« Quand la guerre fait rage, les déchirures ne se referment pas de sitôt. »
Marian Cross
Seeds of Destruction
Le hasard n'existe pas - PV Alessa.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Le hasard n'existe pas - PV Alessa.
Setsuna Mistrider
N'oublie jamais, celui qui croit savoir n'apprends plus
avatar
Date d'inscription : 29/04/2018
Messages : 35

Disponibilité : Je suis làààààà !
N'oublie jamais, celui qui croit savoir n'apprends plus
Ven 4 Mai - 16:59


« Le hasard n'existe pas. »
with Alessa



« Ma présence ici ne m'enchante pas plus que toi, tu sais ? »

Pour l'énième fois depuis le début de la journée, Sora eut l'impression de s'adresser à un mur écrasant d'austérité. Prostrée dans un mutisme obstiné, Setsuna s'était gardée de prononcer le moindre mot autre que « Mh. » depuis qu'ils avaient quitté Kuro et Raiko et, si elle ne lui avait toujours fait part de son agacement, les regards glacés qu'elle lui lançait de temps à autre traduisaient très clairement qu'il aurait mieux fait de se taire, les trois quarts du temps.

« Tu es impossible à vivre. »

Là non plus, elle ne répondit pas. Parce qu'en dépit du fait qu'il l'ait éloignée de son fils et de Kuro, elle savait pertinemment que son geste n'était pas plus volontaire que sa présence ici. Parce qu'elle savait tout autant qu'elle faisait actuellement preuve de mauvaise foi et que, pour le coup, elle devait bien lui laisser ce point là.
Sans un mot, Setsuna dirigea alors tout naturellement ses pas vers le marché qui s'ouvrait à quelques mètres devant eux puis murmura, enfin :

« — Tu ramèneras un cadeau à Maman de ma part.
— Tu sais que c'est à cause d'elle que je suis ici ? »

Sa question n'appelait néanmoins pas réellement de réponse et, parce qu'elle le savait, Setsuna garda pour elle les mots qui manquèrent de franchir la barrière de ses lèvres. Elle attendait, simplement. Qu'il admette les raisons pour lesquelles leur mère l'avait envoyé ici, quand bien même elle s'en doutait. Qu'il arrête, enfin, d'agir comme un enfant et qu'il se décide à cesser de tourner autour du pot comme il le faisait. Tu peux toujours rêver, ma fille... Elle le connaissait. Sûrement trop bien. Il ne lui avouerait rien de lui-même et il attendrait tout naturellement qu'elle finisse par céder aux questions silencieuses qui assaillaient son esprit. Le sourire stupide qui étirait ses lèvres le lui hurlait.

« — Une nouvelle écharpe ? Une broche ? Ton goût pour les cadeaux a toujours été très mauvais alors je veux bien t'aider.
— ... »

Un soupir désabusé s'empara de son souffle et elle s'arrêta face au premier stand à sa portée afin de jeter un œil aux étoffes disposées sur l'étal, forcée de constater que Sora avait raison. Encore une fois. Elle n'avait aucune idée de ce qu'elle pouvait offrir et les placards de sa mère débordaient déjà de bien trop de textiles.

« — … porte chance et vous permettra d'obtenir ce que vous voulez de qui vous voulez ! Le premier qui m'achètera cette magnifique flûte se verra offrir une harpe fraîchement arrivée d'Irlande !
— Tu vois, ça, c'est une idée. »

Il n'eut pas besoin de préciser le pourquoi du comment. Et Setsuna, elle, ne se contenta que d'un regard qui signifiait clairement le fond de sa pensée avant de s'approcher du stand concerné. Si elle se fichait volontiers de la flûte, la harpe qui l'accompagnait fit courir un vague frisson sur sa peau par les détails seuls des gravures incrustées dans son bois et elle s'offrît quelques secondes de réflexion avant de réagir, le temps d'oublier que Sora n'était probablement intéressé que par l'éventuelle magie qui pourrait émaner du premier instrument cité.

« Tu penses que c'est vrai ? »

Elle ne lui offrît pour réponse qu'un désintérêt aussi intense que sincère, les yeux rivés sur la harpe qui captivait son attention et... Par un mouvement un peu plus vif, à sa gauche.

« Je prends la flûte. »
© Shae


dragons have no
remorse.

Music Themes & Voice :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Sam 5 Mai - 14:51
« Et si tu n'as pas d'autres volontés que de me ralentir et m'agacer en chemin, je peux te promettre que je ne te laisserai pas courir bien loin avec, foi d’Italienne. Maintenant arrête de m'emmerder et laisse-moi trouver cette flûte traversière. Et chanter. »

Cette affaire stressait Alessa plus que de coutume. Voilà depuis des mois que la jeune femme protégeait la piste d’un objet capital. Anecdotique. Perdu. Un secret de famille, à plus juste titre. Guère laxiste à ce sujet, l’attention de sa propriétaire légitime s’était portée en Europe dans un premier temps, d’où son père avait perdu la vie face à plusieurs...exorcistes. Peut-être portait-il trop bien son nom pour passer inaperçu…Certainement. Les Carmine n’avaient jamais eu la plus saine réputation du monde, jusqu’à son arrivée, tout du moins. Mais peu importait les tenants et aboutissants de sa situation : là voilà en Inde, à se coltiner les pots cassés familiales, face à quelques rapaces endiablés.

Pour la première fois depuis fort longtemps, Alessa se permit un soupir de soulagement. Souriante en apparence, il se formait pourtant en son cœur une tempête d’inquiétudes. Bien qu’habituée au climat chaleureux d’Italie, il y avait dans les airs une dose de conflit, de joie, de misère humaine, le tout s’entremêlant en de bonnes comme mauvaises émotions. C’était presque…terrifiant. La tradition du pays prêchant l’humilité, la Chanteuse s’était décidée à couvrir ses épaules et à s’habiller de quelques couleurs plus colorés à cette occasion. Et, tout en cheminant de marchés en marchés, la Partisane sentait qu’elle frôlait du bout des doigts les retrouvailles avec l'objet de ses intrigues récentes. Mais malgré tout, elle avait l’impression d’étouffer.

Étouffer sous les regards et la recherche.

"Je prends la flûte."

Un haut le cœur l’assaillit de toute part. L’émeraude de ses prunelles se posèrent vers l’endroit où les propos avaient été partagées. Là, elle était juste là ! NON, en pleine exposition…sur le point d’être vendue comme un objet de peu de fortune !

La jeune femme serra les poings, agacée mais surtout paniquée. N'y tenant plus, la Partisane ne réfléchit pas plus d'une seconde pour clamer sa détresse…Colère…Chose.  Quelqu'un. Avait. Osé. Les mots traversèrent bien rapidement les cauchemars les plus fous de la sorcière.

"Attendez !", s’exclama l’Italienne, proche du marché, criante de spontanéité. « Attendez, attendez ! Je…»

Haletante, la jeune femme s’était retrouvée face à un duo en un rien de temps. Quand on disait que la panique faisait pousser des ailes, ils n’avaient certainement pas tordu…

« Je cherche cet objet depuis un certain temps maintenant…Oui, longtemps! Je connais cet objet, il n’a pas été mis en vente comme ses anciens propriétaires l’auraient voulu, et j’ai…Fait un long chemin pour lui ! Nous pouvons toujours négocier!»

Cherchant à retrouver ses mots sans céder à la colère, la jeune femme ne fit pas attention au passant qui venait de légèrement la bousculer, tant l’heure des négociations était prioritaire. Mais c’était sans compter cette… essence qui émanait des deux jeunes personnes, une constatation qui glaça sur le champ l’habituelle aura chaleureuse d’Alessa. Depuis son voyage à Londres, cette dernière avait appris à les reconnaitre. Quant à savoir s’ils étaient alliés, partisans ou non…

Le mystère demeurait ouvert.

« J'achète et je vous donne cette harpe s’il le faut. C'est une belle offre où nous serons gagnant/gagnant, non? »

Après tout, la jeune femme n’était guère intéressée par l'instrument à cordes, bien que l’idée de percevoir de nouveau quelques silhouettes de "compères" l’inquiétaient quelque peu...Dans le pire des cas, la Chanteuse passerait aux enchères, quoiqu'elle préférait éviter les rencontres litigieuses. Relevant une mèche derrière ses oreilles, la jeune femme était prête à entamer un bien long combat : une danse des mots.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Setsuna Mistrider
N'oublie jamais, celui qui croit savoir n'apprends plus
avatar
Date d'inscription : 29/04/2018
Messages : 35

Disponibilité : Je suis làààààà !
N'oublie jamais, celui qui croit savoir n'apprends plus
Jeu 10 Mai - 11:40


« Le hasard n'existe pas. »
with Alessa



Elle l'avait sentie, plus ou moins, sans pourtant être capable d'y accorder le moindre intérêt, ni même de s'en inquiéter. Raiko n'était pas avec elle alors le monde n'avait aucune raison de s'attirer ni sa méfiance, ni ses doutes, et c'était spécifiquement pour cette raison que ne l'avait regardée que lorsqu'elle s'était soudainement arrêtée devant eux, le souffle court et l'air vaguement paniquée.

« Je cherche cet objet depuis un certain temps maintenant…Oui, longtemps! Je connais cet objet, il n’a pas été mis en vente comme ses anciens propriétaires l’auraient voulu, et j’ai…Fait un long chemin pour lui ! Nous pouvons toujours négocier ! »

Setsuna ne prit même pas la peine de broncher. Elle n'avait pas plus d'intérêt pour la flûte que pour le mystère qui l'auréolait en elle-même. Et si la présence d'une autre sorcière aurait pu être le seul détail capable d'attiser un tant soit peu sa curiosité, elle demeura aussi éteinte que la lueur dans ses yeux, contrairement à celle qui anima soudainement le regard azuré de Sora, à ses côtés.

« — J'achète et je vous donne cette harpe s’il le faut. C'est une belle offre où nous serons gagnant/gagnant, non?
— Navré de vous l'apprendre, mais cette harpe n'intéresse que ma sœur. C'est davantage la flûte qui a mon attention, dans cette affaire. »

Son ton ne laissait aucune place à la moindre négociation et, sans plus prêter d'attention à un échange qu'elle sentait déjà explosif, Setsuna se retourna vers l'étal afin d'évaluer le prix de l'instrument qu'ils semblaient tous deux désirer. Sora ne le convoitait que pour les attributs magiques qu'on lui accordait et sûrement un peu plus maintenant qu'il savait qu'il avait matière à aimablement pourrir la journée de la pauvre jeune femme qui avait croisé leur chemin. Et si les raisons pour lesquelles leur semblable désirait récupérer ce bien lui échappait, elle lui allouait néanmoins sûrement plus de noblesse qu'à Sora. Peut-être qu'elle se trompait. Peut-être que cette jeune femme n'était finalement qu'une opportuniste. Mais comme d'ordinaire, l'intérêt qu'elle y vouait ne se limitait qu'à de simples regards aussi vagues que désabusés.

« Je ne vois pas pourquoi vous auriez plus de droit que nous de l'avoir, que vous connaissiez cet objet ou non. Et rien ne nous prouve que vous avez effectivement fait un long chemin pour lui. »

Armé d'un sourire désagréable, Sora s'empara de sa généreuse bourse pour la poser sur l'étal, puis tendit tout naturellement sa main afin de s'emparer de l'objet qui ne tarderait pas à les mener à une houleuse négociation que Setsuna mourait d'envie de tuer dans l’œuf. Il le faisait exprès. Autant pour s'amuser un peu que pour être sûr de gagner une bataille qui n'était finalement que dérisoire. Son constant besoin de supériorité lui donnait des airs prétentieux que sa sœur elle-même avait envie de lui arracher. Pourtant, elle ne broncha même pas, fit simplement signe au marchand de lui donner la harpe et attendit patiemment la fin d'une guerre qu'elle tenta néanmoins de calmer, pour plus vite s'en aller.

« Tu n'as pas plus de droit qu'elle de l'avoir. »

Sa remarque arracha une grimace excédée à son frère aîné et elle continua :

« — Et tes arguments ne sont pas plus solides que les siens. Tu le sais mais tu m'obliges tout de même à te les mettre sous le nez.
— Je croyais que tu n'aimais pas gaspiller tes mots pour rien ?
— C'est spécifiquement pour cette raison que tu es en train de m'agacer. »

Elle n'ajouta rien, et Sora se tendit imperceptiblement en lui lançant un regard qui prouvait très clairement qu'il comprenait sûrement trop bien tout ce que ses mots sous entendaient.

« Alors négocions. Mais pas ici, si vous le voulez bien. Je crois qu'aucun de nous deux n'aurait envie qu'un collectionneur un peu plus aisé n'ait entendu parler de cette flûte et ne vienne faire flamber le prix que j'y ai fixé. »

Et la grossièreté de son attaque indirecte n'arracha qu'un soupir discret à Setsuna, sans qu'elle ne daigne toutefois relever.
© Shae


dragons have no
remorse.

Music Themes & Voice :
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: