:: Le Monde :: Europe Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

À la chasse au (tout) petit maréchal - PV Shiro

avatar
Date d'inscription : 12/05/2018
Messages : 21

Voir le profil de l'utilisateur




Ellana A. Crawley
L'erreur est de croire qu'elle a besoin d'une arme. Elle est une arme
Mer 16 Mai - 11:38


« À la chasse
au (tout) petit maréchal. »
with Shiro Takuya



Lorsqu'Ellana posa finalement ses pieds sur les rives d'Athènes, son humeur était aussi aimable que le fond du tonneau dans lequel elle envoya voler le premier imprudent venu l'aborder d'un peu trop près. Exécrable, en somme, sans qu'elle n'envisage pourtant de spécialement y remédier.
Il allait sans dire qu'elle détestait perdre son temps. Pire encore, elle détestait qu'on lui fasse perdre son temps. Et c'était précisément l'un des aléas de sa venue jusque dans ce pays maudit qu'était la Grèce.
Si elle avait longtemps été curieuse de le découvrir en grande partie du fait de ses origines, elle lui allouait désormais des allures de cauchemar qu'elle aurait volontiers regardé de loin, sans jamais prendre la peine de s'en approcher. Son passé était derrière elle et s'il n'en subsistait que son patronyme, l'idée de le changer ne la bouleversait néanmoins pas plus que de raison. Elle n'était grecque que de sa mère, après tout. Et elle aurait joyeusement éparpillé ses entrailles sur des kilomètres entiers, si ce simple geste avait pu soulager un tant soit peu la cruauté sourde qui hurlait depuis bien trop de temps en elle.

Constat qui, à lui seul, suffit à considérablement alimenter sa mauvaise humeur alors même qu'elle se glissait à travers les rues d'Athènes. Elle ne s'étonna pas un seul instant des regards suspicieux que la marque sur son front amena dans sa direction, essentiellement parce qu'elle n'avait jamais tenté de la cacher. Essentiellement parce qu'elle s'en fichait. Elle n'était encore qu'une adolescente, lorsqu'elle avait appris à ne plus réellement se soucier des regards qu'on lui lançait. Qu'ils soient horrifiés ou soulagés. Qu'ils soient porteurs d'une méfiance sauvage ou d'une gratitude infinie. Elle se fichait des remerciements, de la rage ou de n'importe quelle autre attention. Elle laissait ça aux autres, concentrée sur le chemin qui s'était ouvert sur ses pieds et qu'elle suivait avec autant de ferveur que depuis qu'elle était entrée dans l'Ordre.

Alors les rares murmures qu'elle souleva ne lui arrachèrent rien de plus qu'un profond désintérêt, et ce fût avec cette même insensibilité incrustée dans ses traits qu'elle continua sa route vers une destination qui se faisait un peu plus claire à mesure qu'elle s'en approchait. Un homme, tout simplement. Un seul être qui faisait bouillonner en elle une frustration sourde partiellement causée par l'incroyable perte de temps que son arrivée jusqu'à Athènes impliquait. Pourquoi y était-elle allée ? Pour lui, littéralement. Parce qu'il était celui qui l'accompagnerait pour sa prochaine mission et parce qu'il en savait probablement plus qu'elle sur la situation. Et Dieu seul savait comme c'était lui qu'elle mourait d'envie d'enfoncer dans un tonneau.

Envie qu'elle dut néanmoins refréner dès qu'il fut dans son champ de vision. Son regard ne changea pas plus que son expression et sa voix brisa le silence après quelques secondes, glacée.

« Ce sont généralement les Akumas, que je traque. »

Et il allait sans dire qu'ils lui prenaient rarement autant de temps.
© Shae


they could not
break me.

Music Theme :

She defies you in #778899.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/11/2017
Messages : 410

Localisation : Ne le dites pas à Alice...
Humeur : Libre ~


Sam 19 Mai - 17:11


Athènes. L'une des plus anciennes villes du monde. Le maréchal l'avait déjà visité à plusieurs reprises et avait probablement vu tout ce qu'il y avait à voir (au niveau des édifices) à force de. Il était cependant difficile pour lui de s'en lasser. Même en ayant vu le plus connu et le plus grand, il y avait toujours des endroits plus reclus et moins connus à découvrir, même si ceux-ci n'étaient pas considérés comme importants par la ville et les autres. Il emmerdait les autres. Tous des incultes abrutis sans goût. Pour en revenir au sujet, il comptait simplement explorer un peu, dessiner, et probablement se rapprocher un peu de la mer par la suite. Car la mer, c'est beau. À cette époque de l'année, il ne faisait pas encore trop chaud et il lui fallait en profiter (et il évitait les touristes par la même occasion).

Pour rejoindre - et trouver- l'endroit voulu, il lui fallait traverser la partie centre de la ville, qui était logiquement la plus peuplée, ce qu'il comptait faire rapidement. Il acheta quelques vivres dans une boutique et les fourra dans son sac à dos. Voilà qui suffirait pour la journée, il n'avait plus qu'à déguerpir de cette place où bien trop d'êtres humains pullulaient. Ce n'est pas qu'il préférait les Akumas, mais... il était bien plus rapide de s'en débarrasser, et moins problématique. D'ailleurs, il avait un mauvais pressentiment à ce propos. Raison de plus pour se barrer rapidement, il n'avait aucune envie que l'Ordre vienne à nouveau gâcher sa journée.

Des murmures se firent entendre au coeur de la foule, contrastant avec le brouhaha qui s'y tenait habituellement. Le maréchal se retourna et en aperçut non sans peine la cause. Une jeune femme portant l'uniforme de l'Ordre avançait vers lui, semblant totalement ignorer ceux qui l'observaient. Putain. Comme quoi il sentait toujours les mauvaises choses arriver. Que lui voulait-on, cette fois... ?

« Ce sont généralement les Akumas, que je traque. »

C'était donc bien après lui qu'elle courait et s'agissait donc plus que d'un hasard, malheureusement. Il ne lui semblait pas avoir repéré quoi que ce soit d'étrange en ville et n'avait donc aucune idée de ce qu'elle pouvait lui vouloir. Une chose était sûre, ça allait être emmerdant. Sa présence même l'était, alors il n'en avait pas fini. Absolument pas perturbé par l'apparence de l'exorciste, il esquissa un sourire en coin et répondit sur le même ton.

- Et ce sont toujours les chiens qui suivent ma trace.

Chienne dans ce cas précis. Elle n'avait pour le moment pas vraiment mérité ce surnom, mais venir à lui alors qu'il comptait passer la journée à faire des choses bien plus intéressantes que tuer des Akumas, c'était risquer de le mettre de mauvais poil. Il lança un regard de travers à la foule qui s'était rassemblée autour d'eux, continuant de murmurer et souffla.

- Puis-je savoir ce qui t'amène ici ?

Chasse au (très) grand maréchal. <3




Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 12/05/2018
Messages : 21

Voir le profil de l'utilisateur




Ellana A. Crawley
L'erreur est de croire qu'elle a besoin d'une arme. Elle est une arme
Sam 19 Mai - 19:09


« À la chasse
au (tout) petit maréchal. »
with Shiro Takuya



« Navrée de t'apprendre que les chiens courent principalement après l'odeur du cadavre et de la viande avariée. »

Cordiale, comme toujours.
Il avait beau lui être supérieur - d'une certaine façon -, elle n'avait pas plus de comptes à lui rendre qu'à certains autres, et ne lui allouait donc que le respect qu'il lui renvoyait lui-même : Ridicule. Les conséquences ? Elle les assumerait, son assurance le hurlait. Sa posture n'avait pas flanché d'un pli et, nonchalamment, Ellana cala un poing contre sa hanche, tout en ancrant ses yeux dans ceux, écarlates, du maréchal.

Ce qu'elle faisait ici ? L'envie de lui répondre par un joyeux sarcasme lui brûla les lèvres un bref instant, éphémère. Le provoquer n'équivalait à rien de plus qu'à un jeu puéril dans lequel elle n'avait pas le temps de se perdre et elle laissa quelques secondes s'écouler avant d'incliner la tête, sans le lâcher des yeux.

« Disons que ce n'est pas une conversation qu'il soit convenable de tenir en public. »

L'Ordre ne l'avait pas envoyée pour jouer les babysitters pour maréchal, non. Ni même pour le ramener de force au QG. En soi, elle n'était là que pour une mission qui l'enchantait au moins autant que l'idée d'avoir à travailler avec lui. Ou avec n'importe qui. Et si elle ne le lui signifia pas directement, la hâte qu'elle accorda à le contourner pour continuer son chemin le fit presque trop clairement à sa place. Elle n'avait pas de temps à perdre. Pas plus à lui en accorder. Et c'était très certainement la même chose à l'inverse. Sans qu'elle ne prenne la peine de s'en offusquer.
Les liens qu'elle partageait avec la plupart des autres exorcistes ne se limitaient qu'à des cordialités qu'elle jugeait généralement dénuées d'utilité. Alors elle ne se souciait ni de leurs vies, ni de l'intérêt qu'ils pouvaient lui porter. Avançait sur son chemin sans s'encombrer de qui que ce soit d'autre que des rares collègues qu'on lui imposait. Et au vu du comportement de son partenaire du jour, le sentiment semblait vraisemblablement partagé.

« Un Akuma a été repéré près de la périphérie d'Athènes. Je doute que tu aies une quelconque information de plus mais qui ne tente rien n'a rien et... Tu es chargé d'inspecter les lieux avec moi. »

L'annonce tomba comme un énorme rocher sur sa propre tête.
© Shae


they could not
break me.

Music Theme :

She defies you in #778899.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/11/2017
Messages : 410

Localisation : Ne le dites pas à Alice...
Humeur : Libre ~


Sam 26 Mai - 18:12


Un sourire se forma au coin de ses lèvres. C’est qu’elle avait du répondant, la petite. Elle osait même le tutoyer alors qu’ils ne se connaissaient pas et qu’elle n’était qu’une simple exorciste. Enfin, ce n’était ni un problème ni une impolitesse à ses yeux puisque lui-même tutoyait la plupart des gens sans prendre la peine de leur demander la permission. Cela changeait des compatibles qui s’écrasaient face à lui à la moindre remarque. Il se savait impressionnant, mais ce n’était même plus amusant à ce niveau…

Allons allons, il ne faut pas te vexer pour si peu. Je ne voulais pas insulter ces pauvres bêtes en te comparant à eux.

Il lui demanda ensuite ce qu’elle venait faire ici, ce genre de rencontre étant fort malheureusement rarement le fruit du hasard. Plus vite il saurait ce qu’elle lui voulait et plus vite il s’en serait débarrassé serait le mieux. Il n’allait pas passer une journée entière de plus à s’emmerder avec elle !  Elle inclina finalement la tête avant de répondre.

« Disons que ce n'est pas une conversation qu'il soit convenable de tenir en public. »

En language exorciste cela signifiait donc que des Akumas ou des Noés trainaient dans le coin et que machine n’était pas assez grande pour les buter toute seule. Vraiment, pourquoi lui collait-on toujours des incapables ? Tuer un Akuma, c’est vraiment pas la mort… Comment était-il supposé les respecter en les voyant toujours réclamer de l’aide ? Vraiment…
Lassé d’avance, il suivit l’exorciste lorsqu’elle le dépassa, s’éloignant peu à peu des regards et des oreilles de la foule.

« Un Akuma a été repéré près de la périphérie d'Athènes. Je doute que tu aies une quelconque information de plus mais qui ne tente rien n'a rien et... Tu es chargé d'inspecter les lieux avec moi. »

Le charabia habituel en somme, comme il l’avait prévu. Il ne bougea pas d’un cil en l’entendant, retenant un soupir désespéré. Inspecter les lieux. C’était plus qu’ennuyeux, mais il y aurait moyen de faire semblant et d’en profiter pour visiter. Si un Akuma se pointait, il lui ferait tout simplement la fête, pas besoin de chercher plus compliqué. Il avait évidement maintes fois fait ce genre de recherches par le passé et savait que cela pouvait se révéler utile pour le commun des mortels. C’est à dire ceux qui n’avaient pas ses innocences. Mais pour lui, franchement, ce n’était qu’une perte de temps. Il eut un rire.

Et bien tu as tenté et tu n’as rien eu, je n’ai pas reçu d’informations à ce sujet et n’en ai pas besoin. Nous pouvons y aller, la seule information dont nous ayons besoin est la localisation.

Il ne s’était pas privé d’employer un ton vaniteux pour dire ça, mais il le fallait bien ! Qui était-elle pour croire que le grand et compétent maréchal Takuya avait des informations à lui donner concernant un Akuma dont il n’avait strictement rien à foutre, et pire, qu’ils en auraient besoin pour le détruire. Et qui l’avait chargé d’aller inspecter avec elle, d’abord… il avait sa petite idée sur la question. Il se mit ainsi en route d’un pas tranquille en direction du lieu donné. Étant dans le centre ville, ils en auraient pour un moment avant d’atteindre la périphérie. Il n’allait cependant pas se presser pour un Akuma. Juste un. Sérieusement ? Il n’en revenait pas qu’on soit venu le déranger pour un Akuma…

Après un certain temps passé à marcher, ils atteignirent la périphérie. Il n’y avait pour le moment aucun Akuma en vue et tout semblait tranquille. Un tueur silencieux ? Ou un tueur inexistant ou déjà bien loin… Il bailla et s’étira, portant ensuite son regard sur sa « coéquipière ».

- Je te laisse inspecter si tu veux, je vais guetter son arrivée. En admettant qu’il arrive un jour, évidement…
Chasse au (très) grand maréchal. <3




Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 12/05/2018
Messages : 21

Voir le profil de l'utilisateur




Ellana A. Crawley
L'erreur est de croire qu'elle a besoin d'une arme. Elle est une arme
Jeu 12 Juil - 11:05


« À la chasse
au (tout) petit maréchal. »
with Shiro Takuya



« Et bien tu as tenté et tu n’as rien eu, je n’ai pas reçu d’informations à ce sujet et n’en ai pas besoin. Nous pouvons y aller, la seule information dont nous ayons besoin est la localisation. »

Exécrable.
Si Ellana ne prêtait généralement que trop peu d'attention à ses collègues et supérieurs, celui-ci était doué d'une vanité qui surpassait de loin nombre de celles auxquelles elle avait pu être confrontée. Et le pire résidait dans le fait qu'il semblait être fier de son inutilité.

Elle accordait autant de crédit aux exploits « physiques » qu'à l'intelligence de ceux dont elle croisait le chemin. Si elle ne pouvait nier sa supériorité sur elle en tant qu'exorciste – son statut de Maréchal le lui prouvait –, elle n'en demeurait pas moins quelque peu perplexe quant à son humilité et ses capacités cérébrales. Cruellement perplexe. Quelle fierté y avait-il à ne rien savoir ? Comment pouvait-il se vanter, de façon aussi ouverte, de ce qu'elle tendait à appeler de l'incompétence ? Elle n'avait certes pas besoin de grand chose pour détruire un Akuma, mais chercher un adversaire sans plus d'indications que sa dernière position approximative était tout aussi ridicule que le respect qu'ils s'accordaient tous deux, aux yeux de la métisse.

« Tu m'en vois ravie. » avança-t-elle néanmoins avec détachement.

Le chemin jusqu'à leur destination se fit dans le silence le plus plat et total, presque assourdissant.
Elle n'avait rien à lui dire, pas plus que lui probablement.
Sa vie sociale était devenue une trivialité peu après son entrée chez les exorcistes et elle ne s'en était jamais inquiétée. Elle n'avait pas le temps de s'en inquiéter.

« Je te laisse inspecter si tu veux, je vais guetter son arrivée. En admettant qu’il arrive un jour, évidement… »

Elle haussa les épaules, toute aussi incrédule que lui quand bien même son visage n'en laissait rien paraître. Si Akuma il y avait, il n'était visiblement pas décidé à se manifester et, si l'idée n'était pas pour lui déplaire, Ellana se mit tout de même en route afin de trouver l'éventuel coupable des accusations qu'elle avait reçues, en guise d'indications de mission. Elle se fichait de leur véracité comme de sa première tétine, au final ; elle n'aimait simplement pas la compagnie de Shiro, au moins autant qu'il se serait très certainement volontiers passé de la sienne.

Alors elle ravala sans la moindre peine le « trop aimable » qui manqua de traverser ses lèvres, jaugea brièvement l'inutilité de la remarque qu'elle avait manqué de lui accorder et se mit en route, simplement. À défaut de la mener à une piste convenable, sa brève exploration lui permettrait peut-être de se changer au moins un peu les idées.

Peut-être, se laissa-t-elle aller à envisager.

Et l'éventualité prit une forme de désagréable impossibilité lorsqu'elle sentit un poids soudain, inattendu, s'écraser au creux de son estomac.
© Shae


they could not
break me.

Music Theme :

She defies you in #778899.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/11/2017
Messages : 410

Localisation : Ne le dites pas à Alice...
Humeur : Libre ~


Ven 20 Juil - 16:23


Le brun se posta en hauteur et suivit des yeux l'exorciste jusqu'à ce qu'elle disparaisse de son champ de vision. Bien, il la préférait hors de sa vue. Pour une bleue, elle était vraiment ennuyeuse.. mais il la préférait tout de même à Alice. Son sérieux n'avait rien à envier à la débilité et à la grande gueule de son apprentie, vraiment. De toute manière, tous les exorcistes n'étant pas lui-même étaient inintéressants et globalement très faibles... presque au niveau des Akumas.

Il souffla et s'installa confortablement en tailleur. Si l'Akuma se pointait, il le verrait ou l'entendrait... et si l'autre était si sérieuse qu'elle en avait l'air, elle saurait se débrouiller sans lui pour l'abattre. Ça leur apprendra à le déranger pour un simple Akuma...
Il resta ainsi, profitant du soleil et du paysage, jusqu'à entendre un bruit sourd. Il se redressa légèrement, observant les environs. Rien en vue... mais le bruit semblait provenir de là où s'était dirigée l'exorciste. S'était-elle déjà pris un coup ? Elle devait vraiment être incompétente...

Il se leva avec flemme et se mit en route, évaluant s'il serait plus long de faire le chemin jusqu'à l'Akuma ou remplir un rapport expliquant la mort de l'incompétente... Et merde. Il ne se pressa pas plus pour autant et arriva à destination peu après. L'exorciste n'avait pas eu le temps de s'éloigner plus que ça. Il la trouva face à un Akuma de niveau trois. À en voir la marque laissée sur le ventre de l'exorciste, elle s'était bel et bien pris un coup en plein dans les tripes. Un approche fort peu surprenante de la part d'un niveau trois en somme...

Il s'appuya contre un mur et croisa les bras. Il n'était pas bien compliqué d'éliminer un niveau trois, et cela revenait à l'exorciste puisqu'elle l'avait trouvé la première. Ce petit coup dans le ventre devait l'avoir un minimum réveillée, alors il n'y avait plus qu'à !

- Si tu es aussi forte qu'ennuyeuse, tu devrais avoir de quoi l'éliminer. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres. Un conseil, vise la tête... et ne te fait pas mordre.


Chasse au (très) grand maréchal. <3




Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D Gray Man - Seeds of destruction :: Le Monde :: Europe-
Sauter vers: