« Quand la guerre fait rage, les déchirures ne se referment pas de sitôt. »
Marian Cross
Seeds of Destruction
Le sommeil, c'est sacré [PV Heath]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Le sommeil, c'est sacré [PV Heath]
Tyki Mikk
Ce duel à mort avec moi, te réjouis t-il ?
avatar
Date d'inscription : 03/11/2017
Messages : 101

Ce duel à mort avec moi, te réjouis t-il ?
Jeu 17 Mai - 20:21

ft. Heath

Le sommeil, c'est sacré


Il arrivait au Noé du plaisir de ne plus trop savoir quoi penser de sa vie dans l'Arche. Tantôt il l'adorait pour les multiples avantages qu'elle offrait, et tantôt il n'avait qu'une seule envie : fuir. Et c'est précisément cette dernière impression qui était en train de refaire surface. Il avait prévu de passer l'après-midi à lire par flemme de faire autre chose -et aussi car les jumeaux mettaient le moins possible les pieds dans cette pièce, à se demander s'ils savaient lire... mais à peine fut-il installé dans son fauteuil qu'il entendit des pas  se rapprocher dangereusement de la pièce, et il connaissait cette démarche presque par coeur... La porte ne tarda pas à s'ouvrir.

- Tyki ! Je savais que je te trouverais ici.

- Non merci, répondit-il sans même lever les yeux vers lui.

- Ce n'est pas une manière de parler à ton frère. Enfin, tu vas m'écouter. Adam veut que tu fasses quelque chose pour lui.

Là, il commençait à l'intéresser. Il leva les yeux vers lui, reposant le livre qu'il avait prit sur la petite table qui se trouvait à côté de son fauteuil. Il n'avait pas plus que ça envie de bouger mais il ne pouvait rien refuser au Comte, surtout pas en ce moment, dans la période sombre qu'il traversait. Il devait avoir été informé de la situation par un akuma étant donné qu'il pouvait voir à travers eux... pourquoi ne pas donner le travail à une machine dans ce cas ? Ça ne devait pas être si compliqué que ça. Sheryl reprit, comprenant que le Noé du plaisir était désormais plus enclin à l'écouter.

- Je t'explique. Un groupe conséquent de partisans du Quatorzième a été repéré dans une ville de Californie, Santa Ana. Ils semblent se réunir de temps à autres. Ces traîtres doivent comprendre qu'ils ne peuvent pas se rencontrer de la sorte sans nous craindre. Il vous faudra donc y aller, les débusquer et faire disons... quelques exemples, dit-il avec un sourire mesquin.

- Vous ?

- Toi et Heath. Il est en train de roupiller, il te faudra le réveiller pour l'emmener.

- Puisque t'es venu me sortir de ma lecture, tu ne peux pas aller le chercher aussi ?

- Je te le laisse.

Cela dit, Sheryl quitta la pièce, évitant ainsi le regard noir que Tyki lui lançait. Il allait peut-être pouvoir se défouler un peu, la partie chiante serait de mener l'enquête pour retrouver l'un ou plusieurs des sorciers... et de réveiller Heath, aussi. Il avait la réputation d'être vraiment très...très...très grognon au réveil. Et un peu tout le temps aussi. Il avait cependant cru comprendre qu'il se rendait souvent aux États-Unis, avec un peu de chance il connaitrait la ville et leur faciliterait la tâche. Il alla donc retrouver son frère endormi et lança, ne se risquant pas à le secouer pour le réveiller plus vite.

- Oi, Heath ! C'est plus l'heure de dormir.

Il ne vit pas le Noé du néant bouger mais admit qu'il l'avait tout de même réveillé. Il commença donc à -très brièvement- lui expliquer ce pourquoi il devait se réveiller.

- Ça me fait chier aussi, mais Adam veut qu'on aille trouver et buter quelques sorciers. C'est aux États-Unis, alors motive toi.
Revenir en haut Aller en bas
Heath
Imaginer, Construire, Anéantir... On revient toujours au Néant
avatar
Date d'inscription : 09/05/2018
Messages : 35

Imaginer, Construire, Anéantir...  On revient toujours au Néant
Ven 18 Mai - 1:38
Retour au Pays
Je me recule un peu pour voir mon oeuvre dans son ensemble, je m'en suis pas trop mal sorti je dois dire. Ce bloque-porte est plutôt réussi je dois dire. Avec ça plus de risque qu'on vienne me réveiller. J'ai retenu la leçon avec toutes les fois où on est venu me chercher pour une raison ou une autre. Mais c'est fini ! A moi les siestes en toute tranquillité ! J'arbore un sourire en coin et attrape l'engin pour le caler sous ma porte. Parfait. J'enlève mon T-shirt et m'écroule sur mon lit pour m'endormir quasi-immédiatement.

- Oi...ath...us...dormir.

C'est quoi ce bordel ? Comment quelqu'un a pu entrer dans ma chambre ? J'ouvre un œil pour voir Tyki dans l'embrasure de la porte, porte qui est ouverte en grand. Mais fait chier ! Pourquoi il a pas marché mon bloque-porte ? Mon frère reprend la parole.

- Ça me fait chier aussi, mais Adam veut qu'on aille trouver et buter quelques sorciers. C'est aux États-Unis, alors motive toi.

J'attrape le premier objet qui me tombe sous la main, une lampe et lui lance à la gueule. C'est une putain de manie de me réveiller en permanence !

- Ferme-la ! J'en ai rien à foutre de ta vie ! Ça vous trouerais le cul de me laisser dormir pour une fois bordel de merde ?

Je me tourne sur le côté en grognant et referme les yeux. Allez rendors-toi... Rendors-toi... Oh non, il a parlé d'Adam. Ça veut dire que je suis obligé d'y aller. Mais je veux dormir moi ! Je me redresse et lance un regard rempli de colère au responsable de mon réveil. Je me lève sans un mot et me dirige vers lui. Je m'arrête à quelques centimètres de lui et le fixe d'un œil mauvais. Tête de nœud. Je me baisse pour récupérer ma création. Le ressort tenseur à claqué quand l'autre brute à ouvert la porte. Matériel pourri... Je le regarde en détail et analyse la phrase que m'a dite mon frère un peu plus tôt.

- L'Amérique hein ? Tu me ramènes à la maison frérot ? T'as peur de te perdre pauvre petit chou ? Allez va, ne pleure pas, je vais te tenir la main.

Après tout, ça fait longtemps que j'suis pas retourné aux Etats-Unis. Si je boucle cette mission en cinq-sept, je pourrai profiter de l'occasion pour essayer de recouvrer une partie de ma mémoire. Je jette le bloque-porte par dessus mon épaule et passe devant Tyki.

- Allez princesse, on y va.

Je commence à avancer mais m'arrête immédiatement. J'ai pas oublié quelques chose ? Ah, si, merde. Mon t-shirt. Je me retourne dans ma chambre et repasse devant Tyki sans un mot. J'attrape mon vêtement au sol et l'enfile et repars en sens inverse, après avoir jeté un regard triste à mon lit, et lance une pique à mon frère toujours immobile.

- Bon alors qu'est-ce tu fous encore là ? Je dois vraiment te prendre par la main ?

Je continue mon chemin dans le couloir et m'interromps encore une fois. Je viens de me rendre compte que je n'ai pas la moindre foutue idée de note destination en Amérique. Décidément je vais pas y arriver. Je me retourne vers mon frère en grognant.

- Au fait on va où en Amérique ?

Après avoir obtenu ma réponse je reprend ma route l'air de rien. Santa Ana donc... On va faire un p'tit tour sous le soleil californien. Avec l'Arche on se retrouve en Amérique en quelques minutes. Je cligne des yeux pour m'habituer à la clarté des lieux. Et nous voilà au sud de Los Angeles. Ca faisait longtemps que je n'étais pas venu dans le coin. Depuis que mes études ont pris fin de manière assez... abrupte ? Tragique ? Bah peu importe. Je me tourne vers mon frère.

- Bon c'est pas compliqué vu que même toi tu vas arriver à comprendre. Tous les bars et les lieux de rencontres populaires se situent sur Main Street entre Washington Park et Henninger Park. Donc c'est par là qu'on va. Allez mon petit, suis moi et si tu te perds ne parle pas aux étrangers. Surtout si ils veulent t'offrir des bonbons !

Je lui lance un sourire moqueur et commence à marcher en direction des bars. Trouver et tuer des sorciers. Facile. Ensuite : retrouver mes souvenirs.
La sieste attendra un peu...


Revenir en haut Aller en bas
Tyki Mikk
Ce duel à mort avec moi, te réjouis t-il ?
avatar
Date d'inscription : 03/11/2017
Messages : 101

Ce duel à mort avec moi, te réjouis t-il ?
Sam 26 Mai - 18:10

ft. Heath

Le sommeil, c'est sacré


« Ferme-la ! J'en ai rien à foutre de ta vie ! Ça vous trouerais le cul de me laisser dormir pour une fois bordel de merde ? »

Il avait esquivé de peu la lampe que son frère lui avait lancé sous le coup de la rage Quelle vigueur dès le réveil ! Ou plutôt, quelle aigreur… il n’avait jamais croisé quelqu’un d’aussi mauvais lorsqu’on le réveillait. Enfin, il n’en avait rien à foutre si ça ne lui plaisait pas. Il devrait se bouger le cul et obéir s’il ne voulait pas subir le courroux d’un Comte Millénaire déjà sur les nerfs. Après avoir un instant tenté de l’ignorer et de dormir, Heath se redressa. Oui, n’oublie pas qu’il s’agit d’un ordre du Comte mon pote. Il soutint le regard de son frère lorsqu’il se mit face à lui.

« L'Amérique hein ? Tu me ramènes à la maison frérot ? T'as peur de te perdre pauvre petit chou ? Allez va, ne pleure pas, je vais te tenir la main. »

Ça en avait mit du temps à arriver au cerveau ! Quant à ses paroles, il n’était pas le moins du monde étonné ou vexé et esquissait même un léger sourire. Son frère était toujours comme ça et avec tout le monde, il ne le prenait donc pas personnellement ! Ce n’était qu’un pauvre enfant aigri, après tout. Il répondit sur un ton faussement compatissant.

Allons Heath, ne soit pas de mauvaise humeur car le petit jouet que tu as fabriqué est cassé, je n’y peux rien moi. Tu feras mieux la prochaine fois, mon chou.

Il ne répondrait pas à toute ses provocations, sinon il n’en aurait jamais fini. Il doutait que son frère se lasse en étant ignoré, mais ne pas rentrer dans son jeu était déjà une bonne avancée. Il avait autre chose à faire que de l’écouter râler.

«  Allez princesse, on y va. »

Il ne broncha pas, mais trouva plutôt amusant le fait de voir son frère prêt à aller en mission à moitié nu. Peut-être n’était-il pas si bien réveillé que ça. Encore heureux que le Noé ne dormait pas totalement nu, il en serait resté dégoutté pour quelques mois, au mieux. Il revint après avoir enfilé un haut.

« Bon alors qu'est-ce tu fous encore là ? Je dois vraiment te prendre par la main ? »

Il pouffa en emboita le pas à son frère. Il semblait vraiment décidé à le diminuer, le comparant à une femme ou il ne savait quoi. On ne lui avait jamais faite, celle là ! Ce petit con était probablement le seul à avoir le cran de le faire. Il n’avait pas plus que ça hâte d’entendre la suite  à vrai dire, mais les insultes gratuites de Heath étaient toujours fort distrayantes.

Je ne te savais pas si gentleman, cher frère.

Et il avait envie de se tordre de rire en l’imaginant en costume cravate et un bouquet de roses à la main. Si seulement il pouvait assister à un tel spectacle un jour !

« Au fait on va où en Amérique ? »

Ah, il l’attendait celle-là. Ce boulet jouait au malin et prenait les devants sans même connaître la destination, à part qu’elle se trouvait aux Etats-Unis bien évidement. Il prit tout son temps, le toisant d’un air moqueur, avant d’enfin prendre la peine de répondre.

Tu me déçois, moi qui pensais que tu savais tout sur tout. On va sur Santa Ana. Tu te souviens, en Californie ?  

Ils empruntèrent l’Arche pour se rendre en Californie. Dès ses premiers pas sur les lieux, le Noé fut agréablement surprit par la chaleur qui y régnait. La ville semblait cependant énorme et il sentait que tout ça n’allait pas être simple. C’est qu’ils ne passaient pas tellement inaperçu, surtout Heath.. les sorciers pourraient se méfier d’avance.

« Bon c'est pas compliqué vu que même toi tu vas arriver à comprendre. Tous les bars et les lieux de rencontres populaires se situent sur Main Street entre Washington Park et Henninger Park. Donc c'est par là qu'on va. Allez mon petit, suis moi et si tu te perds ne parle pas aux étrangers. Surtout si ils veulent t'offrir des bonbons ! »

Il leva les yeux au ciel. Une chose était sûre, ce n’était pas à lui qu’on risquait d’en offrir. Pas avec une telle gueule. Il aurait plutôt tendance à lui offrir des poings, ou des gifles. Amour fraternel. Il marquait cependant un point. Il serait judicieux de commencer par les lieux où les sorciers pouvaient espérer se fondre dans la masse humaine.  

Ouais ouais, faisons ça,  Bookman. Autant mettre à profit ce que tu sais.

Il laissa son frère partir d’un côté et s’engagea de l’autre. Il ne pouvait dissocier un sorcier d’une personne normale, mais il pouvait toujours essayer de repérer un groupe se réunissant souvent en posant des questions aux civils, ou de directement en choper un si son comportement suspect venait à le trahir. Il pénétra dans un bar à l’allure atypique. L’intérieur étant quasiment vide de tout client, il l’observa plus en détail. Il semblait bien entretenu et du style aisé. Là, il ne savait pas s’il était tombé sur une bande de richards ou bien des suspects. Quoi que, se réunir dans un endroit sortant de l’ordinaire comme celui-ci serait vraiment con. Il se hâta tout de même de questionner implicitement le barman ainsi que les clients présents mais n’obtint rien de bien intéressant.

Il sortit du bar en soufflant et croisa le regard d’une personne qui semblait horrifiée. Il regarda autour de lui, cherchant la source de son effroi, mais ne trouva rien de suspect. Lorsqu’il voulu reposer les yeux sur lui, il n’était déjà plus là, mais en train de s’enfuir dix mètres plus loin. S’il avait vraiment peur de lui, peut-être qu’il avait quelque chose à cacher. Il souffla, depuis quand repéraient-ils des Noés comme ça ? Leurs petites réunions informatives commençaient vraiment à lui briser les parties.

Revenir en haut Aller en bas
Heath
Imaginer, Construire, Anéantir... On revient toujours au Néant
avatar
Date d'inscription : 09/05/2018
Messages : 35

Imaginer, Construire, Anéantir...  On revient toujours au Néant
Lun 4 Juin - 18:44
Détective Heath
- Allons Heath, ne soit pas de mauvaise humeur car le petit jouet que tu as fabriqué est cassé, je n’y peux rien moi. Tu feras mieux la prochaine fois, mon chou.

Connard. Il ne serait pas cassé si t'avais pas forcé dessus comme un bourrin. Mais bien évidemment, la délicatesse et la finesse ne sont pas les spécialités des Noés. Bande de trous du cul. Surtout pas de celui-là vu qu'il passe son temps à traverser la matière. Je me demande si j'arriverais à lui coller une gifle avec l'effet de surprise. Ça sera à essayer un jour. Enfin c'est pas important. Bien sûr, ce tocard compte profiter de chaque occasion qu'il a de se foutre de ma gueule.

- Tu me déçois, moi qui pensais que tu savais tout sur tout. On va sur Santa Ana. Tu te souviens, en Californie ?  
- Ouais merci Monsieur Planisphère mais je pense que j'connais mieux le coin que toi alors la ramène pas trop. Et puis faire des blagues sur ma mémoire. Wouaw ! Quel talent, quelle répartie ! Tu viens de gagner un an d'âge mental. Tu as maintenant 5 ans et demi. Bravo gamin !


La gifle commence à être de plus en plus tentante. Une fois en Amérique et mes explications données, Tyki balance une ultime provocation parce que sinon c'est pas marrant.

- Ouais ouais, faisons ça,  Bookman. Autant mettre à profit ce que tu sais.
- Faut bien que quelqu'un sache des choses vu que toi tu vaux pas une cacahuète. Ah, pour passer à travers les murs y'a du peuple mais pour le reste autant demander son chemin à un aveugle.


Nous nous rendons au quartier en question et je m'éloigne de Tyki pour aller dans un des bars. Bon débarras ! Avec un peu de chance, il va m'oublier et je vais pouvoir finir ma nuit sur la banquette. J'entre dans le bâtiment et commande une bière au comptoir. Putain ce qu'il fait chaud dans ce bouge ! Ils ont jamais entendu parler du ventilateur ici ? Je pose quelques questions sur les sorciers au tenancier et celui-ci se met à paniquer jusqu'à ce que je lui explique que je ne suis pas de la police et que j'en ai rien a carrer des ses parties de poker illégales. Il ne sait rien d'utile de toutes façons. Je prend ma chope et je sors dehors sur le trottoir aménagé en terrasse. C'est mieux que rien, au moins il y a une brise. Au bout d'un certain temps je vois un homme courir dans ma direction et je remarque Tyki derrière lui qui le fixe. Oh ? Une piste ? Je me recule légèrement et lève le bras puis je l'abat au moment où l'homme passe, et fracasse ma chope sur le crâne de l'homme. Il s'écroule comme un pantin désarticulé sur le sol et je laisse tomber l'anse de mon verre au sol. La bière avait le goût de la gerbe donc je regrette pas trop. J'attrape l'homme par le col; un mélange de bière et de sang coule sur son visage mais il respire encore; et je le charge sur mon épaule. Je rentre ensuite dans le bar pourri avant que trop de monde ne voit ce que j'ai fait. Il est encore tôt dans le journée donc il n'y a presque personne, seulement des piliers de bars qui sont plus intéressés par leur verre que par leur entourage. Je regarde le proprio qui est pas vraiment jouasse à propos de ce qui vient d'arriver.

- Bon donne moi la clé de ton arrière-salle et ferme ta gueule. Si tu l'ouvres ou si des flics débarquent je leur parlerai de tes petites parties nocturnes.

L'homme me tend la clé et je vais ouvrir la porte. Après m'être assuré que le garçon est bien attaché et ne risque pas de s'enfuir, si il se réveille, je ressort et ferme la porte à clé. Je demande une autre bière et pas une aromatisée vomi. Bon ben y'a plus qu'à attendre l'autre tête de noeud.
C'est l'heure de l'apéro


Revenir en haut Aller en bas
Tyki Mikk
Ce duel à mort avec moi, te réjouis t-il ?
avatar
Date d'inscription : 03/11/2017
Messages : 101

Ce duel à mort avec moi, te réjouis t-il ?
Mer 27 Juin - 13:53

ft. Heath

Le sommeil, c'est sacré


D'accord. Il se sentait plutôt blasé là... soit le type qui s'enfuyait était complètement con, car s'en aller en marchant l'aurait aidé à passer inaperçu, soit il était suicidaire... nan, il optait vraiment pour la connerie. Même un type souffrant d'anxiété aurait mieux géré ça que lui... Il en avait presque pitié. Espérait-il vraiment le fuir en courant aussi lentement ? Il pouvait bien lui laisser dix minutes d'avance que ça ne changerait rien. Encore un qui se ferait dessus pendant l'interrogatoire.. peut-être devrait-il laisser son frère faire pour cette raison. Ouais, ça lui ferait les pieds.

Il le vit d'ailleurs intercepter le fuyard de manière quelque peu violente, lui fracassant une chope sur la tête. Celui-ci s'écroula au sol avant que Heath le prenne sans douceur sur ses épaules. Tyki eut un rire. Il n'avait rien contre tuer le suspect, mais ils étaient tout de même supposés lui soutirer quelques informations avant ça... cela fait, il avait de nombreuses manières de tuer après une longue et douloureuse agonie en tête.
Son frère s'engouffra ensuite dans un bar, toujours sa victime sur l'épaule, et Tyki le suivit. Arrivé sur les lieux, il n'eut qu'à suivre une coulée de sang pour trouver la pièce dans laquelle Heath s'était aventuré, l'arrière. À en croire le visage terrifié du tenancier, le Noé du Néant ne lui avait pas gentiment demandé... non pas que ça le dérangeait, mais il espérait que le type ne bougerait pas d'ici. Il ne faudrait pas que les autres sorciers découvrent leur présence... Son frère ne tarda d'ailleurs pas à ressortir, fermant la porte derrière-lui. Oh ? Lui qui l'imaginait déjà en train de cogner ce sorcier... il était presque déçu...

- C'est un magnifique coup que tu lui as asséné là, cher frère. Je doute qu'il se réveille de si tôt.

Il passa derrière le bar et examina les boissons, sortant finalement une bouteille de vin et un verre qu'il remplit généreusement, se tournant ensuite vers son frère. Ils devraient très certainement tuer le temps en réfléchissant à ce qu'ils allaient lui demander... m'enfin, ce n'était pas bien compliqué. Lui faire cracher quelques noms et lieux de rassemblement était l'important, et s'il avait des informations en plus ce serait un bonus... Il porta le verre à ses lèvres et reprit dans un rire.

- On le menace de mort directement ou on lui demande gentiment ? Tant que je peux le faire hurler au final, ça me convient. À voir si cet homme acceptera de parler... il doit savoir qu'il n'en sortira pas vivant de toute manière.

Revenir en haut Aller en bas
Heath
Imaginer, Construire, Anéantir... On revient toujours au Néant
avatar
Date d'inscription : 09/05/2018
Messages : 35

Imaginer, Construire, Anéantir...  On revient toujours au Néant
Sam 15 Sep - 12:49
Interrogatoire
Après avoir saisi ma bière je me tourne et m'aperçois que mon frère est déjà là. On peut pas dire qu'il se traîne ça c'est sûr.

- C'est un magnifique coup que tu lui as asséné là, cher frère. Je doute qu'il se réveille de si tôt.
- Eh ouais je sais. Des années de pratique ça. J'suis passé maître dans l'art de la bagarre de bar et l'interception d'ivrognes en fuite. Et aussi le rattrapage de conneries des autres.


J'adresse un clin d'oeil moqueur à Tyki avant qu'il ne se penche par dessus le comptoir pour attraper une bouteille de vin. Et on dit que c'est moi le plus impoli. Moi au moins j'me suis pas servi tout seul. Pour quelqu'un qui se veut un modèle de bonnes manières, il se comporte comme un sale con. Fin bref. On a plus important à faire

- On le menace de mort directement ou on lui demande gentiment ? Tant que je peux le faire hurler au final, ça me convient. À voir si cet homme acceptera de parler... il doit savoir qu'il n'en sortira pas vivant de toute manière.
- On sait jamais. T'sais bien que les humains sont toujours bizarre. Ils ont toujours l'espoir d'en sortir vivant. C'est Yakin qui l'a dit et elle doit connaitre son affaire. Donc on peut toujours jouer la dessus pour le faire parler. C'est un peu chiant mais bon. On peut aussi le tabasser, ça peut marcher.


Je termine ma chope de bière cul sec et je la fais claquer sur le comptoir. Je tourne mon regard vers le patron.

- Il risque d'y avoir du bruit dans l'arrière salle. Pas de quoi s'inquiéter. Sauf si t'as l'intention de faire une connerie.

Je dépose de l'argent sur le comptoir et fais signe à Tyki de me suivre. Nous entrons dans l'arrière salle et je referme derrière nous. Le type est toujours en train de pioncer. Je décide donc d'opter pour une méthode traditionnelle qui a démontrée son efficacité à de nombreuses reprises par le passé : une bonne claque dans la gueule. Voire deux. L'homme fini par se réveiller et met un peu de temps pour comprendre où il se trouve. Quand il reconnait Tyki, de la peur se dessine sur son visage et elle s'amplifie lorsqu'il me voit.

- Désolé pour la tête t'es tombée sur ma chope. Ou l'inverse je sais plus vraiment. Enfin bon c'est pas vraiment important. Ce qui l'est c'est que t'as des infos qui nous intéressent et nous on a quelque chose à t'offrir qui va t'intéresser encore plus: la vie sauve. Marché intéressant, non ? J'crois que c'est équitable, pas vrai frérot ?

Je lance un sourire à mon frère. Autant commencer par la méthode douce avant de passer aux choses sérieuses. Avec un peu de chances il va craquer sans qu'on ait besoin de se salir inutilement les mains. Non pas que ça me dérange mais autant nous réserver pour plus tard.
J'ai toujours rêvé de faire la police


Revenir en haut Aller en bas
Tyki Mikk
Ce duel à mort avec moi, te réjouis t-il ?
avatar
Date d'inscription : 03/11/2017
Messages : 101

Ce duel à mort avec moi, te réjouis t-il ?
Mar 18 Sep - 19:20

ft. Heath

Le sommeil, c'est sacré


«  On sait jamais. T'sais bien que les humains sont toujours bizarre. Ils ont toujours l'espoir d'en sortir vivant. C'est Yakin qui l'a dit et elle doit connaitre son affaire. Donc on peut toujours jouer la dessus pour le faire parler. C'est un peu chiant mais bon. On peut aussi le tabasser, ça peut marcher. »

Il n’avait pas tord. L’espoir avait toujours un effet impressionnant sur les humains en général, mais certains étaient bien différents. Il en avait bien trop tué pour pouvoir compter sur ses doigts, et chaque réaction était différente. Certains priaient, se résignaient, tandis que d’autres se débattaient vivement jusqu’au bout. Peut-être était-ce un aspect de la mort auquel il ne prêtait pas assez attention. Quant à leur cible actuelle, à en voir la manière dont elle s’était enfuie, il pouvait dire qu’elle savait clairement qu’elle était dans la merde. Enfin… il ne leur coûtait pas grand chose d’essayer de le faire parler. Puis, si Yakin l’avait dit…

- Tentons dans ce cas. Profiter d’une once d’espoir restante pour l’avoir, ça me plait bien.

Nan. Yakin disait bien souvent de la merde, mais bon. Il but encore quelques gorgées de vin avant d’abandonner le reste de la bouteille sur le comptoir, rejoignant son frère.

«  Il risque d'y avoir du bruit dans l'arrière salle. Pas de quoi s'inquiéter. Sauf si t'as l'intention de faire une connerie. »

Comme pour appuyer les paroles de son frère, il déposa un papillon carnivore sur le comptoir, en face du tenancier. Il avait l’air si inoffensif… mais si jamais l’homme tentait quelque chose, il lui ferait amèrement regretter. Après avoir eu un léger rire en voyant Heath payer l’homme qu’il venait de menacer, il le suivit dans l’arrière salle. Après deux claques bien placées, l’homme s’éveille et le sourire du brun s’allonge. Il était apeuré.

« Désolé pour la tête t'es tombée sur ma chope. Ou l'inverse je sais plus vraiment. Enfin bon c'est pas vraiment important. Ce qui l'est c'est que t'as des infos qui nous intéressent et nous on a quelque chose à t'offrir qui va t'intéresser encore plus: la vie sauve. Marché intéressant, non ? J'crois que c'est équitable, pas vrai frérot ? »

Il pouffa légèrement, il fallait à présent espérer que ce type soit un lâche tout à fait capable de dénoncer les siens pour sauver sa propre vie. Le brun se pencha sur l’homme, affichant un air presque angélique.

- Et, pas de petit tour de magie avec nous, c’est inutile.

Même attaché, ils ne savaient pas de quoi pouvait être capable le sorcier, alors ce n’était qu’une simple précaution. S’il était un minimum intelligent, il ne tenterait rien face à deux Noés. Tyki recula d’un pas et alla s’emparer d’une des chaises empilées contre le mur, et s’installa en face du prisonnier, signifiant qu’il avait tout son temps. Bien que, il ne lui conseillait pas d’en abuser..

- Alors, dis nous tout.

L’homme se mit alors à réfléchir pour la première fois depuis son réveil. Il releva une fois, puis deux fois le regard vers eux, semblant évaluer le pour et le contre. Le brun se racla la gorge, ceci semblant stresser de plus belle le prisonnier qui balbutia.

« Je… ne sais pas… je ne sais rien. »


Il ne broncha pas, se contentant de le fixer avec une insistance dérangeante. Prétendre ignorer est une base lorsqu’on ne veut pas révéler quelque chose, mais c’était aussi les prendre pour deux imbéciles que de tenter de leur faire croire ça, et il n’appréciait pas. L’homme reprit.

« Je ne sais v-vraiment rien… Je vous en conjure, laissez-moi partir !

Cette fois, il l’énervait vraiment. Le temps de la méthode douce semblait toucher à sa fin, et le brun ne le regrettait pas. Il leva les yeux vers son frère, s’attendant à ce qu’il le cogne d’un moment à un autre.
Revenir en haut Aller en bas
Heath
Imaginer, Construire, Anéantir... On revient toujours au Néant
avatar
Date d'inscription : 09/05/2018
Messages : 35

Imaginer, Construire, Anéantir...  On revient toujours au Néant
Ven 12 Oct - 12:38
Mauvaise réponse...
Tyki entre à ma suite et après la petite scène d'introduction, il décide de prendre les choses en mains. Il saisi une chaise dans un coin et s'assied en face du sorcier pour formuler une demande simple. Toujours dans la mise en scène...

-  Je… ne sais pas… je ne sais rien.

Je laisse échapper un ricanement méprisant. Vraiment très impressionnant Tyki, on peut dire que ta technique est très convaincante. Je suis impressionné, c'est digne des plus grands ! Je remarque mon frère garde le silence et fixe l'homme avec insistance, dans l'espoir de le faire craquer. L'homme s'agite de plus belle et reprend.

- Je ne sais v-vraiment rien… Je vous en conjure, laissez-moi partir !

Je ne peux retenir un rire en voyant la mine colérique de mon frère. Un véritable champion de l'interrogatoire. Tyki se tourne vers moi et je m'avance vers l'homme.

- On peut dire que t'es pas une flèche en termes d'interrogatoire Tyki. Tu te ramollis ou tu nous a mentis pendant tout ce temps ? Voilà une histoire qui sera amusante à raconter. L'humain qui a tenu tête au Noé du plaisir. C'est vraiment très amusant.

Je me tourne ensuite vers le sorcier et m'accroupis pour me retrouver à sa hauteur. Je le regarde droit dans les yeux pendant quelques secondes.

- Tu vois ma tête mon gars ? Est-ce que j'ai l'air d'un type sympa ?

L'homme pétrifié, ne répond pas de crainte de donner la mauvaise réponse. Je souris et me relève.

- Tu vois le coup du "je sais rien, je suis innocent, me tapez pas" ça fonctionne pas vraiment. Tu sais pourquoi ? Quand t'as vu mon frangin tu t'es enfui comme une gonzesse face à une abeille. Ça veut dire que tu sais qui on est et ce qu'on est capables de faire. Et pour moi c'est pas ne rien savoir. Donc je vais te montrer quelque chose.

J'attrape ma chope de bière et la termine en deux longues gorgées puis j'approche le verre du visage du sorcier.

- Ça c'est ton genou. Et ça c'est ce qui va lui arriver... J'utilise mes pouvoirs pour faire exploser le verre en mille morceaux. - Si tu ne nous dis pas ce qu'on veut savoir.

L'homme, déjà blême, semble blanchir encore plus et fini même par se pisser dessus. Je me tourne vers mon frère.

- Tu vois ça ? C'est ce que j'appelle du progrès. Prends en de la graine princesse.

Je lui fais un clin d’œil et me remet au niveau du sorcier puis je pose ma main sur son genoux. L'homme se met à trembler violemment, terrifié. Je laisse apparaître un sourire carnassier.

- Bon on recommence. Tu vas nous dire d'où tu tiens tes informations sur nous et où se réunissent tes petits copains.
- Je... Je...


Je ne laisse pas terminer sa phrase et je concentre de la matière noire dans ma main ce qui fait un exploser son genou dans une pluie de sang, d'os et de cartilages. L'homme se met à hurler de douleur.

- Oh pardon, j'ai glissé ! Je suis désolé j'ai cru que tu allais me dire que tu ne savais rien. C'est con de ma part vu que t'as encore rien dit. Bon t'arrêtes de couiner maintenant.

Je pose ma main sur son autre genou en terminant ma phrase et les vagissements de ma victime se changent en gémissements pitoyables. Je lui adresse un regard sévère et celui ci ouvre la bouche mais se ravise. C'est qu'il est tenace le bâtard ! Je recule ma main et invoque la matière noire dans ma main pour former une boule.

- Alors on va changer la règle. Je vais lentement approcher ma main de ton autre genou et si tu ne me réponds pas avant qu'elle ne le touche...

Je mime une explosion avec ma main libre et commence à approcher ma main de sa jambe. L'homme se débat, supplie, implore et se met à pleurer mais cela ne fait que me faire rire. Lorsque j'arrive à quelques centimètres de son genou, ma victime change de discours.

- Attendez ! Arrêtez je vous en supplie ! Je vais parler !
- Quoi ?! Tu renonces déjà ? Avec seulement un genou en moins ? Oh allez ! Tu peux faire mieux que ça, connard !


Bon il parait que seuls les idiots ne changent pas d'avis... Alors au lieu de faire exploser son genou, je pulvérise sa main droite. Satisfait, je me relève et me tourne vers Tyki.

- Voilà, je crois qu'il va coopérer maintenant. A toi de jouer ma chérie.

Je lui fais un sourire et un signe révérencieux de la main pour me moquer de Tyki et lui faire comprendre de prendre la suite.
La plume est plus forte que l'é... Ouais c'est ça, à d'autres.


Revenir en haut Aller en bas
Tyki Mikk
Ce duel à mort avec moi, te réjouis t-il ?
avatar
Date d'inscription : 03/11/2017
Messages : 101

Ce duel à mort avec moi, te réjouis t-il ?
Jeu 18 Oct - 17:05

ft. Heath

Le sommeil, c'est sacré



« On peut dire que t'es pas une flèche en termes d'interrogatoire Tyki. Tu te ramollis ou tu nous a mentis pendant tout ce temps ? Voilà une histoire qui sera amusante à raconter. L'humain qui a tenu tête au Noé du plaisir. C'est vraiment très amusant. »

Il leva les yeux au ciel. Il n’appelait pas ça tenir tête… mais juste gagner du temps et perdre sa chance de s’en sortir sans trop souffrir. Enfin, il ne doutait pas que son frère n’allait pas perdre une occasion de se moquer de lui, et ça le laissait plutôt indifférent à force. S’il voulait sous-estimer ses méthodes, il n’allait pas l’en empêcher, mais c’était un peu con étant donné qu’il n’avait encore rien fait pour forcer l’autre à parler.

Il l’observa en train de faire une petite démonstration de force, effrayant la cible au point de la faire s’uriner dessus. Charmant.. surtout l’odeur, mais ce genre de chose arrivait souvent lors d’interrogatoires. À voir s’il se déciderait à parler… lui aurait directement défoncé son genoux, histoire de lui faire comprendre qu’on ne se moque pas des Noés deux fois.

« Tu vois ça ? C'est ce que j'appelle du progrès. Prends en de la graine princesse. »

Il sourcilla, n’appréciant pas que son cadet utilise à nouveau ce surnom. Mais s’il le prenait comme ça… il se ferait un plaisir de lui faire passer l’envie de se foutre de lui à nouveau. Il souffla. Le but n’était-il pas d’emmerder les sorciers, à la base ?

L’interrogatoire reprit, et l’homme ne semblait pas si décidé que cela à parler, même après la sublime performance de Heath. Tyki se garda de lui faire remarquer en le voyant enfin exploser le genou de l’homme. Ça, c’était fait. Il n’y avait plus qu’à espérer qu’il ne perdrait pas trop vite conscience… ou qu’il parle avant.
Heureusement, et avec quelques encouragements de plus, l’homme sembla se résigner à trahir les siens.

«  Attendez ! Arrêtez je vous en supplie ! Je vais parler ! »

«  Quoi ?! Tu renonces déjà ? Avec seulement un genou en moins ? Oh allez ! Tu peux faire mieux que ça, connard ! »

Ah ça… c’était gratuit, mais rien de bien dérangeant ! Il se garda toutefois d’en rire, sachant que cela ferait bien trop plaisir à son frère. Il leur faudrait vraiment le faire parler vite, à présent.. le sang coulait vite et faible comme il était, cet humain ne tarderait pas à les lâcher, ses informations avec lui.

« Voilà, je crois qu'il va coopérer maintenant. A toi de jouer ma chérie. »

Il en avait légèrement assez, et avait une très bonne idée pour dégoûter son frère. Se forçant à avoir un air autre que blasé, il lui roula une pelle sans douceur, le relâchant rapidement après en évitant de gerber.

— Chérie toi même, connard…

À voir le sorcier dans cet état, il avait aussi envie de faire gicler un peu de sang. Bordel… Non, il ne fallait pas qu’il l’achève de suite. Après ça, il pourrait en faire un bain de sang, mais juste pas tout de suite. Joyd était vraiment quelqu’un d’impatient… et lui aussi, sans doute.

— Tu aurais pu me laisser un peu de quoi m’amuser aussi…



Bon, à présent, les questions. Et les réponses. Puis la mort. C’était bien la raison pour laquelle ils étaient venus là, après tout. Il se remit un peu plus en face de lui, appréciant les suppliques du prisonnier tout en faisant mine de ne pas les entendre.

— Bon, maintenant que t’as compris la leçon, tu vas nous dire plusieurs choses. À la moindre hésitation, nous devrons t’exploser un membre de plus, alors ne te rends pas la tâche plus difficile. Commençons par… l’adresse du lieu de réunion, ainsi que l’heure et le nombre de conviés, c’est déjà pas mal.

«  Vous… vous trouverez le plus important sur Riatta Avenue, dans le … le sous-sol d’un bar nommé le « Ruby » … ils doivent se réunir ce soir, à peu près une cinquantaine de personnes ! »

Il ne savait pas s’il devait s’être attendu à plus ou non… croiser des sorciers était assez rare, alors même les rassemblements étaient maigres… il pouvait le croire. Quoi qu’il en soit, le nombre n’était pas très important. Une centaine de sorcier ne suffiraient pas à les abattre !

— Bien. Puisqu’il s’agit d’un réseau, tu dois avoir d’autres informations sur d’autres lieux et rencontre, je me trompe ?

Et voilà, l’homme se met à hésiter. Le Noé du plaisir, mettant ses menaces à exécution, utilise de la matière noire pour lui carboniser l’autre jambe. Il hurle, et manque de peu de perdre connaissance, mais tient le coup. Tyki esquisse un léger sourire avant de reprendre.

— Dois-je répéter la question ?


Revenir en haut Aller en bas
Heath
Imaginer, Construire, Anéantir... On revient toujours au Néant
avatar
Date d'inscription : 09/05/2018
Messages : 35

Imaginer, Construire, Anéantir...  On revient toujours au Néant
Sam 17 Nov - 0:04
Niveau Supérieur
J'observe mon frère avec un sourire suffisant quand, je sais pas pourquoi, il m'attrape par le col pour me rouler une pelle. Je recule d'un coup et le fixe un moment.

-  Chérie toi même, connard…
- Mais en fait, t'es complètement con. C'est pas juste une apparence, t'es vraiment le dernier des abrutis. T'as rien dans le cerveau.


Je prends ma chope de bière et la fini d'une traite pour me rincer la bouche. Bah, je crois que ça a pas suffit.

- Tu aurais pu me laisser un peu de quoi m’amuser aussi…
- Ben t'avais qu'à être plus efficace. Si t'étais pas un bon à rien on en serait pas là...


Je croise les bras et me cale dans un coin de la pièce tout en fixant froidement le sans cervelle qui parle au sorcier. Je sais pas ce qui me retient de lui en poser une bonne. Sûrement le fait que ça risque de dégénérer et qu'on va détruire tout le quartier, qu'on va pas trouver les sorciers et qu'on va se faire botter le cul par le Comte.

- Bon, maintenant que t’as compris la leçon, tu vas nous dire plusieurs choses. À la moindre hésitation, nous devrons t’exploser un membre de plus, alors ne te rends pas la tâche plus difficile. Commençons par… l’adresse du lieu de réunion, ainsi que l’heure et le nombre de conviés, c’est déjà pas mal.
- Vous… vous trouverez le plus important sur Riatta Avenue, dans le … le sous-sol d’un bar nommé le « Ruby » … ils doivent se réunir ce soir, à peu près une cinquantaine de personnes !


Bon ben voilà, on progresse. Je me désintéresse de la conversation et inspecte la pièce. Je fini pas trouver une bouteille de gnôle et je la débouche pour en boire une longue gorgée. Wouh ! C'est pas dégueulasse. Bon, on commence à se faire chier. Il serait temps qu'on en finisse parce que sinon je vais commencer à faire des conneries, pour m'occuper. Je continue à regarder et je tombe sur un couteau de lancer. Tiens ils font vraiment des trucs bizarres dans cette pièce. J'ai jamais su me servir de ces saloperies. A chaque fois ça tombe du côté du manche. Je le ramasse et commence à jongler avec. Tiens et si ? Je me tourne vers Tyki. C'est l'heure de la vengeance ! J'attrape le couteau par la lame et la lance en direction de mon frère. Et... il s'est planté dans le crane du sorcier. Oups. L'homme s'effondre sur le sol et je regarde mon frère.

- C'est la première fois que j'arrive à toucher quelque chose avec ces trucs.

Je sens une pointe d'accusation dans le regard du Noé.

- Eh pour ma défense, c'est toi que je visais ! 'Fin bref. De toutes façons on a une info. On a juste à aller là bas et on posera des questions sur place pour les autres points de rassemblements.

Je hausse les épaules et sort de la pièce. Je m'arrête devant le barman.

- Y'a un peu de ménage à faire. Au passage, ta bière elle est dégueu, tu devrais changer de marque. Parce qu'avec une lavasse pareille tu cherches à te faire tuer par un client mécontent.

Je lui adresse un sourire et lui tapote la joue avant de sortir à l'air libre. Une fois que mon frère m'a rejoint je me tourne vers lui.

- Bon il s'agirait de pas faire comme tout à l'heure. Ils ont l'air de connaitre nos trognes donc on peut pas arriver comme ça. Ils pourraient s'enfuir. Faut qu'on soit sûrs qu'une fois à l'intérieur, ils puissent pas nous glisser entre les doigts.


Je commence à progresser vers l'adresse donnée.

- Oh et puis, faut essayer d'en garder un ou deux en vie, histoire d'avoir les infos qui nous manquent. Dernière chose. La prochaine fois que tu me fais un coup comme tout à l'heure, je ferais en sorte que tu sois plus jamais à l'abri des jumeaux. Nulle part. Même pas sur Terre.
Changeons d'activité


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: