Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Et joyeux noël les enfants, soyez sages ! [PV : Ahmès]
Ambroise de Coral
Si la mort est cruelle et jamais juste, alors je serais la justice
avatar
Date d'inscription : 19/05/2018
Messages : 34

Localisation : ICIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ! /O/
Humeur : Ambroisienne. *Q*'

Disponibilité : Always open, dude. ;p
Si la mort est cruelle et jamais juste, alors je serais la justice
Mer 26 Sep - 6:40
Un dossier de mission à la main, je me mis au garde-à-vous tout en écoutant les derniers conseils de Komui. Prendre l’Arche… ? Je lui jetai un regard affolé. Je n’avais pas envie de me prendre l’Arche dans la gueule. J’ALLAIS POSSIBLEMENT MOURIR SI JE FAISAIS ÇA ! Je n’étais pas suicidaire à ce point ! J’émets de très fortes réserves sur ce point ; quelqu’un lui dit que ‘prendre l’Arche’ signifie ‘utiliser l’Arche pour aller au Canada’ ; non ; laissons-le paniquer encore un moment... AH MAIS BIEN SÛR ! Il fallait le dire plus tôt, enfin… T’es trop con pour le comprendre toi-même. Je gonflai les joues. Ça c’était vraiment pas sympa… Retrouvant brutalement mon sourire enthousiaste, je fis de grands signes de la main à Komui et je m’enfuis tout en lisant le dossier, me cassant la gueule contre la première personne venue. Ou, plutôt, m’écrasant contre la première personne venue.

- Pardon pardon pardon ! Je suis en retard pour la prise de thé du samedi matin là !, lui dis-je avant de reprendre toutes les feuilles et de continuer ma lecture en courant, m’esclaffant tous les trois mètres si ce n’est tous les mètres lorsqu’il y avait un virage à prendre. CIRCULEEEEEEEEZ ! J’ai une Arche à prendre et je suis MÉGA en avance à cause de ma chaussette droite !, lançai-je pour anticiper toute personne sur mon chemin et que je ne voyais pas.

Une fois mon dossier lu, je le rangeai sous ma veste et je plongeai littéralement dans l’Arche en atterrissant en roulé-boulé à l’intérieur. Hum… Quelle porte menait au Canada ? La quatrième à droite ; ou la troisième gauche ; c’est la dernière avant le carrefour… Aaaaah mais ne m’aidez pas, surtout ! Paniqué et n’ayant aucune d’être à la bourre, j’ouvris la première porte que j’avais sous la main – deuxième à droite donc – et je m’y engouffrais en me mettant illico prestimo à courir et à trébucher. J’attrapai par la manche la première personne venue et me mis à lui parler posément, même si j’avais le regard larmoyant d’un enfant qui s’était paumé et ne retrouvait pas ses parents. La queue de Neige s’enroula autour de mon cou, comme pour me rassurer.

- Pardon, je… suis bien à la branche américaine ?
- Oui…
- Elle est au Canada ?
- Ah, tu es celui qui a une mission au Canada ! Un membre du Crow étant dans le coin va t’aider pour cette mission. Tu as une demi-heure de train devant t-…
- DE TRAIN ? MAIS JE N’AI PAS PAYÉ MON VERRE DE LAIT AAAAAAAH !
, terminé-je en prenant congé.

Je me mis à courir et sautai littéralement dans le train, où je m’assis sur l’un des sièges en tailleur. Neige se roula en boule sur mes pieds et mes mollets en les réchauffant et je lui souris, caressant sa tête entre ses deux cornes. Elle émit un petit bruit satisfait et je ris, puis m’accoudai à la fenêtre… avant de m’endormir aussi sec. Je me réveillai exactement une minute avant que le train ne s’arrête à la gare. La mission devait se dérouler dans un désert, qu’ils avaient dit. Trois akumas de niveau deux y foutaient le dawa. C’était pas très gentil pour le désert, voire même carrément méchant en fait… Bref. Un membre du CROW étant dans les parages l’attendait… L’ATTENDAIT ?! Mais où ça ? Tu le saurais si tu l’avais écouté jusqu’au bout au lieu de crier pendant qu’il te le disait ; à la gare, il t’attend ; suis un peu ; et sors ton cul de là, t’es arrivé ; bon à rien… À LA GARE ? Bon dieu, j’étais vachement à la bourre alors !

- AAAAAAAAAAH J’AI PLUS DE BLANC SUR MOI C’EST UNE CATABAAAAAAAAAASE !, hurlai-je en calant Neige dans la poste intérieure de ma veste d’Exorciste et en courant directement vers la porte du train la plus proche.

J’en sortis dès que le train fut à quai et je cherchai le quai des yeux. Putain mais il est con ; tu voulais pas penser le mot CROW au lieu de répéter ‘quai’ deux fois dans tes pensées ?; crétin des alpes... Hey, j’venais des Pyrénées ! Pareil, c’des montagnes. Non c’est pas pareil. Crow et quai, cela dit, c’était p-… IL ÉTAIT LÀ ! Je m’approchai vivement vers lui tandis que Neige escalada mon bras de ses papattes toutes mignonnes puis alla se caler sur mon épaule.

- Pardon pardon pardon, je suis méga en retard du persil ! Dis, tu sais faire quoi, toi ?, lançai-je. Et la politesse, c’pour les connards ? Merde ! AH ! BONJOUR !

Ouf… je l’avais échappé belle, un peu plus et j’aurais oublié d’être poli. Tu viens surtout de confirmer que la politesse est pour les connards, hein... PAS DU TOUT !


Ambroise vous explose les oreilles en #16B84E
et
les voix qu'il entend lui explosent son espace mental en italique ; italique.
Revenir en haut Aller en bas
Ahmès
Ce n'est pas parce qu'on ignore une chose qu'elle n'existe pas
avatar
Date d'inscription : 29/11/2017
Messages : 93

Ce n'est pas parce qu'on ignore une chose qu'elle n'existe pas
Lun 1 Oct - 20:17
 
...Mais encore ?



Besoin de prendre l’air… un énorme besoin même. Entre la réunion à la con et sa nomination au poste de bras-droit du Commandant-en-chef -idée toute aussi conne-, il avait eu besoin de s’éloigner un peu du Vatican. De toute façon, il n’avait jamais aimé être enfermé entre quatre murs là-bas et il avait sérieusement eu sa dose. Même s’il ne pourrait plus rester éloigner bien longtemps à cause de cette salope de panthère de merde.
Résultat des courses, il avait fini par prendre une mission random au Canada qui consistait à explorer les environs, surtout les endroits où les trouveurs ne pouvait pas se risquer à y foutre le nez. Cela c’était globalement bien passé jusqu’à ce qu’on lui annonce qu’un apprenti exorciste allait être en mission dans les parages et qu’il fallait mieux qu’il reste là pour le cadrer. Super, il aimait ça faire la nounou. Putain. Et il était où le Maréchal chargé du gosse là ? Sérieux, c’était pas son boulot là. Déjà qu’on lui en avait rajouté une couche. Des meurtres se perdaient.

Se rendant à la gare, il salua les trouveurs déjà sur place qui lui annoncèrent que l’exorciste n’était pas encore arrivé mais que cela ne devrait plus tarder. Il les salua d’un geste de la main avant de désigner le café non loin de là, signalant qu’il allait prendre quelque chose de chaud pour passer le temps. C’était qu’il faisait froid dans les environs.
Soufflant dans ses mains pour les réchauffer, il commandant un gros mug de café, s’en servant comme chauffage d’appoint quand il fut servit.

Il ne lui fallut attendre qu’une demi-heure avant que le contrôleur siffle l’arriver du train en gare et il sortit devant le café, son troisième mug non entamé entre ses mains. Il n’y avait pas besoin qu’il se rapproche d’avantage dans la mesure où se prendre les voyageurs qui sortaient du train ne le tentait absolument pas.
Plissant les yeux, il remarqua l’uniforme des exorcistes… puis son regard se fit blasé alors qu’il ne bougeait pas du devant du café. C’était un gosse… Génial. Il sentait vraiment qu’il allait s’éclater là.

Il parvint enfin devant lui et il haussa un sourcil. Il ne savait pas pourquoi mais là, d’instinct, il avait comme un très mauvais pressentiment.

Pardon pardon pardon, je suis méga en retard du persil ! Dis, tu sais faire quoi, toi ? AH ! BONJOUR !  

Non.

Déjà, ta gueule.

Il y avait des limites là. On ne balançait pas simplement des mots au hasard en espérant que ça fasse des phrases. Ce n’était simplement pas possible. Ils l’avaient choppé où celui-là ? Dans une boîte de chocolat ?

En quoi consiste ta mission ? Demanda-t-il comme si l’échange d’avant n’avait pas eu lieu.

Parce que le boulot était le boulot et malheureusement, il n’y avait pas d’âge dans cette guerre. Quand on était un exorciste, il n’y avait pas de choix. Alors si le gamin en était un, même si c’était un apprenti, il restait tout de même dans son rôle de l’aider à accomplir sa mission.

Codage par Libella sur Graphiorum


Ahmès se moque de vous en #993333

Spoiler:

Merci pour la signa Iré :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Ambroise de Coral
Si la mort est cruelle et jamais juste, alors je serais la justice
avatar
Date d'inscription : 19/05/2018
Messages : 34

Localisation : ICIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ! /O/
Humeur : Ambroisienne. *Q*'

Disponibilité : Always open, dude. ;p
Si la mort est cruelle et jamais juste, alors je serais la justice
Lun 1 Oct - 23:25
- Déjà, ta gueule.
- D’accord !
, répondis-je faiblement en levant mon bras gauche.

Simple geste pour montrer que j’avais compris. OH MON DIEU ! ; il a accepté de se taire ; … l’apocalypse est proche ; elle n’est pas déjà là ? ; vu comment il s’est inconsciemment foutu de la gueule de ce… ; c’est censé être quoi, c’truc ? ; pas un exorciste, en tous cas ; bah la mission est mal partie… Euh… c’est quoi une apocalypse ? Hm… ; j’ai eu peur, un instant ; mais en fait il est toujours aussi con. Hey ! C’était pas gentil ça ! Faussement boudeur, je gonflais mes joues. Pfeuh. Jalouses. QUOI ?! ; n’importe quoi ! Taratata, chut.  Neige s’assit sur sur mon épaule droite en détournant complètement mon attention des voix, ses papattes bien étaient bien accrochées, et sa queue soyeuse balayait mon omoplate à un rythme régulier. Cela finit par m’apaiser en moins de deux secondes. Elle finit par se rouler en boule et je caressais son corps duveteux de ma joue en un geste silencieux et attendri. Elle se mit aussitôt à ronronner et, aussitôt, un sourire léger germa sur mes lèvres. Neige était géniale. À se demander comment elle a pu se synchroniser avec toi. Mais j’t’emmerde, toi. Essaies pour voir ; t’en es incapable. Ben voyons ! Je relevai le d-…

- En quoi consiste ta mission ?

…éfi dans… la semaine du coup. Après la mission. Mouais, mouais ; p’tit lâche ouais ; incapable ; con ; et inutile, putain, mais si inutile… Je levai furtivement les yeux au ciel. Pétasses.

- Y a trois akumas de niveau 2 qui ont été repérés dans… le désert qui s’étend désertiquement… euh… devant moi et derrière toi. Et faut en faire un feu d’artifice. VOILÀÀÀÀ ! Et vu qu’apparemment tu es apte à m’aider, allons-y camarade !

Apte à t’aider ; apte à faire le sale boulot à ta place, ouais. Hey ! Ça suffit les méchancetés ! Non. Maiiiis… Sans rien montrer de mon échange mental, sitôt mon appel à y aller dit, je brandis mon poing en avant et me dirigeais vers le lieu de la mission tout en tendant une main derrière moi vers mon coéquipier. Une main qui tenait le dossier de la mission. Putain il est devenu efficace ; ou juste apeuré par ce type ; … nan, c’juste sa connerie qui a capté qu’il fallait partir. Je ne savais pas si le Crow allait le prendre ou non mais bon, s’il le prenait pas… tant pis pour lui ! Neige se redressa et grimpa tranquillement mon cou pour s’installer dans mes cheveux. En route pour le désert de… glace ? Je me cassais la gueule au sol à la première plaque de verglas, m’ouvrant évidemment le petit doigt. J’eus une moue horrifiée et j’enfournai aussitôt mon doigt blessé entre mes lèvres. JE NE VOULAIS PAS PERDRE MON PETIT DOIGT ! L’auriculaire était un doigt vital de la main ! Commence par te calmer, déjà… Je suis très calme.

- Y a un akuma qui maîtrise la glace, un autre la gravité et le dernier… je sais plus., ajoutai-je en me relevant et en reprenant mon chemin, sautillant et me cassant la gueule sur le chemin serait plus exact.

Le monsieur il était trop sérieux. C’était vraiment pas drôle. Dix minutes de marche passèrent, sans la moindre trace d’Akumas. Juste de la neige. Et beaucoup de glace. Faisant le guet dans mes cheveux, Neige se mit brusquement à bondir dans le vide avant de s’effacer et de revenir à mes côtés. Elle avait grossi, avait quasiment triplé de volume. Ah. Y avait un Akuma dans le coin. Je fléchis légèrement les genoux et, un gros sourire au visage, je pointai l’horizon de l’index.

- EN AVANT IMPÉRATRICE DES TERREURS NOCTURNES DES ÉTÉS HIVERNAUX DU ROYAL FLOCON DE NEIGE GLACÉ !, lançai-je avec enthousiasme.

Devant moi, je vis sept akumas de niveau un fondre sur moi. Illusion. Je savais ce que je voyais là ! En l’occurence, tu sais pas ; et on sait reconnaître une illusion ; contrairement à toi ; et c’en est une ; illusion, on te dit ; concentre-toi, demi portion. Je fis la moue. Et pourquoi ce serait une illusion ? Parce que le dernier akuma les maîtrise ? ; putain qu’est-ce qu’il est inutile, ce con... Hein ? Depuis quand ? T’as oublié ? Oui… Pas étonnant vu ton inutilité. Maiiis…

- Les sept akumas de niveau un sont une illusion., informai-je.

Bon. Ils étaient où les Akumas ?
Neige était aux aguets, rôdait autour de moi comme un garde du corps. Ils étaient donc pas loin. … Où ?


Ambroise vous explose les oreilles en #16B84E
et
les voix qu'il entend lui explosent son espace mental en italique ; italique.
Revenir en haut Aller en bas
Ahmès
Ce n'est pas parce qu'on ignore une chose qu'elle n'existe pas
avatar
Date d'inscription : 29/11/2017
Messages : 93

Ce n'est pas parce qu'on ignore une chose qu'elle n'existe pas
Mer 10 Oct - 16:24
 
...Mais encore ?


D’accord… ok, il le sentait mal avec ce gosse. Pourquoi avait-il accepté d’aider déjà ? Ah oui, pour mettre plus de temps à rentrer au QG. Eh ben, il regrettait déjà. Enfin, si le gamin se calmait ça allait être jouable… à peut près.
Dans le pire des cas, il lui ferait bouffer un peu de neige pour le refroidir.

Y a trois akumas de niveau 2 qui ont été repérés dans… le désert qui s’étend désertiquement… euh… devant moi et derrière toi. Et faut en faire un feu d’artifice. VOILÀÀÀÀ ! Et vu qu’apparemment tu es apte à m’aider, allons-y camarade !

Il ne releva pas la dernière phrase, suivant le mouvement avec les mains dans les poches, sur ses gardes. Au moins, il avait répondu sans trop crier et sans trop de divagation, ça lui suffisait pour le moment. Il n’y avait plus qu’à plier rapidement l’affaire.
Par contre ça ne lui indiquait pas précisément s’ils étaient déjà sur le lieu de la mission ou encore un peu éloigné.

D’un geste fluide, il récupéra le dossier tendu par le gamin, parcourant celui-ci rapidement.
Et merde, il étaient en pleins milieu du lieu de mission déjà. Il pouvait pas le dire plus tôt ce putain d’exorciste ?

Y a un akuma qui maîtrise la glace, un autre la gravité et le dernier… je sais plus

Il soupira, regardant l’autre d’un air clairement blasé. Ne faisant aucun commentaire sur le fait que l’autre se soit ramasser de manière monumentale. D’ailleurs, il allait devoir trouver autre chose car il semblait plutôt bien manger la neige sans lui.
Ils allaient se faire tuer…

L’espèce de lapin doubla de volume et il haussa un sourcil, s’arrêtant en même temps. Bon déjà, qu’est-ce qu’un lapin foutait là ? Enfin… c’était son innocence ? Un lapin ? Qu’est-ce qu’il avait dit au maréchal déjà ? Un vrai cirque ces exorcistes.
Et une ménagerie en plus.

Il grogna, passant une main à l’intérieur de sa veste pour récupérer quelques sceaux quand…

EN AVANT IMPÉRATRICE DES TERREURS NOCTURNES DES ÉTÉS HIVERNAUX DU ROYAL FLOCON DE NEIGE GLACÉ !
Mamori bane… soupira t-il en créant une protection entre eux et les Akuma.

Faites des gosses… putain, il haïssait les gosses, c’était officiel.

▬   Les sept akumas de niveau un sont une illusion.
Hum… je m’occupe de tes arrières et de virer les illusions. Trouve le vrai et les deux autres.

Se concentrant un peu, il activa le Kinji Bane, créant une large zone offensive autour de celle de protection qui les entouraient. Peut-être qu’avec un peu de chance, un des autres akuma serait prit ainsi dedans et sortirait de sa cachette quand l’attaque électrique ferait rage…

Bingo… sourit-il alors qu’un des Akuma sortit de la neige, n’ayant pas apprécié la décharge électrique.

Laissant l’Exorciste s’en occuper, il renforça le mamori bane autour d’eux.

Codage par Libella sur Graphiorum


Ahmès se moque de vous en #993333

Spoiler:

Merci pour la signa Iré :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Ambroise de Coral
Si la mort est cruelle et jamais juste, alors je serais la justice
avatar
Date d'inscription : 19/05/2018
Messages : 34

Localisation : ICIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ! /O/
Humeur : Ambroisienne. *Q*'

Disponibilité : Always open, dude. ;p
Si la mort est cruelle et jamais juste, alors je serais la justice
Jeu 11 Oct - 19:39
- Mamori bane…, soupira le Crow.
- Mamori Bane ?, demandai-je avec une pointe de curiosité surprise dans la voix.

Mamori Bane… C’était quoi ça ? Je penchai ma tête de côté tout en surveillant Neige du coin de l’oeil. Des fois qu’elle se blessât sur une plaque de verglas… OH MON DIEU ! IL Y AVAIT DES PLAQUES DE VERGLAS SOUS LA NEIGE ! Putain mais dites-moi qu’c’est pas vrai ; mais il est con, putain, mais con… ; j’sais pas vous mais moi il m’énerve ; clairement ; et inutilement en plus... Maiiis, elles ne pouvaient pas te laisser réfléchir en paix ? Mamori Bane… C’était quoi au juste, Mamori Bane ? Un grand sourire enthousiaste inonda mes lèvres. Oh ! IL VOUS PROTÉGEAIT DES PLAQUES DE VERGLAS ! Béni soit cet homme ! Je lui relevai mon pouce en lui faisant un clin d’oeil avant de me concentrer sur Neige qui n’arrêtait pas d’aller et venir puis je prévins le Crow des sept illusions. Je n’étais toujours pas sûr qu’il s’agissait vraiment d’illusions… Nous, si. Ouiiii mais… les voix n’étaient clairement pas une marque de certitude et encore moins de sûreté. Mais t’es con ; Neige ne les a pas attaqués ; ça te sufit pas comme marque de certitude et de sûreté ? ; quelqu’un m’explique pourquoi il réfléchit connement ? ; parce qu’il est con ; et inutilement sinueux ; très très sinueusement inutile, oui... Pfuh. Bande de jalouses. Ben voyons… ; certainement pas de toi. Je passai ma main dans mes cheveux, mon éternelle expression enthousiaste aux lèvres. Eh bien tant pis si ce n’était pas de moi ! … ou tant mieux, je ne savais pas lequel correspondait…

- Hum… je m’occupe de tes arrières et de virer les illusions. Trouve le vrai et les deux autres.
- D’accord ! Vas-y Neige, fais-en de la poudre à feux d’artifice !
, acquiesçai-je avant de parler joyeusement à Neige tout en scrutant les environs.

Je me mis à sautiller sur place pour lutter contre le froid mais surtout parce que voir Neige en pleine action était tout simplement GÉNIAL ! Je brandis mes deux poings en l’air tandis que le Crow s’affairait à nous protéger des plaques de verglas sur un rayon plus large. UN RÔLE CRUCIAL!Il s’occupe surtout à faire le boulot à ta place ; espèce d’inutile de service ; espèce d’inutile hors service, plus exactement... Maiiiiieuh… Comment elles étaient méchantes avec moiiiii… On a pas signé pour être gentilles ; ni pour être avec un con inutile dans ton genre ; tu me saoûles ; et tu sers à rien. Je gonflai les joues avant de prendre une expression émerveillée en voyant Neige bondir sur un Akuma et le taillader en pièces détachées sous mes encouragements silencieux – juste ma gestuelle – avant de s’écarter et de retourner près de moi avant que l’Akuma ne lui explosât dans les papattes. Papattes ; plus gaga que ça tu meurs ; en plus d’être con, inutile et hors service, il est gaga quoi ; je m’en vais ; je démissionne ; je pars d’ici de suite. Ignorant les voix, je souris à Neige et lui caressai la tête, entre ses deux cornes, avant de la prendre dans mes bras où elle se cala confortablement en ronronnant légèrement. Je lui embrassai le sommet du crâne et me mis à fixer les alentours avec d’autant plus de…

Neige s’effaça avec une telle rapidité que je manquai de tomber en avant et je clignai des yeux avant de la voir… juchée sur mes deux bras joints. Je penchai ma tête de côté avant de voir des blocs de glace être projeté contre… ah, ils ont été arrêtés par… OH LA PROTECTION AU VERGLAS !

- Mais c’est génial Mamori Bane !, m’exclamai-je à un débit très faible vu que le monsieur semblait trèèèès sensible aux sons forts.

OH ! Mais c’était une protection contre le verglas ET CONTRE LES SONS FORTS ! C’était donc pour ça que je ne hurlai pas ! Je… ; j’abandonne ; non mais là, même un fœtus serait plus intelligent ; un fœtus est utile déjà ; oui, déjà ; contrairement à lui qui ne sert strictement à rien. Une série de boules de neige fut projeté sur la protection et des trous dans la neige apparurent autour de nous. Levant l’index de la persuasion, je l’agitai devant les yeux de Neige qui se contenta de le prendre entre ses deux pattounes avant toutes mignonnes et de suivre mon mouvement.

- Tu fais trèèèèèès attention aux trous Neige, d’accord ? Tu ne t’en approches SURTOUT PAS !

Elle ne réagit pas mais je savais qu’elle avait compris. Les deux Akumas continuaient de nous tourner autour, sans être visibles. Seules leurs attaques l’étaient. Si ça continuait les feux d’artifice n’allaient jamais démarrer… Bah fais-les exploser toi ; tu peux en plus ; putain mais fais-nous travailler à ta place tant que tu y es ! OH MAIS OUI ! Je blottis Neige contre moi et je me mis à scruter les environs.

- Neige chérie par les flocons de toutes saisons ! À GAUCHE!, lançai-je en brandissant mon doigt vers une ombre que j’avais vu sortir de la neige pour s’y ré-enfoncer.

Une petite bille de chaleur fut propulsé contre l’endroit et une gigantesque déflagration en résulta. Ah, j’avais oublié que la neige ça fondait… Sérieusement ; putain mais j’me casse d’ici. Et ça faisait quand même un gros trou… Très gros trou… Je me grattai la tête de mon index libre. Je ne savais même pas si j’avais eu l’Akuma mais vu la grosse explosion qui avait retenti pendant que celle que Neige avait créé, ça devait être ça.

- Et deux de m-…

Je relevai ma tête dans les airs en voyant un Akuma de niveau deux clairement pas en bon état mais suffisamment en bon état pour être fonctionnel et nous bombarder de boules de neige. Joignant mes deux doigts entre eux, je tendis mes bras jusqu’à faire craquer doigts comme coudes et épaules. Le cliché quoi... Chut. Je repris ma position et, se juchant sur ma tête, Neige entoura sa queue autour de mon cou en me faisant sourire. Elle envoya une nouvelle bille mini-étoile sur l’akuma de niveau deux qui le fit disparaître dans un feu d’artifice. Je ris légèrement.

- Et de deux ! Bon, où est celui qui manipule la glace…

Je regardais autour de moi, Neige se collant littéralement à mes cheveux en laissant ses deux pattounes avant absorber la chaleur de mon front. Je la touchai, vérifiant qu’elle n’était pas froide, mais elle était simplement un peu moins chaude que l’accoutumée mais rien d’alarmant. Je lui fis un clin d’oeil qui ressembla plus à un clin d’oeil dans le vide, ce dont je me fichais. Qu’est-ce qu’on aimerait bien pouvoir t’ignorer… ; même ta connerie est visible à des kilomètres...


Ambroise vous explose les oreilles en #16B84E
et
les voix qu'il entend lui explosent son espace mental en italique ; italique.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: