« Quand la guerre fait rage, les déchirures ne se referment pas de sitôt. »
Marian Cross
Seeds of Destruction
C'est quoi ce bordel putain ! {.feat Kaelis/Sabbat}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
C'est quoi ce bordel putain ! {.feat Kaelis/Sabbat}
Ahmès
Ce n'est pas parce qu'on ignore une chose qu'elle n'existe pas
avatar
Date d'inscription : 29/11/2017
Messages : 99

Ce n'est pas parce qu'on ignore une chose qu'elle n'existe pas
Dim 16 Sep - 19:56
 
Hein ? C'est quoi ce bordel ?!


Il en laissa tomber sa fourchette, observant le secrétaire avec des yeux aussi ronds que des soucoupes.
Il venait de lui dire quoi le con là ?

La commandante-en-chef Luverrier vous attends Lundi matin dans son bureau, bonne fin de journée.

Hein ? Quoi ? Comment ? Et surtout pourquoi ?! Sérieux, il avait fait quoi pour mériter ça ? C’était quoi ce karma pourris ? Il était sûr de ne pas s’être fait remarquer pourtant !
Il grogna, récupérant sa fourchette pour piquer rageusement dans son entrecôte. C’était quoi ce « Félicitation vous êtes le nouveau bras-droit de la Commandante en chef Luverrier ». Il n’avait rien demandé lui ! C’était une blague, c’est ça ? Ça ne pouvait pas être sérieux… Depuis qu’elle était là, il l’avait même pas vu ! Bon si il l’avait croisé vaguement et vu au moment de son intronisation mais il lui avait jamais parlé ! Et en plus il était un simple Crow, même pas un inspecteur !

Putain de journée de merde…
S’il l’avait su, il serait rester coller aux basques du Maréchal Takuya comme ça il aurait pû éviter le massacre.

Ne finissant même pas son plat, il ramassa son plateau pour les remettre en place avant de ce diriger se défouler dans la salle d’entraînement. Cela ne servirait à rien de parler à chaud ainsi… mais putain, d’où ça venait cette décision de merde à la con là ?
La main sur la poignée de la porte, il eut soudain un doute. C’était pas cette enfoirée de Sabbat… si ? Non parce qu’elle devait sûrement être la seule à le connaître bien et à en plus rester aux côté de la dame blanche… Putain si c’était elle, il allait la défoncer dès qu’il la verrait.

Courant presque vers la salle d’entraînement, ce fut parti pour une bonne soirée d’entraînement.

*** *** ***


Il abattit violemment sa main sur le réveil, écartant vivement ses couvertures avant de se diriger vers la salle d’eau, encore tout courbaturer de son entraînement de la veille.
Il fallait dire qu’il n’y était pas allé de main morte et que les rares courageux qui avait voulu s’entraîner avec lui avait sérieusement pris pour leur grade même s’il s’était retenu assez pour ne pas les blesser. Mais aussi, la veille n’avait pas été la journée. Et d’ailleurs, il croyait toujours à une blague, du moins il espérait. Mais il ne voyait pas ce qu’il avait fait pour mériter un tel traitement.

Passant l’uniforme du Crow en vitesse, il en retroussa les manches, n’aimant pas avoir les poignets encombrés. Puis, il sortit de sa chambre, claquant la porte derrière lui avant d’aller tranquillement vers le bureau de la Luverrier, les mains dans les poches.
Il n’était que six heures du matin et il ne comptait pas déjeuner alors il espérait qu’elle était déjà sur place. Sinon, il prendrait possession des lieux comme bon lui semblait.

Le secrétaire n’était pas là et pourtant, il entendait du bruit dans le bureau de la Commandante-en-Chef et une douce lumière se diffuser en dessous de la porte. Matinal ou on lui avait simplement dit qu’il se levait tôt et qu’il risquait de se pointer à une heure indécente du matin ? A creuser.
Sans la moindre gêne, il frappa à la porte, attendant qu’on lui donne l’autorisation pour entrer. Refermant d’un geste souple la porte derrière lui, il fixa la commandant-en(chef, les main dans les poches.

Bonjour Commandante-en-Chef Luverrier, je suis Ahmès. Puis-je avoir l’honneur de vous demander la raison de cette décision à la con ?

Oui il avait déjà épuisé son quota de politesse mais en même temps il était sincère. Il avait beau s’être calmé depuis la veille, une décision à la con restait une décision à la con.

Codage par Libella sur Graphiorum



Ahmès se moque de vous en #993333

Spoiler:

Merci pour la signa Iré :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Kaelis A. Luverrier
Le meilleur savoir-faire, c'est de vaincre l'ennemi sans combattre
avatar
Date d'inscription : 10/05/2018
Messages : 35

Humeur : Nope

Disponibilité : Tout le temps
Le meilleur savoir-faire, c'est de vaincre l'ennemi sans combattre
Lun 24 Sep - 14:46

Bonjour à vous aussi.


Feat Ahmès





- Non Sabbat.

L'exorciste qui me faisait face fit la moue, expression que j'avais appris à bien connaitre au fil des ans. Ses yeux félins se plissèrent et elle mit ses mains sur ses hanches. Pendant toute la conversation j'étais restée assise dans le canapé qui agrémentait mon bureau. Sabbat, fidèle à elle même, n'avait pas arrêté de bouger, examinant sans arrêt la bibliothèque, la cheminée et tout que qui passait sous son regard. Je repris pour appuyer ma détermination.

- Non Sabbat, il est hors de question que je me prenne un second. Aucun profil ne convient. De plus, la plupart sont des enfoirés assoiffés de pouvoir qui essaierons par tous les moyens de me renverser. Et je ne laisserais pas des Malcolms bis prendre le pouvoir de nouveau.

Je ne pus m'empêcher de jeter un coup d'oeil au tas de dossier posé sur le bureau, tas que je n'avais pas touché depuis que Miller l'avait posé là ... un mois plutôt ? Ouaip, ors de question d'avoir un bras droit. La femme à la démarche féline devant moi s'arrêta et fixa comme moi la pile de dossier puis se tourna vers moi.

- Et si moi je te proposais quelqu'un ?

Je ne pus m'empêcher d'hausser un sourcil, l'invitant à continuer. Elle s'adossa au rebord de la cheminée.

- Il est loyal, c'est d'ailleurs sa plus grande qualité. Il est pas ambitieux pour un sous et il sait obéir aux ordres.

Je fronçais les sourcils. Quel était le revers de la médaille dans ce portrait trop flatteur ? Sabbat sourit.

- Par contre c'est un emmerdeur de première. Et il est franc. Il faisait partit de mon groupe de mercenaires. Il à toute ma confiance.

L'exorciste me fixa et je su qu'elle le pensait vraiment. Je connaissais personne qui avait la confiance de Sabbat. A part moi. Je soupirai et refermais le dossier que j'avais dans les mains.

- Très bien, essayons. Miller ?

Pendant que Sabbat sautait -littéralement- de joie, mon secrétaire apparut à la porte et je l'informais de ma décision. Entre deux danses de la joie, Sabbat regarda Miller.

- Il s'appelle Ahmès. Vous le trouverez facilement.

Miller hocha la tête, nous salua et sortit. Je regardais Sabbat.

- C'est bon, contente ? Peut tu me laisser travailler maintenant ?

Sabbat rit, tout en faisant une moue de dégout devant tous les dossiers qui patientaient sur mon bureau. Il leva le pouce.

- Pas de soucis Commandante ! On se voit toujours se soir pour s’entraîner ?

J'hochais la tête et sur cette confirmation, elle sortit, me laissant seule avec ma paperasse.


-


On était lundi matin et je m'étais levée tôt. Il me restait que peu de dossier à faire, ayant réussit à les expédier la veille avant la séance d'entrainement avec Sabbat. Plus vite je les aurais fini mieux ce sera. Avant la mission en Australie, j'avais presque réussis à être débarrassée de tous ces morceaux de papiers, mais mon absence et ce qu'il s'était passé là-bas avait permis aux dossiers de reprendre la main dans la bataille qui nous opposait. Je déposais un dossier sur le haut de la pile "fait" et venait d'en prendre un autre quand on toqua. Je fronçais les sourcils. Qui cela pouvait bien être à une heure pareille ? Pas Miller. Puis mon esprit s'éclaira et je me souvins que mon second tout neuf devait commencer ce matin. Je l'invitai à entrer et découvris celui qui allait me servir de bras droit. Il était plus grand que moi, avait les même yeux dorés que Sabbat et moi et dans son regard je vis une étincelle d'énervement. Tient ? Il ne me salua pas, juste me fixa, les mains dans les poches. J'allais l'inviter à s'installer quand il prit la parole.

- Bonjour Commandante-en-Chef Luverrier, je suis Ahmès. Puis-je avoir l’honneur de vous demander la raison de cette décision à la con ?

Si j'ai été en train de boire, j'aurais recraché ma gorgée et me serais étouffée. Mais heureusement pour moi et pour le dossier que je tenais, ma tasse de café était vide et je n'eu qu'à hausser un sourcil pour signifier mon étonnement devant une réaction comme celle ci. Sabbat avait dit qu'il était franc. Elle avait pas mentit. Je croisais les doigts devant moi et lui désignait une des chaises devant moi.

- Bonjour. Ravie de vous rencontrer Ahmès. Il a été porté à mon attention que vous étiez la personne la mieux placée pour devenir mon bras-droit. Après examen de votre dossier et réflexion, je n'ai pu qu’acquiescer. Mais j'ai cru comprendre que vous n'aviez pas l'air ravi de cette promotion. Puis je savoir pourquoi ?

C'était trop tard pour revenir en arrière mais au moins, je pourrais prendre connaissances de ses réticences et lui dire que c'était ballot mais qu'il n'y avait rien à faire que d'accepter sa situation. Bon je ne le dirais peut-être pas en ces termes. Enfin on verra ce qu'il me répondra.
         Halloween


Pitit mémo : Kaelis parle en #dbba13
Revenir en haut Aller en bas
Ahmès
Ce n'est pas parce qu'on ignore une chose qu'elle n'existe pas
avatar
Date d'inscription : 29/11/2017
Messages : 99

Ce n'est pas parce qu'on ignore une chose qu'elle n'existe pas
Mar 25 Sep - 8:01
 
Hein ? C'est quoi ce bordel ?!


Il la fixa attentivement, observant sa réaction surprise en ayant un regard blasé en retour. Il ne savait pas pourquoi mais il le sentait très mal tout d’un coup. Il ne voulait pas être mauvaise langue mais il pensait déjà connaître la responsable du foutoir, sans preuve. Mais s’il avait une once de preuve, il allait sérieusement la défoncer, même s’il devait y passer d’épuisement.
Elle l’invita à s’asseoir d’un geste et il eut un claquement de langue agacé avant de se saisir de la chaise, la retournant pour s’y asseoir en califourchon afin d’avoir le dossier contre le ventre. Une habitude de mercenaire qu’il avait acquit en passant -trop- de temps avec ceux de Sabbat. Mais l’entraînement avait porté ses fruits. Même si là, il allait regretter d’avoir connu la panthère d’Afrique.

 Bonjour. Ravie de vous rencontrer Ahmès. Il a été porté à mon attention que vous étiez la personne la mieux placée pour devenir mon bras-droit.

« Porté à son attention » ? Mais il n’était même pas un Inspecteur et normalement, quand on avait un peu plus qu’un seul neurone se branlant, on cherchait dans les Inspecteurs et pas dans les simples Crows de terrain. Et en plus, dans son dossier, il devait y avoir quelques rapports d’insubordination. Enfin quelques…. Avec la plupart des Inspecteurs incapable. Les seuls dont il avait suivit les ordres sans broncher, c’était bien Alexander et Howard.
Après, il travaillait toujours sérieusement mais ça, ce n’était pas forcément mis en avant par les incapable avide d’ordres débiles et de pouvoir. Enfin, il s’en foutait pas mal, ça lui évitait de retravailler trop souvent avec puisqu’on finissait par lui mettre des Inspecteur droit et bien au fond de leur bottes pour mater son « mauvais caractère ». Mais c’était bien ses préférés.

Après examen de votre dossier et réflexion, je n'ai pu qu’acquiescer.

Donc elle n’avait rien contre les mentions dans son dossier ? Ou alors elle ne jugeait que les résultats et les rapports de certains Inspecteurs digne de confiance. Ce qui était certainement les mêmes que ceux qu’il estimait.
Et merde, c’était bien sa veine si c’était ça.

Mais j'ai cru comprendre que vous n'aviez pas l'air ravi de cette promotion. Puis je savoir pourquoi ?

Ses lèvres s’étirèrent en un sourire en coin, moqueur et… plutôt sadique. Son agacement toujours bien visible dans son regard.

▬ Les grandes pompes c’est pas pour moi, je suis homme de terrain et j’en ai rien à foutre de ce qu’il se passe au Vatican tant que je peux faire mon boulot. Les responsabilité c’pas pour moi.

Cela ne voulait pas dire qu’il ne prenait pas d’initiative ou qu’il n’indiquait pas à ses collègues la meilleure marche à suivre quand ils n’étaient pas pollué par un Inspecteur incompétent mais ça, c’était toujours la même histoire. Mais c’était aussi pour ça que la plupart du temps il faisait ses missions en solo malgré les conseils ou la dangerosité et jusqu’à présent, il s’était toujours débrouillé impeccablement.
Et sans trop de détour à l’infirmerie.

Il regarda la Commandante en Chef droit dans les yeux, très sérieusement avec un air légèrement meurtrier.

Je vous jure que si la raison de cette idée débile s’appelle Sabbat, je bute cette putain d’enfoirée de merde. Dit-il d’une voix sans appel mais sonnant comme une banalité.

Un peu comme s’il parlait de la météo quoi.
Et il irait même la chercher sur le champs, qu’elle soit en mission ou pas n’était qu’un détails, il l’aurait.


Codage par Libella sur Graphiorum



Ahmès se moque de vous en #993333

Spoiler:

Merci pour la signa Iré :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Kaelis A. Luverrier
Le meilleur savoir-faire, c'est de vaincre l'ennemi sans combattre
avatar
Date d'inscription : 10/05/2018
Messages : 35

Humeur : Nope

Disponibilité : Tout le temps
Le meilleur savoir-faire, c'est de vaincre l'ennemi sans combattre
Mar 25 Sep - 10:11

Dommage mais tu reste mon second.


Feat Ahmès





Je l'observai prendre place. Il n'avait pas l'air ravi au fur et à mesure que je lui expliquais pourquoi il avait été nommé.

- Les grandes pompes c’est pas pour moi, je suis homme de terrain et j’en ai rien à foutre de ce qu’il se passe au Vatican tant que je peux faire mon boulot. Les responsabilité c’pas pour moi.

J'eu envie de sourire. En fait, je laissais le sourire sortir. C'était parfait. Il enchaîna tout en continuant à me regarder dans les yeux, avec une lueur légèrement meurtrière qui n'y était pas précédemment.

- Je vous jure que si la raison de cette idée débile s’appelle Sabbat, je bute cette putain d’enfoirée de merde.

J'eu envie de rire. Mais cette fois ci, contrairement au sourire, je ne le fis pas. Sabbat avait raison, il était parfait pour ce poste. Je croisais les doigts sur mon dessous de main et penchais légèrement la tête sur le coté, mon sourire toujours aux lèvres.

- C'est parfaitement pour cela que vous devenez mon bras droit Ahmès. Tant que vous faites bien votre boulot tout ira pour le mieux. Quant à savoir si vous serez capable de tuer Sabbat, j'omet un doute raisonnable. De plus à présent que vous êtes le second homme le plus important du Crow, vous devez montrer l'exemple, et le Crow à pour ambition de faire ami-ami avec l'Ordre Noir. Le meurtre -ou tentative de meurtre- d'un Crow envers une exorciste ne peut être toléré. Je le regardais bien en face. Dans tous les cas vous resterez mon second. Sur ses mots, je fis un geste de la main vers les portes. Mon secrétaire, Monsieur Miller, vous donnera tous les dossiers important que vous devez connaitre. Bien sur, il y aura un formulaire à remplir, mais je suppose fortement que vous n'aurez qu'à signer, Miller l'aura sans doute déjà remplit. Si vous avez une question, adressez vous à lui. De plus, il pourra vous aider de temps en temps, le temps que vous vous trouviez un secrétaire personnel.

Ayant dire tout ce que j'avais à dire, je m'adossais au dossier de mon fauteuil, nullement impressionnée par l'attitude de l'homme me faisant face. Tuer Sabbat... Il avait beau prétendre le contraire, il avait de l'ambition le garçon !


         Halloween


Pitit mémo : Kaelis parle en #dbba13
Revenir en haut Aller en bas
Ahmès
Ce n'est pas parce qu'on ignore une chose qu'elle n'existe pas
avatar
Date d'inscription : 29/11/2017
Messages : 99

Ce n'est pas parce qu'on ignore une chose qu'elle n'existe pas
Lun 1 Oct - 20:06
 
Hein ? C'est quoi ce bordel ?!

Parfaitement pour cela ? Euh… il avait l’impression d’avoir loupé un épisode là. Ou alors, elle se foutait clairement de sa gueule là… en fait, il priait pour ça là car il n’avait absolument pas envie de se retrouver coincé dans ce putain de rôle de bras-droit.

▬   Tant que vous faites bien votre boulot tout ira pour le mieux.

Ben voyons…

▬   Quant à savoir si vous serez capable de tuer Sabbat, j’omets un doute raisonnable.

Il devait rire là ? Parce que ce n’était pas drôle et il allait vraiment se la faire cette petite merdeuse. Ancienne compatriote ou pas.

▬   De plus à présent que vous êtes le second homme le plus important du Crow, vous devez montrer l'exemple, et le Crow à pour ambition de faire ami-ami avec l'Ordre Noir. Le meurtre -ou tentative de meurtre- d'un Crow envers une exorciste ne peut être toléré. 

C’est ça, il en prendrait bien compte, hein. A coup de parchemins explosif dans la face de la panthère. Non mais sérieusement… C’était vraiment pas une blague ? Elle le faisait marcher ? Pour le coup, il applaudirait même la Luverrier pour avoir participer à la blague sincèrement.
Mais par pitié, qu’elle le laisse en dehors de la paperasse du Vatican.

▬    Dans tous les cas vous resterez mon second.

Oh la salope, elle plaisantait pas.
Il allait définitivement rien lui manquer à la petite merde.

Il se leva à l’instant même ou elle faisait un signe de la main en direction de la porte. Cela ne servait à rien de discuter d’avantage, il savait reconnaître une situation désespérée quand il en voyait une et n’avait envie ni de perdre sa salive, ni son temps pour rien. Et il avait vraiment l’impression qu’argumenter avec la dame blanche ne le mènerait à rien.
Tuer Sabbat non plus mais cela aurait au moins le mérite de le défouler.

▬   Mon secrétaire, Monsieur Miller, vous donnera tous les dossiers important que vous devez connaître. Bien sur, il y aura un formulaire à remplir, mais je suppose fortement que vous n'aurez qu'à signer, Miller l'aura sans doute déjà remplit. Si vous avez une question, adressez vous à lui. De plus, il pourra vous aider de temps en temps, le temps que vous vous trouviez un secrétaire personnel. 
▬   C’est ça, allez-vous pendre aussi avec vos idées.

Lui tournant le dos sans se soucier de l’impolitesse, il fila un coup de pieds dans la porte pour l’ouvrir avec humeur en se foutant éperdument de la réaction de sa supérieure. Si elle était pas contente, elle n’avait qu’à changer d’avis aussi.

Se dirigeant vers la salle de l’arche, il vérifia une dernière fois qu’il avait toute ses armes et ses sceaux qui ne le quittait jamais avant de passer la porte rapidement, se rendant directement au Quartier Général. Puis, ne se souciant pas des regards qu’il pouvait provoquer, il se dirigea automatiquement dans la zone des dortoirs, vers l’endroit où il savait que Sabbat avait sa chambre.
Il donna un coup de pied pour ouvrir la porte, sa paire de tonfa en main -arme du moment- avant de sauter sur l’exorciste avec un grand sourire sadique.

Il savait précisément qu’a partir du moment où elle avait donné son nom à la dame blanche, elle devait s’attendre à ce qu’il surgisse pour l’attaquer. Et même sans ça, elle l’aurait entendu puisqu’il ne c’était pas embêter à être discret. De plus, malgré son air convaincu, il ne voulait pas réellement la tuer.
Mais il fallait bien qu’il passe ses nerfs sur quelqu’un.

Va mourir connasse.

C’est que ça sonnerait presque de manière affective.
Presque.
Codage par Libella sur Graphiorum



Ahmès se moque de vous en #993333

Spoiler:

Merci pour la signa Iré :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Sabbat
Vivre c'est ce mettre en danger
avatar
Date d'inscription : 29/05/2018
Messages : 18

Humeur : Chasseuse

Disponibilité : Tout le temps
Vivre c'est ce mettre en danger
Dim 14 Oct - 12:47

BONJOUR A TOI AUSSI
ET BON REVEIL AUX AUTRES



Comme tous les jours depuis que je vivais dans cette endroit digne d'une prison Africaine, je m'étais levée tôt, avait fait mon heure d'exercice, avait chipé à manger dans les cuisines, et je finissais à présent de m'habiller, venant de prendre ma douche. Je venais de nouer mes cheveux d'un geste négligeant quand j'entendis un éléphant arriver dans le couloir. Bon techniquement s'en était pas un mais certaines personnes ont le don de marcher bruyamment. Je n'y fis pas attention jusqu'à ce que cet personne s'arrête devant ma porte. Une respiration plus tard, ma porte était enfoncée, et un imbécile que je connaissais bien se jetait sur moi armes aux points en me hurlant dessus.

- Va mourir connasse.


Si j'avais pu, j'aurais fait "pause" juste pour apprécier le tableau, cependant je n'avais pas ce pouvoir, je m'accordais donc une seconde pour le faire. Puis un grand sourire aux lèvres en guise de bienvenue, j'esquivais son attaque, trop brut de décoffrage pour réellement me faire quoi que se soit. Moi qui pensais lui avoir appris de bons mouvements ... Légèrement déçue je regardais ma porte en mille morceaux. Il voulait faire dans le spectacle ? CA je savais faire ! Je fonça sur lui, sauta tout en attrapant sa chemise et après avoir finit mon soleil aérien, profitais de l'énergie accumulée pour projeter l'homme hors de ma chambre. Je le suivis, les mains sur les hanches.

- Bonjour à toi aussi Ahmès ! Je savais pas que tu était dans le coin mais c'est super sympas à toi de venir dire bonjour !


Je fis quelques pas sur le coté, la joie de se battre et de revoir mon ami clairement visible dans mes yeux.

- J'ai cru comprendre que tu était en forme ? Je fis une pause pour l'irriter ... Peut-être est la joie d'être promu qui te donne cet éclat particulier .. ?





© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: