou quelque chose... Une chose était sûre, il le détestait déjà. Son estomac grogna.

- Putain d'Allemagne et d'estomac de merde.




Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Messages : 314

Localisation : Partout et nul part
Humeur : Partagé

Disponibilité : Actif

Jeu 19 Juil - 19:05
Quand il était sobre ? Il marqua un temps d’arrêt. Pourtant, il l’avait « invité »en étant lui-même éméché… ou alors il parlait d’une autre invitation qu’il avait oublié. Il ne se souvenait que celle du dînée lui…
Il ne précisa toutefois sa pensée et laissa le Maréchal changer de conversation, y participant avec entrain.Cela évité qu’ils ne s’endorme d’ennuis dans un lieu absolument pas recommandable et de passer outre les rafales de vents.

Finalement, le train les arrêtèrent en pleins centre ville et il soupirant en pensant qu’ils devraient reprendre le train ou un autre moyen de locomotion pour atteindre la côte et prendre le bateau jusqu’à la Norvège. C’était peut-être leur destination mais cela faisait un sacré détour quand même…
A ses côtés, le brun semblait un peu plus fatigué encore mais il ne préféra rien dire. Cela ne servirait à rien de le mettre de mauvaise humeur et ils ne le restaient plus qu’à trouver un restaurant et un endroit où dormir, même s’il devait prétendre être fatigué pour que le maréchal puisse se permettre de se poser.

▬  J'espère que des allemands comprendront un peu l'anglais... et qu'on pourra les comprendre.
C’est assez proche alors, on ne devrait pas avoir de problèmes…

Jusqu’à présent il avait beaucoup voyagé avec Lavi qui parlait pratiquement toute les langues et avec l’Ordre qui leur organisait de quoi dormir sur place avec des personnes qui savaient au moins parler anglais alors il ne c’était jamais réellement poser la question de comprendre la langue. Quand à lui… il « jouait »pour vivre, que ce soit aux cartes ou au clown alors il n’avait jamais vraiment eut de soucis à ce niveau-là.
Il se laissa entraîner par le brun dans l’une des multiples rues de Berlin avant de grimacer en sentant une légère douleur au niveau de son œil et de son bras gauche, remarquant légèrement en retard qu’ils s’étaient arrêtés en pleins milieu de la rue.

Putain d'Allemagne et d'estomac de merde.

Il ouvrit la bouche, se rapprochant du brun avant de remarquer que ses yeux avaient comme un léger voile dessus, un peu comme s’il était… aveugle…

Tes yeux… ne put-il s’empêcher de dire.

Contrarié, il regarda dans la rue… déserte, avant de prendre le bras de Shiro pour le coller au maximum contre lui.

Je vais te conduire… Je ne sais pas ce qu’il se passe, mais ça ne touche pas que les innocences. il ne faut mieux pas rester là.

La preuve était que non seulement son œil était touché -il lui faisait mal bien et il y voyait difficilement avec ce dernier- et il ne détectait aucun Akuma dans la zone et ce, depuis la gare. Cela ne l’empêchait toutefois pas de lancer des regards suspicieux dans la rue. Qu’est-ce que cela pouvait-il bien être ? Une innocence ? Mais pourquoi attaquerait-elle les autres innocences alors ? La particularité d’un Akuma ? Ce serait vraiment problématique… Ou un nouveau Noah… Il ne préférait pas y penser.

Ça va aller ?

Il guidait consciencieusement Shiro, inquiet qu’il puisse avoir mal tout en cherchant un endroit où ils pourraient manger et se reposer. Cela ne serait peut-être pas agréable mais ils ne pouvaient pas rester dans les rues et prendre le risque de ce faire attaquer. Même si aucun d’eux ne portait l’uniforme de l’Ordre, leu duo ne passait absolument pas inaperçu, surtout avec Tim à leur côté.
Finalement il trouva une auberge à la pancarte de bois chaleureuse et poussa la porte, saluant avec un sourire le tenancier et les deux serveuses, tout trois semblant être de la même famille avec leurs cheveux aussi blond que les blés. Ils ne semblaient pas parler anglais non plus mais avaient comprit qu’ils souhaitait une table et les conduisit dans un coin tranquille, leur apportant la carte et une grande carafe d’eau tout en jugea Shiro d’un air inquiet. Il fit un léger sourire penaud à la serveuse tout en montrant le comptoir de réception de la main et donc, le présentoir de clef menant aux chambres et elle lui fit un sourire éblouissant en hochant la tête. Comme quoi, même s’ils ne parlaient pas la même langue, ils pouvaient pleinement se compendre.

Il aida Shiro à s’asseoir dans le moins de geste possible, le guidant sans en faire trop pour ne pas vexer son camarade à la fierté mal placé.

Je ne suis pas sûr de comprendre le menu… dit-il d’un ton assez léger à Shiro pour détendre l’atmosphère.

Bien évidemment, il ne pouvait s’empêcher d’être inquiet mais ils ne ferait rien en étant affamés et fatigués. Ils ne pouvaient qu’attendre d’être en forme pour tenter de comprendre ce qu’il se passait ou… peut-être que quitter simplement la ville les retirera du champs d’action ? Il fit une grimace rien qu’en y pensant, il ne voulait pas laisser les choses ainsi.

J’ai réussi à réserver une chambre… le mieux est peut-être qu’on se repose du voyage.

Peut-être qu’il irait faire un tour pour comprendre quand Shiro sera endormi, au risque de se faire disputer après. Mais il n’aimait pas voir le brun dans cet état… vraiment pas.


Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/11/2017
Messages : 385

Localisation : Ne le dites pas à Alice...
Humeur : Libre ~


Jeu 19 Juil - 21:54
 Easy Baby ~
Shiro & Allen


Le Brun retirait totalement ce qu'il avait pensé précédemment à propos des allemands. Il avait définitivement quelque chose contre eux à présent. Il ne savait pas dans quoi il était tombé, ni à cause de qui.. mais il lui fallait bien le mettre sur le dos de quelqu'un. Après avoir juré à haute voix, ne comprenant pas le moins du monde pourquoi ses yeux lui faisaient tout à coup défaut, il eut pour réflexe de s'en remettre à Kindness. Force fut cependant de constater que l'arme refusait de prendre sa forme combative. Donc ce machin-truc s'attaquait aux innocences.. Il n'arrivait pas à déchiffrer l'expression d'Allen, mais la tension qui venait de s'installer entre eux semblait indiquer qu'il était lui aussi affecté.

"Tes yeux…"

Au moins, il n'aurait pas à lui expliquer le problème, puisqu'il semblait l'avoir comprit de lui même. C'était déjà ça, il n'aurait pas à lui expliquer sa position de faiblesse extrême... bien qu'il n'aurait pas présenté la chose ainsi. Pas question d'entacher sa virilité et sa perfection pour si peu... il était quasiment sûr de pouvoir tenir tête à un Akuma même avec ça. Enfin, l'important était certainement de quitter les lieux en croisant les doigts pour retrouver leurs pouvoirs au plus vite... et après, ils pourraient peut-être en apprendre plus sur ce qui venait de leur arriver. Il s'apprêtait à aller de l'avant d'une manière quelque peu incertaine lorsqu'Allen lui prit le bras, ce qui eut pour effet de le coller à lui.

"Je vais te conduire… Je ne sais pas ce qu’il se passe, mais ça ne touche pas que les innocences. il ne faut mieux pas rester là."

Il ne résista pas, mais ne retint pas pour autant un grognement. Sa fierté en prenait un coup.. il avait juste l'impression d'être un homme âgé même plus capable de traverser la route tout seul... sentiment vraiment désagréable quand on a même pas la trentaine. Il répondit moins froidement qu'il ne l'aurait souhaité, se sentant presque rougir.

- J'ai pas besoin d'aide... Il souffla en sentant une bonne migraine l'attaquer... probablement à cause de sa mauvaise vue soudaine. Il se plaqua un peu plus contre le jeune homme, fixant tant bien que mal droit devant lui. Mais merci..

Aussi capable pouvait-il être, il espérait vraiment ne pas croiser d'ennemi pile à ce moment-là... il voyait mal un Akuma poser ce genre de piège, mais un partisan ou un Noé... ça lui rappelait d'ailleurs le piège dans lequel il était tombé en Egypte. Indétectable, mais bien là.

"Ça va aller ?"

Il tenta de ne pas avoir l'air de mauvaise humeur, Allen semblait déjà s'inquiéter, et il devait s'estimer heureux qu'il l'aide... de cette manière, en plus. Faire preuve de mauvaise fois n'arrangerait sûrement pas les choses. Il se contenta de hocher la tête, sentant le jeune homme ralentir puis s'arrêter devant ce qui semblait être une porte. Elle ne tarda pas à s'ouvrir et l'odeur qui vint chatouiller les narines du maréchal lui fit tout de suite comprendre qu'il s'agissait d'une auberge. À la bonne heure ! Ce qu'ils recherchaient n'était au final pas si loin que ça, même s'ils y parvenaient de manière moins réjouissante que prévu.
Allen parvint à obtenir une table et l'aida légèrement à s'y asseoir. Il s'appuya sur la table avec soulagement. Enfin, il n'aurait pu à être guidé pour quelques temps... même si la chaleur du jeune homme manquait un peu à son flanc.

"Je ne suis pas sûr de comprendre le menu…"

Il pouffa. Un menu sans images, et que de l'allemand, hm ? Ça ne faciliterait pas la tâche au jeune homme.... Il pouvait toujours commander toute la carte, à condition d'avoir assez faim pour tout dévorer. Il doutait qu'Allen soit difficile de toute manière, il avait une tête à tout aimer, même les spécialités allemandes.

- Je crains ne pas pouvoir t'aider... commande tout au pire, sauf l'alcool.

Il n'était plus à ça près, et il s'agissait aussi d'une manière pour lui —même s'il ne l'avouerait jamais, de se faire pardonner pour avoir été de mauvaise humeur et fort peu sympathique envers le jeune homme alors que leur situation n'en était pas là par sa faute.
Il ferma les yeux, tentant de calmer son mal de crâne. Il ne prêta même pas attention à si le jeune homme passait la commande ou non. Même tamisée, la lumière brouillée de l'auberge faisait pire que mieux et de toute manière, les garder ouverts pour ne rien voir ne servait à rien. Ça le perturbait assez comme ça pour qu'il s'en rajoute. Il les rouvrit instinctivement en entendant la voix d'Allen.

"J’ai réussi à réserver une chambre… le mieux est peut-être qu’on se repose du voyage."

Il lui adressa un sourire. Ça, c'était une bonne nouvelle. Ils pourraient attendre là que ce..  truc ne fasse plus effet. Et il espérait que ce soit limité dans le temps... enquêter dans un tel état ne lui disait rien. Ce serait comme laisser Allen le faire seul... et le simple souvenir de ce qu'il avait ressenti en constatant qu'il n'était plus avec lui dans le train quittant la Russie lui servit à refuser de laisser son compagnon faire ça.

- Oui, c'est ce qui était prévu de toute manière. Il est certainement plus prudent d'attendre ici pour voir comment évolue la "situation"...

La tenancière.. ou le tenancier, il ne voyait pas trop, apporta une quinzaine de plats sur la table, laissant le brun en déduire qu'Allen avait bel et bien suivi son conseil. Parfait, ils auraient au moins l'estomac remplis pour ce soir là. C'était déjà un mal de moins. Il attrapa un plat qui lui plaisait à l'odeur et le tira vers lui. Il avait une faim de monstre... un plat ne serait pas de trop. Il n'avait aucune idée de ce que ça pouvait être, mais enfin... selon l'odeur ça avait l'air comestible.

- Je compte sur toi pour ne pas partir à la recherche d'informations sans prévenir. Mine de rien, tu es aussi diminué, et face à une horde d'akumas cela pourrait être compliqué, surtout en ne sachant pas à quel point ce... ce truc nous affecte. Il s'agit peut-être d'un piège ayant pour but de nous pousser à y retourner...

Il n'était pas prêt à le reperdre, et donc pas à prendre de risques inutiles. Et même ce regard voilé devrait suffire à le faire comprendre au jeune homme... même s'il était incapable de cerner l'expression du sien. Il plongea sa fourchette dans le plat.

- Si on peut juste manger ce soir, ça me va... Dommage que je ne puisse pas te voir te goinfrer, c'est toujours charmant.





Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Messages : 314

Localisation : Partout et nul part
Humeur : Partagé

Disponibilité : Actif

Sam 21 Juil - 14:00
Il n’avait pas reprit le maréchal qui assénait ne pas avoir besoin d’aide, comprenant que cela pouvait être difficile pour lui et rosit légèrement en se faisant remercier. C’était normal qu’il le fasse… il n’allait pas le laisser se débrouiller seul alors qu’ils ne savaient pas ce qui pourrait leur tomber dessus.
Marchant doucement mais pas trop lentement, ils avançaient dans la rue alors qu’il lui demandait comment il allait. Il ne voulait pas prendre le risque qu’il ai mal autre part sans qu’il ne le sache. Lui-même avait beaucoup de mal à bouger son bras gauche et c’est aussi pourquoi il soutenait Shiro du côté droit.

Le brun se contentant de hocher la tête et il poussa un soupire discret avant d’entrer dans l’auberge, faisant le maximum pour se faire comprendre par les tenancier qui ne semblait pas comprendre l’anglais. Pour autant, ils les accueillaient avec le sourire, comme s’ils étaient habitué malgré-tout à recevoir des clients étrangers. Peut-être seraient-ils plus tranquille dans un sens…
Il aida le plus discrètement possible Shiro à s’asseoir avant de prendre place en face de lui, récupérant la carte du menu avec un sourire que l’une des serveuse lui retourna, éblouissant, et encore un peu plus quand il fit comprendre qu’ils voulaient une chambre pour la nuit. Il ignorait pourquoi, il avait l’impression qu’elle avait quelque chose en tête…

Je crains ne pas pouvoir t'aider... commande tout au pire, sauf l'alcool. 

Il rit à son tour, n’ayant rien contre ça et il était réellement prévu d’éviter à tout prix l’alcool.
Il montra donc la carte à la serveuse qui ne les avaient pas quitter, montra toute la liste des plats du doigts puis la carafe d’eau. Elle hocha la tête en riant légèrement, les yeux trahissant sa surprise avant qu’elle ne récupère la carte pour aller en cuisine. Et encore, cette fois c’était la commande pour tout le deux.

Oui, c'est ce qui était prévu de toute manière. Il est certainement plus prudent d'attendre ici pour voir comment évolue la "situation"... 

Les plats commencèrent à arriver et il remercia la serveuse d’un sourire et il avança très discrètement quelques plat vers Shiro pour que celui-ci puisse prendre celui qu’il voudrait plus facilement. La serveuse remarqua bien son manège et elle pouffa discrètement en repartant alors qu’il répondait par une moue boudeuse.
Il voulait simplement pas que le brun reste de mauvaise humeur, c’était tout…

Je compte sur toi pour ne pas partir à la recherche d'informations sans prévenir. Mine de rien, tu es aussi diminué, et face à une horde d'akumas cela pourrait être compliqué, surtout en ne sachant pas à quel point ce... ce truc nous affecte. Il s'agit peut-être d'un piège ayant pour but de nous pousser à y retourner... 

Il eut un soupire discret tout en prenant un plat à son tour. Sans prévenir… donc ça voulait dire qu’il pouvait y aller seul s’il prévenait ? A en juger le regard, il dirait bien que non. Continuait-il à avoir peur qu’il s’enfuit sans rien lui dire ? Ou alors, il avait peur que le quatorzième ne reprenne le contrôle sur lui une nouvelle fois… il ne savait pas laquelle des deux il préférait. Cela le faisait un peu déprimer.

Si on peut juste manger ce soir, ça me va... Dommage que je ne puisse pas te voir te goinfrer, c'est toujours charmant. 
Ben voyons… Dit-il en faisant la moue.

Il piqua dans son assiette appréciant le plat avec bonheur. Il n’avait pas l’habitude de manger ce genre de choses mais il était bien heureux de tout aimer, cela lui permettait toujours de faire des découvertes étonnantes.

Pour en revenir à ça… je ne pense pas que ça touche que les innocence… Mon œil est aussi touché  alors il y a fort à croire que les Akumas serait touchés également. Seulement…

Il posa une de ses mains sur son œil douloureux. Il n’avait pas l’impression que ce soit juste… un désactivement des armes. Cela paraissait plus être une annihilation. Et si ce n’était pas une innocence alors, cela ne purifierait pas les âmes des akumas.
Si ça ne tenait qu’à lui, il aurait fait le tour des environs dans la nuit…

Je demanderais après s’ils n’ont rien vu de sortant de l’ordinaire… mais je ne sortirait pas ce soir. Dit-il plus pour rassurer son homologue que part réelle nécessité.

Le reste du repas se déroula dans le calme et, quand les plats furent terminés, il indiqua à Shiro de l’attendre pour qu’il puisse aller chercher les clefs. Il en profita pour leur poser des questions mais, fait peu étonnant, rien de suspect ne leur était apparut.
Les clefs en main, il retourna auprès de Shiro, lui tendant une nouvelle fois son bras droit pour le guider vers la chambre et surtout…

Attention aux escaliers…

Et doucement pour que seul le brun puisse l’entendre, il se mis à compter chaque marche pour que le maréchal puisse les monter aussi naturellement que possible.
C’est qu’il avait bien comprit que le Shiro détestait devoir être aidé alors il faisait de son mieux pour ne pas le rendre de plus mauvaise humeur qu’il ne l’était à cause de la situation.

Ah, je leur ai posé la question et... ils n'ont rien vu ou entendu de suspect.

Il lâcha Shiro pour ouvrir la porte, n’ayant plus qu’un bras valide puis… finit par éclater de rire en voyant la chambre. Il devait avouer qu’il ignorait si son rire était dû au stress ou à autre chose mais là… il fallait reconnaître qu’ils avaient dû tous se donner le mot depuis qu’ils avaient commencé leur voyage.
Il se calma finalement, prenant Shiro part la main pour le conduire jusqu’au lit et ainsi, évitant d’allumer la lumière qui risquait de leur faire mal aux yeux à tout les deux vu leur état, puis il referma la porte à clef avant de faire le tour du lit pour poser la clef dans la main à Shiro. Il ne pouvait pas faire mieux pour lui prouver qu’il ne découcherait pas en douce. Bon, il y avait toujours la fenêtre mais s’il lui sortait ça, il risquait vraiment d’être vexé.

Il n’y a qu’un seul lit… mais a deux place cette fois. Finit-il par expliquer.

Fatigué et sûrement un peu à bout de nerf, il retira sa chemise. Il se demanda vaguement si Shiro avait besoin d’aide mais il ne posa pas la question. S’il en avait besoin, il le verrait au moment venu.


Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/11/2017
Messages : 385

Localisation : Ne le dites pas à Alice...
Humeur : Libre ~


Lun 23 Juil - 2:36
 Easy Baby ~
Shiro & Allen


Le repas se déroula étonnamment bien pour la situation. Entre lui qui manquait de piquer à côté de son plat et Allen qui semblait lui aussi souffrir, il estimait qu'ils s'en sortaient plutôt bien étant donné qu'ils arrivaient à apprécier le repas. Il y eut même un semblant de bonne ambiance lorsqu'il taquina Allen sur sa manière... très motivée.. de manger, il fut cependant déçu de ne pas pouvoir bien apprécier la moue qui sembla alors se dessiner sur le visage du jeune homme. Il n'y avait décidément qu'avec lui qu'il pouvait apprécier un moment pareil...

Pour en revenir à ça… je ne pense pas que ça touche que les innocence… Mon œil est aussi touché  alors il y a fort à croire que les Akumas serait touchés également. Seulement…  

Il ne savait pas s'il devait se réjouir ou non d'avoir "vu" juste en supposant que tout cela pouvait affecter autre chose que les innocences. Il n'avait pas pensé aux Akumas au premier abord, mais ce qu'Allen disait n'était pas dénué de sens. Cela viendrait donc en quelque sorte d'un ennemi commun... et le seul qui lui venait à l'esprit, comme supposé antérieurement, était un partisan, ou un sorcier en général.. Il souffla. Peut-être aurait-il été plus simple qu'il s'agisse d'un stupide Akuma ou d'un Noé. Ils ne savaient rien des pouvoirs des sorciers, et encore moins comment les contrer. Il vit la forme de la main de l'exorciste venir cacher son oeil maudit. Alors il souffrait vraiment...

- Un sorcier...

Il se réjouissait vraiment d'avoir pu tirer cette information de sa petite aventure au Temple sud-américain. Il s'agissait d'une première —et de leur seule piste pour le moment. Il espérait d'un côté pouvoir coincer le petit malin qui leur avait fait ça, mais de l'autre craignait que cela ait un lien direct avec le Quatorzième. Que de complications...

"Je demanderais après s’ils n’ont rien vu de sortant de l’ordinaire… mais je ne sortirait pas ce soir."

Il hocha la tête, satisfait. S'il le disait, cela lui suffisait pour le croire. Il avait confiance en lui, et ce n'était pas dans le doute qu'il lui avait très fortement recommandé de ne pas quitter l'auberge de la nuit, il savait tout simplement que le jeune homme voudrait faire au mieux et pour cela régler cette histoire au plus vite.
La suite du repas se déroula sans plus de problème, ce qui aida un peu à calmer sa fichue migraine. Une fois les plats vides, il laissa Allen aller récupérer les clés de leur chambre ainsi que de questionner les tenanciers comme il l'avait prévu. Il doutait cependant que cela ne mène à quoi que ce soit... Comme toujours, cela semblait réellement concerner ceux impliqués dans la guerre. Il se leva en voyant sa silhouette se rapprocher et joignit son bras à celui qui lui était tendu.

"Attention aux escaliers… "

Il faisait bien de prévenir... Car lui ne faisait pas la différence entre du parquet et des marches. Gravir les premières marches ne fut pas aisé mais il parvint à prendre le rythme assez rapidement grâce à l'aide d'Allen. Il lui adressa un sourire.

- Tu es un ange.

Il était vraiment trop gentil de l'aider ainsi... Et de faire comme s'il ne l'aidait pas vraiment, alors que lui savait très bien qu'il n'y serait que difficilement parvenu sans son assistance. Il faisait donc attention pour ne pas le "remettre" de mauvaise humeur. Ah... il s'en voulait vraiment d'avoir joué les mauvaises têtes un peu plus tôt.

"Ah, je leur ai posé la question et... ils n'ont rien vu ou entendu de suspect."

Il ne broncha pas à cette nouvelle, s'y étant attendu. De toute manière, si le problème ne se réglait pas de lui même ils devraient se débrouiller d'eux-mêmes... il avait compris depuis bien longtemps qu'il était inutile de compter sur les autres... excepté l'être adorable à ses côtés, évidement. Ils s'arrêtèrent devant ce que le maréchal supposa être la porte de leur chambre. Ils entrèrent finalement, et le brun fut un poil perturbé par le rire du jeune homme, si bien qu'il lui lança un regard curieux. Il ne comprenait pas bien ce qui était si amusant... peut-être l'exorciste prendrait-il le temps de lui expliquer. Lui aussi avait envie de rire, tiens... Il se tourna de moitié à l'entente d'une porte se fermant à clé, et ne tarda pas à sentir le métal froid se poser au creux de sa main. La clé ? Il avait vraiment l'impression d'avoir vexé Allen en lui demandant de rester... Vexer, il adorait ça, mais quelque chose lui disait que cette fois il devrait faire autrement. Se concentrant pour bien viser, il attrapa le bras d'Allen et lui remit maladroitement la clé.

- Je te fais confiance.

Il détestait lui donner une telle impression. Il s'était pourtant donné à de nombreuses reprises pour lui faire comprendre qu'il croyait assez en lui pour lui confier sa propre vie. Peut-être devrait-il se fâcher pour ça aussi...

"Il n’y a qu’un seul lit… mais a deux place cette fois."

Il pouffa. Alors voilà ce qui était si drôle ? Ce n'était même plus surprenant, partout où ils allaient ils se retrouvaient forcément à dormi ensemble. Comme si voyager était réservé aux personnes seules ou aux couples... enfin, ça l'arrangeait dans un sens, alors il ne comptait pas s'en plaindre. Tant que ça ne gênait pas Allen, il n'y voyait pas le moindre inconvénient, et cela semblait parfaitement convenir à son jeune ami. Il se posa sur le lit afin de retirer son haut, plutôt heureux de ne pas avoir mit une chemise à boutons — il n'en avait pas de toute manière... et enchaîna avec le reste de ses vêtements, ne gardant qu'un boxer pour dormir.
Il n'en pouvait plus et savait que le seul moyen de se débarrasser totalement de sa migraine serait de dormir. Plus que prêt, il se plaça d'un côté du lit et s'adressa au jeune homme.

- Tu sais.. tu n'as plus à me prouver quoi que ce soit. Je me répète, mais tu as ma confiance toute entière. Ta parole suffit, alors fais moi plaisir et rends moi la pareille en ne te sentant pas obligé de prouver ce que tu avances à ce point... Sinon je vais te mordre. Et tu sais que je le ferais.

Il ne savait pas encore s'il le mordrait au sens propre ou figuré du therme, mais il gardait ça en tête au cas où... Il ne rajouta rien de plus à ce sujet. Son but n'était pas de se prendre la tête après une si dure soirée, mais il préférait que cela soit clair avant qu'il ne lui fasse savoir de manière moins courtoise.  

- Je ne vais pas trop veiller si tu n'y vois pas d'inconvénient.  Espérons que la nuit nous rendra nos pouvoirs. Il se leva du lit afin de rejoindre l'exorciste, et déposa un léger baiser sur son front en guise de remerciement, mais aussi pour se faire pardonner. Même si être guidé par toi n'est pas aussi désagréable que je l'imaginais.




Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Messages : 314

Localisation : Partout et nul part
Humeur : Partagé

Disponibilité : Actif

Lun 23 Juil - 21:10
Il c’était mordu la lèvre, rougissant avant de changer de conversation, révélant l’évidence que la famille qui tenait l’auberge ne savait rien sur ce qui leur arrivait. Il était toujours mal à l’aise quand on lui faisait des compliments mais là, il ne voyait pas pourquoi. Il ne faisait qu’aider un… ami, c’était naturel et normal.
Poussant la porte, il se mit en rire en voyant la configuration de la pièce avant de laisser Shiro près du lit pour fermer la porte à clef et de lui mettre dans la main. C’était peut-être une réaction enfantine de sa part mais il n’avait pas pu s’y empêcher. Peut-être parce que jusqu’à présent, personne ne lui aurait demandé une chose pareil puisqu’ils étaient tous habitués à ce battre. Sauf peut-être Lavi… Il soupira, cela faisait deux fois qu’il pensait au Bookman en peu de temps, peut-être devrait-il songer à demander de ses nouvelles à l’un des Noah… encore fallait-il qu’il en croise autre que Néah.

Il s’arrêta dans son mouvement dès qu’il sentit que Shiro lui agrippait le bras, aussitôt inquiet pour mille et une chose à propos de l’état du brun jusqu’à sentir l’acier de la clef dans la paume de sa main. Il ouvrit la bouche, observant son vis à vis sans comprendre.

Je te fais confiance. 

Il garda le silence, rosissant légèrement alors qu’un léger sourire étirait ses lèvres. Pourtant, il n’avait pas voulu le vexer. Il ne savait jamais comment réagir quand quelqu’un s’inquiétait pour lui, comme si ça lui paraissait un peu surréaliste.

Merci… murmura-t-il malgré-tout.

Faisant le tour du lit, il se posa sur le bord tout en enlevant sa veste de costume et en dénouant sa cravate, pensif. Un sorcier… c’était ce que Shiro avait dit durant le repas et il était vrai qu’il n’y avait pas pensé. Mais qui était visé ? Eux ? D’autres personnes ? Dans quel rayon l’attaque s’étendait-elle ? Un sorcier pouvait-il réellement avoir autant de pouvoir ? La seule référence qu’il avait vraiment a ce sujet était son maître et il le voyait bien incapable de faire une chose pareil. Après, il y avait toujours la tenancière de Paris…
Il se releva, commençant à déboutonner sa chemise.

Tu sais.. tu n'as plus à me prouver quoi que ce soit. Je me répète, mais tu as ma confiance toute entière. Ta parole suffit, alors fais moi plaisir et rends moi la pareille en ne te sentant pas obligé de prouver ce que tu avances à ce point... Sinon je vais te mordre. Et tu sais que je le ferais. 

Il pouffa légèrement, ce souvenant d’un mission où il avait était effectivement mordu. Cette fois où il avait rencontré Krory et où Lavi pensait qu’il allait se transformer en vampire. Il ne pouvait pas dire que ce genre de moment ne lui manquait pas avec le recul…

Je ferais attention… Je ne voulais pas…

Le blesser en faisant ça ? Assurément. Mais il doutait que Shiro prenne bien la chose s’il le présentait ici.
Il soupira, hésitant à retirer sa chemise maintenant qu’il se souvenait ne plus avoir de pyjama.

▬  Je ne vais pas trop veiller si tu n'y vois pas d'inconvénient.  Espérons que la nuit nous rendra nos pouvoirs.
Oui… Il faut mieux se reposer.

Il était encore en plein dilemme sur sa chemise quand il remarqua que Shiro c’était rapproché, et s’il avait commencé à rougir en remarquant la tenue sommaire du brun, il devient absolument écarlate quand il l’embrassa sur le front.

Même si être guidé par toi n'est pas aussi désagréable que je l'imaginais. 

Silencieusement, il surveilla du regard Shiro qui retournais de son côté de lit avant d’enlever sa chemise et son pantalon, les pliants correctement sur le bords du lit avant de se glisser sagement sous les draps.
Il ne le remarquait peut-être pas encore, mais il avait plutôt apprécié le geste...

Bonne nuit Shiro…

Il n’eut pas le temps de se prendre cependant la tête sur la signification du geste du Maréchal qu’il s’endormit.
Ce qu’il ne savait pas, c’était que pendant la nuit, un cauchemar allait le prendre et qu’il se blottirait automatiquement contre son aîné en quête de protection et de chaleur, s’agrippant à lui.

Ce fut plus une sensation qu’autre chose qui le fit se réveiller en sursaut alors que la matinée semblait déjà bien entamée, comme une déflagration de… pouvoir ? Il bougea son bras-innocence inconsciemment avant d’avoir de nouveau un douleur qui parcourut son bras jusqu’à son épaule.

Merde…

Pourtant d’un naturel très poli, l’injure était sortit un peu trop naturellement de ses lèvres sous la consternation. Il fit une grimace avant de se tourner vers Shiro qui avait dû être réveillé pour la même raison que lui. A moins qu’il ne fusse réveiller avant -mais qu’il soit resté au lit parce qu’il le prenait pour une peluche vivante même s’il ne l’avait pas remarqué à cause du réveil.

Apocryphos…

Le nom valait mieux qu’un long discours et il sauta du lit pour s’habiller. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas vu l’innocence autonome mais celle-ci ne lui avait absolument pas manqué. Au moins, il ne sentait plus le poids sur son œil et son bras, le sort avait cessé ?
Il blanchit, Apocryphos avait-il trouvé le sorcier avant eux ? Que lui avait-il fait ? Allait-il bien ? Pourtant, ce n’était vraiment pas le moment de s’en soucier…


Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/11/2017
Messages : 385

Localisation : Ne le dites pas à Alice...
Humeur : Libre ~


Mar 24 Juil - 2:38
 Easy Baby ~
Shiro & Allen


Concernant le baiser, il n'avait pas été sûr de son coup jusqu'à "voir" la réaction du jeune homme. Il n'essuya pas de refus, ni même de fuite... rien en fait. Du moins, rien qu'il ne soit capable de constater sans une bonne vision. Il supposait donc que le jeune avait rougit sous la surprise et ne savait à présent plus quoi dire. Ça lui ressemblait bien.. et ah... il regrettait vraiment de ne pas avoir pu admirer son expression. Sous la gêne, il aurait peut-être pu déceler quelque chose... comme si le jeune avait apprécié ou non. De son côté, même si ce n'était pas plus que ça son genre, il devait avouer que s'il lui était demandé de le refaire, il n'hésiterait pas une seconde.
Il s'était pendant ce temps confortablement installé d'un côté du lit, et rien que d'y être lui donna encore plus envie de dormir. Il espérait vraiment pouvoir en profiter cette fois, les choses sérieuses n'allaient plus tarder à commencer et quelque chose lui disait qu'il aurait besoin de toute son énergie. Il adressa un large sourire à Allen lorsqu'il le sentit s'installer de l'autre côté.

"Bonne nuit Shiro… "

Avec un peu de chance, la nuit se passerait à merveille et tous leurs soucis de pouvoirs seraient réglés au matin. C'est sur cette note d'espoir qu'il sombra dans un profond sommeil. Bien trop profond pour réaliser que son compagnon s'était blottit contre lui, bien qu'une sensation de bien être l'avait envahit à ce même instant. Ce fut pour lui une nuit noire, sans rêve ni cauchemars. Une bonne nuit, reposante au possible. Il fut cependant réveillé par une étrange sensation... pas désagréable, ni inconnue bien au contraire.
Il décida de profiter encore un peu de son sommeil, jusqu'à ressentir un sursaut venant du côté de son voisin de lit. Le ressentait-il aussi ?

"Merde… "

Merde ? Il se redressa vivement. Lui jurait toujours comme un charretier, mais venant d'Allen c'était vraiment surprenant... Le maréchal ne put cependant que le comprendre en voyant l'état de son bras, ne prêtant même pas attention à sa bonne vision retrouvée. La dernière fois qu'il avait vu ça c'était...

"Apocryphos… "

Il hocha la tête en croisant le regard océan du jeune homme. Il lui ôtait les mots de la bouche... malheureusement. Il n'y avait cette fois pas de planque comme en Egypte...  et déjà, ça avait été un coup de chance. Apocryphos était-il celui qui venait de les libérer de ce sort ? Mais pourtant, ce handicap devait bien l'arranger.. à moins qu'il ne l'affecte aussi.. mais ça, il en doutait fortement. Cette saleté semblait immunisée à beaucoup de choses...

- Allen—

Le Brun se leva à son tour pour s'habiller, ce qui ne lui prit pas bien longtemps. Il remarqua l'air perturbé du jeune homme. Il semblait perdu dans ses pensées... peut-être était-ce car l'innocence autonome les avait laissé tranquilles tout ce temps, et que sa réapparition le "choquait" en quelques sortes.. mais Allen était bien plus fort que ça. Le voyant ainsi, il admit qu'il était probablement à son tour de prendre les choses en main. Ils ne pouvaient rester là à réfléchir. Il détestait ça, mais la fuite s'imposait...
Il vint poser une main ferme sur l'épaule d'Allen.

- Allons-y.

Bien, il ne pouvait encore une fois pas déterminer si ce monstre allait se pointer d'un côté plutôt que d'un autre, et il n'avait aucune envie de lui sauter dans les bras en faisant le mauvais choix. En Egypte, le Golem avait su les guider jusqu'à cet endroit... il ne savait pas s'il s'agissait d'une coïncidence ou parce que l'endroit semblait lié au Quatorzième, mais le temps leur faisait défaut et ils n'avaient probablement pas de meilleure option que de se fier à lui.

- Je crois qu'il est temps pour ton ami doré de se rendre utile...

Il laissa Allen le demander au Golem, celui-ci prenant ensuite les devants pour les guider. Shiro se plaça derrière l'exorciste dans leur course. Si le Golem avançait dans la bonne direction, l'innocence autonome —en admettant qu'elle les rattrape, arriverait par là... et il ne laisserait pas cette saloperie poser un doigt sur son compagnon. Elle allait savoir qu'il valait mieux ne pas essayer de lui prendre ce à quoi il tient...




Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Messages : 314

Localisation : Partout et nul part
Humeur : Partagé

Disponibilité : Actif

Mar 24 Juil - 21:26
Il venait d’enfiler sa veste, mi-inquiet, mi-pensif quand une main posé sur son épaule le fit sursauter. C’était se genre de chose qui rendait Shiro dangereux pour lui, il pouvait s’approcher de lui sans même qu’il ne s’en méfie ou s’en rende compte.

Allons-y. 

Il se contentant d’hocher la tête avant d’ouvrir… la fenêtre. Observant d’abord ce qui se passait dans la rue. Il grimaça en voyant Tim’ sortir par celle-ci mais ils n’avaient pas de temps à perdre, il pouvait sentir que le pseudo-cardinal n’était pas loin du tout.

Je crois qu'il est temps pour ton ami doré de se rendre utile... 

Il hocha une nouvelle fois la tête en jeta un coup d’oeil à Tim’ qui sembla très bien comprendre ce qu’on attendait de lui et il sauta le plus discrètement par la fenêtre, Shiro derrière lui. Peut-être pourraient-ils gagner un peu de temps ainsi s’il croyait qu’ils étaient toujours dans l’auberge.
Il devrait y retourner un jour pour payer le repas et la nuit…

Tim’ les faisaient passer dans les ruelles les plus désertes, mais aussi les plus encombrés.
Il ne pouvait s’empêcher de ce demander comment Apocryphos avait fait pour les retrouver ici.Avait-il eut vent de ce qu’il c’était passé en France et donc, de leur présence ? Le Commandant des Crows avait dit qu’il le laisserait tranquille pour cette fois… mais contre le cardinal, il n’aurait rien pu faire.

Au bout d’une demi-heure de course-poursuite et quelque abattage d’Akuma de niveau un qui traîné plus tard, ils finir par atteindre un bus un peu au vol, s’installant sous le regard noir du chauffeur et des usagers. Un sourire d’excuse pour tard, il reprit doucement son souffle alors que Tim’ élisait domicile sur sa tête. Son bras allait beaucoup mieux même si l’on voyait encore quelques traces dû à la présence de l’innocence autonome dans les barrages.
Le pire était qu’il ne savait même pas dans quelle direction les menait le bus… et il ne voyait pas vraiment comment demander aux autres usagers qui semblait toujours hostile. Il soupirant tout en se penchant légèrement vers Shiro.

Tu as une idée de notre destination ?

Il ne s’était excusé de leur situation mais son regard parlait sûrement pour lui. Il savait ce que lui dirait le brun s’il devait de nouveau s’excuser… pourtant, il gardait l’impression que c’était de sa faute s’ils devaient passer rapidement d’un endroit à l’autre sans même prendre le temps de se reposer.

Tu penses… qu’il va nous suivre longtemps cette fois ? Demanda-t-il à voix basse, tellement basse qu’on pouvait ce demander si la question était vraiment adresser à quelqu’un.

Il ne savait pas pourquoi mais cette fois, il sentait comme une angoisse profonde le prendre, comme si dans cette poursuite, quelque chose n’était pas comme d’habitude. Peut-être subissait-il encore le contre-coup de la possession du musicien… suivit de Apocryphos. Pourtant, cela faisait deux jours à présent… Il se sentait soudainement très fatigué.
Dans un geste inconscient, il posa sa main sur Tim’, l’autre effleurant le maréchal, comme pour s’assurer qu’ils étaient encore là, présent à ses côtés. Au fond, Apocryphos lui faisait beaucoup plus peur que le Comte Millénaire lui-même.


Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/11/2017
Messages : 385

Localisation : Ne le dites pas à Alice...
Humeur : Libre ~


Mer 25 Juil - 18:01
 Easy Baby ~
Shiro & Allen


Leur course lui sembla durer une éternité, et ce en grande partie à cause du stress qu'elle engendrait... entre les Akumas à détruire, la possibilité de retomber dans un stupide piège et leurs arrières à surveiller bien qu'Apocrymoche ne semblait pas les rattraper, il y avait de quoi. Il n'était cependant pas prêt à l'avouer, de même qu'il aurait été bien plus tranquille si la sécurité de son jeune ami n'était pas en jeu. Ça non plus, il ne lui dirait pas. Heureusement, le Golem sembla bien les guider puisqu'ils atteignirent finalement un bus qui s'apprêtait à reprendre la route. Il eut comme l'impression de déranger un peu tous les passagers et les conducteurs, mais ce n'était pas comme si un détail insignifiant comme celui-ci allait le déranger. Ils devraient plutôt s'estimer heureux de pouvoir admirer sa personne le temps du trajet... non mais.

"Tu as une idée de notre destination ?"

Ah. Il était vrai qu'en étant soulagé de ne plus avoir à courir, il n'avait pas immédiatement pensé à leur destination. À vue d'oeil, le bus allait dans la même direction qu'eux, donc ils ne faisaient pas marche arrière... Et les passagers semblaient avoir des bagages pour la plupart, mais cela ne suffisait pas à leur donner une position exacte. Il esquissa un léger sourire en direction d'Allen. Il pouvait deviner qu'il était gêné d'être entré ainsi dans le bus et n'osait donc pas s'adresser aux autres... autant l'exorciste pouvait être grande gueule parfois, mais là... Heureusement que le Grand Maréchal était là pour le faire à sa place. Il alla s'appuyer contre le rebord servant de comptoir au conducteur et attendit de croiser son regard avant de lancer.

- Where does this bus go ? *  

Il constata immédiatement que l'homme aux cheveux grisonnants était plus impressionné par ses pupilles qu'autre chose. Bien. Il semblait tout de même l'avoir écouté, bien qu'il n'était pas sûr d'avoir été compris. Les mots étaient relativement transparents, quand même... Il vit une goutte de sueur perler sur son front lorsqu'il lui répondit.

- Ah.. hm... bus.. go...

-Profitant d'un arrêt, l'homme sortit de sa boite à gants une carte, une ville étant entourée. Alors "Cuxhaven" était la destination... cela semblait être une ville portuaire à en voir la couleur bleue située juste au dessus, et elle semblait de plus du bon côté. Peut-être pourraient-ils trouver un bateau pour la Norvège depuis ce port.. Il revint vers Allen, souriant tranquillement.

- Il semblerait que nous nous dirigions vers un port, au nord. Nous sommes donc dans la bonne direction.

Malgré tous les problèmes rencontrés et si tout allait bien, ils pourraient poursuivre leur voyage comme prévu. D'ailleurs... ils devraient se prévoir quelques couches de vêtements supplémentaires pour la Norvège. Si la météo de novembre était douce en Allemagne, elle serait digne d'un hiver mordant là-bas. Il ne voulait pas mourir de froid ou finir affaibli si près du but.. et encore moins que ça arrive à Allen, car pour lui, le voyage ne s'arrêterait pas là et le plus dur serait toujours à venir. Avec un peu de chance, l'innocence autonome les aura perdu d'ici là... ce serait un poids en moins.  

"Tu penses… qu’il va nous suivre longtemps cette fois ?"

Il sentit la main de l'exorciste l'effleurer et ne sut pas s'il s'agissait d'une maladresse ou de son intention. Quoi qu'il en soit, il semblait... perturbé, encore une fois. Pourtant, ils s'en sortaient plutôt bien en connaissant le monstre qui les poursuivait. Il en profita pour lui attraper le poignet et le tirer vers deux places libres. Ils en auraient pour des heures de route, rester debout serait donc vraiment trop épuisant. De plus, se poser ferait peut-être redescendre en pression Allen.. il l'espérait.

- Assis toi. Si on doit rester debout tout ce temps, nos jambes ne tiendront plus pour la suite. Quant à Apocrytruc... et bien, il te suit constamment non ? Nous pouvons simplement prendre de l'avance. Notre destination n'est pas la plus évidente, alors peut-être qu'il nous perdra un peu.

Il se tut ensuite, observant les rues de Berlin défiler à travers la vitre et pouvant enfin apprécier le retour de sa vue. Au moins, ça n'avait pas été un problème de longue durée, même s'il était toujours curieux de savoir qui ou quoi leur avait infligé ça.

**********************************************************************

Le trajet se déroula sans encombres, et quelques heures plus tard ils se retrouvèrent au bord d'un quai, devant un bateau en plein embarquement pour la Norvège. Le trouver n'avait pas été chose facile, mais le côté pratique des ports était que les marins étaient habitués à communiquer avec des étrangers et parlaient bien souvent l'anglais. Avant de monter à bord, ils avaient pris soin de se procurer des vêtements chauds et quelques vivres. Ils ne pouvaient pas savoir ce qui les attendrait là-bas.
Le bateau ne tarda pas à prendre le large pour une bonne journée et demie qui s'annonçait tranquille. Qu'il était heureux de retrouver l'océan... même s'il manquait la plage. Enfin, il avait mieux à ses côtés...




Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 6 sur 6Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D Gray Man - Seeds of destruction :: Le Monde :: Amérique-
Sauter vers: