:: Congrégation de l'Ombre :: Quartier Général Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Move B****, get out the way - PV Sabbat

avatar
Date d'inscription : 01/11/2017
Messages : 385

Localisation : Ne le dites pas à Alice...
Humeur : Libre ~


Mer 30 Mai - 23:25


Putain. C'était le seul mot qui lui venait à l'esprit. Il était là depuis moins de vingt-quatre heures et avait déjà une envie folle de partir et de ne plus jamais revenir... en fait il avait ressenti le besoin de partir avant même d'arriver, ce qui était légèrement frustrant et démotivant. Et dire qu'il était venu de son plein gré... ce n'était pas comme si on le forçait vraiment habituellement, mais il avait trouvé une "bonne" raison de venir en la réunion informative de Miss nouvelle Luverrier. Ouais, ce n'était pas terrible comme surnom, mais il ne se trouvait pour le moment pas de raison de la détester outre le fait qu'elle faisait partie d'une famille pourrie. L'appeler Miss Luverrier revenait à l'insulter, en fait... vraiment génial.

Il était resté cloitré dans sa chambre depuis la fin de la réunion, c'est à dire au moins une à deux bonnes heures, repensant à combien le QG ne lui avait pas manqué depuis la dernière fois... la dernière fois, c'était il y a longtemps, mais pas assez à son goût. Il remerciait intérieurement l'Arche de l'avoir envoyé dans le temple plutôt que dans cet enfer.
Il garderait cependant cette pensée pour lui, on l'emmerdait déjà assez pour qu'il donne à ces connards de quoi le faire encore plus. Au bout d'un moment et sous la pression de son estomac, il dû se résoudre à sortir de son asile pour chercher de quoi manger. S'il ne partait que le lendemain, il ne voudrait pas le faire l'estomac vide.

Il se rendit donc au réfectoire, pestant sur tous ceux qui se mirent sur sa route, et ignora totalement les pleurs de joie du cuisinier lorsqu'il le vit. Ok, pourquoi il l'appréciait ? Lui ne se souvenait même pas de son prénom. Voilà ce qui arrive lorsqu'on passe trop de temps dans ce trou à rats. Il reparti sans attendre avec son plateau rempli, n'en ayant rien à foutre de s'il devait manger là ou non. Dans sa chambre, ce serait parfait.
Alors qu'il s'apprêtait à réellement quitter la grande salle, un corps atterri devant ses pieds, ce qui l'arrêta dans sa course. Il lança un regard noir à ce qui semblait être un trouveur. Pourquoi cette sous merde se mettait-elle en travers de sa route ? Il le piétina pour passer puis lança, se retournant de moitié.

- Écrase-toi ailleurs la prochaine fois, sinon je te fais passer par la fenêtre du dernier étage.

Move B****, get out the way




Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 29/05/2018
Messages : 11

Humeur : Chasseuse

Disponibilité : Tout le temps

Mer 6 Juin - 16:36

       
Touche ni ma bouffe ni mes amis
Feat Shiro Takuya

Bordel, quand est ce que je vais sortir de cet endroit ? C'était la phrase qui revenait le plus souvent dans mon esprit en ce moment. J'y étais depuis pile un mois et je commençais déjà à devenir claustro. Franchement avec une architecture pareille, je ne pouvais que détester cet endroit. Une grande construction en hauteur avec un trou au centre. Un putain de trou. Pratiquement pas d'ouvertures sur l'extérieur. Bref une vraie cage à exorcistes. Avec un QG pareil pas étonnant que ceux qui le peuvent le fuient dès qu'ils en ont l'occasion. Le seul point positif de l'endroit était le réfectoire qui fournissait une nourriture de qualité comme j'en avais rarement mangé jusqu'à présent. C'est pourquoi j'avais rapidement fait ami-ami avec les cuisiniers et maintenant je connaissais tout de leur vies, de leur enfances à leur mariages. Il avait fallut que je discute avec eux pendant des heures pour connaitre tout ça et pour qu'ils m'aiment bien. Mais le dur labeur paie toujours. Depuis, ils se faisaient un plaisir de me servir mes plats préférés. Le plateau surchargé de nourriture posé devant moi en était la preuve.

J'en avais besoin après avoir participé à la super méga réunion organisée pour Kae. Franchement j'étais encore étonnée qu'elle ai accepté ce poste. En même temps, Catherine avait était claire. J'aimais bien cette femme. Et comme j'étais pas morte je supposais que c'était réciproque. Kae, comme d'habitude, avait assurée. Sa politique était plutôt claire et directe. Je m'y attendais. Je m'attendais aussi aux quelques grimaces entre-perçues. Les gens ne semblent pas aimer les Crows par ici. Encore moins les Luverriers et n'ont jamais beaucoup aimé l'honnêteté. Kaelis réunit les trois. Ding ding ding jackpot.

Tout ça m'avais donné faim. Alors après avoir salué Kae de loin, je m'étais dirigé directement vers la nourriture. C'est pour cela que j'étais assise dans un coin de la grande salle avec un plateau regorgeant de nourriture et, sans doute, un air d’extrême satisfaction sur le visage. Mon repas aurait pu se passer parfaitement bien, moi mangeant tranquillement sans que personne ne vienne me faire chier mais les gens semblaient prendre ombrage qu'une exorciste nouvellement arrivée soit aussi bien traitée et qu'en plus elle soit amie avec le chef des Crows. Je les entendaient discuter grâce à mon don. Bande de nazes.

J'allais entamer ma seconde assiette de mets quand un intrus s'avança dans ma zone personnelle. Trop près. Je fis mine de l'ignorer totalement tout en contractant légèrement mes muscles au cas où.  Au bout de deux minutes sans que je bouge, il se mit de l'autre coté de la table, en face de moi. Je lâchai ma bouffe et le fixai dans les yeux. Banal. Ce fut le premier mot qui me vint à l'esprit. Je détaillai rapidement ses vêtements et l'associai aux trouveurs. Dans ses yeux je pouvais distinguer de l'arrogance, un soupçon de peur le tout teinté de haine. Pour qu'il m'en veuille autant je devais avoir fait un truc de grave. Je réfléchis rapidement. Nope, j'avais rien fait de trop grave. Sauf si on excepte mettre une raclé mérité à certains combattants se disant les meilleurs -bien fait, trous du cul- et sortir le plus souvent pour pas devenir folle à être enfermée autant de temps à l'intérieur. Je m'essuyai les doigt et posai les avants-bras sur la table.

- Quoi ?

Les yeux de l'homme s'écarquillèrent de surprise. Ben quoi ? Tu voulais que je commence par des banalités alors que tu envahit mon espace personnel sans mon accord ? Dans tes rêves mon grand. En plus j'aimais pas les bonnes manières. Celui assit en face de moi se reprit vite et fit une moue de dégoût à peine dissimulée.

- Alors comme ça c'est toi ...

Je soupirai.

- Bon écoute mon grand. J'ai faim et tu m'empêche de manger alors on va aller vite. Je m'en tape de ton avis, de tes sentiments, je ne suis pas assistante sociale. Je suis sure que tu pourra en trouver une dans cet immense truc appelé QG. Et si c'est pas le cas, tu n'a qu'à te confier à ta main droite, elle t'écoutera avec une grande attention j'en suis sure. Si ce n'est pas pour donner un avis dont j'ai rien à foutre que t'est là alors parle et vite parce que comme je te l'ai dit j'ai faim. Et je serais capable de manger n'importe quoi là tout de suite.

Je laissai mes yeux s'illuminer légèrement et le teint de l'homme en face de moi s'éclaircit légèrement. Mais il se reprit vite et l'arrogance et la haine balaya la peur qui avait une bonne raison d'être présente. Il se redressa de toute sa hauteur, surement plus grande que la mienne et me toisa d'un air mauvais.

- Une amie du crow comme toi n'a aucunes raison d'être exorciste. Amie avec une Luverrier. Tu déshonore ton rang. Les Luvierriers sont des sous-merdes de nobles qui ne valent rien.

Et sur ses mots-qu'il n'aurait pas du prononcer-, il fit se qu'il n'aurait jamais du faire. Il pris mon plateau et me le jeta à la figure. Enfin essaya. Je lui attrapai le poignet avant qu'il fasse quoi que se soit et utilisai l'élan qu'il avait prit pour lui apprendre à voler. Il faisait un bel oiseau, mais un oiseau doit toujours atterrir et sans ailes la chute fut dure. Mais je ne comptais pas le laisser sans tirer comme ça. Il avait insulté mon amie et faillit gâcher ma bouffe. Alors lui, il allait morfler. D'un pas dont je contrôlais la vitesse avec peine, sinon je me serais ruée sur lui, je me dirigeai vers le trouveur à terre. Trouveur sur lequel un homme marcha sans ménagement. Il se retourna à peine continuant à avancer dans le sens contraire à ma direction.

- Écrase-toi ailleurs la prochaine fois, sinon je te fais passer par la fenêtre du dernier étage.

J'eu envie de sourire à travers ma colère. Bonne idée tient. Pourquoi pas lui apprendre vraiment à voler. Je dépassai celui qui venait de me donner la meilleure idée de la semaine et attrapai le trouveur par le col. L'homme se mit à se débattre et à crier mais il ne pouvait pas se défaire de ma poigne, pas quand j'étais en rogne comme ça. Je me mis à le traîner au sol, direction le trou géant au milieu du QG.

- Aller vient mon garçon, on va voir si tu sait aussi bien voler qu'essayer de stopper le flot de conneries qui sort de ta bouche.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/11/2017
Messages : 385

Localisation : Ne le dites pas à Alice...
Humeur : Libre ~


Jeu 7 Juin - 18:34


Honnêtement, il n'avait rien contre le fait de s'acharner un peu sur ce trouveur pour lui faire regretter de s'être mit en travers de sa route, mais il préférait foutre le camp et laisser ce type dans sa merde. S'en prendre à un trouveur, c'était se mettre des dizaines d'autres à dos. Ce n'était pas comme s'il les craignait, mais on l'emmerdait déjà assez comme ça pour qu'il entame une bataille dans le réfectoire, même si cette idée l'amusait un peu quand même. Il ne s'agirait sûrement pas du premier désastre qu'il causerait en ces lieux. Il garderait cependant cela pour une prochaine fois, espérant par la même occasion qu'elle n'arriverait jamais puisqu'il ne se donnerait plus l'occasion de rester ici une seule journée. Il se contenta de pester sur l'homme après l'avoir lourdement piétiné, enfin prêt à reprendre sa route.

Il remarqua cependant du coin de l'oeil une silhouette qui s'avançait de manière déterminée vers le sac à patates au sol. Il s'écarta d'un pas lorsque celle-ci, semblant être celle qui l'avait fait voler à ses pieds en premier lieu, l'attrapa par le col et se mit à le trainer en ignorant ses supplications. À bien la regarder,  il s'agissait probablement d'une exorciste, une exorciste très en colère. Voilà qui était amusant. Il n'avait jamais eu l'occasion de voir un exorciste maltraiter un trouveur, cela valait la peine qu'il observe un peu le spectacle. Avec un peu de chance, les autres trouveurs se mettraient en colère, et il aurait droit à une bataille épique ! Et sans doute un peu ridicule, aussi... mais c'était le risque. La brune s'approcha dangereusement du trou béant au centre du QG, ne lâchant toujours pas sa victime.

"Aller vient mon garçon, on va voir si tu sait aussi bien voler qu'essayer de stopper le flot de conneries qui sort de ta bouche."

Il rêvait ou l'exorciste venait de lui voler sa brillante idée de jeter l'homme de très très haut ? Ce n'était pas comme s'il avait une seule seconde eu l'intention de le faire, mais bon.. voler les idées des autres, c'est mal. Il l'imaginait d'ailleurs mal mettre ses menaces à exécution. Battre un trouveur était une chose, mais le tuer en était une autre. Elle s'attirerait les foudres de bien des personnes, et pas que celles des petits camarades du pauvre homme. Il fit quelques pas vers elle, mesurant l'espace qui séparait leur étage du dernier.

- Oi...

Nan. Ce n'était décidément pas une bonne idée, mais cela la jeune femme était assez grande pour le comprendre. Il ne serait donc pas celui qui tenterait de l'en empêcher, bien au contraire. Il était curieux de voir jusqu'où elle irait pour se venger d'il ne savait trop quoi ! Un peu d'animation dans le QG le plus ennuyeux qui puisse exister ne ferait pas de mal. Il s'approcha un peu plus, riant doucement.

- J'espère qu'ils aiment la bouillie de trouveur au premier étage. Car c'est tout ce qui restera de lui...  Pourquoi tant de violence, Miss Enragée ?


Il lui semblait l'avoir vue à la réunion, d'ailleurs... peu importe. Il ne tarda pas à entendre des exclamations ainsi que des bruits de pas pressés. Les camarades de ce trouveurs semblaient aussi déterminés à sauver leur ami que morts de trouille. Ils attrapèrent le bras de la victime pour le tirer, pleurnichant quelques excuses hypocrites en direction de l'exorciste. Vraiment des lâches...
Move B****, get out the way




Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 29/05/2018
Messages : 11

Humeur : Chasseuse

Disponibilité : Tout le temps

Mer 13 Juin - 10:49

       
Faire voler un trouveur ça ouvre l'appétit.
Feat Shiro Takuya

Quel nul. Plus je me rapprochais du trou, plus il gigotait et se répandait en excuses. Pitoyable. Réellement pitoyable. J'étais à trois pas du vide quand s'adressa à moi celui qui avait marché sur le trouveur sans une once de remords. Il s'était placé à coté de moi et je le vis sourire du coin de l'oeil.

- J'espère qu'ils aiment la bouillie de trouveur au premier étage. Car c'est tout ce qui restera de lui... Pourquoi tant de violence, Miss Enragée ?

Miss Enragée ? J'étais pas si enragée que ça... Si ? Je me tournai vers lui, tenant toujours le trouveur d'une main de fer.

- Disons que cet homme n'arrive pas à contenir le vide de son esprit et qu'il se sent forcé de le partager à tous. Mais voyez-vous, étant altruiste et pleine de générosité, je me sens dans l'obligation de lui apprendre à fermer son clapet.

Je venais de finir ma phrase qu'un groupe de trouveur agrippaient celui que je tenais tout en pleurnichant et se confondant en excuses. Non mais ils me prenaient pour qui ? Je fixai le trouveur qui était venu me faire chier.

- J'espère que tu a compris la leçon mon cher ...

Une lueur d'espoir s'insinua dans le regard de celui que je tenais. De l'espoir et en même temps de la victoire. Parce que, je le suppose, personne ne s'en prenait vraiment aux trouveurs. Si tu savais mon petit... Je lui souris, dévoilant mes dents et regardais les amis de l'emmerdeur. Je les dégageai d'une secousse et dans le même mouvement jetais l'homme dans le trou. Les hommes présents crièrent et se précipitèrent au bord du précipice. Les imitant, je me penchai pour voir la chute sans grâce aucune de l'homme qui faisait moins le malin maintenant. Grâce à ma vision périphérique, je vis les trouveurs se tourner vers moi et je sentis leur hésitations. Allaient-ils s'en prendre à moi, ou n'avaient-ils aucun courage ? Non rien manifestement.
Dans un soupir, j'attrapai le fil qui pendait de ma manche. Sur un "bong", la chute du trouveur sans ailes fut immédiatement arrêtée. Ce fil était génial. J'en avais toujours sur moi. Fin, invisible et ultra résistant, il était parfait pour un cambriolage, un meurtre, ou dans ce cas précis, la pendaison d'un trouveur. En bas, l'homme oscillait, pendu par le pied gauche. Il pleurait et j'étais persuadée d'avoir entendu des excuses à un certain moment. De vraie excuses. Parfait. Leçon apprise.
Maintenant mon dilemme était tout autre. Devais-je le remonter ou le laisser là ? Si je le remontais, il faudrait que je force et j'avais déjà très faim, j'avais pas envie de rester l'après-midi dans le réfectoire à manger. Si je le laissais là par contre ... Les amis de ce trouveur pourraient le remonter eux même et j'aurais rien à faire... Allez c'était décidé, la seconde solution. Je pris le fil et le donnais à un homme plutôt costaud, un autre trouveur à la vue de l'uniforme. L'homme le prit et fut entraîné en avant lorsque je lâchai le fin objet. En soupirant, je le rattrapai par la chemise et regardait les autres idiots qui traînaient dans le coin sans rien faire, tout juste bons à geindre pour leur ami.

- Je vous conseille de vous y mettre à plusieurs si vous voulez pas avoir deux bouillies de trouveurs au fond de ce trou...

Sur un sursaut, ils mirent au moins deux bonnes minutes à comprendre ce que je leur avais dit mais il agrippèrent enfin le fil et je pus lâcher le balourd. En me frottant les mains, je me tournai vers celui qui m'avait presque encouragé à transformer du trouveur en bouillie. Je lui souris.

- Désolée de gâcher votre joie, mais il n'y aura pas de bouillie de trouveur au dîner. En parlant de bouillie, je sais pas vous mais j'ai faim, voulez vous manger avec moi ?

J'étais persuadée de l'avoir déjà vu quelque part mais où ... Haussant les épaules mentalement, je commençai à me diriger vers ma table quand je pensai soudain à quelque chose. Je me retournai vers le groupe qui remontait peu à peu l'idiot.

- Le fil est à moi, n'oubliez pas de me le ramener, sinon on aura des comptes à régler vous et moi ...

Ayant dit que ce que je voulais dire, je revins à mon idée principale, manger.

       


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/11/2017
Messages : 385

Localisation : Ne le dites pas à Alice...
Humeur : Libre ~


Sam 16 Juin - 20:29


"Disons que cet homme n'arrive pas à contenir le vide de son esprit et qu'il se sent forcé de le partager à tous. Mais voyez-vous, étant altruiste et pleine de générosité, je me sens dans l'obligation de lui apprendre à fermer son clapet."

Il esquissa un large sourire. Oh ? Alors Madame était du genre à rendre service ? Quelle âme généreuse il venait de rencontrer. Débarrasser le monde d'un stupide trouveur de cette manière et pour si peu, il appréciait. Enfin, de la manière dont il pouvait apprécier un exorciste, c'est à dire être capable de le supporter pendant plus ou moins longtemps sans l'envoyer chier. Le tout était de voir si elle aurait vraiment le cran de buter cet imbécile, auquel cas il pourrait vraiment l'apprécier, ou si elle se contenterait de lui faire une frayeur, ce qui serait quand même bien moins amusant. Il avait terriblement envie de voir comment l'administration gérerait le meurtre d'un trouveur de la main d'un exorciste.

Il suivit des yeux un groupe de trouveur qui vint tenter de secourir le premier, se retenant de faire un croche-pied à l'un d'eux. Il n'allait tout de même pas les empêcher d'aller dire bonjour à un exorciste folle de rage...

"J'espère que tu a compris la leçon mon cher ... "

Il crut un instant à un coup de bluff, qu'elle allait le relâcher après avoir proféré cette menace en l'air. Et quelle déception ça aurait été. Fort heureusement, du moins, pas pour le trouveur, elle le poussa comme prévu dans le vide. Il entendit des hurlements provenants tant du trouveur que de ses amis, ceux-ci s'étant précipités vers le rebord pour admirer sa chute. Il s'en rapprocha aussi, mais constata avec cette fois une réelle déception que le trouveur était non pas écrasé au sol, mais retenu par ce qui semblait être un fil de fer. Il souffla, quittant le vide. Faire les choses à moitié, ça n'avait rien de bien amusant.. mais il supposait que ce trouveur se retrouverait apeuré à vie, donc c'était mieux que rien.

Il se tourna, laissant l'exorciste conseiller les trouveurs sur comment ne pas finir au fond de ce trou avec leur ami. Car en plus, elle les aidait... ce n'était pas vraiment le genre d'âme charitable qu'il appréciait, contrairement à celle qu'il avait cru voir au départ. Ça proférait des menaces pour ne pas les exécuter au final, vraiment ennuyeux...

"Désolée de gâcher votre joie, mais il n'y aura pas de bouillie de trouveur au dîner. En parlant de bouillie, je sais pas vous mais j'ai faim, voulez vous manger avec moi ?"

Il plongea ses yeux dans les siens, se demandant si partager un repas avec elle serait aussi décevant que de la voir briser un trouveur. Certainement, oui. Un regard vers son plateau le fit cependant hésiter. Il avait perdu du temps à cause de cette histoire de trouveur, et à présent le temps qu'il remonte dans sa chambre, son dîner serait probablement froid. Les joies du QG. Il hocha finalement la tête, juste pour le bien de son repas.

- Je suppose qu'il n'y a pas grand chose à faire d'autre ici.

Il la suivit donc jusqu'à la table, ignorant la remarque qu'elle fit entre deux à l'un des trouveurs. Il y déposa son plateau et s'installa en face d'elle, ignorant totalement tous ceux autour d'eux. Le réfectoire était vraiment un endroit détestable, alors il préférait tout simplement l'oublier. Il n'attendit pas plus longtemps pour entamer son repas. S'il était là, c'était après tout pour ne pas manger froid. Il leva enfin les yeux vers la jeune femme, et lança. Il n'était pas venu pour elle, mais rester silencieux serait un peu gênant.

- Alors Miss ? Tu as l'air d'aimer cet endroit et ses occupants autant que moi.

Il porta ensuite son verre à ses lèvres sans pour autant détacher son regard du sien. Il n'en était pas certain mais, il lui semblait qu'elle ne se plaisait pas plus que ça ici. Déjà, car elle mangeait seule, mais aussi car elle n'appréciait ouvertement pas ses "camarades", ce qui rendait donc l'endroit vraiment peu appréciable.

- Au fait, moi c'est Takuya. Maréchal Takuya. On s'est vu à la réunion il me semble.


Move B****, get out the way




Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 29/05/2018
Messages : 11

Humeur : Chasseuse

Disponibilité : Tout le temps

Jeu 12 Juil - 19:57

       
La claustrophobie c'est pas cool.
Feat Shiro Takuya

Seigneur dans quel trou pourris j'étais tombée ? Cette pensé me tournais dans la tête alors que je m'asseyais. Celui qui avait l'air eu si déçu que le trouveur ne se soit pas écrasé en bas du trou s'était installé en face de moi et avait entamé son repas sans un mot. Le silence ne me dérangeais pas et je savais faire avec. Le groupe de trouveurs s'était mis à plusieurs, je les entendais et je soupirai en me frottant la nuque. Il allait falloir que je sorte du QG plus tôt et plus rapidement que prévu. Si je n'avais pas écouté ma raison, il y aurait effectivement eu de la bouillie de trouveur en bas. Et même si j'étais prête à tuer pour arriver à mon but, je ne tuais pas pour le plaisir. Que j'ai faillit le faire signifiais que j'étais plus à cran que je ne l'avais d'abord cru.
J'enfournai une grande bouchée de l'assiette que j'avais laissé en plan plus tôt et réfléchit rapidement. Je n'avais pas un emplois du temps très chargé, je pourrais donc sortir tout l'après-midi et peut être aller embêter Kaelis si elle était libre qui sait ? Mes pensés furent interrompues par mon compagnon de table qui me fixa dans les yeux, sans ciller.

- Alors Miss ? Tu as l'air d'aimer cet endroit et ses occupants autant que moi.

Un grognement sortit sans même que j'eu le temps de le réprimer. Il était mignon lui. C'était le plus grand euphémisme du siècle.

- Disons que l'endroit va me rendre folle sous peu. Autant les habitants irritants et idiots que cette stupide tour.

Encore une fois je me massai la nuque de la main droite. J'étais rarement dans cet état là, mais si ça se trouvai, l'endroit allait vraiment me rendre claustrophobe... Il enchaîna alors je prenais une autre bouchée.

- Au fait, moi c'est Takuya. Maréchal Takuya. On s'est vu à la réunion il me semble.

J'avalai et lui fit un signe de tête. Maréchal hein ? Comme Khan ? Hmm. A voir si il méritait son titre. Khan le méritait même si il faisait un peu gosse. Elle pencha la tête sur le coté.

- Moi c'est Sabbat. Simple exorciste et ça me va. Je réfléchis rapidement. A la réunion de Kae ? J'haussais les épaules. C'est fort possible, mais y'en avait du monde et j'ai pas fais attention à tous les visages.

J'avait surtout scruté les langages des corps, ciblant ceux qui avaient l'air agressifs, mon rôle de garde du corps -autoproclamé- me tenant à cœur. Ma présence là-bas avait presque été exceptionnelle. Une simple exorciste à la super réunion avec tous les haut gradés ? J'eu envie de sourire quand je me repassai la tête de certains quand ils m'avaient vue dans la salle. Mais dans tous ça, je ne me souvins seulement que d'une remarque rapide que je m'étais faite sur un homme qui avait l'air de vraiment s'ennuyer pour un aussi haut gradé. Ça devait être lui, il avait l'air de quelqu'un de blasé. En même temps il avait pas un physique qui s'oubliait. Je remarquai que j'avais fini en deux deux ma seconde assiette -comme quoi les gens qui font chier ça donne faim- alors j'entamai mon dessert. Je me décidai à tâter le terrain pour savoir quel genre de supérieur était ce mec.

- Vous en avez pensé quoi ?

Je plissais légèrement les yeux, curieuse. Je m'attendait à tout. Dans la congrégation j'avais croisé beaucoup d'imbéciles et encore plus de décérébrés. Très peu valaient le coup. Et lui ?

       


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/11/2017
Messages : 385

Localisation : Ne le dites pas à Alice...
Humeur : Libre ~


Mar 17 Juil - 19:17


"Disons que l'endroit va me rendre folle sous peu. Autant les habitants irritants et idiots que cette stupide tour. "

Le maréchal eut un rire plus franc qu'il ne l'aurait souhaité. Il ne savait pas s'il devait s'en réjouir, mais il était vraiment surprit de rencontrer une exorciste qui n'aimait pas plus que lui être au QG. La plupart l'appelaient "maison" ou il ne savait quelle autre connerie... Ils semblaient de plus partager les mêmes raison de détester cet endroit, du moins en gros. L'ambiance, l'apparence des lieux, l'infériorité intellectuelle des trois quarts des occupant...Il ne pouvait le supporter, mais le pire était Luverrier et ses stupides corbeaux, sans oublier Alice... il espérait d'ailleurs ne pas la voir ici. Elle devait toujours être perdue dans la nature ou il ne savait trop où après le combat du temple en Amérique.
Et même avec cela, il doutait de pouvoir s'entendre sur le long therme avec elle, et ce n'était pas comme si il avait envie de faire le moindre effort dans ce sens...

Elle broncha à peine lorsqu'il lui révéla son nom ainsi que son rang. Peut-être qu'elle le connaissait un peu, ou de nom... ou peut-être qu'elle s'en foutait. Les deux options lui allaient. Lui aussi se foutait pas mal de l'identité de l'exorciste.

"Moi c'est Sabbat. Simple exorciste et ça me va. A la réunion de Kae ? C'est fort possible, mais y'en avait du monde et j'ai pas fais attention à tous les visages. "

Il esquissa un léger sourire en entendant la réponse. Elle semblait simple, pour une exorciste. Il releva cependant qu'elle appelait la nouvelle Luverrier par son prénom... s'il se souvenait bien, ou plutôt un diminutif de son prénom. Soit elle était vraiment familière, soit elle la connaissait personnellement. Il avait hâte de savoir quelle serait la réponse. Voilà qui pourrait bien envenimer les choses...

"Vous en avez pensé quoi ?"

Splendide. Elle semblait se faire la même réflexion que lui à propos de la Luverrier. Et quelque chose lui disait que s'il lui faisait part de toute sa haine envers cette famille, cela ne la comblerait pas plus de joie que ça. Peut-être essayerait-elle même de le faire passer par la fenêtre ! Enfin, si elle tentait, elle comprendrait qu'il n'était pas aussi faible et trouillard qu'un trouveur...

- Disons que je suis agréablement surprit par certains points, mais comme beaucoup d'autres j'attends de voir comment ça va tourner... même si après ce cher Malcolm, je n'ai pas une énorme foi en la famille Luverrier.

Ça allait, il ne s'était pas trop lâché sur les Luverrier... voir même pas assez. Enfin, il ne pourrait décider ainsi de détester la nouvelle commandante... elle aidait Allen dans un sens, mais il espérait que ce n'était pas pour l'enfoncer au final. Les Luverriers étaient tout de même du genre fourbe. Et tyranniques. Et il n'allait pas continuer à citer tous leurs défauts sinon il n'en aurait jamais fini.
Il avala la dernière bouchée de nourriture restante dans son assiette puis releva les yeux vers la brune.

- Et toi ? Qu'en retire-tu ? Je suis d'ailleurs surpris de constater qu'une simple exorciste ait accès à ce type de réunion...

Cela piquait un peu sa curiosité, mais il supposait que ça avait rapport avec le petit surnom que la brune avait donné quelques minutes plus tôt à la Luverrier...
Move B****, get out the way




Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D Gray Man - Seeds of destruction :: Congrégation de l'Ombre :: Quartier Général-
Sauter vers: