:: Le Monde :: Europe Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pour quelques notes de guitare [PV Partisans anonymes/Aiko]

avatar
Date d'inscription : 15/04/2018
Messages : 36

Localisation : Europe
Disponibilité : Nope

Lun 7 Mai - 0:57
"Et va pour le bar de ces Messieurs et Dames musiciens..."

Tout en enjambant, une à une, les marches dallées de la bâtisse qui se dressaient face à sa petite silhouette menue, une jeune femme aux regard émeraude soupira sans grande retenue. Ce n'était pas un soupir empreint d'ennuis, ni même un souffle aux notes glacées, mais un véritable soupir de fraîcheur, plein de soulagement. Maintenant qu'elle s'était assurée de l'emplacement de la flûte de son père pour mieux la protéger, Alessa savait qu'elle pouvait se permettre des loisirs qui semblaient avoir quitté depuis trop longtemps son quotidien.

Une fois les portes de la bâtisse ouverte, Alessa s'y introduisit sans aucun mal. Les regards qu'elle rencontra à ce moment précis lui fit presque chaud au cœur: des têtes familières comme de nouvelles personnes composaient les nouveaux spectateurs de ce bar. Mais ce qui retint le plus son attention, ce fut ces mèches aussi immaculées que la neige et ce regard plus bleu que le ciel. A ses côtés, trônait un étui qui épousait parfaitement l'identité de ce cher ami. Quelques secondes lui avaient suffis pour reconnaître l'identité de ce musicien.

D'humeur impatiente, la Chanteuse s'approcha à pas rapides de son homologue.

"Aiko!", se présenta-t-elle vivement et spontanément, simple habitude méditerranéenne. Le sourire qui étirait ses lippes rosées démontrait toutefois qu'elle ne feintait pas sa joie. Et quelle allégresse, après avoir fait un trajet monstre pour récupérer un secret de familles auprès de tout un tas de rapaces de sorciers!  "Je ne suis pas étonnée de te voir ici, mais je ne vais pas m'en plaindre."

Le temps d'une vague interrogation du regard, Alessa prit finalement place sur l'une des chaises de la table, d'où elle attendit la venue d'une quelconque personne pour passer commande.

"Ca fait un sacré bout de temps! Tu...n'as pas changé!" Probablement pas. Ou tout du moins, en apparence, ce qui signifiait que le jeune homme n'avait probablement pas rencontré de gros pépins. "T'aurais pu m'écrire une lettre pour me dire ce que tu devenais...Je ne peux pas m'empêcher de me dire que t'as dû faire un long chemin depuis la dernière fois..."

Comme beaucoup de monde. Mais l'univers des musiciens était ce qu'il était: une vie d'itinérants, destinée à prêter attention à ceux qui, comme eux, découvraient le monde sous la couverture de quelques notes de musique.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 25/11/2017
Messages : 40

Localisation : France
Humeur : Artistique ~

Disponibilité : 10/10

Mar 8 Mai - 23:22

ft. Alessa Carmine

Pour quelques notes de guitare



Pour rien au monde Aiko ne manquerait une occasion de jouer et de rencontrer d'autres musiciens. Plus qu'un moyen de gagner sa vie, il s'agissait avant tout d'une passion, et en outre d'une très bonne couverture... Ce jour-là, il était convié dans un bar toujours très animé et qu'il avait fréquenté plus d'une fois pour jouer en compagnie de quelques habitués et divertir la salle. Il ne refusa bien évidement pas l'offre, bien qu'appréhendant un peu en repensant à sa dernière rencontre avec un autre sorcier, Kale, dans un bar comme celui-ci. Il espérait cette fois faire des rencontres plus.. discrètes, et plus intéressées par la musique que par ses secrets. Voilà qui devrait être possible...

Il prit le chemin du bar avec une bonne avance, car il n'aimait pas être en retard, portant comme à son habitude son étuis à guitare d'une main. Il s'en séparait rarement, comme d'une âme soeur. Il n'était pas particulièrement attaché à l'objet, mais surtout à la musique. Il n'avait que ça, et c'était bien la chose la plus précieuse à ses yeux, puisqu'aucun être humain ne pouvait occuper cette place.

Il pénétra dans le bar, un léger sourire au coin des lèvres, et alla saluer ses connaissances avant de passer au bar pour prendre un verre et de s'installer à une table. Il avait peut-être vu un peu trop large cette fois, mais ce n'était rien. Il pourrait ainsi voir une à une toutes les personnes arriver. Il n'y aurait pas de mauvaise surprise, cette fois. Un spectateur vint le questionner sur son jeu et sa vie de musicien, il répondit doucement à ses questions, ne prêtant plus attention aux nouveaux arrivant pour quelques minutes. Une voix féminine hélant son prénom le fit détourner les yeux.

"Aiko!"

Il chercha quelque instants des yeux la personne qui l'avait appelé, oubliant totalement l'homme avec qui il discutait (celui-ci finissant par abandonner et rejoindre les autres), et s'arrêta finalement sur un visage familier. La jeune chanteuse, apparemment très heureuse de le voir, avançait à grands pas vers lui.

"Je ne suis pas étonnée de te voir ici, mais je ne vais pas m'en plaindre."

Un sourire étira les lèvres du guitariste. Quelle bonne surprise ! Voilà une personne agréable, et qui était tout ce qu'il y avait de plus normal. Enfin, il l'espérait...  tout le monde ne cachait pas des choses en rapport avec une Guerre Sainte, n'est-ce pas ? Il en doutait. Donc, une personne normale. Il répondit chaleureusement.

- Alessa ! Je suis heureux de te revoir ! Si ta voix est celle qui nous accompagnera ce soir, la soirée risque d'être grandiose.

Il avait croisé la jeune chanteuse auparavant, dans un contexte similaire à cette soirée. Sa voix était douce et se mêlait parfaitement aux instruments. Il en avait presque hâte de monter sur scène, mais l'heure n'était encore à la musique. Alessa s'installa à la table puis répondit.

"Ca fait un sacré bout de temps! Tu...n'as pas changé! T'aurais pu m'écrire une lettre pour me dire ce que tu devenais...Je ne peux pas m'empêcher de me dire que t'as dû faire un long chemin depuis la dernière fois..."

Il était vrai que de longs mois s'étaient écoulés depuis leur dernière rencontre et que, pareillement, de nombreux événements avaient eu lieu entre temps, mais rien qui concerne vraiment la chanteuse. Il eut un rire, passant une main gênée dans ses cheveux avant de répondre.

- En effet. Et je vois que tu es toujours aussi radieuse. Il marqua une pause. Désolé ! Il est vrai que j'ai été un peu occupé depuis la dernière fois. J'ai beaucoup été sollicité, vois-tu. Les tenanciers à la recherche de musiciens ne manquent pas à Paris.

Même s'il mentait en omettant toutes ses mésaventures de sorcier, il y avait tout de même une part de vérité. Quand il le pouvait, il jouait quasiment tous les soirs, et même s'il tenait à ne pas se faire remarquer, le bouche à oreille faisait que de nouvelles personnes venaient régulièrement à lui en lui proposant un travail.

- Enfin, qu'en est-il pour toi ? À en voir ton expression, de bonnes choses sont arrivées.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D Gray Man - Seeds of destruction :: Le Monde :: Europe-
Sauter vers: