« Quand la guerre fait rage, les déchirures ne se referment pas de sitôt. »
Marian Cross
Seeds of Destruction
Même pas en rêve || PV Andrea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Yû Kanda
You're naive. We're destroyers, not saviors
avatar
Date d'inscription : 30/09/2018
Messages : 51

Localisation : Comme si t'avais besoin de me suivre...
Humeur : Error 404 not found

Disponibilité : Déjà overbooké... !
You're naive. We're destroyers, not saviors
Mer 10 Oct - 16:22

Andrea Rosenwald

&

Yû Kanda

C'est toi la mioche ?
« T’en a mis du temps. Tu te remets de ta promotion ? »
« Urusei. »
« Je t’attendais. J’ai des informations importantes pour toi. »
« Dis toujours. »
« Ne prends pas cet air-là. C’est vraiment important et au vu de ton rôle aujourd’hui, tu te dois de l’accepter. Si tu ne le prends pas avec plus de sérieux, je dis au Maréchal Tiedoll de s’en occuper. »
« ... »

C’est toujours le même bordel avec eux. Pas foutu de se débrouiller entre eux. Il faut que chacun se rejette le truc pour me parler. Débiles. Franchement. Quant à ma promotion ? Qu’est-ce que je peux bien m’en taper. Si je l’ai accepté, c’est parce que je n’avais réellement pas le choix. Le Vieux avait bien calculé son coup pour que je ne finisse pas dans les méandres d’une merde bien profonde. Pour ça, je peux le remercier. Sauf que je n’ai pas demandé tout les problèmes qui vont avec le rôle de Maréchal. Trouver des Exorcistes ? Les former ? Les prendre sous son aile ? Et puis quoi encore. Je ne suis pas un mentor et encore moins quelqu’un d’assez patient pour ces conneries. Sauf que...

« Elle t’attend près de l’entrée. »

C’est une blague ? Vraiment ? Comment peut-on me coller un compatible dans les pattes à peine promu ? J’aurais pu largement penser à un sale coup pour une date aussi pourri que le 1er avril mais quand il s’agit d’Exorciste, ce satané chinois est toujours trop sérieux. Y’a plein d’autres crétins au rang supérieur qui rêverait d’avoir à jouer les nounous. Alors pourquoi ça tombe sur ma tronche ? Un râle blasé m’échappe alors que je me dirige vers l’endroit de rendez-vous. Si j’esquive ce passage dans mon existence, je risque d’en entendre parler toute ma vie. Et si je peux éviter ces cons de la branche supérieure, ça m’arrangerait.

Mes pas sont lents dans les couloirs. Et on entend plus mes ruminements peu aimables plus que mes pas en réalité. Plus j’y repense et plus je me dis qu’ils l’ont tous fait exprès. Me refourguer une gamine je suis sûre. Qui est introvertie et qui en plus, ne sait pas se battre... Tout le monde sait que je n’aime pas les faibles, non ? Il faut que je le redise combien de fois ? ... Je m’arrête alors. Quelques secondes. Non. Je n’aime pas les faibles. Parce que je ne peux pas combattre et protéger en même temps. J’ai surtout horreur de ça. Je n’aime pas protéger. Ce n’est pas mon rôle. Comme ce satané rouquin qui n’a même pas su se... Bref. Crétin d’Usagi. Pourquoi je pense à ça maintenant ? Ce n’est pas le moment.

Je reprends ma marche. Je peux voir la porte d’entrée d’ici. Drôle de lieu pour un rendez-vous d’ailleurs. Je m’arrête en plein milieu du hall puis je croise les bras.

« T’es où la mioche... »

Quoi ? Pas aimable ? Est-ce que j’ai l’air d’avoir la frimousse du mec qui veut faire copain copain ? Bon. Alors merde.



Kanda - Lotus de Glace
« You are the forceful Lotus itself. » × by lizzou.
Kanda vous taille en pièce en darkblue

Je suis aussi : Mei-Ling Hei - J. Ezechiel Lawrence - Wolfgang A. Mayer - Aloïs Crane

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 20/09/2018
Messages : 23

Jeu 18 Oct - 5:58

Même pas en rêve     



I did not
burn the flowers



Andrea est sans joie.

Ça fait maintenant depuis peu qu’elle a vendu son âme à la guerre (contre sa volonté intérieure) et qu’elle s’est déplacée de l’Allemagne jusqu’à la Congrégation de l’Ombre. Ce nouvel environnement auquel elle se trouve dorénavant lui enchanterait presque si seulement elle n’était pas au courant du contexte. Elle a été surtout convaincue par les uniformes. Elle pensait qu’elle entrait vraiment en guerre, et pour la pacifique, ça n’allait pas… Et puis, pourquoi elle, elle entrait dans cette guerre ? Elle ne s’y connait rien et encore pire, elle ne sait pas se battre tout court. Pouvait-elle-même prier qu’elle puisse l’oublier… ?

Elle ne sait pas pourquoi, mais, probablement parce qu’elle est nouvelle, elle est toujours inconfortable devant tous ces gens, et c’était en attendant un maréchal qu’elle appuyait son dos contre les murs, devant la porte, après les formalités générales. Son fidèle chapeau sur la tête et son Innocence à ses côtés, elle regarda les alentours.

Le Maréchal n’était pas encore dans les parages.

Peut-être, juste peut-être, qu’elle pouvait s’éloigner de la porte, ou au moins se faire moins voyante en fondant dans le décor… juste un peu. Juste un peu.

Mais même avant qu’elle pût disparaitre tel un caméléon, y’en a une personne qui a fini par se trouver près de la porte d’entrée. Elle leva les yeux. Légèrement plus grand qu’elle, qui aurait un âge inférieur à celle qui est dans sa mi-vingtaine, et surtout énervé. Quelqu’un qui n’a pas eu son café et dont quelqu’un a décidé de l’emmerder grave, quoi. Il attendait là, au milieu du hall, les bras croisés.

Ça ne pourrait pas être le Maréchal que j’attends, il a l’air jeune et très énervé.

- T’es où la mioche...

… Oui c’est bien lui. Clairement.

Pour une raison qu’elle ignore, elle avait envie de le laisser mariner encore un peu, pour qu’il se rendent compte qu’il n’est pas tout seul qui est proche de la porte et que la personne qu’il attend n’est pas une mioche… mais ce serait définitivement chercher du trouble, et ce n’est pas dans la liste de choses à faire pour la journée. Donc à la fin, elle décida de s’approcher lentement de lui pour lui adresser la parole, en retirant son chapeau.

- Tu cherches quelqu’un ? Un enfant ? De quelle taille ?

C’était avec le grand sourire qu’elle lui demanda très directement si c’était bel et bien un enfant qu’il cherchait, juste pour s’assurer et en profitant de l’examiner de plus près. Peut-être qu’il pensait que la nouvelle Exorciste était beaucoup plus jeune. Elle ne sait pas ce que… comment s’appelait-il déjà, Komui, a dit d’elle au Maréchal en somme, mais il a probablement la mauvaise image dans sa tête. Peut-être que son sourire ne va pas être très bien accueilli par monsieur, et c’était probablement déjà le cas, mais elle s’en fichait. Autant au moins s’afficher en bonne personne, pour une tentative de première impression.

- Malheureusement pour toi, je ne crois pas qu’il y ait un enfant aux alentours. Juste moi. Je crois que tu me cherches, en fait.

Elle se pointe elle-même.

- La « mioche » s’appelle Andrea. Andrea Rosenwald. Ravie de te rencontrer, Maréchal.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: