Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
La douleur engendre la tragédie et la tragédie engendre des Akumas .feat Heath
Lavi Jr.
Si tu souffres à cause de tes amis, il ne te reste qu'à les éliminer
avatar
Date d'inscription : 30/01/2013
Messages : 389

Localisation : Arche des Noés
Humeur : Hum... ironique

Disponibilité : Actif
Si tu souffres à cause de tes amis, il ne te reste qu'à les éliminer
Mar 22 Mai - 21:59
Mission du jour : créer des Akuma en compagnie d’un membre de la famille inconnu, Heath. Bien… c’était semblait-il, une activité lucrative en famille comme une autre…
C’était la seconde mission en peu de temps et si la première lui avait pourtant parut être un test… celle-ci lui avait juste parut étrange. Créer des Akumas signifiait tuer des gens… et une partie de lui semblait s’en réjouir. Une partie seulement, celle la plus proche du Noah qu’il était et qui le rendait dubitatif. La compassion voulait tuer…

Il avait donc a peine eut le temps de rentrer à l’Arche qu’il du repartir en direction de l’Amérique -encore une fois-, dans une ville près des chutes du Niagara en pleins festival… pratique pour faire leurs affaires avait dit le Comte. Tuer des personnes devrait être simple… Il frissonna, il n’aimait déjà pas ça.
Ce fut donc en grimaçant qu’il poussa la porte pour se retrouver à l’endroit prévu, sur un des plus haut toit de la ville où deux akumas l’attendaient. Bien… il avait comme l’impression qu’il manquait quelqu’un là…

Est-ce que vous sauriez où se trouve Heath ? Demanda-t-il après un bref « salut ».

Déjà le salut avait semblait étrange aux deux machines apparemment s’il en jugeait à la tête qu’ils avaient tiré mais la question polie semblait les avoir achevé. Allons bon, comment allait-il faire ? Le Comte lui avait assuré qu’il reconnaîtrait facilement son « frère » même s’il ne l’avait jamais vu avant mais il avait comme un doute… En plus, il était sous sa forme humaine puisqu’il lui avait dit que la discrétion était de rigueur.
Il observa un peu la ville depuis le toit avant de soupirer. A quoi bon se cacher ? Avec tout le monde qu’il y avait en bas, ils le remarquerait même pas. Enfin, les ordres étaient les ordres… et Heath n’était toujours pas en vue. Il s’assit donc sur le toit.

Cette mission ne le motivait pas vraiment… enfin, il n’avait pas envie de tuer. Paradoxale alors que sa mémoire l’incitait à le faire et le voulait, elle. Il se massa une tempe, jetant un regard noir aux Akumas qui avaient encore leur forme de machine qui l’agaçait particulièrement ce soir.

Vous pourriez retourner sous forme « humaine » ? Le Comte à demandé d’être discret, pas de faire un massacre de masse.

Ils acquiescèrent avant de se changer en vitesse et il soupira avant de se lever pour avancer vers le centre des événements sans quitter les toits.  Plus il pensait à sa mission ici, plus il était sur les nerfs et la défensive. Il y avait quelque chose de pas naturel… Il n’était pas pour tuer… Il était… Il était complètement perdu et ses précédentes rencontres ne l’avait pas franchement aidé, bien au contraire.
Il était là depuis un bon moment où il ignorait royalement l’agitation de ses deux « gardes du corps » quand une silhouette approcha d’eux. Une personne avec une sensation familière, celle d’un Noah.

Heath ? Demanda-t-il.

Cela ne pouvait être personne d’autre et lui donnerait simplement l’air stupide mais c’était bien le cadet de ses soucis. Il voulait juste boucler ça et repartir… ou repartir et laisser ça à l’autre qui dégageait un air bien plus dangereux que lui. Mais ça, c’était peut-être simplement à cause de son physique… Enfin, ce n’était pas comme s’il prêtait vraiment attention à cela.
Il ne poserait pas la question pour savoir s’il était au courant ou non de la « mission », il ne serait pas là dans le cas contraire. Sauf si c’était une coïncidence mais il en doutait. Aucune vraie coïncidence en ce monde, si ce n’était pour le plaisir de lui porter sur le système.



Merci Iré pour la signa :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Heath
Imaginer, Construire, Anéantir... On revient toujours au Néant
avatar
Date d'inscription : 09/05/2018
Messages : 33

Imaginer, Construire, Anéantir...  On revient toujours au Néant
Lun 4 Juin - 15:27
Le Baby-sitter
Après la mission à Santa Ana, j'ai u me débarrasser de Tyki et je me suis promené un peu partout en Amérique pour tâcher de trouver, ou plutôt, retrouver ma mémoire perdue. Pour rien, évidemment. On pourrait croire que je serais facilement reconnu avec une gueule pareille mais non, tous le monde me jette des regards en biais mais personne ne me reconnait. Ça leur troue le cul visiblement de voir un grand brûlé se promener dans les rues. Enfin bref. C'est l'heure de la bière de toutes façons. J'ai vu un bar pas loin, je vais aller me prendre une pinte ça va me faire du bien. Ou pas. Je vois un homme en face de moi qui m'observe avec insistance. Pas un homme, un Akuma. Super. Je lui fais un signe de tête et il me fait un geste de la main pour me faire venir. Je grogne; je sens qu'il va m'emmerder lui; et je me dirige vers lui. Il m'emmène dans un ruelle pas loin et me salue avec respect.

- Bon abrège, tu veux quoi ?
- J'ai un message de la part du Comte Millénaire.
- Oh bordel de merde....
- Il vous fait savoir que vous avez pour ordre de rejoindre un autre Noé dans la ville de Niagara Falls. Vous devez créer de nouveaux Akuma.
- Putain mais ils peuvent pas aller emmerder quelqu'un d'autre ??!!
- Ce sont les ord...
- Va crever toi !


Et sur ces mots je vois l'Akuma exploser. Et merde. Sérieux ? Mais je voulais pas le faire péter moi. C'est sensible ces saloperies... Bon ben, adieu tranquillité et paix, je dois aller faire le baby-sitter. Mais d'abord je vais m'acheter ma bière !

--------------------------------------------------

Après une pause boisson et un voyage rapide par l'Arche, me voilà à Niagara Falls. Et en plein festival qui plus est. Super. Voilà qui va compliquer la tâche. Tout ces témoins potentiels vont nous faire perdre du temps. Fais chier... Bon il est où l'autre Noé ? Et c'est qui d'ailleurs qui doit bosser avec moi ? Je progresse dans la foule en jouant des coudes. Certaines personnes se tourne vers moi pour protester mais se ravisent en voyant ma trogne. Au moins un avantage... Au bout d'un moment je sens la présence de mon camarade de jeu. Je le cherche dans la foule mais je ne vois personne. Putain, il est où ce tocard ? Je lève la tête et le remarque tranquillement assis sur un toit en compagnie de deux Akuma. Tiens, j'le connais pas celui là. Je sors de la masse d'humains à grand renfort de coups de coudes et j'entre dans le bâtiment. J'arrive ensuite sur le toit et les deux Akumas s'incline. Je les ignore et avance directement vers le Noé.

- Je comprends mieux pourquoi on m'a demandé de venir ici. T'es nouveau et je dois te tenir la main. C'est vrai que j'adore jouer les nounous.

Je me penche pour me mettre à la hauteur de mon frère et lui tapote le haut du crâne comme le ferait un adulte avec un gamin. Je prend ensuite un ton condescendant et enfantin.

- Alors mon petit, c'est quoi ton nom ? Moi c'est Heath et je vais m'occuper de toi et m'assurer que tu fasses pas de bêtises. Où plutôt que tu fasses les bonnes bêtises.

Je lui lance un sourire moqueur et me redresse pour observer les humais en dessous de nous. Tous ces idiots au centimètre carré vont rendre le meurtre difficile à cacher mais au moins on a que l'embarras du choix. Et puis surtout comme j'ai pas envie de m'emmerder je vais laisser l'autre nain bosser ça va lui faire les pieds et puis ça va me permette de me reposer un peu. Autant allier l'utile à l'agréable.

- C'est l'heure de regarnir notre armée frérot. Et tu vas t'y coller.
Prendre un Noé par la main...


Revenir en haut Aller en bas
Lavi Jr.
Si tu souffres à cause de tes amis, il ne te reste qu'à les éliminer
avatar
Date d'inscription : 30/01/2013
Messages : 389

Localisation : Arche des Noés
Humeur : Hum... ironique

Disponibilité : Actif
Si tu souffres à cause de tes amis, il ne te reste qu'à les éliminer
Jeu 12 Juil - 8:46
Posté sur le toit, assis tranquillement, il attendit patiemment l’arrivée de son « frère », faisant fi des réflexions des Akumas qui l’accompagnait. Il n’avait aucun intention de se mêler à la foule et partir à la recherche d’une personne qu’il ne connaissait pas, peu importe qu’on lui disait à quel point il était reconnaissable.
Finalement, il n’eut pas à attendre très longtemps qu’il vit une silhouette approcher d’eux, une sensation de familiarité l’envahissant. Il appela doucement le prénom qu’on lui avait donné mais aucune réponse ne lui parvint. Enfin, quand l’autre arriva à leur hauteur, il dû se forcer à constater qu’effectivement, l’autre membre de la famille ne passait vraiment pas inaperçu.

Je comprends mieux pourquoi on m'a demandé de venir ici. T'es nouveau et je dois te tenir la main. C'est vrai que j'adore jouer les nounous.

Il répondit par un sourire moqueur, c’est vrai qu’il avait vraiment l’air transporté par l’idée…
Il haussa cependant un sourcil -l’autre caché par son cache-oeil de toute façon- quand le brun se penchant vers lui pour lui tapoter légèrement la tête. Hum… il lui prenait quoi là ? Finalement, il aurait mieux fait de se lever…

Alors mon petit, c'est quoi ton nom ? Moi c'est Heath et je vais m'occuper de toi et m'assurer que tu fasses pas de bêtises. Où plutôt que tu fasses les bonnes bêtises.

Il soupira avant de se remettre debout, les deux mains dans les poches tout en se tourna lui aussi vers la foule grouillante avec une légère grimace.

Yanwë…

Et il ne comptait pas le faire, peut importait ce que son « frère » avait en tête à se propos.

▬  C'est l'heure de regarnir notre armée frérot. Et tu vas t'y coller
Non, se contenta-t-il de répondre dans un sourire désabusé.

Du coin de l’œil, il avait pu voir les Akumas reculer d’un air très méfiant, l’un d’entre eux ayant tout de même le courage de lui faire quelque signe de la main pour qu’il se calme et soit plus « sage » avec le second membre de la famille.
Il ne prit pas la peine de répondre à cela. L’autre, Heath, ne semblait pas être du genre à prendre des gants et restait direct alors pourquoi ne se permettrait-il pas de faire pareil ?

Je ne compte pas tuer qui que ce soit, met ça sur le compte de la « compassion » ou de ce que tu veux.

Ce n’était pas qu’il ne ressentait pas du mépris envers les êtres humains… et quelque chose en lui semblait vraiment se réjouir à la perspective de réduire la population. Mais une autre partie semblait tout simplement malade à l’idée, lui donnant de sérieux haut-le-cœur.
Heath n’avait qu’à faire la mission seul… ou ne pas la faire du tout, il s’en foutait. Lui ne le ferait pas.



Merci Iré pour la signa :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Heath
Imaginer, Construire, Anéantir... On revient toujours au Néant
avatar
Date d'inscription : 09/05/2018
Messages : 33

Imaginer, Construire, Anéantir...  On revient toujours au Néant
Sam 15 Sep - 11:50
Super ! Un capricieux...
- Yanwë…

Ouaip, décidément, il est inconnu au bataillon. Je me rappelle clairement pas en avoir entendu parler. Ou alors c'est que j'écoutais pas. Non pas que ça ne m'intéresse pas les histoires de famille mais je trouve toujours plus important à faire que d'écouter les autres raconter leur vies et celles de leurs frères et soeurs. Dire que je me retrouve là parce que ce foutu bloque porte n'a pas empêché Tyki d'entrer dans ma chambre. Enfin bref, j'imagine que le Comte serait venu me saouler d'une manière ou d'une autre. Autant en finir rapidement avec ces conneries.

- Non.

J'hausse un sourcil en entendant sa réponse. Comment ça, non ? Mais j'ai affaire à quel genre de Noé au juste. Du coin de l'oeil je vois les Akumas reculer et l'un d'entre eux fais des signes au gamin qui me fait face. Quoi ? Je suis si violent que ça ? Mais non je suis très gentil. Je dirais même méchamment gentil.

- Je ne compte pas tuer qui que ce soit, met ça sur le compte de la « compassion » ou de ce que tu veux.
- Ah bordel de merde. Le Noé de la Compassion. Evidemment, il fallait bien qu'il y ait un piège. Je m'en souviendrai l'ancien.

Je me tourne vers les deux Akumas qui n'ont pas l'air franchement rassurés.

- Bon écoutez moi les boites de conserves. Vous allez descendre au milieu de cette joyeuse foule de trou de balle et vous allez me trouver des cibles potentielles. Des couples d'amoureux, des familles avec des enfants, ce genre de choses. Et une fois que vous en avez trouvé, vous les lâchez plus d'une semelle, c'est compris ? Allez barrez vous.

Les deux machines hochent la tête et disparaissent dans la foule, soulagés d'avoir pu quitter ce toit visiblement. Bon maintenant faut s'occuper de ce gamin capricieux.

- Bon alors mon p'tit bonhomme. Toi tu fais dans la Compassion, moi je fais dans le Néant. On peut pas dire qu'en général ce soit un duo gagnant. Le Comte a un humour de dégénéré mais bon vu le temps qu'il a passé sur cette Terre on peut pas vraiment s'en étonner. En plus de ça vu comment tu te comportes j'suis prêt à parier que tu viens juste d'émerger. J'ai vraiment un don pour recevoir les jobs merdiques moi.

Je me poste à côté du mioche et soupire lourdement.

- Tu réfléchis beaucoup trop avec ton côté humain. C'est ça qui fait chier. Je sais que ton côté Noé, lui, n'attend qu'une chose, c'est de descendre dans ce merdier là en bas et de trancher quelques gorges.

J'aperçois en contrebas un Akuma qui a isolé un couple de jeunes amoureux. Je les montre du doigt avec un sourire.

- Tu vois pas les choses sous le bon angle Monsieur Compassion. Tu vois ce couple, il est heureux, bien portant. Ils filent le parfait amour. Pas de quoi ressentir de la compassion. Je fais un signe à l'Akuma qui dégaine un couteau et poignarde l'homme avant de disparaître dans la ruelle. -Voilà qui est mieux. Maintenant tu as de quoi ressentir de la compassion. Voire même de la pitié. J'suis prêt à parier que la petite voix du Noé dans ton casque est toute émoustillée. Il te suffis juste de l'écouter. Rien de sorcier.

Je pointe le doigt sur sa tempe. Va falloir renarder pour l'avoir. C'est vrai que c'est complètement mon genre de truc ça. J'ai tellement mieux à foutre que ça.
... Et le rendre inhumain.


Revenir en haut Aller en bas
Lavi Jr.
Si tu souffres à cause de tes amis, il ne te reste qu'à les éliminer
avatar
Date d'inscription : 30/01/2013
Messages : 389

Localisation : Arche des Noés
Humeur : Hum... ironique

Disponibilité : Actif
Si tu souffres à cause de tes amis, il ne te reste qu'à les éliminer
Mar 9 Oct - 16:40
Mission de merde

Un piège… bon, pourquoi pas. Il s’en foutait bien, l’autre pouvait le prendre comme il le souhaitait du moment qu’il lui lâchait la grappe avec cette affaire.
Il passa une main dans ses cheveux agacé… plus par ses sentiments contradictoire que par ce « frère » devant lui. Du moins, pour le moment.

Bon écoutez moi les boites de conserves. Vous allez descendre au milieu de cette joyeuse foule de trou de balle et vous allez me trouver des cibles potentielles. Des couples d'amoureux, des familles avec des enfants, ce genre de choses. Et une fois que vous en avez trouvé, vous les lâchez plus d'une semelle, c'est compris ? Allez barrez vous.

Il le regarda d’un air blasé. Si les Akumas le faisaient -et d’ailleurs, il s n’étaient pas créaient pour ça ceux là ?- pourquoi venait-on l’ennuyer avec ça ?
Une part de lui se disait qu’il devait arrêter les Akumas, les empêcher de tuer des innocents. Et l’autre, plus forte, disait à la première de fermer sa gueule. Il commençait à avoir la migraine…

Bon alors mon p'tit bonhomme. Toi tu fais dans la Compassion, moi je fais dans le Néant. On peut pas dire qu'en général ce soit un duo gagnant. Le Comte a un humour de dégénéré mais bon vu le temps qu'il a passé sur cette Terre on peut pas vraiment s'en étonner. En plus de ça vu comment tu te comportes j'suis prêt à parier que tu viens juste d'émerger. J'ai vraiment un don pour recevoir les jobs merdiques moi.

Il était on ne peut plus d’accord, on ne pouvait pas vraiment faire plus éloigné que ça. Quand aux jobs merdiques, il ne se sentait pas très bien concernés.

Tu réfléchis beaucoup trop avec ton côté humain. C'est ça qui fait chier. Je sais que ton côté Noé, lui, n'attend qu'une chose, c'est de descendre dans ce merdier là en bas et de trancher quelques gorges.

Il eut un sourire en coin. Réfléchir avec son côté humain ? Ah ! Si seulement ça pouvait être ça !
Il soupira. Bon, c’est que ça commençait à le gonflait finalement. Et le fait de changer aussi facilement d’humeur aussi, accessoirement.
Il suivant du regard la direction montrer par le Néant. Un couple… tout amoureux et heureux d’être avec l’autre de ce qu’il pouvait voir. Il vit aussi l’un des Akuma non loin et sa mâchoire se crispa malgré lui. Il ne pouvait rien y faire n’est-ce pas ? Non, la réalité et qu’il ne devait rien faire, et il le savait pertinemment.

Tu vois pas les choses sous le bon angle Monsieur Compassion. Tu vois ce couple, il est heureux, bien portant. Ils filent le parfait amour. Pas de quoi ressentir de la compassion. Voilà qui est mieux. Maintenant tu as de quoi ressentir de la compassion. Voire même de la pitié. J'suis prêt à parier que la petite voix du Noé dans ton casque est toute émoustillée. Il te suffis juste de l'écouter. Rien de sorcier.
Je ne sais pas pour ma voix de Noah, mais ma voix d’Exorciste t’emmerde profondément. Dit-il en passant comme s’il parlait de la météo.

Il s’accroupit, fixant toujours la ruelle où la jeune femme pleurait à grand renfort de cris, ameutant plusieurs personnes autour d’elle.
Que d’air brassé pour rien… Triste.

J’ai compris la leçon… mais je ne tuerais personne. Tu as des Akuma et en plus, tu dois faire des merveilles dans ce genre de cas non ? Alors laisse tomber.

Ne jetant même pas un regard à l’autre, il sauta dans la rue, prenant bien attention à être sous forme humaine, avant de s’éloigner de la fête. Quelques personnes en face le croisaient pour s’y rendre… dont des parents avec enfants… L’un trébucha à côté de lui et il le rattrapa à temps.

Vous feriez mieux de vous rendre à la fête un autre jour…

Autant il voulait ignorer les humeurs provoqué par ses souvenirs en temps qu’exorciste qui refaisaient surface, autant il était pour ignorer ses envies de Noah à se moment là.
Il était vraiment inutile de jeter de l’huile sur le feu, n’est-ce pas ? Et pourtant, tuer ces être si fragile serait si simple...

Il soupira se passant une main sur le visage en continuant son chemin. Non, il ne tuerait personne. Du moins, tant qu'il pouvait s'éloigner de la fête...
Codage par Libella sur Graphiorum



Merci Iré pour la signa :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Heath
Imaginer, Construire, Anéantir... On revient toujours au Néant
avatar
Date d'inscription : 09/05/2018
Messages : 33

Imaginer, Construire, Anéantir...  On revient toujours au Néant
Ven 12 Oct - 14:59
Une ultime poussée
Je regarde l'homme s’effondrer et sa petite amie se précipiter vers lui en pleurant. Il n'y a pas à dire, c'est beau un humain qui meurt. Je tourne vers mon attention vers Yanwë quand celui-ci se décide à me répondre.

- Je ne sais pas pour ma voix de Noah, mais ma voix d’Exorciste t’emmerde profondément.

Sa voix d'Exorciste ? Ce type est un ancien Exorciste ? Sa remarque provoque un fou rire chez moi que je met un moment à juguler. J'essuie les larmes qui coulent de mes yeux et prends de grandes inspirations pour me calmer. Un Exorciste devenu Noé. Alors là, le destin est vraiment le plus grand des salopards. Après avoir intégré ces infos je me tourner vers le mioche et je remarque qu'il observe la scène de la nana en pleurs sur le cadavre. Et un Akuma de plus...

- J’ai compris la leçon… mais je ne tuerais personne. Tu as des Akuma et en plus, tu dois faire des merveilles dans ce genre de cas non ? Alors laisse tomber.

Je commence à comprendre pourquoi Adam m'a envoyé m'occuper de ce mioche. Il vient d'émerger et il est partagé entre sa voix de Noé et sa voix d'Exorciste. Et je suis supposé réveiller le Noé qui est en lui. Super. Je pensais que le Comte voulait simplement m'empêcher de dormir parce que ça le faisait marrer mais en fait, cet enfoiré veut simplement se foutre de ma gueule dans les grandes largeurs. Et je le soupçonne de vouloir tester la loyauté du p'tit nouveau. Il veut savoir si on peut lui faire confiance... Pendant ce temps, mon frère s'en va et redescend dans la rue. Je me lance à sa suite mais je reste en retrait le temps de trouver une solution à sa passivité. Nous avançons un moment puis je remarque une famille arriver en sens inverse. Deux parents avec deux garçons, un petit d'environ sept ans et un plus grand de seize ans. Plus ou moins. Le petit se ramasse pas loin de mon frère qui le rattrape avant qu'il ne touche le sol. Je m'approche discrètement pour voir et entendre ce qui va suivre.

-  Vous feriez mieux de vous rendre à la fête un autre jour…

Puis il continue sa route. Mais ce qui compte ce n'est pas ce qu'il a dit mais ce que j'ai lu dans ses yeux. Je viens de trouver mon levier. J'ordonne mentalement aux Akumas d'isole la famille puis je vais passer mon bras autour des épaules de Yanwë, l'air joyeux.

- Tu sais, je crois qu'on est partis sur de mauvaises bases toi et moi. Je sais que le Comte nous a confiés une mission qui n'est pas vraiment cool. Surtout pour une première fois mais bon tu sais bien qu'on ne peut pas dire non au Comte. Et puis pas la peine de flipper ni de grogner. Il ne t'enverras pas sur ce genre de mission par la suite. Comme tu l'as dit on a les Akumas pour ça mais, à mon avis, il veut surtout savoir si tu es capable de suivre les ordres.

Pendant tout mon monologue je garde mon bras fermement accroché à ses épaules et le guide vers le lieu de l'embuscade de la famille. En tournant à l'angle de la ruelle où il se trouvent je reprend mon discours.

- Mais pour moi, c'est pas une question de capacité, mais une question d'envie. Et j'ai lu dans tes yeux à quel point tu en avais envie. Alors laisse toi porter, ne résiste pas.

Je m'approche de la famille, terrifiée, qui nous demande qui nous sommes et ce que nous voulons. Je les ignore et m'approche d'un des Akuma pour récupérer son couteau.


- A toi de jouer petit frère. Ne résiste pas à l'appel du sang. Rien ne t'obliges à être expéditif. Tu peux t'amuser avec ton insecte. Lui arracher les pattes, les antennes, sectionner les ailes. Il y a tellement de possibilités.
La goutte de sang qui fait déborder le cadavre...


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: