:: Le Monde :: Amérique Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Denial ain't just a river in Egypt [PV Al] //Terminé//

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Messages : 314

Localisation : Partout et nul part
Humeur : Partagé

Disponibilité : Actif

Dim 6 Mai - 16:40
Il vit du coin de l’œil Shiro ouvrir les yeux et les refermer… lu donna ainsi l’impression qu’il venait de rêver qu’il les avait ouvert. Sans bouger, il observa donc son visage, les sourcils légèrement froncés alors qu’il essayait de déterminer si oui ou non le brun se réveillait.
Lui-même était tellement fatigué qu’il aurait très bien pu imaginer des choses.

Finalement, le regard rouge apparut de nouveau et le maréchal eut un mouvement de recul qui lui fit pousser un léger soupire. Bon, il était réveillé…
Il le lâcha et il profita donc d’être de nouveau libre pour se redresser et s’étirer un peu dans l’espoir de récupérer de l’énergie.

Euh... pourquoi on est dans cette position... ? Et tu es flippant, je t'avoue... 
Hum…

Réponse très constructive mais il n’avait rien de mieux alors qu’il mettait une main devant sa bouche pour bailler avant de faire légèrement la moue quand même. Flippant ? Mais il n’avait rien fait… enfin, il n’avait vraiment rien fait là, non ?
Il passa une main dans ses cheveux, tentant de réfléchir. Non, il ne lui semblait pas avoir fait quelque chose…

Est-ce que j'ai fait des choses... gênantes ? Tu n'as pas dormi, n'est-ce pas ? Même moi j'ai meilleure mine…
Hum… Non, tu as juste… dormi… essentiellement...

Il bailla de nouveau, lui aussi allait sûrement tenter de dormir un peu… quand Tim’ serait revenu des courses. Oui, parce que le golem avait fait son retour pendant la nuit et il lui avait demandé d’aller chercher quelques provisions. En temps normal il ne l’aurait pas fait mais puisqu’il n’avait pas pu bouger, c’était un cas de force majeur et puis, il n’était pas en état de culpabiliser ou de s’en inquiéter pour le moment.

▬  Si c'est pour ce que je crois, tu ne t'en sortiras pas comme ça. T'as juste droit à un sursit car j'suis trop crevé pour t'engueuler et que je préférerais retourner près de toi pour dormir encore longtemps. 
Hum…

Près de lui ? Il se releva aussitôt que l’information parvint enfin à son cerveau. Pas question de recommencer et puis, il pensait qu’il était effrayant.

Ne bouge pas… Dit-il d’un air morne et agacé.

Sans entendre la réponse du brun, il sortit de la pièce avant de retourner vers la cuisine ou Timcanpy l’attendait déjà avec un air inquiet. Il secoua légèrement la tête pour le rassurer avant de préparer un petit déjeuner léger qui permettrait au brun de se remettre de sa gueule de bois qui n’allait sûrement pas tardé à se rappeler à lui si ce n’était pas déjà fait.
Il fit donc ce qu’une barman lui apprit apprit une fois pour les lendemains de fête trop arrosées : Une paire d’œufs au plat accompagnés de deux tartines de pains badigeonné de miel. Il posa le tout sur un plateau accompagné d’un grand verre d’eau puis s’étira de nouveau avant de le prendre et de remonter les marches.

Une fois dans la chambre, il posa le tout sur la table de nuit sans même un regard pour Shiro avant de nouveau se diriger vers la sortie de la chambre en baillant.

Il paraît que ça calme la gueule de bois… dit-il simplement.

Il irait dormir sur le canapé un peu, en espérant que le Maréchal ne se rendorme pas, juste au cas où… Il s’en voudrait tout le reste de sa vie et bien plus encore s’il arrivait quelque chose à Shiro parce qu’il n’avait pas réussit à retenir le quatorzième encore une fois.


Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/11/2017
Messages : 385

Localisation : Ne le dites pas à Alice...
Humeur : Libre ~


Lun 7 Mai - 2:03
Denial ain't just a river in Egypt
Shiro & Allen


Dès qu'il l'eut lâché, Allen en profita pour se redresser et s'étirer. D'accord, il semblait plutôt réactif pour quelqu'un qui n'avait pas dormi de la nuit. À moins qu'il n'agisse de la sorte pour ne pas risquer d'être enlacé à nouveau... il était vrai qu'il n'appréciait pas trop ce genre de contact, et il avait déjà dû le supporter toute la nuit. Le brun ne broncha donc pas, coupable, et préféra le questionner à propos de ce qui les avait mené là. Il doutait un peu que son lui éméché ait eu l'idée de dormir ainsi avec lui... il se savait d'un autre... genre sous l'effet de l'alcool. Il espérait n'avoir rien fait ou dit qui puisse ruiner sa relation avec le jeune. Il était assez rare qu'il s'entende aussi bien avec quelqu'un, et quelque part ça lui faisait du bien de savoir qu'il y avait au moins une personne avec qui c'était possible.

"Hum… "

C'était sa réponse ? Ça ne le rassurait vraiment pas... Était-ce si terrible pour qu'il n'en parle même pas ? Mais Allen s'étirait et baillait tranquillement, il n'avait pas l'air d'être plus mal à l'aise que ça. Peut-être qu'il ne s'était rien passé, en fait.. même si ça n'expliquait pas la position dans laquelle ils avaient dormi. Shiro lui reposa donc une question à ce sujet, histoire d'être sûr, et le questionna par la même occasion sur la nuit qu'il avait passé pour confirmer -ou non- ses soupçons.

"Hum… Non, tu as juste… dormi… essentiellement..."

Essentiellement ? Il souffla. Allen ne semblait pas tout dire mais, il n'avait pas l'air de penser que quelque chose de grave était arrivé, alors il ferait avec. Il omit cependant de répondre à sa seconde question. Tant pis. Ses cernes parlaient pour lui. Encore plus que le fait d'avoir été collé à lui toute la nuit, qu'il soit resté éveillé tout du long le dérangeait vraiment... C'était de sa faute. Comme si dans sa situation l'exorciste avait besoin de passer une nuit blanche, surtout après une si dure journée. Il ne savait pas trop comment, mais il se rattraperait. Par ailleurs, c'était aussi la faute d'Allen pour avoir eu peur de perdre le contrôle durant la nuit, et ça, le maréchal ne se priva pas de lui faire remarquer. Ça faisait partie des choses qui l'énervait chez Allen... et il lui avait déjà dit. Suite à ça, l'exorciste se leva et répondit sur un ton agacé.

"Ne bouge pas… "

Il ne l'avait jamais vu d'aussi mauvaise humeur, mais c'était compréhensible. Allen était fatigué et il venait d'en rajouter une couche. Enfin, il n'allait pas se retenir de dire ce qu'il pensait par crainte de sa réaction. Ils avaient tous les deux un peu merdé et passaient un très mauvais moment. Il serait inutile de discuter (et il n'en avait de toute manière pas la volonté). Il allait simplement laisser couler et laisser l'autre se reposer un peu, il ferait de même pendant ce temps. Allen avait quitté la pièce sans plus tarder, le brun le laissa faire et resta sans bouger dans le lit en l'attendant. Une douce odeur de nourriture vint au bout d'un moment chatouiller ses narines, et des bruits de pas dans les escaliers se firent peu après entendre. Allen pénétra dans la chambre, un plateau dans les mains. Il le déposa sur la table de nuit sans lui jeter un regard avant de se diriger à nouveau vers les escaliers.

"Il paraît que ça calme la gueule de bois… "

Il s'était donné la peine de faire ça alors qu'il était crevé... le maréchal se demandait où pouvait bien s'arrêter la bonté du jeune homme. Il savait quoi faire maintenant, il n'était pas question de le laisser repartir et dormir sur le canapé. Il serait bien mieux dans un grand lit comme celui-ci. Il avait au départ décidé de ne pas plus l'embêter, mais cette fois c'était pour le mieux, il se leva avec hâte et éleva la voix pour retenir l'exorciste qui n'avait alors pas encore traversé l'encadrement de la porte.

- Attends ! Dors ici, et je vais descendre... tu seras mieux.

Il se dirigea vers la fenêtre et ferma les rideaux afin que les rayons ne viennent pas déranger l'exorciste dans son sommeil comme ils l'avaient dérangés puis alla prendre le plateau pour l'emmener en bas. Il se tourna ensuite vers Allen, les yeux fixés sur la nourriture -pas tellement par appétit, et reprit.

- Merci... et désolé... Je vais tâcher de rester éveiller et de te préparer quelque chose pour quand tu te réveilleras.

N'attendant pas de réponse, il passa à côté de lui et descendit les escaliers, posant le plateau sur la table basse près du canapé, l'air pensif. Il s'installa dans le canapé et but quelques gorgées d'eau. Allen avait vraiment pensé à tout... il en aurait probablement pour de longues heures à dormir, mais il serait patient. Il entama le déjeuner que le jeune lui avait préparé en pensant à ce qu'il pourrait lui faire en retour... il semblait y avoir principalement des oeufs dans la cabane, mais il aviserait. Il avait encore le temps, d'ici à ce qu'il se réveille.. peut-être qu'il pourrait même trouver une chose en plus pour lui faire plaisir.






Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Messages : 314

Localisation : Partout et nul part
Humeur : Partagé

Disponibilité : Actif

Lun 7 Mai - 20:49
Il s’arrêta automatiquement en attendant la voix du brun. Comment lui dire que ce n’était pas nécessaire ? Et en plus, s’il devait partir, c’était bien plus simple en restant au rez-de-chaussé. Même si ce n’était pas le principal actuellement car excepté dormir, il ne voulait rien faire d’autre.
Il allait répondre quand la pièce fut plongé dans le noir et il se tourna à moitié vers le Maréchal qui avait décidé de fermer les rideaux. Il n’avait définitivement pas la force de se battre contre lui pour cela alors qu’il luttait pour garder les yeux ouvert. Il avait bien comprit que le brun pouvait être aussi têtu que lui et qu’il n’avait aucune chance de gagner ce combat là.

Merci... et désolé... Je vais tâcher de rester éveiller et de te préparer quelque chose pour quand tu te réveilleras. 
Shiro…

Seulement, il avait dû parler bien trop bas pour que le brun l’entende car il sortie de la pièce, descendant aussitôt les escaliers. Tant pis… de toute manière, il lui aurait sûrement hurler dessus s’il se serait excusé.
Il ferma la porte comme pour faire une barrière supplémentaire avant de se laisser tomber dans le lit en soupirant. En réalité, il avait vraiment peur de s’endormir et il était même pas sûr d’y arriver même maintenant que Shiro était réveillé.

Il sentit Tim’ grossir pour atteindre la forme d’une grande peluche et se mit sur le côté pour le voir… il n’avait même pas remarqué que le golem l’avait suivit, vraiment…

Tu aimes Néah n’est-ce pas, Tim’ ? Demanda-t-il presque tristement. Je ne veux pas que Shiro soit blessé…

Le golem se blottit contre lui en guise de réponse et il l’entoura de ses bras pour enfouir son visage dedans comme il le faisait enfant. Pourquoi tout devait-il être aussi compliqué ?
Finalement et contrairement à ce qu’il avait pensé, il s’endormit rapidement sans même s’en rendre compte.

Il ne sait pas combien de temps plus tard, mais se fut un grincement de porte qui le tira de son sommeil. Les yeux encore fermés, il se redressa en pliant ses jambes en tailleur, attirant Tim’ dessus en guise de grosse peluche donc il gardait un bras autour. De sa main libre et humaine, il se frottait copieusement les yeux en bâillant

On as déjà une mission ? Marmonna-t-il encore à moitié endormi.

Il n’était pas encore tout à fait convaincu sur la nécessité à se lever et encore… lui ne voyait pas son état globale et donc le nid de corneilles qu’avait formé ses cheveux dans son sommeil.
Il fini par ouvrir un œil, cherchant a voir le responsable de son réveil et le fixa…

Hum… ?

Non, il était même trop fatigué pour le reconnaître.
Il se laissa donc retomber sur le lit, récupérant Tim’ pour se blottir contre lui et se mit activement dans sa mission du moment : se rendormir.


Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/11/2017
Messages : 385

Localisation : Ne le dites pas à Alice...
Humeur : Libre ~


Mar 8 Mai - 2:04
Denial ain't just a river in Egypt
Shiro & Allen


Il mangeait doucement, pensif. Il n'avait vraiment pas l'appétit et ce fichu mal de crâne persistait, mais si selon Allen ce repas pouvait aider à le faire passer, il était prêt à l'avaler. D'ailleurs, c'était très bon, tout comme l'omelette du soir précédent qu'il n'était même pas sûr d'avoir terminé. Quel gâchis... la prochaine fois, il réfléchirait à deux fois avant de relever ce genre de défi. Enfin, il doutait tout simplement qu'Allen veuille rejouer un jour, mais ce n'était rien. Ce n'était qu'un jeu, même si les moments dont il se souvenait avaient été agréables. Il était toujours dérangé par le fait qu'il ne se souvenait pas de grand chose, cependant quelques éléments lui revenaient doucement, comme le fait qu'Allen se soit enfin décidé à lui donner son âge. 16 ans... il faisait plus vieux, surtout mentalement. Pour un gosse de cet âge, il en avait déjà vu beaucoup et ça l'avait probablement forgé. C'était triste, dans un sens... mais il ne pouvait rien y faire, et il était tout à son honneur d'avoir les épaules pour supporter toutes ces épreuves.

Il retint un bâillement. Pas question de dormir, il avait déjà pris trop de risques. Et il ne pensait pas au fait d'avoir dormi avec Allen, car il croyait assez en lui -peut être à tord, il le savait, pour ne pas craindre une visite inattendue du Noé. Son regard se porta vers la porte de la cabane. Beaucoup de choses s'étaient passées non loin de là, et l'Ordre reviendrait peut-être inspecter les lieux dans l'espoir de retrouver des traces. S'ils découvraient la cabane, c'était bien par cette porte qu'ils feraient leur apparition. Il serait là et prêt à les accueillir. C'était l'une des raisons pour lesquelles il avait préféré laisser Allen dormir à l'étage.
Il se demanda d'ailleurs si sa fuite avait été remarquée... Il n'avait pas vraiment réfléchi sur le coup, mais ne la regrettait pas même si elle risquait de lui attirer bien des ennuis. Le pire serait d'être contraint de rester au QG, lieu qu'il détestait le plus en ce monde... il préférerait assurément fuir et abandonner ses fonctions, mais cela signifierait aussi devenir un fugitif, ce qui n'avait rien de bon. Il n'avait de plus pas vraiment envie de perdre son job, bien qu'il ne l'aimait pas particulièrement...

Les heures passèrent, il ne les comptait plus. Cinq, peut-être six ? Il avait pris le temps de ranger un peu la cabane, en particulier ce qui avait servi a confectionner le repas de la veille au soir, et avait découvert par la même occasion un paquet de farine à mochi. Il n'était pas un cuisinier expérimenté, mais il savait quoi faire avec ça. En fouillant un peu, il trouva d'autres ingrédients utiles et entama la préparation, tentant tant bien que mal de se souvenir de la manière dont faisait ça sa mère. Il regrettait pour une fois de ne pas avoir été un adolescent modèle... Heureusement, il s'en sortait tout de même.

Le tout cuit, il décida de l'apporter à Allen. Il devait avoir assez dormi à présent.. Le maréchal emprunta à pas de loup les escaliers, un plateau dans les mains, et ouvrit doucement la porte, tentant de voir dans la pénombre si son ami était éveillé ou non. Heureusement, il voyait plutôt bien dans l'obscurité et parvenait à distinguer le nécessaire. Il vit une silhouette s'élever doucement, une grosse boule entre les bras. Elle leva une main pour venir se frotter les yeux et un bruit de bâillement se fit entendre, suivit de la voix du jeune homme.

"On as déjà une mission ?"

Il se croyait dans sa chambre de l'Ordre ? C'était tellement adorable et triste à la fois... le brun ne savait même pas comment réagir à ça. Il reconnaissait à présent le Golem au creux de ses bras. Son seul compagnon. Sans lui, il serait totalement seul pendant sa fuite. Le plus déprimant était probablement le fait que le QG soit toujours l'endroit où il souhaitait se réveiller malgré tout ce qui était arrivé. Il murmura de façon quasi inaudible.

- Je te donnerais ma place, si c'était possible...

Il secoua la tête, tentant de rester positif et mettant ses pensées sur le dos de sa migraine. Allen n'avait pas besoin qu'il ait pitié de lui. Il resta silencieux, ne sachant pas quoi dire de plus et ne souhaitant pas non plus le sortir de son "rêve", bien que ce soit nécessaire. Il ne pouvait trouver les bons mots. Il vit finalement deux yeux fixés sur lui dans le noir.

"Hum… ?"

Allen se laissa finalement retomber et semblait se préparer à dormir à nouveau. Il était vraiment trop mignon là... Et il faisait son âge, pour une fois. Là il ressemblait à un gosse, un gosse en manque de sommeil, mais un gosse quand même. Il ne pouvait cependant pas le laisser se rendormir, alors il déposa le plateau sur la table de nuit et lança doucement.

- Si ta mission est de dévorer un repas avec une dizaine de dangos en dessert, oui.

En réalité, il ne savait pas s'il aimait réellement ça et n'était pas plus sûr de les avoir correctement faits. Il espérait que ça soit mangeable et ne le rende pas plus mal qu'il ne l'était déjà. Il attendit que le jeune émerge un peu plus avant d'aller entrouvrir les rideaux afin qu'il puisse au moins voir son repas et son visage puis revint vers lui.

- T'as dormi comme un bébé pendant au moins sept heures, ça va mieux ?




Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Messages : 314

Localisation : Partout et nul part
Humeur : Partagé

Disponibilité : Actif

Mar 8 Mai - 19:17
Il s’était repositionné correctement, à moitié enroulé dans la couverture et Timcanpy étroitement serré contre lui. Il était vraiment bien… tellement bien qu’il avait l’impression de ne pas avoir été aussi bien depuis des siècles.
Une odeur lui chatouilla les narines et il fronça les yeux avant de vite abandonné la partie, chose bien étonnante. Mais pour une fois, Morphée l’avait totalement monopolisé et ne comptait pas le lâcher aussi facilement.

▬  Si ta mission est de dévorer un repas avec une dizaine de dangos en dessert, oui.
Hum…

Hum : dans ce cas, interjection maugrée signifiant qu’on fait mine d’écouter et donc de répondre dans avoir capter le sens du moindre mot prononcé par son interlocuteur. Dans un sens élargie peut être synonyme de : « laisse-moi dormir j’ai sommeil ».
Son mystérieux réveil lança l’attaque « soleil », mais il l’a para aussitôt en rabattant la couverture sur sa tête, rendant ainsi l’attaque « soleil » inefficace. (Bonus d’xp ?)

T'as dormi comme un bébé pendant au moins sept heures, ça va mieux ? 

...Moins de sept heures ? Pourquoi devait-il se réveiller aussi tôt ? Rabats-joie… Il grogna avant d’avoir une idée de génie. S’il voulait dormir, il devait juste faire taire le réveil, non ?
Surgissant de sous la couverture dans une attaque éclair, il bondit sur son réveil du moment avant de le tirer sous la couette avec lui, emmitouflant également dedans. Le soutenant dans l’entreprise, Tim’ grossit un peut plus pour se poser sur eux d’un air triomphale. Il resta de longues secondes sans bouger avant que…

Dango… ?

Oui, il fallait un moment pour que l’information remonte au cerveau… Il bougea légèrement et Tim’ quitta son perchoir pour le laisser les découvrir avant de s’asseoir, papillonnant de partout. Son regard tomba sur Shiro, il haussa un sourcil, un peu surpris.

...Shiro ? Tu n’étais pas sortit ? ...Je me suis endormis sur toi ?

Il le scruta un peu, se reculant d’un geste soudain pour mieux détailler le maréchal de la tête aux pieds… toujours incertain.

Il n’est pas… venu ? Demanda-t-il légèrement craintif et aussi soulagé.

S’il était venu, alors ils n’auraient pas été tranquillement sous la couverture n’est-ce pas ? Cela n’aurait pas pu être possible sinon.
Baillant et s’étirant doucement pour se réveiller, il finit par contempler Shiro d’un air vraiment curieux. Très très curieux même…

Tu n’aurais pas parlé de dangos ?

Il fallait tout de même revoir l’ordre des priorités et les dangos étaient définitivement en premier sur la liste, surtout maintenant qu’il était pleinement réveillé.


Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/11/2017
Messages : 385

Localisation : Ne le dites pas à Alice...
Humeur : Libre ~


Mer 9 Mai - 1:55
Denial ain't just a river in Egypt
Shiro & Allen


"Hum… "

Pour le coup, le maréchal était surprit.. Il parlait de nourriture à Allen, et celui-ci préférait dormir ? Il commençait à se faire du soucis pour lui, là... ou peut-être qu'il était en train de découvrir une nouvelle face de sa personnalité... le Allen en manque de sommeil. Il l'était clairement, et le brun commençait à regretter de l'avoir réveillé. Il était certes très mignon avec sa "peluche" et son air à moitié endormi, mais il n'était pas du tout avec lui... Pour tenter de le réveiller un peu plus en profitant du fait qu'il avait ouvert les yeux, le brun ouvrit partiellement les rideaux, souhaitant tout de même lui épargner un violent éblouissement. Cela eut pour effet de le pousser à se cacher à nouveau sous sa couverture. Mauvaise idée donc... Et dire qu'il ne pouvait s'empêcher de le trouver mignon quand même... avec une autre personne, un bon coup de pied aurait fait son effet, mais il ne considérait même pas cette option dans la situation présente.
Le brun tenta alors de lui parler, cela l'empêcherait au moins de se rendormir, du moins à condition qu'il réponde. Il entendit Allen grogner sous sa couette et esquissa un léger sourire. Non, il ne fallait pas craquer. Il avait beau être adorable, il avait toujours l'air d'une humeur massacrante et était en train de gagner la bataille du réveil face à lui. Mais que pouvait-il faire ? Il n'allait pas le secouer, tout de même..

Allen semblait avoir trouvé la solution pour définitivement l'achever et remporter l'affrontement. En effet, se redressant d'un coup, il le tira sous la couette avec lui, l'immobilisant avec l'aide du Golem qui était posé sur eux, un peu plus gros qu'avant. Ça ne ressemblait pas vraiment à Allen, mais pourquoi pas. Il lui avait fait la même chose en étant éméché, après tout. Par contre, il n'était pas question pour le maréchal de le laisser faire. Le repas était prêt alors il allait le lever et lui faire bouffer... gentiment, mais il allait le faire quand même. Il n'était pas une espèce d'ours en peluche géant. Grognant à son tour, il tenta de se dégager en prenant tant bien que mal appui sur ses bras.

"Dango… ?"

Il leva les yeux vers lui. Ah, enfin ? L'information avait mis beaucoup de temps à arriver au cerveau, putain... Le Golem les libéra finalement et il se redressa quelques secondes plus tard, presque en même temps qu'Allen. Il lui lança un air boudeur, remettant en place ses magnifiques cheveux au passage. Il croisa le regard surprit d'Allen.

"..Shiro ? Tu n’étais pas sortit ? ...Je me suis endormis sur toi ? "

C'est qu'il ne revenait toujours pas à la réalité, pauvre garçon. Cela prouvait au moins qu'il avait profondément dormi et assez, il l'espérait. Il était amusant de voir comme les rôles s'étaient inversés. Un peu plus tôt dans la journée, c'était bien lui qui ne savait plus trop où il était et ce qu'il avait fait, et maintenant c'était au tour d'Allen, par sa faute. Le maréchal répondit à la question en appuyant ses paroles par des gestes exagérés. Quoi ? Toujours un peu fatigué, lui ? Non, jamais.

- Endormi ? Tu t'es jeté sur moi pour m'enrouler sous la couverture et me prendre pour une peluche géante !

Il se mit finalement à sourire. Il ne lui en voulait pas pour ça, c'était de bonne guerre. Allen se recula pour mieux l'observer. Avait-il quelque chose d'étrange sur le visage ? Non, le jeune n'avait simplement pas l'air de croire en sa présence.. il était décidément temps qu'il mange un peu. Voilà qui lui remettrait les idées en place !

" Il n’est pas… venu ?"

Il fronça légèrement les sourcils, ennuyé par la question. Il était vraiment temps qu'il croit un peu plus en lui et moins en la force de ce connard de Noé. Il était évident qu'il n'avait pas fait son apparition puisqu'il était toujours dans le lit et venait de se réveiller. À moins que le Quatorzième n'ait profité de la situation pour faire une petite sieste à son tour, mais le brun en doutait fortement. Shiro se tairait pour cette fois, mais il ne savait pas combien de temps il allait se retenir de l'engueuler à nouveau pour cette raison. Il ne tarda pas à sentir à nouveau le regard d'Allen, un regard très... insistant. Quoi, encore ?

"Tu n’aurais pas parlé de dangos ?"

Ah. Maintenant qu'il était éveillé, il voulait bouffer. C'était évident. Vu la tronche qu'il tirait, il semblait apprécier les dangos, c'était une bonne chose. Shiro était soulagé de ne pas avoir fait tout cela pour rien, mais aussi de lui faire ce petit plaisir (très petit vu la vitesse à laquelle il risquait de l'engloutir).  Il croisa les bras, un sourire malicieux se formant sur ses lèvres, et répondit.

- Moi ? Peut-être...

Oh, il n'allait pas le torturer longtemps. Déjà, car il n'avait pas envie de subir une autre attaque, mais aussi car le plateau était posé en évidence sur la table de nuit.Il souffla finalement, désignant la nourriture d'un geste de la main.

- Régale toi. Je me suis dit que ça te plairait peut-être.

Il le laissa s'occuper de la nourriture, s'étalant quant à lui sur le lit par flemme de se maintenir en position assise. Il en avait presque oublié son mal de crâne... presque. Il s'était cependant atténué depuis qu'il avait prit le petit déjeuner confectionné par le jeune. Il n'avait pas douté de son efficacité, à raison. Fixant le plafond, il reprit.

- T'as eu du mal à émerger dis-moi ! J'ai vraiment du te faire chier hier soir pour que tu sois aussi crevé, sans parler de la nuit blanche... Il eut un rire. Je tiens à préciser que j'en arrive rarement là avec l'alcool.




Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Messages : 314

Localisation : Partout et nul part
Humeur : Partagé

Disponibilité : Actif

Mer 9 Mai - 22:30
Il s’était jeté sur lui ? Ah…
Il rougit très légèrement avant de faire un habile détournement de situation et de rassurer aussi son inquiétude à savoir : Est-ce que le quatorzième avait profité de son sommeil pour faire un tour ou non. Il se doutait bien de la réponse mais… savoir qu’il l’avait possédé pendant une journée entière l’avait vraiment remué mine de rien. Le brun garda de silence et il prit ça pour une réponse positive et il soupira légèrement de soulagement avant de se concentrer sur LE détail important qu’il croyait avoir entendu : les dangos.

Moi ? Peut-être... 

Il fit une petite moue boudeuse. Il en avait parlé ou pas alors ? On ne plaisantait pas avec les dangos… c’était un crime de plaisanter avec une chose pareille.
Finalement, il suivit le geste du regard et tomba sur l’assiette posé sur la table de nuit. Dangooooos !

Régale toi. Je me suis dit que ça te plairait peut-être.
Merci beaucoup !

Et là, il devait certainement avoir le même regard qu’un enfant en voyant ses cadeaux au pieds du sapins le jour de Noël.
Il saisit délicatement l’assiette pour la mettre entre ses jambes repliés en tailleurs, saisissant un brochette pour la savourer.

Ils sont délicieux !

Juste sucrés comme il fallait, un vrai régale !

T'as eu du mal à émerger dis-moi ! J'ai vraiment du te faire chier hier soir pour que tu sois aussi crevé, sans parler de la nuit blanche... Je tiens à préciser que j'en arrive rarement là avec l'alcool. 

Il sourit à Shiro, indulgent en le regardant se poser plus confortablement sur le lit. Il s’inquiétait donc de ça ? Il n’y avait pourtant pas de raisons. Mais s’il ne se souvenait vraiment pas il pouvait comprendre. Il avait vécut une chose pareil une fois et en voyant le carnage en plus de la tête de son maître, ça lui avait fortement fait passer l’envie de recommencer un jour.

Cela fait longtemps que je n’avais pas aussi bien dormit… depuis l’Égypte je pense…

Il ne capta même pas le sous-entendus que pouvait avoir ses propres paroles. Après tout, cela voulait bien dire qu'il était rassuré d'avoir le maréchal à ses côté et pouvait dormir sans crainte d'être attaqué quand il était là.

Non, tu as plutôt était… sage ? Tu m’as juste posé une ou deux questions avant de t’endormir -et de me prendre pour un oreiller- alors tu peux être rassuré, tu n’as rien fait de mal. Reprit-il en riant légèrement.

Des soirées dans ce genre là où les gens finissaient par faire des choses un peu étrange, il y en avait beaucoup à la congrégation. Et le plus souvent, ce n’était même pas à cause de l’alcool mais bien à cause de se que Komui pouvait mettre dans les boissons. Beaucoup avaient donc apprit à faire très attention aux boissons présentes lors des soirées… juste dans le doute. Mais cela n’en était pas moins amusant pour autant. Komui avait juste un moyen vraiment à lui pour tenter de les détendre au maximum. Cela changeait vraiment des combats.
Il s’enfila un autre dango, un peu pensif mais toujours souriant.

Tu étais juste… amusant. Il regarda en direction de Shiro avec un grand sourire. J’aimerais bien refaire ça un soir.

Peut-être même avec d’autres amis, ils pourraient faire connaissance un peu… mais ce n’était pas pour tout de suite… non, vraiment pas.
Il tourna son regard vers la fenêtre, grignotant un autre dangos par la même occasion.

Je ne peux pas rester là… L’Ordre va sûrement sillonner bientôt la zone après ce qu’il s’est passé. Et toi ? Il fixa Shiro une nouvelle fois. Tu ne va pas avoir des problèmes pour ne pas y être allé ?

Shiro -tout comme lui et Link- avait plus que certainement était vu dans le Temple et peut-être quand il « l’ »avait suivit. La seule chose qu’il pouvait espérer malgré tout, c’est que le Maréchal n’allait pas avoir de problèmes supplémentaires.


Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/11/2017
Messages : 385

Localisation : Ne le dites pas à Alice...
Humeur : Libre ~


Jeu 10 Mai - 2:38
Denial ain't just a river in Egypt
Shiro & Allen


Il eut un rire en voyant la mine boudeuse d'Allen. Il n'aimait apparemment pas qu'il blague avec la nourriture, mais il l'avait cherché en préférant se rendormir plutôt que de manger ! Il ne fallait pas lui tendre ce genre de perche, voyons... Ce n'était pas grand chose encore une fois, mais ce genre de situation était... agréable, comme s'ils n'étaient plus en guerre, comme s'ils étaient de bons amis - ou quelque chose qui s'y apparente. Il fallait croire qu'un simple sale gosse gourmand et têtu arrivait à lui faire oublier le monde qui l'entourait par sa simple présence. Il désigna finalement le plateau de nourriture, cessant de le torturer. Il les méritait bien... mais ce n'était pas sans appréhension qu'il les lui donnait. Il avait beau être naturellement doué dans à peu près tous les domaines, il avait fait les dangos sans recette, juste à l'aide des souvenirs qu'il avait de ses parents en train d'en faire. Il espérait donc ne pas s'être trompé, même s'il se demandait un peu si Allen avalerait le tout sans y prêter attention...

Allen fixa l'assiette comme s'il tenait entre ses mains quelque chose de vraiment précieux et se mit à manger.. étonnamment doucement. Ce n'était pas comme s'il croyait qu'Allen était incapable de se contrôler lorsqu'il mangeait, mais à cette vitesse, c'était inattendu. Il semblait apprécier et c'était le principal.

"Ils sont délicieux !"

Il se contenta de lui sourire, satisfait. Il avait eu tord de douter de lui et de son talent. Maintenant il savait qu'il pouvait être un excellent cuisinier sans même avoir besoin de suivre une recette. Il savait toujours se surprendre, décidément ! Il mentionna à nouveau sa dérive de la veille pour plaisanter, mais aussi en espérant qu'Allen lui en dise plus sur ce qui était arrivé. Il n'aimait pas louper des choses, surtout des choses qu'il avait faites mais oubliées... Allen devait pouvoir le comprendre, puisqu'il s'en voulait toujours pour ce que Neah faisait avec ses mains, bien que ce ne soit pas tout à fait la même chose. Il s'étala ensuite sur le lit. Il était bien, là... il avait bien dormi. Mais il n'était pas question de se laisser aller à nouveau.

"Cela fait longtemps que je n’avais pas aussi bien dormit… depuis l’Égypte je pense… "

Devait-il comprendre qu'Allen dormait bien mieux en sa présence ? Voilà qui était flatteur, mais en repensant à sa peur de perdre le contrôle durant son sommeil, le maréchal avait du mal à comprendre sa logique... Peut-être que les bienfaits de sa présence étaient plus forts que tout, tiens ! Il aimait cette idée. Il répondit joyeusement.

- C'est l'effet Shiro.

Non, il n'avait aucun problème avec le fait de se vanter ouvertement. Il y avait certes une part de plaisanterie, mais comme on le dit bien souvent, il y a toujours une part de vérité lorsque l'on blague. Sinon, ce ne serait même pas amusant, n'est-ce pas ? Allen reprit, un rire accompagnant ses paroles.

"Non, tu as plutôt était… sage ? Tu m’as juste posé une ou deux questions avant de t’endormir -et de me prendre pour un oreiller- alors tu peux être rassuré, tu n’as rien fait de mal."

Lui ? Éméché et sage ? Il avait du mal à le croire.. mais si Allen disait qu'il n'avait rien fait de plus, il n'allait pas en demander plus. L'exorciste l'avait probablement amadoué d'une façon ou d'une autre et il avait fini dans ses bras - probablement contre son gré, il ne voyait pas d'autre explication possible. Enfin voilà, il était quelque peu rassuré même si Allen lui avait dès le départ fait comprendre qu'il n'avait rien fait de bien grave. Il souffla d'aise, s'étirant doucement.

"Tu étais juste… amusant. J’aimerais bien refaire ça un soir."

Sentant le regard de son ami sur lui, il leva la tête et le vit en train de lui sourire. Il lui répondit par un sourire franc. Vraiment ? Il était heureux alors. Même s'il ne s'en souvenait pas, et même si le contexte était un peu étrange, il s'agissait d'un bon moment de plus. Il espérait bien évidement avoir l'occasion de repasser quelques soirées avec Allen, même si ce n'était pas pour jouer. Il eut un rire et répondit doucement.

- J'aimerais bien m'en souvenir ! Et... refaire ça, pourquoi pas. Mais cette fois, tu ne me feras pas boire !


Il vit le regard d'Allen se diriger vers la fenêtre, l'air soudainement moins joyeux.

"Je ne peux pas rester là… L’Ordre va sûrement sillonner bientôt la zone après ce qu’il s’est passé. Et toi ? Tu ne va pas avoir des problèmes pour ne pas y être allé ?"

Il n'avait pas tord.. ils ne devrait plus rester ici bien longtemps s'ils ne voulaient pas qu'un chien de l'Ordre leur tombe dessus. Il se redressa et souffla, constatant qu'il se faisait encore du soucis pour lui. Bien sûr que ce ne serait pas sans conséquences, mais il ne l'avait pas forcé à le suivre -bien qu'il l'avait provoqué et que ça avait influencé son choix, et il était adulte et donc responsable de ses actes. Il ne comptait pas payer pour ça, mais il était prêt à l'assumer dans le pire des cas.

- Sais-tu au moins où aller ? Ce manoir, tu ne connais pas sa position exacte.. et la présence de l'Ordre y sera bien plus forte qu'ici. Et ne t'en fais pas, ça ira pour moi. Inquiète toi pour toi, plutôt.

Allen avait l'habitude de fuir, il le savait bien, mais il était inutile de courir dans une direction si celle-ci n'était pas précise. Il risquait de se fatiguer et d'être repéré par l'Ordre en un rien de temps. Plus il était loin de l'Angleterre et du Japon, mieux il se porterait. Il espérait le lui faire comprendre. Il se leva, constatant qu'il n'y avait plus un seul dango dans l'assiette, et alla entièrement ouvrir les rideaux, vérifiant par la même occasion que personne ne se trouvait à l'extérieur. Rien à signaler. Peut-être que l'Ordre ne viendrait pas... ils entamaient déjà la fin d'après-midi.

- Si on veut partir d'ici, il serait mieux d'attendre qu'il fasse nuit afin de ne pas faciliter la tâche à d'éventuels poursuivants. Je vois très bien dans le noir, nous ne devrions pas avoir de problèmes.

Il ne comptait pas laisser Allen partir seul.. de toute manière, même s'ils se sépareraient finalement, voyager de nuit était à ses yeux ce qu'il y avait de plus sûr. Un détail lui revint finalement à l'esprit et il esquissa un large sourire. Il avait failli oublier... tant qu'ils étaient là, à l'abris des regards et des akumas, ils pouvaient en profiter pour faire certaines choses qui réclamaient un peu de temps.

- Bien, en attendant tu veux peut-être d'autres dangos ? Je vois que tu as déjà tout dévoré... et nous avons oublié de jouer au coiffeur hier soir, mon offre tiens toujours.




Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Messages : 314

Localisation : Partout et nul part
Humeur : Partagé

Disponibilité : Actif

Ven 11 Mai - 0:15
L’effet Shiro… ? Hum… Ce n’était pas possible ça. Il ne répondit pas à cela, préférant le « rassurer » sur la soirée dont il n’avait apparemment aucun souvenir. Ce n’était jamais amusant de ne pas se souvenir de ce qu’on avait fait…
Il eut un léger sourire alors que le brun semblait difficilement le croire. Pourquoi ? Comment pensait-il qu’il avait été ?

▬  J'aimerais bien m'en souvenir ! Et... refaire ça, pourquoi pas. Mais cette fois, tu ne me feras pas boire ! 

Son sourire ce fit plus franc. Pas boire ? Pour être honnête, il n’avait vraiment pas pensé qu’il ferait une chose pareil. Lui-même ne l’aurait plus que certainement pas fait.
Finalement, il tourna son regard vers la fenêtre qui laissait passer un jolie rayon de soleil. Il était déjà « tard »… il ne pouvait qu’espérer que l’Ordre ne sillonnait pas déjà les alentours. Dans le cas contraire, il ne savait pas comment faire pour ne pas que Shiro soit impliqué. Devrait-il l’attaquer devant les autres pour leur prouver que le Maréchal n’était pas avec lui et qu’il avait seulement tenté de le ramener à la congrégation ?

Sais-tu au moins où aller ? Ce manoir, tu ne connais pas sa position exacte.. et la présence de l'Ordre y sera bien plus forte qu'ici. Et ne t'en fais pas, ça ira pour moi. Inquiète toi pour toi, plutôt.

Il soupira, lançant un regard à moitié blasé à Shiro. Il ne s’inquiétait pas pour lui, il s’en sortirait toujours. Il avait promis qu’il s’en sortirait alors il ne se laisserait certainement pas avoir aussi facilement. Toutefois il ne dirais rien à ce sujet, se serait chercher le bâton pour se faire battre. Enfin, encore une fois, il préféra ne pas répondre même si son regard parlait assez bien pour lui malgré tout.
Shiro ouvrit un peu plus les rideau et il plissa les yeux, passa un bras devant pour s’aider à s’habituer à la clarté.

Si on veut partir d'ici, il serait mieux d'attendre qu'il fasse nuit afin de ne pas faciliter la tâche à d'éventuels poursuivants. Je vois très bien dans le noir, nous ne devrions pas avoir de problèmes. 
On… ? Murmura-t-il.

C’était peut-être une erreur de demander ça après tout mais… jusqu’où le maréchal comptait-il se mettre dans les ennuis pour l’aider ? Croyait-il vraiment qu’il allait accepter cela sans broncher alors qu’il n’était même pas capable de retenir le Quatorzième ? Il n’avait même pas pu se reprendre vraiment cette fois… Du moins, pas avant d’avoir entendu sa voix.
Il serra les poings douloureusement.

Bien, en attendant tu veux peut-être d'autres dangos ? Je vois que tu as déjà tout dévoré... et nous avons oublié de jouer au coiffeur hier soir, mon offre tiens toujours. 

Dango… il pensa presque avec amertume que si un des membres de la Congrégation étaient là, ils penseraient qu’il était possédé seulement pour le fait qu’il ne saute pas de joie à la mention des sucreries.
Il se leva, prenant son assiette avec lui avant de quitter la pièce sans un mot. De toute façon, le brun descendrait lui aussi s’il en avait envie alors il n’avait rien à dire à cela. Il soupira toutefois quand il entendit les pas de Shiro dans les escaliers, prenant la parole avant qu’il ne puisse lui dire quoique ce soit.

Je veux bien un peu d’aide pour les cheveux…

Il posa l’assiette dans l’évier sans pour autant se retourner vers le brun. Il était en pleine réflexion sur comment faire pour qu’il le laisse partir sans le suivre. Cela c’était plutôt mal passé en Égypte et au vu de ce qui c’était passé dans ce Temple, Apocryphos risquait de venir faire un tour ici dès que possible. Il ne voulait pas que ça finisse pire qu’au pays des pyramides.
Il soupira de nouveau, osant un regard en direction du brun.

Des dangos aussi, ils étaient vraiment délicieux.

Ils allaient sûrement finir par ce disputer… cela allait être inévitable et même s’il ne le voulait pas, il préférait ça au fait de mettre Shiro une nouvelle fois en danger, quoiqu’il en dise.
Finalement, il n’était pas différent de Kanda et Lavi sur ce point : il s’inquiétait pour les autres mais refusait pertinemment que l’on s’inquiète pour lui.


Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/11/2017
Messages : 385

Localisation : Ne le dites pas à Alice...
Humeur : Libre ~


Ven 11 Mai - 18:00
Denial ain't just a river in Egypt
Shiro & Allen


Comme prévu, Allen ne sautait pas de joie à l'idée qu'ils pourraient quitter cet endroit à deux. Il ne semblait même pas y avoir pensé, en fait... ce devait donc être à ce point inconcevable pour lui. Le maréchal ne l'avait à la base pas suivi pour cette raison, mais il commençait à se dire que cela pouvait être une bonne idée. Il y avait certes une part de risque dans l'idée, comme celle d'être à nouveau confronté au Quatorzième ou d'être rattrapé par l'Ordre, mais il était prêt à les prendre tant que cela ne mettait pas en danger Allen. Penser qu'il se laisserait à nouveau avoir par le Noé serait largement le sous-estimer. Et il n'aimait pas être sous estimé. Ils seraient plus forts à deux, et il préférait rester avec lui pour l'empêcher de s'embarquer dans des situations trop risquées. Restait le plus difficile, convaincre l'exorciste. Voilà qui serait plus dur que de combattre le musicien !
Faisant comme s'il n'avait pas remarqué le désaccord du jeune, il lui proposa de lui refaire un peu à manger et remit sur le tapis le sujet de la coiffure. Peut-être qu'il se ferait à l'idée s'il le laissait réfléchir un peu... mais il avait du mal à croire qu'il s'en sortirait sans avoir à argumenter avec Allen pour le convaincre.

Il se sentit un peu mal en voyant l'exorciste prendre son assiette et quitter la pièce silencieusement. Il ne semblait pas heureux du tout alors qu'il lui parlait de nourriture. Il resta sur place quelques instants avant de lui emboiter le pas. Il n'avait pas voulu le perturber à ce point en lui parlant de leur possible fuite commune. D'ailleurs, il s'était imaginé toutes les réactions sauf celle-ci. Le silence. Peut-être qu'il s'agissait de la pire réaction possible. Il n'allait cependant pas abandonner l'idée. Il ne savait pas bien quoi lui dire, ni faire, sensation très désagréable et inhabituelle pour lui -bien qu'il commençait à s'y faire à force de passer du temps avec Allen, et resta donc silencieux.

"Je veux bien un peu d’aide pour les cheveux… "

Il parlait. En pensant visiblement à autre chose et en évitant son regard, mais il parlait. Il fallait qu'il s'en remette, et Shiro avait comme l'impression qu'éviter le sujet ne serait décidément pas utile. Il lui fallait trouver les mots pour le faire changer d'avis.
Il le rejoignit dans la cuisine et sortit du tiroir une paire de ciseaux qui pourrait faire l'affaire. Il l'avait repérée un peu plus tôt en rangeant la pièce. La séance coiffure serait cependant pour plus tard. Déjà, car la bouffe passait toujours avant pour Allen, et qu'il valait mieux ne pas évoquer le sujet fâcheux pendant qu'il lui raccourcissait quelques mèches. Non pas car il allait lui foutre un coup de ciseaux, mais surtout car il savait qu'il risquait de perdre patience et de ne pas le faire aussi bien que prévu.
Allen s'autorisa finalement à lui lancer un regard.

"Des dangos aussi, ils étaient vraiment délicieux."


Il hocha la tête, faisant preuve d'autant d'entrain que l'exorciste dans sa réponse. Il entreprit de sortir les ustensiles et ingrédients nécessaires à la fabrication de nouvelles brochettes. Il fallait commencer dès maintenant s'il espérait lui faire cela, le convaincre ainsi que lui faire une nouvelle tête avant que la nuit tombe. Il s'y attaqua donc, fixant ce qu'il faisait de ses mains en arborant un air pensif. Il lança doucement.

- Je vois que tu n'es pas emballé par mon idée... Je sais que beaucoup de choses t'inquiètent à ce propos, mais.. laisse lui une chance ?


Ne lui avait-il pas lui-même donné une chance en lui demandant de s'expliquer plutôt que de le livrer à l'Ordre ? Sa première technique de persuasion serait la gentillesse. Elle avait à peu près fonctionné par le passé et il espérait qu'il en serait de même cette fois-ci aussi. Il lui ferait part de ses motivations, et avec ça, peut-être qu'il comprendrait son point de vue.

- Ça te paraît peut-être fou, mais je pense qu'il y aurait quelques avantages à ce que nous partions ensemble. J'ai en tête de nombreuses manières de semer d'éventuels poursuivants. Toi aussi, évidement, mais ça ne s'arrête pas là. Je t'expliquerai tout si tu acceptes. Il lui lança finalement un regard. Si jamais tu viens à le regretter, je te laisserais tranquille. Promis.

Il imaginait bien qu'il le regretterait dès le début puisqu'il n'accepterait pas de bon coeur, mais il voulait dire par là qu'il laisserait tomber si son plan échouait ou qu'il arrivait quelque chose à l'un d'eux par sa faute. Il croisait mentalement les doigts pour que ça soit efficace, ou du moins pas complètement inutile. Sa prochaine approche serait bien moins sympathique et agréable, au mieux il n'en arriverait pas là. Il eut un rire et rajouta, espérant détendre un poil l'ambiance et rendre son ami plus enclin à la discussion.

- Désolé si j'ai l'air d'un forceur ! Mais te coller n'est pas l'unique but.

Car ça faisait partie de ses objectifs, aussi ? Il n'y avait pas vraiment pensé... Peut-être que cette phrase était légèrement mal tournée, mais il était trop tard pour la reprendre.




Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Messages : 314

Localisation : Partout et nul part
Humeur : Partagé

Disponibilité : Actif

Ven 11 Mai - 23:08
Shiro le rejoint en gardant le silence et ce fut finalement lui qui parla le premier. Cela n’allégea toutefois pas l’atmosphère tendu. Il avait seulement l’impression que plus il refuserait la proposition, plus Shiro insisterait. Pourtant… pourquoi ne pouvait-il pas simplement comprendre  Pourquoi ne pouvait-il pas se rendre compte qu’il ne voulait simplement pas être responsable une nouvelle fois de la mort de quelqu’un ?
Il vit le brun prendre ses ustensile et se mettre au travail alors il s’éloigna un peu pour lui laisser de la place, étant quand même assez près pour le toucher s’il tendait le bras.

Je vois que tu n'es pas emballé par mon idée... Je sais que beaucoup de choses t'inquiètent à ce propos, mais.. laisse lui une chance ? 

Il garda le silence, se contentant de ne pas le quitter des yeux et ne réagissant même pas quand Tim’  élu domicile sur sa tête.
Laisser une chance… pouvait-il vraiment se le permettre ? Il connaissait la réponse et elle était : Non. Il ne voulait pas laisser une seule chance à Néah de s’en prendre à une personne à laquelle il tenait -une nouvelle fois-. Il ne voulait pas prendre encore une fois le risque qu’Apocryphos ne tue un de ses proches. Link n’avait que miraculeusement survécut et si Shiro savait qu’il était en vie, cela voulait dire que d’autres le savaient aussi et cela mettait une nouvelle fois le blond en danger immédiat de mort.

Ça te paraît peut-être fou, mais je pense qu'il y aurait quelques avantages à ce que nous partions ensemble. J'ai en tête de nombreuses manières de semer d'éventuels poursuivants. Toi aussi, évidement, mais ça ne s'arrête pas là. Je t'expliquerai tout si tu acceptes. 

Son regard croisa celui  si particulier de Shiro. 

Si jamais tu viens à le regretter, je te laisserais tranquille. Promis. 

Le brun eut un rire et il serra la mâchoire comme pour se retenir de lui hurler dessus.
Pensait-il vraiment que c’était aussi simple ? Qu’il suffisait de semer les poursuivants ? Avait-il oublié qu’il n’y avait pas que l’Ordre et Apocryphos ? Si les Noés et les Akumas n’avaient pas pour ordre de le tuer mais simplement de le ramener, que pensait-il sérieusement qu’ils feraient si jamais ils le voyaient ? Ils finiraient certainement par le menacer…
Et il finirait par les suivre, ne voulant pas voir Shiro blessé.

Désolé si j'ai l'air d'un forceur ! Mais te coller n'est pas l'unique but.   
C’est de te faire tuer le second ? Demanda-t-il bien plus froidement que ce qu’il aurait voulu.

Car il ne voyait que se dénouement. Il c’était difficilement fait à l’idée de devoir sans cesse fuir et de laisser ses amis derrière lui mais une chose était sûr, il n’avait jamais espérait ni voulu que quelqu’un l’accompagne ou lui vienne en aide. Il avait déjà refuser celle de Kanda il y avait maintenant un moment de cela alors pourquoi accepterait-il celle de Shiro maintenant ? Et encore plus qu’il contrôlait de moins en moins les venues du Quatorzième.
Il regarda le maréchal avec détermination.

Je ne peux pas accepter ça.

Ne voulant pas discuter d’avantage, surtout sur cela, il finit simplement par tourner le dos au Maréchal, se dirigeant vers la porte. Oui, il fuyait la conversation et voulait couper court en partant. C’était la seconde fois qu’il fuyait face au brun même si la première fois, il avait réussit à revenir. Cette fois-ci, il ne le referait pas.
Mais s’il le faisait, c’est parce qu’au fond, il savait que Shiro pouvait trouver le point ou le moyen de le faire sombrer… le point pour le convaincre à le laisser venir avec lui et à rester ensemble. Mais s’il le laissait faire et qui lui arrivait quelque chose, il s’en voudrait à jamais. Autant qu’il ne pourrait pardonner à Shiro.


Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/11/2017
Messages : 385

Localisation : Ne le dites pas à Alice...
Humeur : Libre ~


Sam 12 Mai - 1:10
Denial ain't just a river in Egypt
Shiro & Allen



Il n'était pas sûr d'avoir trouvé les bons mots. Il n'y en avait peut-être pas. Depuis sa première rencontre avec Allen, il avait été marqué par son inquiétude par rapport à ce que le Noé pouvait faire aux autres, et par le simple fait que sa présence mettait en danger tous ceux proches de lui, et il s'était donc fait à l'idée de se battre seul. Il était sûr que le petit soucis qu'ils avaient rencontré en Egypte n'avait pas arrangé l'affaire, et c'était uniquement la faute de ce connard de Timcanpy. Sans lui, il aurait gardé le dessus et Allen n'aurait pas été conforté dans son idée. Il n'aurait peut-être pas aussi peur de lui même qu'à présent... Il s'en voulait pour ça, même s'il n'avait rien pu y faire. Il ne pouvait que se promettre que la prochaine fois il foutrait une raclée à ce sale type.

Il allait décidément être dur de faire changer d'avis Allen pour le simple fait que celui-ci pensait agir pour le mieux, et il le faisait, en effet. Il ne semblait pas imaginer qu'il y avait d'autres options que celles qu'il imaginait. Sa gentillesse le poussait à vouloir protéger le brun coûte que coûte en s'éloignant de lui. Mais il n'était pas le seul à vouloir protéger. Pour une seule fois dans sa vie, le maréchal souhaitait le faire. Et il pouvait le faire, à condition que l'autre y mette un peu de bonne volonté. Mais il se tairait à nouveau dans le silence. Ses paroles faisaient de toute évidence pas effet. Que pouvait-il y faire ? Il n'était pas sûr que s'énerver soit la meilleure solution dans la situation présente. Son but n'était pas de forcer Allen à accepter sa présence, si jamais il ne parvenait pas à le convaincre, il ne comptait pas plus insister par respect pour lui. C'était pourquoi il lui fallait le convaincre. Il commença à confectionner les petites boules encore gluantes qui deviendraient par la suite les dangos, le regard perdu.

Il fallait au moins qu'Allen répondre. S'il ne voulait même pas argumenter, tout ça était inutile... à quoi bon se casser la tête à parler à quelqu'un qui n'était même pas disposé à répondre et à donner le fond de sa pensée ? Comment espérait-il qu'il le comprenne sans ça ? Il voyait ce qui pouvait le refroidir, mais il devait y avoir plus pour qu'il résiste à ce point.. à moins qu'il ne soit celui qui ne prenait pas assez au sérieux la situation, mais dans ce cas il n'avait qu'à le dire, sinon il ne cesserait pas. La communication est essentielle dans toute relation, putain. Il tenta d'employer un ton plus sympathique, levant les yeux vers lui.

"C’est de te faire tuer le second ?"

Il écarquilla un instant les yeux, fronçant ensuite les sourcils. Il ne savait pas ce qu'il détestait le plus entre le ton et les paroles de l'exorciste. Il venait de gentiment lui donner son point de vue afin qu'il puisse à son tour le comprendre, mais il n'avait clairement même pas essayé de le faire. Et quand il essayait de détendre l'atmosphère, il lui parlait sur ce ton ? Pour lui dire ça, alors qu'il savait bien que ça le vexerait au plus haut point ? Shiro commençait à croire qu'il devait être en manque de coup de poing ou d'insultes. Il cessa de cuisiner, serrant le poing en continuant de le toiser avec une lueur de colère dans les yeux. Pourquoi se retenait-il encore de lui en foutre une ?

"Je ne peux pas accepter ça."

Shiro croyait rêver là, c'est qu'il commençait à partir ! Sans même s'inquiéter de ce qui pouvait l'attendre dehors... juste pour fuir une conversation ? Tenait-il à ce point à le protéger... lui ?  Il n'était pas question que ça se termine comme ça, ni qu'il prenne le risque de quitter la cabane de cette façon. Si la gentillesse ne marchait pas, il allait être méchant. Il aurait tout fait pour ne pas en arriver là, mais Allen l'avait plus que cherché. Que ses motivations soient nobles ou non, il n'en avait rien à foutre. Il prit en main la totalité des boulettes de dango qu'il avait préparé et les jeta avec force sur la tête et dans le dos d'Allen, ceux-ci y restant pour la plupart collés ou descendants dans son cou.

- Arrête de te foutre de moi !

Ignorant la réaction du jeune, il alla l'attraper par le col et le trainer de force jusque sur le canapé. Bon ça, ça n'avait rien de bien méchant, mais il devrait à présent être un peu plus à l'écoute ! Le brun se redressa, croisant les bras et lui jetant le même regard colérique -quoi qu'un peu triste, au fond, et reprit.

- Arrête de fuir. Arrête de te comporter comme si tu étais un monstre et comme si quelques temps ensembles allaient nous tuer. Et arrête de me sous estimer. J'ai survécu 25 ans sans nounou de 16 ans pour veiller sur moi et me dire quoi faire, alors je devrais encore m'en sortir maintenant.

Il souffla finalement, s'arrêtant de peur d'aller trop loin et de le perdre définitivement. Il passa une main presque tremblante dans ses cheveux et rajouta.

- Je ne te demande pas d'accepter, juste d'écouter et de considérer ce que je te dis sans laisser ton inquiétude prendre le dessus sur ta matière grise.





Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Messages : 314

Localisation : Partout et nul part
Humeur : Partagé

Disponibilité : Actif

Sam 12 Mai - 21:50
Il n’avait pas fait trois pas qu’il sentit quelque chose de moue s’accrocher à son dos et il frissonna, mettant une main dans son dos pour tenter de l’enlever… gluant…
Il lui avait jeté les dangos dessus ?

▬  Arrête de te foutre de moi ! 

Il avait comme l’impression que ça allait mal finir là…
Il eut à peine le temps de se retourner vers le brun, prêt à répliquer que celui-ci le prit par le col de son vêtement. Pour atténuer l’éventuel choc, il lui saisit les poignets avant d’être traîné de force et sans douceur sur le canapé. Il lança un regard noir alors que le maréchal le lâché pour le surplomber de toute sa hauteur, les bras croisés.

Arrête de fuir. Arrête de te comporter comme si tu étais un monstre et comme si quelques temps ensembles allaient nous tuer. Et arrête de me sous estimer. J'ai survécu 25 ans sans nounou de 16 ans pour veiller sur moi et me dire quoi faire, alors je devrais encore m'en sortir maintenant.

Il serra les poings. C’était plutôt lui qui se fichait de lui ! Pourquoi ne voulait-il simplement pas comprendre ? Il avait pourtant tout les éléments pour ça !
Il ouvrit la bouche pour répliquer mais voir la main de Shiro trembler presque nerveusement le coupa dans son élan. Etait-il si en colère que cela ? Le mettre dans cet état n’avait jamais été son but mais il était persuadé de faire pour le mieux. Il ne voulait certainement pas le mettre en danger, il pouvait parfaitement se débrouiller seul, il l’avait fait jusqu’à présent et à chaque fois qu’il était avec quelqu’un, cela finissait mal pour la personne.

Je ne te demande pas d'accepter, juste d'écouter et de considérer ce que je te dis sans laisser ton inquiétude prendre le dessus sur ta matière grise. 
Mon inquiétude ? Releva-t-il platement et un regard noir vers le brun.

Lui aussi avait parfaitement le droit d’être en colère après-tout !
Il se leva brutalement, se planta à quelques centimètre en face de Shiro et le fixant droit dans les yeux.

Tu ne comprends pas ! Ils ont eut mon maître ! Tu crois qu’il avait besoin de quelqu’un pour le protéger ? Tu crois vraiment qu’il avait besoin que quelqu’un lui dise quoi faire ? Non ! Il faisait ce que bon lui semblait en se pensant à l’abri sans ce soucier du reste !

Il tremblant, les yeux au bords des larmes tant de colère que de frustration et de tristesse. Ce n’était pas la première fois qu’il pétait un plombs devant le brun mais c’était peut-être la première fois qu’il exprimait son ressentit par rapport à son maître.
Ce maudit maître qu’il détestait mais en qui il ne pouvait s'empêcher de croire malgré tout.

Pourtant ils l’ont eut… Ils ont presque eut Link et Kanda… et ils ont eut Lavi aussi…

Il attrapa le col de Shiro en le serrant fort entre ses doigts avant de le lâché brusquement en le poussant en arrière.

Ne me demande pas d’accepter ou même de considérer que tu risque ta vie pour m’aider. En tant qu’exorciste, tu risque déjà bien assez ta vie dans cette guerre. Et contrairement à ce que tu penses, j’ai pensé à ça plus que tu ne pourrais le croire. Rajouta-t-il avec dureté.

Ce n’est pas qu’il n’avait pas confiance en ces amis. Ils étaient fort et il le savait pertinemment, il leur confierait sa vie et ses arrières sans hésitation et accourrait les aider à chaque fois qu’il le faudrait. Il savait qu’ils feraient pareil pour lui et il ne pouvait pas les en empêcher. Mais permettre à quelqu’un de rester avec lui dans sa situation actuelle était totalement différent. Ça il pouvait l’empêcher et le ferait.


Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/11/2017
Messages : 385

Localisation : Ne le dites pas à Alice...
Humeur : Libre ~


Dim 13 Mai - 2:33
Denial ain't just a river in Egypt
Shiro & Allen


Ça y est. Il s'était emporté. Certes moins durement qu'il ne l'avait imaginé, mais tout de même. Au point de le faire trembler... ce qui était relativement normal pour un personne en colère. La frustration qui s'y mêlait n'avait pas arrangé l'affaire, mais tant pis. Le maréchal espérait que la situation pourrait s'arranger ou du moins évoluer après ça, bien qu'il n'osait imaginer comment Allen allait réagir. Le brun lui avait jeté de la nourriture et lui avait gueulé pas mal de choses à la figure. Rien de bien violent, mais ce n'était pas non plus agréable. Il y avait peu de chance que la situation se détende après cela, mais il n'en avait que faire. Sa patience avait atteint ses limites, et il n'était pas du genre à se retenir de dire ce qu'il pensait, pas même pour Allen. Surtout pas pour lui.

"Mon inquiétude ?"

À en juger par le regard noir qu'il lui lançait, Allen était aussi en colère que lui. Peut-être que dans cet état il se déciderait à lui dire tout ce qu'il pensait. Celui-ci se leva, se postant vraiment très près de lui pour reprendre.

"Tu ne comprends pas ! Ils ont eut mon maître ! Tu crois qu’il avait besoin de quelqu’un pour le protéger ? Tu crois vraiment qu’il avait besoin que quelqu’un lui dise quoi faire ? Non ! Il faisait ce que bon lui semblait en se pensant à l’abri sans ce soucier du reste ! "

Il ne bougea pas d'un centimètre, soutenant le regard du jeune homme. Il tremblait aussi. Et il puait toujours l'inquiétude, en plus de la colère. Ne cesserait-il jamais de le comparer à son maître ? Il était certes mort en agissant de la sorte, mais il aurait aussi très bien pu survivre en faisant de même. C'était le jeu, et ils ne jouaient même pas dans la même catégorie. Le brun resta silencieux, fixant toujours les yeux brillants d'Allen. Il semblait réellement touché, et Shiro se demanda s'il ne ferait pas mieux de laisser tomber dans le simple but de ne plus voir cette lueur dans ses yeux.

"Pourtant ils l’ont eut… Ils ont presque eut Link et Kanda… et ils ont eut Lavi aussi…"

À l'entendre, tous ses amis avaient souffert à cause de lui et il serait le prochain. Ce genre de pensées l'énervait toujours, mais il n'eut pas le temps de faire la moindre remarque puisqu'Allen l'attrapa par le col avant de le lâcher en le poussant en arrière. Il dû faire un effort pour ne pas perdre l'équilibre et tomber en arrière. Il se redressa après un instant et releva les yeux vers l'exorciste.

"Ne me demande pas d’accepter ou même de considérer que tu risque ta vie pour m’aider. En tant qu’exorciste, tu risque déjà bien assez ta vie dans cette guerre. Et contrairement à ce que tu penses, j’ai pensé à ça plus que tu ne pourrais le croire. "

Il ne voulait pas. Il l'avait compris. Maintenant, qu'il évoque son implication dans la guerre et toutes les conneries qui allaient avec, ça le saoulait juste. Il n'avait pas voulu devenir un exorciste et n'avait donc pas souhaité se battre pour l'Ordre et pour cette fichue guerre une seule seconde. Mais il voulait l'aider. C'était là une chose qu'il voulait faire et non ce qui lui avait été imposé.
À présent, il ne savait plus exactement quoi faire. Il ne voulait pas le faire hurler une nouvelle fois, ni le faire pleurer, et surtout pas le laisser. Calmer le jeu en attendant de trouver une solution pourrait être une bonne idée. Il souffla, baissant la tête.

- Tu es toujours comme ça...

Il le dépassa, se dirigea vers le canapé et s'y installa, rapprochant la bouteille et le verre qui étaient toujours sur la petite table. Il le remplit de moitié et le porta à ses lèvres. Oui, il regrettait encore la veille, mais ça n'allait pas le tuer. Il n'en avait rien à foutre, de toute manière. Qu'on ne vienne pas le faire chier avec ça. Il s'installa plus confortablement, gardant le verre à la main et reprit sans adresser un regard à Allen, se concentrant plutôt sur le liquide.

- Alors, tes petits amis de l'Ordre et moi-même devrions considérer le fait de te laisser te battre seul et de risquer ta vie sans rien faire pour t'aider si je te suis bien. Son regard se porta sur le golem. Par contre, lui, qui est supposé être ton ami, peut t'accompagner partout ?

Il n'avait même pas dit ça sur un ton provoquant et ce n'était pas une énième tentative de le faire changer d'avis. Il ne s'agissait que d'un constat. Allen était gentil. Il voulait se débrouiller seul et être le seul à faire face à des risques. Mais ce n'était pas juste. Pourquoi tous ceux qui tenaient à lui devaient-ils se contenter de le regarder faire ? Et s'il mourrait, que feraient-ils ? Ils n'auraient plus qu'à en supporter les regrets. Il souffla, à moitié pour lui même, en repensant aux fois ou Allen avait perdu le contrôle.

- Tu disais avoir entendu ma voix.. c'est peut-être la solution...




Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Messages : 314

Localisation : Partout et nul part
Humeur : Partagé

Disponibilité : Actif

Dim 13 Mai - 18:04
Toujours comme ça… oui. C’était au moins quelque chose de constant dans tous ce qui l’entourait. Il entendit presque Tim’ soupirer à moitié désespéré sur le sommet de son crane.
Shiro passa devant lui pour aller au canapé et il ne fit aucun geste, n’essayant même pas de reprendre sa route vers la sortie. Ce n’est pas qu’il ne pouvait pas comprendre la réaction et le point de vue de Shiro… C’est seulement qu’il avait peur.

Alors, tes petits amis de l'Ordre et moi-même devrions considérer le fait de te laisser te battre seul et de risquer ta vie sans rien faire pour t'aider si je te suis bien. Par contre, lui, qui est supposé être ton ami, peut t'accompagner partout ?

Il se retourna vers le brun pour lui faire de nouveau face. Il ne voyait pas vraiment quoi répondre à cela, lui non plus n’aimerait pas être tenu à l’écart sans rien pouvoir faire. Quant à Tim’…
Son regard s’assombrit mais il ne le détacha pas pour autant du Maréchal.

Tim’ ne risque rien… dit-il dans un murmure.

Il se souvenait des réflexions qu’il avait eut à ce sujet… la première fois qu’il avait mis Lenalee hors d’elle et qu’elle l’avait frappé. Les combats contre Kanda et les mots dur de Lavi… malgré tout cela, même s’il ne voulait pas les inquiéter, il continuait de les énerver encore plus en continuant à le faire.

Tu disais avoir entendu ma voix.. c'est peut-être la solution... 

Peut-être… ou peut-être juste le signe de quelque chose de pire encore. Ce que lui avait dit son maître se jour là avant qu’il ne soit enfermé définitivement par les Crow restaient dans sa mémoire. Cette chose qu’il n’avait dit à personne encore et qui augmentait son angoisse à rester auprès de quelqu’un. Chose confirmé par les événements en Égypte…

Mon maître m’as dit que le jour où je céderais au Quatorzième… je tuerais une personne importante à mes yeux… Dit-il toujours à voix basse.

N’attendant pas de réponse de Shiro, il avança vers lui avant de prendre place à son tour sur le canapé. La peur pouvait parasiter et empêcher d’avancer… et il faisait de son mieux pour se battre et continuer malgré-tout. Mais elle restait là sans qu’il ne parvienne à y faire quoique ce soit.
Il laissa tomber sa tête en arrière sur le dossier avant de fermer les yeux, réfléchissant toujours. Il était soudainement de nouveau très fatigué.

Je n’aimerais pas qu’un ami me hurle dessus de le laisser combattre seul… Je me suis même mêler des affaires de Kanda en m’interposant entre lui et Alma alors qu’ils ne voulaient pas… continua-t-il lentement sans ouvrir les yeux.

Alors il comprenait parfaitement c’était juste… qu’il ne pouvait simplement pas accepter de le concevoir. Mais à voir Shiro ainsi… à le voir lui rappeler que c’était son appel qui lui avait permit de revenir… cela lui donnait simplement les larmes aux yeux. Car cela lui rappelais aussi le jour où Néah avait faillit le tuer…
Pourtant… malgré ça, au fond il n’avait pas envie de rester seul maintenant que Shiro était là.

Malgré ça je ne peux pas accepter ça… Même si je suppose que si tu le veux vraiment, je ne pourrais pas t’en empêcher… Même si je le voudrais, je ne peux pas empêcher les autres de faire ce qu’ils veulent pour m’aider. Même Kanda à finit par revenir alors qu’il était libre…

Et qu’il pardonne ou non au kendoka ne changeait rien, il l’avait fait malgré tout. A être têtu, on finissait avec des amis aussi têtu que soit. Chacun prenait un chemin différent et pourtant, tous allaient dans la même direction alors, ils se retrouveraient au bout du chemin…
Il ne pouvait qu’espérait que tout irait pour le mieux pour chacun d’eux.


Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/11/2017
Messages : 385

Localisation : Ne le dites pas à Alice...
Humeur : Libre ~


Dim 13 Mai - 23:18
Denial ain't just a river in Egypt
Shiro & Allen


Il lui arrivait vraiment rarement d'avoir ce genre de coup de barre, mais sur le moment il ne savait vraiment plus quoi faire. Ce n'était pas comme s'il pouvait lui en foutre une et l'insulter comme il l'aurait probablement fait pour quelqu'un d'autre. Il voulait vraiment trouver une solution à leur problème. Une solution qui serait acceptable pour tous les deux. Ou plutôt des arguments qui rendraient l'idée acceptable pour Allen. Lui était déjà prêt à le faire, quitte à lui promettre de partir si les choses s'envenimaient ou n'importe quoi d'autre. Mais il ne savait pas. Ce sentiment était détestable. Il aimait gagner et avoir le dernier mot, et il s'arrangeait d'ailleurs pour toujours l'avoir. Mais là...
Il était bien, assit là, avec son verre. Il n'avait pas à le regarder. Toute sa colère s'était envolée au moment ou il avait croisé le regard presque larmoyant d'Allen. La colère n'avait servi à rien, à part peut-être à leur permettre à tous les deux de dire ce qu'ils avaient sur le coeur, mais sans pour autant les aider à se décider.
Il entendit Allen murmurer.

"Tim’ ne risque rien…"

Il ne connaissait pas particulièrement les faiblesses du Golem, mais il doutait qu'il soit invincible.. le Noé ne s'attaquerait certes pas à lui, mais il restait le reste des Noés, l'innocence autonome, le Vatican... D'après ce qu'il avait compris, Allen n'en savait pas si long que ça sur Timcanpy, il ne devait donc pas connaître ses faiblesses non plus. Ce qui signifiait qu'il le mettait en danger aussi, voilà. Il ne lui fit même pas remarquer. Allen devrait bien s'en rendre compte tout seul. Pas trop tard, il l'espérait pour lui même s'il n'appréciait pas plus que ça le Golem.

"Mon maître m’as dit que le jour où je céderais au Quatorzième… je tuerais une personne importante à mes yeux… "

Et il croyait toujours ce que disait le maréchal Cross ? Et même... comment pouvait-il croire une chose pareille, lui qui était censé être déterminé à ce que le Noé ne le surpasse jamais ? Il le déprimait encore plus. S'il commençait à ne plus croire en lui et à croire un peu plus en de mauvaises choses, il continuerait peut-être d'avancer, mais douloureusement et moins efficacement. Il commençait un peu plus à comprendre son point de vue... et un peu moins à l'accepter. Sa détermination devait guider ses choix, non sa peur.
Il sentit un mouvement sur le canapé et vit Allen s'y installer confortablement, fermant les yeux. Il n'était apparement pas le seul à en avoir assez.. Une pause dans leur petite joute verbale ne devrait pas faire de mal.

"Je n’aimerais pas qu’un ami me hurle dessus de le laisser combattre seul… Je me suis même mêler des affaires de Kanda en m’interposant entre lui et Alma alors qu’ils ne voulaient pas… "

Il pouvait donc comprendre pourquoi le maréchal s'était énervé et pourquoi il avait actuellement un verre à la main. Il avait d'ailleurs cru comprendre qu'Allen s'était de nombreuses fois impliqué là où on ne lui avait rien demandé pour apporter son aide. Pour Alma Karma, et bien d'autre... Il aurait aimé pouvoir se renseigner un peu plus à son sujet, mais cela signifier fouiner dans des informations détenues par l'Ordre, et il ne préférait pas.

"Malgré ça je ne peux pas accepter ça… Même si je suppose que si tu le veux vraiment, je ne pourrais pas t’en empêcher… Même si je le voudrais, je ne peux pas empêcher les autres de faire ce qu’ils veulent pour m’aider. Même Kanda à finit par revenir alors qu’il était libre… "

Surprit, il se tourna vers lui. Il n'avait pas cherché à obtenir cette réaction en lui disant tout cela, mais ça avait fonctionné... il n'allait pas s'en plaindre. Il déposa à nouveau son verre sur la table et esquissa un léger sourire, lui répondant avec certitude.

- C'est parce que je tiens à toi. Et car je crois en toi, aussi, tu le sais. Quoi qu'on ait pu te dire, je ne pense pas que cet abruti de musicien l'emportera. Il marqua une pause, hésitant un instant, puis reprit. Merci d'accepter.

Il était heureux d'avoir réussi à le faire accepter. Et ce n'était même pas car il venait d'avoir le dernier mot -enfin, pas entièrement, mais car il allait pouvoir l'aider. Il ne savait pas bien combien de temps Allen accepterait sa présence, peut-être au moins jusqu'aux frontières anglaises. À partir de là, ils seraient probablement trop repérables à deux. Enfin, ce n'était pas la question du moment, ils auraient le temps de tout planifier. La nuit ne tombait pas encore. Il se pencha pour attraper d'une main légère une mèche appartenant au jeune homme, la laissant finalement glisser entre ses doigts.

- Courts à quel point ?

Il se leva, laissant à l'exorciste le loisir d'y réfléchir ou de lui donner sa réponse à haute voix, et alla dans la cuisiner pour récupérer la paire de ciseaux. Autant profiter du fait qu'il fasse encore assez clair pour faire ça, ils n'en auraient plus l'occasion une fois partis. Il décala une chaise, l'invitant à s'assoir dessus pour des questions pratiques. Il passa la main dans ses cheveux, gêné, en se souvenant d'un détail.

- Ah... Oui, il faudrait te laver les cheveux avant.

Il n'avait pas vu de salle de bain, mais l'eau de l'évier devrait faire l'affaire, même si ce n'était pas du luxe. Quant à ce qui nettoierait vraiment ses cheveux, il trouverait bien quelque chose, mais il ne pourrait pas les couper dans un tel état. Il retourna à la cuisine pour trouver de quoi faire et l'appela une fois cela fait.

- Voilà qui devrait convenir. Tu te débrouilles ou je nettoie tout seul ma connerie ?




Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Messages : 314

Localisation : Partout et nul part
Humeur : Partagé

Disponibilité : Actif

Lun 14 Mai - 1:29
Il ne pensait pas que le quatorzième l’emporterait… Il ne savait pas s’il pouvait penser la même chose mais une chose était sûr, il ne le laisserait pas faire, c’était une certitude. Il ne l’avait pas répéter pour simplement abandonner. Seulement… et bien, il voyait mieux les dangers maintenant et même s’il se battait, cela n’empêchait pas que sa seule présence suffisait à mettre les autres en dangers.

Merci d'accepter. 

Il se redressa dans le canapé, lançant un regard noir au Maréchal.

Je n’ai pas accepté. Répliqua-t-il automatiquement, son mauvais caractère refaisant surface.

Il se demandait même à quel moment Shiro avait entendu ça. Il avait juste…
Ses pensées s’arrêtèrent quand il saisit une de ses mèches et son regard devint curieux avant qu’il ne se souvienne. Ah oui, ses cheveux…

Courts à quel point ?

Il soupira, abandonnant l’idée de remettre la conversation sur le tapis. Il n’en pouvait plus de toute façon et voulait encore moins se disputer de nouveau. Mais il ne fallait pas comptait sur lui pour accepter que le Maréchal l’accompagne. S’il venait avec lui c’était… parce qu’il ne pouvait pas l’en empêcher.

...Assez pour ne pas avoir à les attacher…

Il se leva à son tour avant de passer une main dans ses cheveux… grimaçant aussitôt. Grave erreur que d’avoir fait cela, il avait oublié l’attaque aux dango gluants. Il lança un regard blasé à Shiro.

Ah... Oui, il faudrait te laver les cheveux avant. 
Je pense aussi…

En espérant qu’il arrive à retirer ça sans trop de dégât sinon ça risquait vraiment d’être court. Bon ça repoussait mais… mais rien en faite, ça repoussait.
Il avança vers la cuisine, se demandant un peu comment il allait faire sans voir le massacre. Shiro sembla trouver avant lui toutefois.

Voilà qui devrait convenir. Tu te débrouilles ou je nettoie tout seul ma connerie ? 
Hum… Je veux bien un coup de main… dit-il distraitement en s’avançant puis fixa le brun d’un air boudeur, presque accusateur. Mais ça se fait vraiment pas de gaspiller la nourriture, surtout des dangos.

Enfin, cela étant dit, il entreprit de se mettre au travail pour retirer les boules gluantes qu’il parvenait à atteindre et qui était dans ses cheveux. Par contre, il pensait bien en avoir quelques une dans le dos s’il s’en tenait à la façon dont il avait collé en se levant du canapé.

...Tu penses que je ne devrais pas croire mon maître ? Demanda-t-il pensivement tout en s’activant.

Il lui avait bien dit « quoiqu’on ai pu te dire ». Pourtant, s’il avait cru son maître à se moment là… et quand il l’avait vu dans le… subconscient du quatorzième c’était parce que pour une fois, il n’avait pas son air habituel. Et puis, s’il ne pouvait pas lui faire confiance, alors à qui pourrait-il le faire ?

Je ne sais pas ce qu’il le lie au Quatorzième ou son implication réelle dans toute cette histoire… mais il m’a donné une nouvelle route à suivre alors, je veux tenter quand même.

Aussi étrange que ça pouvait paraître aux yeux des autres, il continuerait de faire confiance à son maître malgré tout. Mais peut-être parce qu’il était une des personnes qui le connaissait le mieux.
Il se redressa un peu pour pouvoir regarder Shiro.

Alors… tu ne m’as pas dit à quoi tu pensais. Tu as dit que tu m’expliquerais.

Bon, il n’avait toujours pas accepté malgré ce que pouvais penser le Maréchal mais… il tenter de faire des efforts pour ne pas que la conversation tourne mal de nouveau. Et puis, Shiro avait une paire de ciseaux à la main, c’était suffisant, il tenait un minimum à ses cheveux bien qu’il ait dit que ça repoussait.


Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/11/2017
Messages : 385

Localisation : Ne le dites pas à Alice...
Humeur : Libre ~


Lun 14 Mai - 23:55
Denial ain't just a river in Egypt
Shiro & Allen


Il pouffa. Comment ça il n'avait pas accepté ? Il l'avait clairement fait en disant qu'il ne pourrait pas l'empêcher de le suivre s'il le souhaitait ! Et le maréchal ne jouait même pas avec les mots, pour une fois. Il n'y répondit même pas. Il s'agissait d'une affaire classée pour lui, et il n'en reparlerait que lorsqu'ils discuteraient de leur prochaine destination et de tout ce qui va avec. Pas question de le laisser rediscuter à ce propos, sinon ils n'en auraient jamais fini.
Il préféra donc partir sur le sujet de la coiffure, oubliant momentanément qu'il avait jeté quelques boulettes gluantes dans les cheveux de l'exorciste dans un excès de colère (pour sa défense, il avait aussi voulu le retenir en faisant ça, ce qui avait d'ailleurs très bien fonctionné). Il lui demanda d'abord à Allen à quel point il souhaitait les couper, bien qu'il avait sa petite idée sur la question, et alla chercher sa paire de ciseaux afin de s'y mettre rapidement.
La réponse d'Allen ne tarda pas à se faire attendre alors qu'il le rejoignait dans le coin cuisine. Bien, c'était bien ce qu'il avait imaginé, ce genre de coupe lui irait à merveille.

C'est à ce moment précis que les dangos lui revinrent à l'esprit, il proposa donc à Allen de se laver les cheveux, un peu gêné par les dégâts que sa colère avait causé. Allen l'avait bien cherché, mais tout de même... il avait entamé la préparation pour lui faire plaisir et non la lui jeter. L'exorciste semblait approuver. En même temps, il se serait inquiété dans le cas contraire.. il devait être très désagréable d'avoir quelque chose de gros et collant derrière la tête.
Ayant son approbation, il alla donc préparer de quoi le nettoyer convenablement. Cela fait, il lui proposa de commencer et de lui donner un peu d'aide. Déjà que faire ça sans dangos collés dans un lavabo n'était pas très pratique, faire avec serait une véritable galère.

"Hum… Je veux bien un coup de main…  Mais ça se fait vraiment pas de gaspiller la nourriture, surtout des dangos."

Il eut un rire mi gêné mi amusé, passant une nouvelle fois la main dans ses cheveux en voyant son air boudeur. Il sentait qu'Allen allait s'en souvenir longtemps et n'allait pas hésiter à lui ressortir de temps à autres. Il n'y pouvait rien, c'était sa faute ! Enfin, leur faute... mais il était celui qui avait eu l'idée de le faire rager en lui jetant son repas à la figure, donc...

- Il s'agit de ton plat préféré ?

Quoi ? Il pouvait bien essayer d'obtenir quelques informations en route. Il n'avait pas eu l'occasion de lui poser toutes les questions qu'il voulait pendant leur petit Action ou Vérité à cause de ce putain de verre bien trop plein, alors il se rattrapait comme il pouvait. Allen commença ainsi à retirer ce qu'il pouvait mais semblait rencontrer quelques difficultés. Le grand maréchal vint donc à sa rescousse et entreprit de l'aider à retirer ce qui restait dans ses cheveux, y allant doucement afin de ne pas les lui tirer ou les abîmer.

"...Tu penses que je ne devrais pas croire mon maître ?"

Il y repensait donc... Son questionnement était compréhensible. Son maitre semblait l'avoir mis sur une piste et lui avoir dit pas mal de choses, mais ils parlaient du maréchal Cross, une personne qui aurait soutenu ou serait lié d'une façon ou d'une autre au Quatorzième, et ne pouvaient être sûrs de rien. Il souffla.

- Tu es le mieux placé pour le savoir. À ta place, je ne croirais qu'en moi-même.

Il ne voulait pas vraiment dire par là à Allen de se démerder pour trouver la réponse, mais il ne pouvait pas lui donner d'avis objectif sans plus en savoir à propos du maréchal. Il ne le connaissait qu'à travers divers rapport et paroles, ce qui ne suffisait pas. Allen devait être la personne qui le connaissait le plus, il devait donc être en mesure de discerner le vrai du faux. Il ne le mentionnerait pas mais, s'il y avait bien une chose qu'il ne croyait pas dans les paroles de Cross, c'était sa manière de faire comprendre à Allen que tout se terminerait inévitablement mal et qu'il tuerait des êtres chers. Déjà, car il ne pensait pas que ça en arriverait là, mais aussi car le Noé avait probablement autre chose à faire que de courir après les amis d'Allen pour les tuer.

"Je ne sais pas ce qu’il le lie au Quatorzième ou son implication réelle dans toute cette histoire… mais il m’a donné une nouvelle route à suivre alors, je veux tenter quand même."

Oui, il lui avait donné de l'espoir. Si jamais cette histoire de manoir se révélait fausse et qu'Allen s'était risqué en Angleterre pour rien, le maréchal se promettait d'aller lui-même retrouver le cadavre de Cross et de le tuer une deuxième fois pour ça. L'espoir fait vivre. Mais il peut aussi tuer et engendrer bien du désespoir. Il ne voulait pas ça pour Allen, même s'il savait qu'une déception de ce genre ne suffirait pas à l'arrêter. Il remarqua une affluence de boulettes dans le dos de l'exorciste, sous son haut. Il avait vraiment bien visé, quel homme... enfin.. il valait mieux les retirer. Il souffla.

- Me frappe pas, t'en as dans le dos.

Depuis le coup qu'il s'était prit en Egypte, il préférait le prévenir avant de lui retirer son haut. Celui-ci devait aussi être collant, il serait plus pratique d'en prendre un propre une fois son dos nettoyé. Il élimina rapidement les dernières boules gluantes puis s'étira, plutôt heureux que ce soit terminé. Plus qu'à couper, mais cela attendrait que ses cheveux sèchent un peu. Vu la température, cela ne devrait pas prendre bien longtemps.

"Alors… tu ne m’as pas dit à quoi tu pensais. Tu as dit que tu m’expliquerais."

Il lui adressa un sourire, se dirigeant ensuite hors du coin cuisine pour s'installer sur une chaise pour laisser Allen s'essuyer -ou non, tout seul. Il allait bien évidement tout lui expliquer en détail, maintenant qu'il avait accepté. Il se racla doucement la gorge puis répondit.

- Oui. Comme tu le sais, nous risquons d'être suivis, si ce n'est pas déjà le cas. Il faudrait empêcher à tout prix que l'Ordre et les Noés n'apprennent ta destination, c'est à dire l'Angleterre, sinon ils s'organiseront et te coinceront là-bas. Le mieux serait donc de faire un détour afin de semer quiconque serait à nos trousses. Nous pourrions partir d'ici en Afrique, puis remonter jusqu'en Suède, voir Norvège, avant de rejoindre l'Angleterre.

Il n'était pas aussi doué que Cross, mais il savait plutôt bien fuir l'Ordre, et cette stratégie semblait être la plus logique. Ils traverseraient de nombreux océans et continents sur une "courte" durée et seraient ainsi difficiles à suivre.
 




Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Messages : 314

Localisation : Partout et nul part
Humeur : Partagé

Disponibilité : Actif

Mar 15 Mai - 22:41
Il rit légèrement à la question, tentant toujours de retirer au maximum la pâte dans ses cheveux.

Oui ! S’exclama-t-il en riant.

Il ne savait même pas d’où provenait cette préférence.
Vaguement pensif, il finit par poser une question plutôt… étrange à Shiro en échos avec ce qui lui avait dit plus tôt. Il savait pourtant que c’était un peu idiot et que quoique lui répondrait le brun, ça ne changerait pas sa vision mais les mots avaient franchis ses lèvres bien avant qu’il n’eut le temps de penser à les retenir.

▬  Tu es le mieux placé pour le savoir. À ta place, je ne croirais qu'en moi-même. 

Croire en lui-même… Hum… Il y avait bien trop de chose pour qu’il fasse ça. Pas qu’il ne croit pas en sa possibilité d’arriver à trouver ce qu’il chercher et a arrêter le Comte. Mais concernant la présence du Quatorzième en lui, c’était juste différent. Il ne lui céderais jamais son corps, c’était un fait. Mais il ne pouvait s’empêcher d’avoir la sensation qu’il n’y avait pas que cela.

Me frappe pas, t'en as dans le dos. 

Dans le dos ? Il comprit la phrase juste à temps pour ne  pas être surpris quand son tee-shirt se souleva et soupira tout en le retirant définitivement. Il allait devoir trouver une solution car son sac avait disparut. Le musicien avait du le laisser dans le temple où quelque chose du genre et donc, il n’avait plus rien sur lui.
Heureusement qu’il ne gardait rien de précieux pour lui dans le sac.

Une fois cela fini, il demanda au Maréchal ce qu’il avait en tête tout en se servant de son tee-shirt désormais inutile comme d’une serviette pour son dos avant de lui passer un coup d’eau pour retirer la pâte et l’essorer puis fini par le poser sur le rebord.
Il devrait sûrement le remettre mouillé en partant, même si le temps semblait assez clément pour que cela sèche relativement vite. Au moins, ça avait été plus facile à enlever sur le vêtement que sur ses cheveux.

Oui. Comme tu le sais, nous risquons d'être suivis, si ce n'est pas déjà le cas. Il faudrait empêcher à tout prix que l'Ordre et les Noés n'apprennent ta destination, c'est à dire l'Angleterre, sinon ils s'organiseront et te coinceront là-bas. Le mieux serait donc de faire un détour afin de semer quiconque serait à nos trousses. Nous pourrions partir d'ici en Afrique, puis remonter jusqu'en Suède, voir Norvège, avant de rejoindre l'Angleterre. 

Hochant la tête pensivement, il rejoint Shiro à attendant la marche à suivre pour la séance « coiffeur » avant que celle-ci ne débute paisiblement.

Hum… certainement. Ce précipiter ne mènerait rien de bon… soupira-t-il fataliste.

Il aurait préféré il aller directement mais la précipitation était l’ennemi de la précision et de la sécurité. Faire les choses à moitiés seraient justes inutilement dangereux pour eux deux.

La séance coiffage terminé et un tee-shirt encore humide sur le dos plus tard, ils attendirent que la nuit fusse bien tombé pour quitter la cabane et se diriger vers la première ville ayant un port. Atteindre la ville n’avait pas été compliqué mais se faufiler dans un bateau l’avait plus était alors que des trouveurs et quelques Crows commençaient à envahir les lieux. Ce n’était pas surprenant… et ils avaient presque trop tardé avant de partir. Finalement, se cachant parmi les caisses, ils parvinrent à atterrir dans la cale d’un des bateaux au nez et à la barbe de leurs « poursuivants ».

*** Traversé en bateau : Amérique du Sud → Côte Africaine ***


Ils avaient finalement du attendre le milieu de la nuit pour sortir de la cale et ainsi être assuré qu’ils ne risquaient rien mais ce n’était pas vraiment un mal puisqu’ils avaient pu se reposer encore un peu.
Sur le pont, les marins semblaient s’amuser gaiement comme s’ils étaient heureux de reprendre la mer après un temps passé sur terre alors il préférait largement tenté sa chance avec eux plutôt que de rester enfermer dans la réserve du bateau.

Enfin à l’air libre, il soupira de soulagement et ferma un bref instant les yeux pour profiter du vent marin. Quand il les rouvrit, ce fut bien évidemment pour tomber sur un grand malabar qui s’était approché en les voyant sortir. Cela n’entacha pas son humeur toutefois et il prit un air un peu gêné, passant une main dans ses cheveux avec un regard d’excuse pour le marin et ses condisciples qui s’étaient fait soudainement silencieux pour observer la scène. Il s’en serait peut-être inquiété… mais ils semblaient tous en pleins milieux d’une « fête » dont ils avaient les secrets et il connaissait bien les marins pour avoir été souvent dans ce genre de situation.
Il leur sourit donc.

Euh… bonsoir ? On peut se joindre à vous ?

Il valait mieux demander la permission que le pardon, surtout avec de tels gens. Sa demande fit rire le groupe et il fut soulevé de terre par le malabar qui l’entraîna vers un cercle de joueur de poker alors que deux autres marins encadrés Shiro probablement pour l’entraîner de la même façon s’il décidait de ne pas suivre de son pleins grès.
Il n’avait plus qu’a espérer que le Maréchal soit joueur.

On va voir ça gamin ! Si vous gagnez, on pourra peut-être songer à vous accepter à bords ! On ne plaisante pas avec les marins ! Alors ?
Hum… je connais les règles alors je pense pouvoir jouer. Et toi ? Demanda-t-il incertain à Shiro.

Il prit place toutefois dans le cercle, assis en tailleur en attendant la nouvelle distribution de carte. Son regard était un peu inquiet et concentré.
En réalité, il avait hâte de « jouer », comme d’habitude quand cela touché au poker même si cela ne lui rappelait pas forcément de bon souvenir. Mais ça, il n’y avait que Tim’ toujours perché sur son épaule qui pouvait le savoir.


Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/11/2017
Messages : 385

Localisation : Ne le dites pas à Alice...
Humeur : Libre ~


Mer 16 Mai - 20:20
Denial ain't just a river in Egypt
Shiro & Allen


Shiro avait toujours apprécié voyager et était un adepte et grand habitué des traversées en bateau. Déjà, car il n'avait pas d'autre moyen de rejoindre certains continents, mais aussi car ce mode de transport était agréable. Il alliait tranquillité, vue sur la mer et moins d'emmerdements en perspective puisque moins de monde à bord que sur la terre ferme. Rares étaient les akumas qui s'aventuraient sur l'océan. Et ceux-là, il leur réservait un traitement tout particulier à chaque fois qu'il les croisait. Bref, sans ça, ce genre de voyage se révélait être un agréable moment. Enfin... à condition de ne pas être un passager clandestin en pleine nuit au fond d'une cale. Ça, ce n'était pas le pied. Du tout. Ils avaient évité de peu les types de l'Ordre présents au port -probablement pour intercepter Allen dans sa fuite, et s'étaient finalement retrouvés là après... Oh, il ne préférait pas y penser. Le fait d'avoir dû se cacher au sein de marchandises nauséabondes pour s'en sortir blessait un poil son ego.

Il somnola de moitié jusqu'à ce qu'Allen et lui décident d'enfin quitter la cale et de rencontrer les marins. Ceux-ci semblaient bien s'amuser, le Maréchal avait longuement écouté leurs rires depuis le fond de la cale. Ils devaient être de bons vivants -comme la plupart des marins de l'époque, probablement en train de boire un peu et de discuter. Il était préférable de directement se présenter à eux en tant qu'invités non désirés, les hommes le prendraient sûrement mieux qu'en les découvrant au petit matin au fond de la cale et il n'avait pas plus envie que ça de finir le trajet à la nage. Et puis, ce n'était décidément pas un endroit digne de la perfection vivante qu'il était !

Une fois dehors, il remarqua immédiatement un marin qui n'avait pas l'ait très commode. Il semblait les avoir vu venir dès leurs premiers pas hors de la cale. Bien, maintenant il fallait s'arranger pour que tout se passe pour le mieux et avoir l'air naturel. Fort heureusement, il n'était pas du genre à être déstabilisé par les regards d'un groupe de molosses comme celui-ci. Allen l'était-il ?

"Euh… bonsoir ? On peut se joindre à vous ?"

Apparemment pas, puisqu'il tentait de les incruster à la petite fête sans même s'expliquer ou s'excuser pour leur présence ! Shiro s'attendait à ce qu'Allen se prenne un coup, soit insulté ou directement jeté dans les flots, mais rien de tout ça n'arriva. Les marins se mirent au contraire à rire alors que le molosse entraîna sans effort Allen vers leur cercle. Le maréchal éleva le bras comme pour tenter de le retenir,  mais se ravisa rapidement en comprenant ce qu'ils avaient en tête. Il jeta un regard de travers à l'un des deux marins qui virent ensuite le pousser à aussi les rejoindre, il ne discuta cependant pas et s'exécuta, gardant ses méprises pour lui afin de ne pas aggraver leur situation.

▬ On va voir ça gamin ! Si vous gagnez, on pourra peut-être songer à vous accepter à bords ! On ne plaisante pas avec les marins ! Alors ?
▬ Hum… je connais les règles alors je pense pouvoir jouer. Et toi ?

Du poker... il y avait déjà joué par le passé et se souvenait de la manière de faire. S'il s'agissait là de leur seule façon d'obtenir leurs places sur ce bateau, ça en valait la peine d'essayer. Il aurait même pu être amusé par le jeu si la chose qui était pariée n'avait pas autant d'importance. Il leur fallait jouer sérieusement et croiser les doigts pour obtenir de bonnes cartes. Il lança un regard déterminé à Allen puis se tourna vers les marins et répondit sur un ton proche d'être provocant.

- De même. Nous relevons le défi.

Les marins semblèrent apprécier leurs réponses et commencèrent à distribuer les cartes. Cela fait, le maréchal jeta un oeil à son jeu et... la chance ne semblait pas avoir tournée en sa faveur. Il n'avait pas grand chose à en faire... Il se reposerait donc sur Allen en espérant qu'il ait été plus chanceux que lui. Il garda cependant un air impassible, jugeant inutile de faire savoir à leurs adversaire qu'il était en mauvaise position. Ceux-ci semblaient adopter la même stratégie, quoi qu'il pouvait apercevoir quelques sourires en coin. Le premier marin commença à jouer, puis le second, puis vint son tour. Il fit comme il put, mais ce ne fut pas fameux. Il lança un regard blasé aux marins satisfaits puis tourna la tête vers Allen, soufflant. Il ne parla pas, mais son regard sous entendait bien qu'il devrait se débrouiller pour remporter la partie.


 




Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Messages : 314

Localisation : Partout et nul part
Humeur : Partagé

Disponibilité : Actif

Jeu 17 Mai - 17:48
Il fit un léger sourire à Shiro alors que celui-ci décidait de relever également le défis. Dans un sens, ils n’avaient pas le choix car bien que la plupart des marins étaient joueurs, ils n’hésiterais pas à les jeter par-dessus bords s’ils tenter de bafouer leur autorité ou leur sens de l’honneur. Ils étaient les maître à bords et eux ne pouvait que jouer le jeu.

La partie commença et les cartes furent distribué. Les marins semblèrent rapidement fier d’eux même si la poker-face était de mise et il croisa le regard de Shiro… ah donc c’était lui contre les autres. Bien, ça lui allait parfaitement et puis, c’était du chacun pour soit au poker de toute manière.
Le premier marin se coucha et il prit un air concentré… celui du joueur qui ne sait pas jouer et qui doit faire attention à ce qu’il fait. Un second joueur se coucha également, suivit par un autre et Shiro.
Il leva ses yeux vers le seul autre joueur encore en lice qui finit par poser ses carte d’un air très satisfait. Un brelan de dames… vraiment pas mal. Il posa ses carte à son tour et il eut un grand silence avant que les marins s’exclame d’un air outré tous en même temps.

Carré d’As ?!

Il sourit, purement innocent en posa les mains sur ses genoux. Vraiment, jouer contre eux avait vraiment été facile et il gagnait sans aucun remords. Il ne pouvait pas perdre au poker de toute manière.

La chance du débutant ! La revanche !
D’accord ! Lança-t-il avec un grand sourire, pas surprit du tout.

Et une autre partie commença dans laquelle Shiro fut de nouveau dans la partie et il remit aussitôt son masque de joueur de poker en place. Il était un peu étonné que le Maréchal veuille jouer de nouveau alors que cette fois, il n’y était pas vraiment obligé. Mais sachant qu’il n’aimait pas perdre et qu’il avait du se coucher la première fois, il aurait dû trouver cela logique.
Les marins jouant étaient d’autant plus concentré, de même que ceux qui regardaient la partie d’un air très intéressait à présent. Ils n’était que trois joueurs sur cette revanche, tout l’équipage soutenant celui de leur équipe. Shiro se coucha en grogna se qui fit rire tout l’équipage et Allen se mordit légèrement la lèvre pour ne pas rire aussi à l’expression qu’arboré le Maréchal. Aurait-il trouvé son point faible ?

Full Roi ! Annonça le marin massif en posant ses cartes d’un air satisfait alors que les autres riait tout fier.
Quinte Flush Royale, commenta-t-il tranquillement dans un grand sourire en posant ses cartes.
HEIN ?!?!?

Il leur répondit simplement en souriant, toujours d’un air angélique. Cela finissait toujours comme ça les partie de poker.
Finalement, un des marins qui l’avait porté dans le cercle le souleva et il se laissa faire par surprise avant de se faire à moitié écrasé par des accolades bruyantes.

Bravo gamin !
C’est pas un ange ce gosse, c’est un véritable diable !

Ah, ça faisait longtemps ça… Il se mit a rire, tentant de ne pas se faire écraser au maximum toutefois. Il aimait bien cette ambiance, tout était beaucoup plus facile et agréable, il était facile d’oublier.
Il fallut quelques minutes pour que effervescence se calme et qu’il finisse avec une bière dans chaque main sans trop savoir pourquoi avant de pouvoir rejoindre Shiro.

Ça ne s’est pas trop mal passé finalement, commença-t-il avec un grand sourire emplis de bonne humeur tout en lui tendant une bière. Ça va ?

Il espérait que le brun ne lui en veuille pas trop de ne pas lui avoir dit que la partie serait gagnée d’avance pour lui. Enfin, ce n’était pas comme s’il avait eut l’opportunité de lui dire avant et puis, cela n’aurait pas été amusant s’il l’avait fait de toute manière. En espérant qu’il ne se mette pas à faire comme Lavi à chaque fois…
Toutefois, s’il y avait bien une chose qu’il ne parvenait pas à faire fuir de son esprit, c’était la pensée qu’il avait eu en voyant la réaction de Shiro alors qu’il perdait une nouvelle fois la partie.


Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/11/2017
Messages : 385

Localisation : Ne le dites pas à Alice...
Humeur : Libre ~


Ven 18 Mai - 0:12
Denial ain't just a river in Egypt
Shiro & Allen


Comment avait-il pu perdre aussi vite ? Lui, un joueur si compétent et doué de nature ? La chance n'avait pas tourné en sa faveur pour qu'il reçoive d'aussi mauvaises cartes. Quelle plaie, il avait évidement fallu que ça lui tombe dessus... Deux marins le suivirent dans sa chute. Ils n'étaient décidément pas doués... il n'en restait plus qu'un, il devrait affronter Allen. L'exorciste tirait d'ailleurs une tronche pas très rassurante... était-il sûr d'avoir déjà joué ? Il fallait l'espérer s'ils ne voulaient pas finir à l'eau. Le marin déposa finalement ses cartes, faisant grimacer le maréchal. Ça allait être compliqué... Il se retint de détourner les yeux lorsqu'Allen commença à déposer ses cartes, et quelle ne fut pas sa surprise en les découvrant !

"Carré d’As ?!"

Il lui lança un regard surprit, à la limite d'être bouche-bée. Comment un type aussi malchanceux avait-il pu faire ça ?  Les marins ne semblaient pas le comprendre non plus. Le pire était ce visage angélique. Il avait attendu la fin pour dévoiler ça en plus ! Ce devait être un coup de chance, mais tant mieux. Avec ça, ils gagnaient leur place sur le bateau, ce qui était un soulagement. Oubliant sa moue, il fit un léger sourire à Allen comme pour le féliciter.

"La chance du débutant ! La revanche !"

Il pouvait comprendre leur rage, mais il était préférable de décliner l'o....

"D’accord !"

Il n'était vraiment pas sûr qu'il s'agisse d'une bonne idée... rien ne leur assurait d'avoir de bonnes cartes pour ce tour aussi. Allen ne souhaitait-il pas rester sur cette victoire écrasante ?  Il accepta également de rejouer, ne souhaitant pas être laissé de côté. Avec un peu de chance, il n'aurait pas les cartes pourries du tour précédent, et là, il les écraserait tous sans exception, montrant enfin la grandeur de son talent !

... Ou pas. Il fut forcé de s'avouer vaincu dès le départ, grognant bruyamment et arborant une moue boudeuse. Le sort s'acharnait contre lui ! Et en plus, tous les marins se moquaient.. si ce n'était pas pour Allen et leur ticket sur ce bateau, il leur en aurait collé une grosse.

"Full Roi !"

Il souffla, gardant sa moue. De toute manière, le poker n'était qu'un jeu ennuyeux, et il n'en avait rien à faire. Ce type pouvait bien aller se faire foutre et aller tricher ailleurs. Il croisa les bras, dirigeant son regard vers Allen qui s'apprêtait à jouer.

"Quinte Flush Royale"

Il eut littéralement la même réaction que les marins, enfin, en moins grossière sans doute. Il était impossible d'avoir autant de chance.. surtout en affichant ce sourire innocent. Il devait y avoir quelque chose derrière ça. Il ne comptait bien évidemment pas lui demander devant les marins. Si eux ne doutaient pas, c'était tant mieux. Les marins commencèrent à féliciter le jeune à leur façon, le portant et lui faisant des accolades en criant. Il ne savait pas pourquoi, mais il n'appréciait pas trop qu'ils fassent ça, ce qui accentua sa moue.

"Bravo gamin !
C’est pas un ange ce gosse, c’est un véritable diable !"


Ils prenaient bien leur défaite, c'était déjà ça. Allen semblait apprécier la petite fête qu'il subissait. Le voir rire ainsi lui faisait presque oublier le ressentiment qui l'avait envahit. Il s'éloigna d'eux, en ayant assez de les entendre crier, et porta son regard sur l'océan qu'il aimait tant. Il lui inspirait beauté et liberté, sans oublier le fait que l'air qui entourait l'océan était généralement bon. Les acclamations finirent par cesser et il ne tarda pas à entendre les pas d'Allen se rapprocher de lui. Il se tourna et le vit approcher avec deux chopes de bière à la main. Il lui en tendit une, un sourire radieux sur le visage.

" Ça ne s’est pas trop mal passé finalement. Ça va ?"

Il prit la chope en hochant la tête. Il ne put s'empêcher de lui sourire en le voyant de si bonne humeur. Il était vrai qu'ils avaient eu énormément de chance de gagner et d'être acceptés. Enfin, de la chance.. il ne savait pas trop quoi en penser, car cela faisait un peu trop pour n'être que de la chance, et il n'était pas aussi dupe que les marins.

- Bien. Tu as l'air de t'être amusé, ça fait plaisir.

Il porta la bière a ses lèvres et en avala doucement quelques gorgées. Allen semblait vraiment pouvoir s'entendre avec tout le monde, et il s'agissait d'une qualité pratique. Ils allaient passer plusieurs jours sur ce bateau, alors autant que cela se passe bien et qu'ils soient appréciés par les bolosses.

- On va peut-être passer du bon temps ici finalement... Il eut un rire. Ne compte pas sur moi pour rejouer au poker, mais à autre chose volontiers. D'ailleurs, tu n'aurais pas quelque chose à avouer à ce propos ?  

Il toisa Allen d'un regard mi amusé mi suspicieux. Il était curieux de savoir comment il avait fait, car il ne l'avait pas du tout vu en train de tricher. Il devait cependant l'avoir fait, mais comment... peut-être qu'il n'avait pas été assez attentif, trop occupé à ne pas savourer sa défaite. Il commença à avancer doucement le long du rebord du bateau. Puisqu'ils étaient invités, il n'y avait aucun mal à visiter un peu, n'est-ce pas ? Tant qu'ils n'allaient pas dans les quartiers des marins, ça ne devrait pas poser de problème.

- Tu viens faire un tour mon ange ? Ou plutôt mon démon ~

Il faisait bien évidement référence au sourire qu'il avait affiché pendant les parties de poker, et il avait hâte de voir comment Allen allait le prendre. Son côté sombre allait-il ressortir pour lui répondre bien comme il fallait, comme il l'avait fait dans la cabane et - il commençait à croire qu'il était aussi sorti durant les parties face aux marins-. Voilà qui serait amusant.




Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Messages : 314

Localisation : Partout et nul part
Humeur : Partagé

Disponibilité : Actif

Ven 18 Mai - 20:13
Shiro récupéra la choppe et il s’avança à ses côté pour prendre appui sur le bords et regarder la mer, posant l’autre choppe sur le rebord. L’air marin faisait définitivement du bien et il aimait bien la vue. C’était reposant, vraiment. Une bonne soirée…

Bien. Tu as l'air de t'être amusé, ça fait plaisir.

Il se tourna vers le maréchal, un léger sourire interrogateur. Amusé ? Hum… on pouvait dire ça comme ça. Enfin, il ne pouvait pas dire qu’il s’amusait pas aux dépends des autres joueurs pendant les partie mais… pour lui, cela restait vraiment différent d’un vrai amusement. C’était juste particulier… mais il y prenait du plaisir alors oui, on pouvait voir cela ainsi supposait-il.

On va peut-être passer du bon temps ici finalement… Ne compte pas sur moi pour rejouer au poker, mais à autre chose volontiers. D'ailleurs, tu n'aurais pas quelque chose à avouer à ce propos ?

Ne pas rejouer au poker ? Il eut un léger rire en regardant de nouveau l’océan. Il avait vraiment mal prit le fait de perdre les deux parties. Quant aux autres jeux… du moment qu’il ne s’agissait pas de jeux d’échecs ou du genre, c’était pareil pour lui : il ne pouvait simplement pas perdre.
Il sourit avec un autre rire à l’entende de la question, il fallait dire qu’il s’y attendait vraiment. C’était toujours la même quand ceux qui le connaissait le voyait jouer.

Quand j’étais avec mon maître, c’était toujours à moi de trouver de l’argent pour couvrir ses dépenses alors je travaillais beaucoup en faisant un peu tout et n’importe quoi. Mais plus je gagnais, plus il dépensait… et en plus, il me laissait toujours d’énormes dettes avant de partir avant moi ! D’ailleurs, je dois toujours régler ses dettes…

Il déprima juste au souvenir du montant et des « problèmes » que ça lui avait causé en plus dans l’Arche avec les jumeaux. Mais au moins, il savait maintenant qu’il n’était plus le seul dans cette galère -oui car il avait vraiment pas récupéré la leur-, donc ça le soulageait un peu. Mais franchement, donner des dettes aux Noah… son maître l’étonnait vraiment parfois…
Il soupira de déprime avant de prendre un air étonnamment sombre et blasé pour continuer son explication.

Alors j’ai trouvé une autre façon de gagner plus d’argent… Personne ne peut me battre à ses jeux là ! Dit-il dans un rire démoniaque en regardant l’océan comme s’il l’avait défié.

Il eut un nouveau soupir désespéré.
Cela faisait longtemps… ou pas ? Tellement de choses étaient passés qu’il avait un peu perdu la notion du temps.

Tu viens faire un tour mon ange ? Ou plutôt mon démon ~

Il tourna la tête vers Shiro, clignant des yeux d’un air un peu surpris. Il pouffa tout de même au surnom avant de hocher la tête et d’emboîter le pas au brun. Autant en profiter ce soir car il était certains qu’il aiderait les marins demain. Ils ne pouvaient pas rester sur le bateau sans aider de toute manière.

Ils nous ont laissé une chambre inoccupé mais on va devoir la partager. Cela ne te gêne pas ?

Si c’était le cas, il irait dormir ailleurs ça ne lui posait pas de problèmes. Pourtant, pour une obscure raison, il avait l’impression que ça ne dérangerait pas le plus âgé. Peut-être parce qu’ils avaient déjà dormit ensemble en quelques sortes… Et autre chose… Avec tous ce qu’ils avaient vécut en si peu de temps, il considérait Shiro comme un ami. Peut-être ne devrait-il pas, il avait quand même tenté de le tuer… Mais cela voudrait dire qu’il n’était pas ami avec Kanda puisque celui-ci l’avait carrément poignarder avec Mugen. Donc il garderait cela pour lui, surtout qu’il ne voulait pas énerver une nouvelle fois le brun.


Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/11/2017
Messages : 385

Localisation : Ne le dites pas à Alice...
Humeur : Libre ~


Sam 19 Mai - 2:08
Denial ain't just a river in Egypt
Shiro & Allen


Allen eut un rire à l'entente de la question sur sa manière de remporter les parties si facilement, ce qui conforta le maréchal dans son idée qu'il ne s'agissait bel et bien pas d'un simple coup de chance. Il semblait d'ailleurs en être fier et amusé, ce qui semblait étrange pour lui qui était si loyal d'habitude. La faim justifiait les moyens, mais tout de même.. il ne le voyait pas faire ça sans ressentir le moindre remord après coup. Il avait hâte de découvrir son petit secret, mais aussi ce qui le poussait à s'en servir pour tromper les autres avec ce sourire angélique aux lèvres. Peut-être était-ce son côté sombre qui parlait durant ces moments-là.

"Quand j’étais avec mon maître, c’était toujours à moi de trouver de l’argent pour couvrir ses dépenses alors je travaillais beaucoup en faisant un peu tout et n’importe quoi. Mais plus je gagnais, plus il dépensait… et en plus, il me laissait toujours d’énormes dettes avant de partir avant moi ! D’ailleurs, je dois toujours régler ses dettes… "

Quel maître indigne, faire ça à un si jeune garçon... et ne pas assumer ses propres dettes quoi, il n'était pas assez bien payé en tant que maréchal ? Il dépensait probablement bien trop. Il avait de la peine pour Allen, même lui ne traitait pas aussi mal ses élèves... enfin, pas concernant l'argent. Il n'était pas plus dépensier que ça et avait largement de quoi vivre en faisant même quelques économies à côté... bref, l'alcool. Un véritable danger pour la santé et le porte-monnaie. Et dire qu'Allen tenait toujours à son maître après ça, même si son passé avec lui semblait être principalement composé de mauvais souvenirs de dettes. Une véritable représentation de la gentillesse.

"Alors j’ai trouvé une autre façon de gagner plus d’argent… Personne ne peut me battre à ses jeux là !"

Il eut un rire en voyant son air qui était passé d'angélique à démoniaque. Il aimait vraiment cette facette de sa personnalité. Enfin, il aimait son lui doux et mignon aussi, mais l'autre aspect de sa personnalité avait aussi quelque chose qui lui plaisait... peut-être sa façon d'agir et de parler. Il n'avouait même pas le fait d'avoir triché, mais ne le niait pas pour autant ! Il répondit en souriant malicieusement.

- En effet, ça à l'air efficace. Je ne savais pas que tu étais un tricheur ! Il fit un pas vers lui, restant le long du bord du bateau et gardant la même expression.  Tu caches d'autres choses de ce genre ?

Il entendit le soupir d'Allen et décida de lui proposer de faire un petit tour sur le bateau afin de lui remonter le moral, lui donnant un surnom plutôt provocateur. Il lui tardait de voir comment il allait y réagir. Malheureusement, il se contenta de pouffer et de le suivre. Il était un peu déçu là, lui qui espérait voir ses joues s'empourprer ou à se prendre quelques piques, il n'avait rien eu du tout. Dommage, il pouvait au moins profiter de la vue - de l'océan- qui s'offrait à lui. Ils restèrent là un moment, allant jusqu'à la proue du bateau pour sentir l'air et le vent maritime. Aucune contrée n'était pour le moment visible à l'horizon. La voix d'Allen se fit enfin retentir.

"Ils nous ont laissé une chambre inoccupé mais on va devoir la partager. Cela ne te gêne pas ?"


Et bien, quelle hospitalité. Les marins devaient vraiment les apprécier pour faire une chose pareille. Le fait de dormir dans la même chambre -et possiblement dans le même lui que lui ne le dérangeait pas vraiment, ils l'avaient déjà fait plusieurs fois. Il espérait simplement qu'Allen n'allait pas se faire à nouveau un sang d'encre et ne pas dormir. S'il fallait, il lui proposerait de dormir à tours de rôles, mais il espérait ne pas avoir à en arriver là. Il hocha la tête et répondit, se remettant doucement en route pour leurs nouveaux quartiers.

- Non, évidement, allons voir. Je ne devrais pas avoir à m'en inquiéter, mais j'espère que tu arriveras à dormir si nous sommes dans la même pièce.

Après avoir marqué une courte pause pour lui parler, il reprit sa route et les mena jusqu'à ce qui semblait être leur chambre. Il ouvrit la porte et y passa sa tête, puis son corps afin de laisser Allen voir aussi. La pièce était petite et les rideaux fermés créaient une ambiance tamisée. Il n'y avait qu'un seul lit, certes plutôt spacieux, au centre de la pièce et collé au mur. Une petite table accompagnée de deux chaises se trouvait en face de lui. Shiro se tourna vers l'exorciste.

- On va devoir faire avec, ça te va ? À moi oui.

Il serait bizarre de dormir avec quelqu'un sans rien faire d'autre, mais il commençait à avoir l'habitude avec Allen. Il déposa son sac dans un coin de la pièce et alla s'installer à table. S'ils continuaient sur leur lancée, les marins leur apporteraient de quoi manger à l'heure de leur repas. Ils pouvaient donc rester ici en attendant. Ce n'était pas plus mal après la sale nuit qu'ils avaient passé. Ils ne se coucheraient probablement pas très tard, même si le maréchal ne ressentait pour le moment aucune fatigue. Pour faire passer le temps, il décida de questionner Allen sur un fait qui pourrait-être gênant, esquissant un léger sourire.

- Dis moi, qui est la première personne avec qui tu as dormi ? Moi ? Je parle bien de dormir dans un même lit avec quelqu'un, pas juste être dans la même pièce.




Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Messages : 314

Localisation : Partout et nul part
Humeur : Partagé

Disponibilité : Actif

Dim 20 Mai - 22:50
Il fit un sourire angélique quand Shiro lui dit qu’il trichait. Il ne se cachait pas pour le faire, c’était une méthode de survit plutôt efficace. Par contre, il ne voyait pas ce qu’il pouvait bien cacher d’autres… a part qu’il était un pro dans le jonglage et certains autres art du cirque.

Le cirque… répondit-il pensivement.

La suite de ses pensées fut logique et il poussa un soupire avant que Shiro ne l’invite à faire le tour du bateau sur lequel ils allaient passer quelques jours. Pourquoi pas après-tout ? Dès le lendemain, il devrait aider les marins alors autant profiter un peu de la soirée.
Il avait légèrement rit à l’appellation choisit par le maréchal, aussi par gêne car il ne savait pas vraiment comment le prendre. Ils se faisait la réflexion que parfois, avec le brun, certaine chose qui lui paraîtrais simple avec d’autre ne l’était pas avec lui.

Il profita donc qu’ils commencent leur petit tour pour annoncer le prêt de chambre, espérant que ça ne le dérange pas qu’ils doivent encore rester coller un bon moment puisque les chambres dans les cales n’étaient pas vraiment grande habituellement.

▬  Non, évidement, allons voir. Je ne devrais pas avoir à m'en inquiéter, mais j'espère que tu arriveras à dormir si nous sommes dans la même pièce. 

Il hocha pensivement la tête, gardant le silence. Il n’avait pas envie d’y penser et encore moins envie d’en reparler, l’attaque à l’aide de dango étant toujours bien présente. Il trouverait toujours un moyen… même si sur un bateau, il ne pourrait pas fuir.
Ils arrivèrent devant la chambre qu’il balayant du regard, effectivement c’était petit mais il avait déjà eut pire… enfin, pire mais seul aussi.

On va devoir faire avec, ça te va ? À moi oui. 
Ça me va aussi.

Il n’était pas si difficile et si ça allait au brun, ça lui allait aussi. Ils avait un lit, un abris et l’équipage les avaient acceptés alors ils ne pouvaient pas demander mieux.
Shiro décida de s’asseoir sur une chaise et il prit la direction du lit pour s’y asseoir, restant en face de Shiro toutefois.

Dis moi, qui est la première personne avec qui tu as dormi ? Moi ? Je parle bien de dormir dans un même lit avec quelqu'un, pas juste être dans la même pièce. 

Il cligna des yeux, un peu surprit de la question. Dormir dans le même lit ? Euh…

Pourquoi ? Il observa Shiro sans comprendre tout en y réfléchissant.

Dans un lit… euh… Hum… Jusqu’à présent, ils allaient toujours dans les auberges en mission et alors, même s’ils faisaient chambres commune, ils avaient toujours un lit chacun. Il y avait bien quand il s’était assoupis un moment sur le canapé avec Lenalee mais… il eut des sueurs froides. Il s’était assoupis, ce n’était pas de sa faute… et il l’avait juste consolé, rien de plus…
Il priait

Timcanpy. Finit-il par dire avant d'obtenir une réponse de Shiro, un peu curieux de savoir le pourquoi de la question.

Il s’étira un peu,se demandant vaguement quoi faire maintenant qu’ils étaient ici. Dormir lui semblait être une bonne option… ou pas. Il se redressa.

Je vais demander s’il n’ont pas besoin d’aide. C’est déjà gentil à eux de nous avoir accepté.

Attendant toutefois l’avis de Shiro avant de quitter ou non la cabine. Il ne lui demandait pas de les aider aussi, mais il ne voulait pas faire penser au brun qu’il le fuyait. Enfin… à son ami… pourquoi c’était si difficile de mettre se mot sur le Maréchal ? Pourtant leur relation y ressemblait…


Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 2 sur 6Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D Gray Man - Seeds of destruction :: Le Monde :: Amérique-
Sauter vers: